Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 07:15

Pétrole 1 - Honneur 0
http://www.primo-info.eu/selection.php?numdoc=Ed-5080633 





Crédits : DR
L



L
a Grande-Bretagne et la Suisse ont, de manière égale, avoué ce que les observateurs inspirés savent depuis le premier choc pétrolier : le chantage à l’or noir marche. Il marche même très bien. 


La libération de sa geôle écossaise d’Al-Megrahi, l’auteur de l’attentat de Lockerbie, était officiellement décidée pour des raisons humanitaires. 

La Lybie devait éviter tout retour triomphal de ce terroriste responsable d’un massacre. Mouamar Kadhafi a signé l’accord et en a fait des papillotes car il s’ennuyait profondément. 

L’assassin de masse a été accueilli en héros sur le sol libyen avec force manifestations de joie « spontanée ».

Jack Straw, ministre britannique de la Justice et l’un des hommes forts du gouvernement Brown, n’a pas occulté les véritables raisons de cette libération surprenante. 

Interrogé par le Daily Telegraph sur la question de savoir si le pétrole et le commerce avaient joué un rôle dans la signature de l'accord, le ministre a répondu: 'Oui, une très grande part. Je ne m'en cache pas'.

Quelques jours avant, Gordon Brown avait pourtant affirmé qu'il n'y avait ' pas eu de conspiration, de camouflage, de double jeu, d'accord sur le pétrole ' dans la libération de Megrahi. 

Les choses s’éclairent un peu si on prend en compte l’accord d'exploration pétrolière signé en janvier 2008 entre BP (British Petroleum) et la Libye mais resté lettre morte depuis. La société BP commençait à avoir soif.

Du côté des Alpes

Durant le mois d’août, la Suisse s’est platement excusée d’avoir arrêté le fiston Kadhafi. Les deux pays ont signé une résolution commune qui prévoyait, entre autres, le retour immédiat de deux hommes d’affaires suisses. 

Le résultat de ces excuses n’a pas été à la hauteur des espérances helvétiques et de la société Nestlé. 

Les deux hommes d’affaires suisses sont toujours retenus comme otages. 

Il semblerait que le Ramadan soit la cause de la lenteur de leur libération. L’efficacité de l’administration libyenne est quelque peu freinée en cette période de jeûne. 

Un ministre libyen affirme même que le retour des deux hommes d’affaires n’était en aucun cas prévu. Pan sur le bec, comme on dit au « Canard ». 
Le très honorable Jean Ziegler, adversaire impénitent d’Israël, antisioniste notoire et par ailleurs grand ami de la Libye avait assuré dès la signature de l’accord : « 
le retour des deux hommes d’affaires suisses retenus depuis plus d’un an en Libye devrait se faire ce soir ou demain ». 


C’était le 25 août. Depuis, les deux otages sont toujours à Tripoli. Ziegler ne peut pas gagner à tous les coups dans ses fantasques analyses.

Le commerce peine à reprendre entre les deux pays. Rien n’est décidé. 

Mieux, l’excellentissime colonel libyen a prévu d’assister à la prochaine assemblée générale de l’ONU. 

Il va plaider devant cette noble assemblée le démantèlement de la Suisse et le rattachement des 3 communautés linguistiques à leur pays frontaliers. La Suisse italienne serait remise à l’Italie. Et ainsi de suite pour l’Allemagne et la France. 

Notre pays hériterait donc notamment du canton de Vaud qui produit un somptueux vin blanc, le Fendant, délicieusement pétillant. 

Accessoirement, nous obtiendrions Genève et ses coffres de banque. Pour Eric Woerth, ministre du budget, cela signifierait un accès direct aux listes des coffres. Les contribuables français récalcitrants en frémissent d’avance. 

Remarquons que ce démantèlement de la Confédération Helvétique proposée par le bouillant colonel à l’ONU est un moindre mal. 

Son fils Hannibal proposait de l’atomiser, purement et simplement. Il aurait affirmé : « Si mon pays disposait de la bombe atomique, il aurait détruit la Suisse ». L’enthousiasme de la jeunesse ! 

Puisque les accords passés entre la France et la Libye, il y a deux ans, comprenait un volet nucléaire, nous ne saurions trop recommander aux hautes autorités françaises la plus grande circonspection dans leur application.

Mais il y a mieux. L'accord signé mercredi prévoit un arbitrage international pour juger l'action de la police genevoise. La Suisse s'engagerait à faire poursuivre et sanctionner en cas de jugement défavorable. 

Cela signifie que la Confédération Helvétique a renoncé à sa souveraineté juridique pour la confier à un tribunal international. 

Kadhafi n’a pas proposé la comparution devant un tribunal islamique mais c’est tout comme.

Il a déjà remarqué que des exigences démesurées sont en général satisfaites dès lors qu’elles émanent de pays musulmans. Pourquoi, dés lors, se priver ? 

En Europe, on n’évalue pas à sa juste mesure l’immense coup de canif porté au contrat qui unit les différents cantons au sein de la confédération helvétique. 

Les autorités du canton de Genève ont été ulcérées par cet accord passé sans leur consentement et ont demandé l’appui des autres cantons face à ce coup de force de la Confédération. 

Avec un peu de chance, la France va avoir à gérer une guerre civile à ses portes. Que vont devenir nos frontaliers ? 

Un député genevois a déclaré : en faisant cela, « nous adressons deux messages: désormais la police genevoise, avant d'arrêter un émir quelconque venant de frapper quelqu'un, devra vérifier s'il n'a pas de relation commerciale avec la Suisse; d'autre part, la décision de M. Merz est un encouragement à tous les terroristes de prendre des otages suisses. Ils sauront qu'ils pourront obtenir que le président de la Confédération baisse ses pantalons ! ».

Le premier ministre libyen a de son côté affirmé que les excuses 'officielles et solennelles' de la Confédération constituaient un 'premier pas' pour régler le contentieux entre les deux pays.

Que faut-il de plus ? 

Car les excuses ne suffisent pas, en saine doctrine islamique. Il ne sert à rien de demander pardon. Ce premier pas doit en appeler d’autres, à la mesure de l’offense faite à la famille Kadhafi. 

Lors de l’affaire des caricatures, le Danemark a eu beau s’excuser, les ambassades ont continué à brûler. 

Les activités consulaires et commerciales entre les deux pays vont reprendre fin août, liaisons aériennes comprises, a promis, le Département fédéral des finances. 

Depuis, la Suisse attend toujours : le pétrole, le gaz et des relations commerciales normales. 

La Grande-Bretagne, la Suisse, la France et tant d’autres pays subissent ce chantage de la part des pays musulmans. La première victime de ce chantage du monde islamique dans l’Histoire récente a été Israël, sacrifié sur l'autel de notre société de consommation. Et il conserve toujours ce statut peu enviable.

Mais nos pays ne peuvent raisonnablement annoncer cela tout de go à leurs opinions nationales. Celles-ci ne comprendraient pas cette atteinte à leur honneur. 

Comme elles ne comprendraient pas d’avoir à emprunter les transports en commun pour aller faire les courses le samedi. 


Pierre Lefebvre
© Primo, 07-09-2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories