Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 08:26
5769, ou la difficulté d’être israélien
Editorial de la semaine du 19/09/2009

Par Guy Senbel pour Guysen International News
Jeudi 17 septembre 2009 à 23:39
 

’’Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier’’. Cette phrase, toute biblique, attribuée à Martin Luther King, pourrait être répétée par le Premier ministre israélien dans le discours qu’il prononcera à l’ONU la semaine prochaine. Dénoncer les injustices, pour éviter qu’elles se propagent, en s’inspirant des nombreuses pages sombres écrites au cours de cette difficile année hébraïque 5769 qui s’achèvera le 18 septembre au soir. 5769, ou la difficulté d’être israélien. Et déjà, on sait que 5770 sera l’année de l’Iran. Un rapport secret de l’ONU vient d’être dévoilé à la presse. Il révèle que Téhéran est capable de fabriquer la bombe nucléaire.

  5769 fut l’année de la guerre de Gaza. L’opération ’’Plomb durci’’ a marqué les esprits. Après huit ans de tirs ininterrompus de missiles et autres obus de mortiers sur le Néguev occidental, intensifiés depuis le désengagement israélien de la bande de Gaza en 2005, Israël se décida à riposter. Après trois semaines de bombardements et de combats, le Hamas perdit une très grande partie de son arsenal, et plusieurs centaines de militaires, des civils de Gaza furent aussi tués. Exposés, employés comme boucliers humains par les terroristes du Hamas, ils sont morts par centaines. Comme au Liban au cours de l’été 2006, le piège médiatique a fonctionné à merveille. Seul le résultat compte. L’hypothèse cynique selon laquelle les morts ont été provoquées par les Palestiniens du Hamas est écartée d’emblée. Et, hormis les Israéliens et quelques journalistes de la presse étrangère, personne n’oserait la défendre.

 Le rapport, remis par le juge sud-africain Richard Goldstone cette semaine aux Nations-Unies confirme une version de l’histoire de cette guerre particulièrement défavorable à Israël. Les responsables politiques israéliens n’ont eu cesse de crier combien il était infondé et impartial. Notons que les conclusions sont présentées au moment même où Obama cherche à faire asseoir à la table des négociations Netanyahou et Abou Mazen…

L’élection d’Obama à la Maison-Blanche marque aussi un tournant important dans la politique de sécurité d’Israël. Allié protecteur sous George Bush, l’Amérique est devenue un allié détracteur. La nouvelle administration américaine revient sur des principes et des accords acquis et signés. Pire, les initiatives de paix précipitées sans garantie de sécurité se multiplient ça et là. Un Etat palestinien tout de suite, au mépris de la paix civile en Israël. Le retour du Golan à la Syrie, soudain réhabilitée, et la création politiquement fantaisiste d’un parc de la paix. Un retrait d’Irak quand les violences sont quotidiennes. Une politique d’ouverture avec l’Iran, pour que le dialogue s’instaure. Un discours au Caire, au début de l’été, qui défendait des symboles religieux que certains ont détournés pour habiller l’intégrisme. Des silences au Liban, au Yémen, dans de nombreux pays africains où Al-Qaïda confirme son implantation. En Afghanistan seulement, pays mythique de Ben Laden, l’intervention militaire serait justifiée. Mais les troupes de l’OTAN souffrent. Et Kaboul est la ville de tous les attentats.

Et puis, jeudi 17 septembre, c’est quasiment le coup de théâtre. Premier acte. Obama affirme qu’il décide de renoncer au plan de son prédécesseur : étendre le ’’bouclier’’ de défense nucléaire en Europe, compte-tenu de la menace iranienne, en installant en Pologne et en République Tchèque, comme aux Etats-Unis, au Royaume Uni et au Groenland, dix intercepteurs et un radar ultra perfectionné… Le Président Obama explique qu’il fonde son choix sur ’’une réévaluation de la menace iranienne’’.

Quelques heures plus tard, l’acte deux commence, et confirme que 5770 sera l’année de l’Iran. Des experts des Nations-Unies ont annoncé que Téhéran a la capacité de fabriquer la bombe nucléaire. Ce que les Israéliens clament au monde depuis des années est enfin révélé par un rapport secret que sont les fameuses annexes du rapport de l’AIEA, à propos duquel Bernard Kouchner s’était récemment étonné que les annexes ne fussent pas jointes au rapport. El Baradei, directeur de l’AIEA et Prix Nobel de la Paix en 2005, a occulté des pièces importantes du dossier qui auraient permis au Conseil de Sécurité de prendre des résolutions efficaces contre Téhéran.

L’acte trois se déroulera en 5770. Difficile d’imaginer qu’il ne se passera pas un événement important. Dans son message adressé aux juifs du monde entier à l’occasion du Nouvel An hébraïque, Barack Obama a assuré qu’il militait pour la paix et la sécurité en Israël. Pour que ses paroles soient suivies d’actes concrets, il devra sans doute ’’réévaluer la réévaluation’’ qu’il avait faite de la menace iranienne. Et comprendre qu’Israël ne peut déplacer des centaines de milliers de personnes, ou toucher à ses symboles les plus chers sans provoquer des crises politiques importantes. L’avenir d’Israël, qui fait partie des rares démocraties de la région, se décide à Jérusalem.

Au contraire d’insuffler la paix, la nouvelle politique étrangère de Barack Obama risque de semer le trouble. Et il y a urgence à le dissiper. Les experts onusiens qui ont levé le secret sur les ’’annexes’’ indiquent également que les iraniens sont sur le point d’achever le développement de missiles capables de transporter des ogives nucléaires.

La difficulté d’être israélien s’appelle Assaf Ramon, ce jeune pilote de F-16 qui s’est tué dans un crash le 13 septembre, au bord d’un avion qui avait participé au raid sur Osirak en 1981, auquel avait participé son père, Ilan Ramon, premier astronaute israélien, tué dans l’explosion de la navette Columbia en 2003.

La difficulté d’être israélien s’appelle aussi Guilad Shalit, soldat de Tsahal et citoyen français. Otage du Hamas depuis 1182 jours, il ne passera pas les fêtes avec les siens. Ce soir, nous pensons à lui.

Au nom de toute la rédaction de Guysen, je vous souhaite, fidèles lecteurs et téléspectateurs, une année 5770 d’espoir, et de paix.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories