Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 11:07

NGO Monitor : le '' chien de garde '' des ONG
Par Laly Derai pour hamodia.
Une bonne partie des données qui ont servi à cette enquête ont été fournies par " NGO Monitor ", une organisation israélienne basée à Jérusalem et dirigée par le Prof Gérald Steingerg. Hamodia a rencontré Eli Klutstein, qui gère le département arabe et hébreu de cette organisation.

- Hamodia : Comment est né NGO Monitor et quelles sont vos activités ?
- Eli Klutstein : Notre organisation a été fondée en 2003 après la première conférence de Durban. C'est à ce moment que le Prof Steinberg a pris conscience de l'influence démesurée des ONG sur le plan international et politique. À Durban, ces mouvements ont clairement emprunté une stratégie qui impliquait la diabolisation d'Israël et les prémices d'une politique de boycott dont nous constatons les dommages jusqu'à aujourd'hui.
Or, le crédit qu'on accordait à ces organisations était sans commune mesure avec leur manque total d'objectivité ! Elles n'étaient soumises à aucun contrôle et pouvaient véhiculer leurs messages anti-israéliens sans que personne ne mette en doute leur pseudo neutralité. Très rapidement, nous avons constaté les déviations flagrantes de ces ONG qui, sous couvert de respect des droits de l'homme, fustigeaient Israël dans le monde entier et encourageaient son isolement.
Ce phénomène ne concerne pas uniquement les ONG israéliennes ou palestiniennes : il est également l'apanage de grandes organisations de renommée mondiale comme Amnesty International, Human Rights Watch ou encore Médecins sans frontières. Ces ONG jouissent en effet d'une grande crédibilité dans le monde, alors que nos études ont prouvé l'énorme disproportion de leurs attaques systématiques et répétées contre Israël.
Pour étayer nos dires, nous suivons très régulièrement les rapports publiés par les ONG sur le conflit israélo-palestinien qui sont disponibles pour tous, sur Internet par exemple. Nous suivons également de près leurs activités sur le plan juridique en Israël, mais aussi dans le monde. Nous condensons ensuite toutes ces informations dans des rapports de notre cru que nous publions et diffusons sur Internet, mais que nous transmettons aussi aux gouvernements et aux différentes ambassades.
- Justement, comment réagissent les gouvernements étrangers lorsque vous leur présentez vos rapports ?
- En fait, ils n'ont pas toujours envie de nous écouter et encore moins d'en parler; Ils évitent souvent le débat. Toutefois, certains s'intéressent et d'autres sont surpris par les données que nous leur fournissons. Il faut savoir qu'en général en Europe, les gouvernements partagent à peu de choses près la même opinion que ces organisations et ils les considèrent donc comme fiables. Mais notre grande réussite réside dans le fait qu'aujourd'hui, ce sujet n'est plus tabou et qu'il existe davantage de transparence. Certains États - comme la Finlande ou le Canada - ont d'ailleurs finalement arrêté de financer les ONG, pas seulement suite à notre action mais aussi grâce à elle.
- Avez-vous établi des liens entre ces ONG et le terrorisme ?
- Ce n'est pas là notre principale activité, mais je peux vous donner un exemple qui répondra peut-être à votre question… L'organisation Al Hak (Justice en arabe) reçoit des subsides de l'UE alors que son leader est interdit de sortie du territoire israélien par un arrêté de la Cour suprême suite aux liens qu'il entretient avec le FPLP (Front populaire de Libération de la Palestine).
- Quels buts les administrations européennes poursuivent-elles lorsqu'elles financent telle ou telle ONG ?
- Les Européens savent exactement ce qu'ils font ! Lorsqu'il y a quelques années, ils ont soutenu financièrement le " Mouvement des quatre mères " qui militait pour un départ unilatéral de Tsahal du Sud-Liban, ils ont permis, grâce à leurs subsides, la création d'un phénomène médiatique de masse qui a fait pression sur le gouvernement d'Ehoud Barak ; lequel a finalement décidé de se retirer de la " zone de sécurité " qui séparait Israël du Liban, avec les conséquences stratégiques que l'on sait… Nous avons réussi à obtenir le protocole des débats qui avaient précédé le transfert de millions de shekels pour cette cause. Le but était clair : convaincre les Israéliens de quitter le Sud-Liban par le truchement de ce mouvement !


Les différentes ONG d'extrême gauche :
Plateformes idéologiques et subsides directs de l'UE
Voici une liste non exhaustive des ONG qui sont très largement financées par l'Union européenne et les pays qui la constituent. C'est sur leurs propres sites Internet que nous avons trouvé leurs principes directeurs. Pour chacune, nous avons ensuite indiqué les sommes qu'elles ont perçues en shekels entre 2006 et 2009.
- Betselem : « Nos objectifs principaux sont : 1/ de lutter contre les violations des droits de l'homme dans les territoires palestiniens en les recensant et en les publiant ; 2/ de lutter contre le phénomène de déni qui règne au sein de la société israélienne ; 3/ de contribuer à créer un climat de respect des droits de l'homme en Israël. En tant qu'organisation israélienne, Betselem concentre ses efforts afin de changer la politique du gouvernement israélien dans les territoires qu'il occupe et le contraindre à respecter les droits de l'homme des habitants des territoires, ainsi que le droit international ».
Union Européenne : 4 683 303
NDC (Suisse, Suède, Danemark et Norvège) : 1 769 369
Grande-Bretagne : 295 876
Norvège : 472 887
Hollande : 324 000
Suède : 2 422 975
Irlande : 714 930
Danemark : 510 021
Suisse : 349 728
Total : 12 344 973 shekels
- Chalom A'hchav : « Chalom A'hchav est le mouvement des Israéliens qui estiment que la voie de la paix, du compromis et de la réconciliation avec le peuple palestinien et les pays arabes sont les seules garanties de l'avenir, de la sécurité et du caractère de l'État d'Israël. Au fil des années, nous avons été convaincus que seule la création d'un État palestinien sur les territoires occupés depuis 1967 est la solution au conflit ».
Grande-Bretagne : 751 687
Norvège : 944 056
Hollande : 121 014
Allemagne : 341 958
Total : 2 158 715 shekels
- Yech Din : « Notre organisation est constituée de bénévoles qui se sont mobilisés pour lutter contre les préjudices subis continuellement par les habitants palestiniens des territoires occupés. Nous venons d'horizons différents, mais partageons la même crainte profonde des graves dommages que cause l'occupation à la société israélienne et palestinienne. Notre principal projet concerne les colons qui usent de violence contre les Palestiniens ».
Union Européenne : 5 644 466
Grande-Bretagne : 800 023
Norvège : 500 000
Hollande : 1 259 810
Irlande : 393 315
Total : 8 597 614 shekels
" Le Centre pour la Protection de l'individu " : « Nous sommes une organisation de défense des droits de l'homme qui aide les Palestiniens habitants les territoires occupés, et dont les droits ont été bafoués par Israël ».
Union Européenne : 1 769 369
NDC (Suisse, Suède, Danemark et Norvège) : 2 285 729
Grande-Bretagne : 1 871 282
Norvège : 1 860 020
Hollande : 1 750 245
Suède : 315 518
Irlande : 451 132
Espagne : Montant non révélé
Suisse : 288 928
Total : 10 592 223 shekels
- Adala (" Justice " en arabe) : « Notre objectif principal est l'obtention d'une égalité totale sur le plan des droits individuels et collectifs pour la minorité arabe vivant en Israël ».
Union européenne : 3 475 839
Suisse : 186 975
Total : 3 662 814 shekels
- Chovrim Chtika (Briser le silence) : « Nous sommes une organisation constituée d'anciens soldats et qui récoltent des témoignages de soldats israéliens servant dans les territoires occupés. Les cas de cruauté, de pillage et de destruction des biens appartenant à des Palestiniens font partie du quotidien des soldats et sont justifiés par toutes sortes d'arguments sécuritaires. À Chovrim Chtika, nous encourageons les soldats à témoigner et à forcer ainsi la société israélienne à faire face à une réalité qu'elle a créée de ses propres mains ».
Union Européenne : 554 533
Grande-Bretagne : 226 589
Hollande : 113 272
Espagne : 742 164
Total : 1 636 558 shekels
Ma'hsom Watch : « Nous sommes un mouvement de femmes israéliennes, activistes pour la paix, qui s'opposent fondamentalement à la répression méthodique subie par les membres du peuple palestinien et à l'interdiction qui leur est imposée de se déplacer librement dans leurs propres territoires. Nous nous rendons chaque jour aux barrages érigés par Tsahal et observons les violations des droits de l'homme de la part des soldats justifiées par la politique d'occupation ».

Union européenne : 1 425 318 shekels
Total : 1 425 318 shekels
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories