Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 07:19

Par Jeff Bellaiche pour Guysen International News
Mercredi 9 septembre 2009 à 12:30


Taleb, chef du groupe terroriste proche d’Al-Qaïda ’’Jund Ansar Allah’’ dans la bande de Gaza, a révélé dimanche 6 septembre que ses hommes ont récemment tenté d'assassiner les ’’infidèles’’ Jimmy Carter, l'ancien Président américain, et Tony Blair, l’envoyé spécial au Moyen-Orient pour le Quartet. Suite à cet épisode, Taleb a accusé l’organisation dirigée par Khaled Mechaal d’avoir déjoué les complots d'assassinat visant les deux hommes politiques. Cette tentative d’attentat a révélé l’ampleur des conflits qui existent entre le Hamas et Jund Ansar Allah.
 
 
’’Les mains de Carter et Blair sont tâchées de sang musulman… Il était de notre devoir de les tuer’’, a déclaré Taleb justifiant ainsi la ’’mission’’ que son mouvement devait accomplir. Les raisons de cette tentative d’assassinat, avancées par Taleb, semblent obscures. Hormis le fait qu’il s’agisse du chef d’un parti terroriste, sans doute encore plus dangereux que le Hamas, dont le but est de commettre des attentats, il est difficile de saisir l’objet exact de ces tentatives d’assassinats.
 
Quelle est la stratégie de ce mouvement ? Pourquoi s’en prendre à Blair et Carter ? Concernant l’ancien Premier ministre britannique, on pourrait concevoir l’amertume de Taleb étant donné que son gouvernement soutenait la politique diplomatique du Président Bush et l’a notamment appuyée lors de l’intervention en Irak.
 
Le choix d’assassiner l’ancien locataire de la Maison Blanche, Jimmy Carter, parait peu compréhensible. Difficile de déceler une quelconque cohérence dans les décisions du groupe proche d’Al-Qaïda, quand on sait la position de J. Carter sur le conflit israélo-palestinien. Dans son dernier ouvrage ’’Peace Not Apartheid’’, le Prix Nobel de la paix, écrit que ’’les politiques de l’Etat Hébreu dans les ‘’territoires palestiniens’’ constituent un ‘’système d'apartheid’’. La colonisation et la répression des Israéliens privent les Palestiniens de leurs droits humains fondamentaux et constituent les principaux obstacles à une paix globale au sein du Moyen-Orient’’.
 
Sur fond de polémique autour de la tentative d’assassinat des deux représentants politiques, une autre problématique se pose : celle des rapports de forces entre les organisations terroristes.
Taleb accuse le Hamas d’avoir déjoué les complots d'assassinat en arrêtant les hommes qui avaient entrepris de les réaliser. Ce dernier, grand admirateur d’Oussama Ben Laden qu’il considère comme l' ’’émir’’ et le ‘’gardien’’ de tous les musulmans, a déclaré ’’suivre l’idéologie’’ d’Al-Qaïda, groupe bénéficiant d’une  réelle légitimité à ses yeux, contrairement au Hamas.
 
Comme d’anciens miliciens de cette organisation, Taleb l’attaque violement. Maniant l’art du second degré, ce dernier n’a pas caché son mépris concernant le revirement vers la ’’modération’’ du Hamas, pourtant responsable de la mort de milliers de civils. On connait, en effet, des organisations plus ’’modérées’’. Taleb a également affirmé que le Hamas empêchait ses partisans d’attaquer Israël.
Le mois dernier, les forces de sécurité du Hamas ont tué Abdel Latif Moussa (photo), fondateur et ex-chef du groupe de Taleb, ainsi que trente autres activistes, lors d'un affrontement dans la bande de Gaza.
 
Des responsables du Hamas considèrent que le groupe Taleb est à l'origine des explosions à la bombe de la semaine dernière visant les infrastructures de sécurité à Gaza. Selon eux, ces attaques ont été conçues pour venger la répression à l’égard de l’organisation proche d’Al-Qaïda.
 
En outre, le chef du mouvement ’’Jund Ansar Allah’’ a déclaré : ’’Le Hamas a confisqué une grande partie de nos armes et de nos munitions, et a également arrêté un grand nombre de nos guerriers’’.
Numéro un sur la liste des hommes recherchés par le Hamas, Taleb a averti que ses partisans avaient l'intention de lancer d’autres violentes représailles contre le Hamas prochainement. Les conflits entres les différents groupes terroristes ne semblent donc pas prêts de cesser au Proche-Orient.
 
De cet épisode, il est possible de tirer deux conclusions claires mettant en relief le caractère inquiétant de l’atmosphère qui règne à Gaza. Tout d’abord, un grand danger menace la sécurité des représentants politiques dans cette région, et ce, même si leurs positions sont hostiles à l’égard d’Israël. Secundo, les conflits entre les mouvements terroristes sont plus que jamais un facteur de tensions au Proche-Orient.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories