Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 06:59

Sur les rives des fleuves de Babylone, là nous nous assîmes et nous pleurâmes au souvenir de Sion. Aux saules qui les bordent nous suspendîmes nos harpes. (Ps137, 1-2)

Si je t'oublie jamais, Jérusalem, que ma droite m'oublie ! Que ma langue s'attache à mon palais, si je ne me souviens de toi, si je ne place Jérusalem au sommet de toutes mes joies. (Ps137, 5-7).

Célèbre, ô Jérusalem, l'Eternel, glorifie ton Dieu, ô Sion! (Ps147, 12).


[Mercredi 05/20/2009 23:29]

 


A la veille du 42e anniversaire de la Libération et de la Réunification de Jérusalem, la Knesset s’est réunie afin de parler de l’avenir de la capitale d’Israël. Cette année encore plus que les autres, le sujet est brûlant car les bruits venants des Etats-Unis indiquent que le Président américain a décidé de pousser de toutes ses forces vers la création d’un Etat palestinien avec une partie de Jérusalem comme capitale.

Intervenant au nom du Premier ministre, qui était en vol de retour de Washington, le vice-Premier ministre, Silvan Shalom a été très clair dans son intervention: « Jérusalem ne sera plus jamais redivisée, et elle restera la capitale éternelle de l’Etat d’Israël. Ce n’est pas une promesse, mais un fait.(…) Pour chaque Juif où qu’il soit, Jérusalem n’est pas seulement sa capitale, mais le cœur battant de tout le peuple juif. (…) Jérusalem est un symbole et elle est protégée par tous les gouvernements israéliens, quels qu’ils soient. Jamais nous ne renonceront à elle. Jamais ! (…) Nous avons de nombreuses divergences entre nous, mais sur un point, l’immense majorité de la population est d’accord : Jérusalem est la capitale unique et unifiée d’Israël. Il n’y a pas deux Jérusalem et elle ne sera jamais un sujet de compromis».

Prenant la parole après lui, Tsipi Livni, a immédiatement attaqué le gouvernement sur le « gel du processus de paix » et a parlé de Jérusalem d’une manière assez ambigüe : « On parle beaucoup de Jérusalem réunifiée, mais en fait on utilise Jérusalem pour diviser le peuple. C’est la faute de ceux qui ont transformé Jérusalem, symbole du peuple juif, en slogan électoral. (…) Je demande à ce que personne ne s’autorise le droit de donner des leçons de morale, et de diviser la population entre ceux qui aimeraient Jérusalem et ceux qui l’aimeraient moins. Tout le monde l’aime et nous nous devons de la préserver ».

Ces mots n’indiquent en rien quelle est la position de Livni concernant l’avenir de la capitale, ou plutôt confirmeraient même que les négociations entre Israël et les Palestiniens sous le gouvernement Olmert étaient déjà avancées sur la question de Jérusalem, et qu’il sera extrêmement difficile au gouvernement actuel de faire marche arrière.

La Présidente de Kadima a poursuivi dans le même style équivoque : « Israël doit avoir une vision politique qui s’exprime à travers un programme, et la seule manière d’assurer l’avenir et les intérêts nationaux d’Israël, ainsi que Jérusalem (laquelle ?), est de proposer un plan de paix israélien. Nous ne pourrons pas garder Jérusalem en disant toujours ‘non’ à tout, car nous apparaîtrons comme une nation peureuse et nous provoquerons un gel diplomatique total (…) Je crois qu’avec une attitude raisonnable, nous pourrons convaincre le monde de nous laisser ce qui est important pour nous, et pouvoir préserver Israël comme foyer du peuple juif et comme démocratie, avec Jérusalem comme capitale éternelle ». (partitionnée ou unifiée ?).

Dalia Itzik, également de Kadima, a critiqué les attaques venant de la droite et qui visaient les gouvernements Pérès, Sharon et Olmert, pour « avoir tenté de diviser Jérusalem ». Pour l’ancienne Présidente de la Knesset, « ceux qui parlent ainsi font entrer cette division dans la conscience collective, et ne laissent la place qu’à la question du prix ». Elle a également abordé la situation socio-économique de la capitale, regrettant « que de nombreux jeunes quittent Jérusalem car il n’y a pas de perspectives d’emploi pour eux ».

« Jérusalem est en train de devenir la ville la plus pauvre du pays », s’est elle exclamée, avec raison d’ailleurs.

La « Bataille pour Jérusalem » se précise de jour en jour.

http://www.actu.co.il 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories