Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 06:36

 

 

Dossier chantage et etat palestinien

 

 

49 % des Palestiniens seraient prêts à reconnaître Israël comme Etat juif dans le cadre d’un accord permanent, après résolution de toutes les questions objet du conflit et création d’un Etat palestinien*. 48 % s’y opposent. C’est ce qui ressort d’un sondage qui a été réalisé la première semaine d’octobre auprès d’arabes des territoires palestiniens et de citoyens israéliens.Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël-22/10/2010

C'est à dire la division de Jérusalem, le retour de réfugiés dontles 3/4 sont fabriqués de toutes pièces, un Etat 'palestinien" Judenrein, un rejet total de forces sécuritaire Israéliennes, et toute la panoplie des exigences, et même cela 48% s'y opposent.............

 


 

ABBAS "PRET A RENONCER A TOUTE REVENDICATION ULTERIEURE" ? QUE NENNI !

Traduction Dominique Kahtan

Pour aschkel.info et lessakele.

 De Bloomberg: Mardi 19 octobre 2010

http://elderofziyon.blogspot.com/2010/10/abbas-willing-to-renounce-future-claims.html

 


Que Monsieur Abbas s'occupe déjà de ses réfugiés a quelques kms de Ramallah  un exemple édifiant à lire  :

 Misère forcée : l'A.Palestinienne et le camp de "réfugiés" de Balata

 

Mahmoud Abbas, le Président de l'Autorité Palestinienne a annoncé qu'il était prêt à renoncer à toute revendication ultérieure sur Israël une fois l'Etat Palestinien établi, tout en évitant de reconnaître Israël comme Etat juif.

 

"Nous sommes prêts à mettre fin aux demandes historiques" une fois l'Etat paLestinien établi sur le territoire en dehors des frontières d'Israël de 1967, a déclaré Abbas, tard hier soir, dans un interview sur la 1ère chaîne de  télévision israélienne.

“We are ready to put an end to historic demands” once a Palestinian state is established on land outside Israel’s 1967 borders

[NDLR - outside Israel’s 1967 borders on relévera justele mot outside, c'est à dire que même les frontières de 67 pour lui sont imprensables]

Bien qu'il n'ait pas énoncé ses revendications, il pensait sans aucun doute  au "droit du  retour" et aux revendications sur le territoire en deçà  des lignes d'armistice de 1949.

 

Il ment presque sans aucun doute. Ses promesses ressemblent aux promesses d'Arafat, son mentor - propos à l'intention de l'occident sans aucne base réelle. Ses actions démentent ses actes...

 

Même en prenant ses déclarations au pied de la lettre, elles manquent de sens. Admettons  qu'un état modèle "palestinien" arabe soit établi et que quelque traité de paix soit signé, il reste encore le problème  de la majorité des arabes qui s'y opposera de tout coeur. Les décennies d'incitation à la haine, de vouloir Israël dans sa totalité ne vont pas s'évaporer.

 

A citer comme exemple la réaction du Jihad islamique à la déclaration d'Abbas:

 

[Ses paroles] vont à l'encontre de nos principes nationaux, de la force et la vision stratégique de notre peuple; elles ne représentent pas le peuple "palestinien".

 

Une autre personnalité du Jihad islamique s'est montré plus explicite encore, en disant que le conflit ne prendra fin qu'une fois le dernier sioniste parti  hors de la terre de Palestine.

 

Le Hamas a aussi, par le passé [NDLR comme aujourd'hui d'ailleurs], exposé des opinions identiques. Il est important de noter  qu'elles reflètent  les chroniques et commentaires en anglais que les intellectuels et académiques  arabes "palestiniens" des grandes universités du monde occidental publient en permanence.

 

Abbas ne représente qu'un faible pourcentage des arabes palestiniens de par le monde et  ne représente probablement pas même la majorité à l'intérieur des frontières de la Palestine de 1947. Ses promesses n'ont aucune valeur.

 

Les descendants des réfugiés pour lesquels il n'a jamais levé le simple  petit doigt soit pour les aider, soit même pour les représenter, vont s'opposer avec vigueur à tout changement à leur sacro-saint droit au retour, la seule aumône que leurs hôtes arabes aient bien voulu leur faire.

Une fois  l'état établi, les pays arabes commenceront  à expulser leurs hôtes vers un pays qui  n'en veut pas et qui ne  peut  les absorber; de toute façon, ces arabes apatrides maintiendront qu'ils ne veulent pas aller à Ramallah mais bien à Jaffa.

 

Face à ce sentiment de frustration, le nombre des groupes de terroristes ira se multipliant et l'Occident, une fois de plus,  cédera sous la pression des groupes de terroristes arabo-palestiniens et exigera d'Israël des concessions supplémentaires, sans se soucier des assurances données à Israël par le passé. Cela pourra prendre une dizaine d'années, mais c'est bien ce qui va se produire, et aucun accord ébauché aujourd'hui ne pourra l'empêcher.* Pour appuyer leurs exigences, ils invoqueront maintes excuses en affirmant peut-être que les territoires hors des lignes de partage de 1947 sont aussi occupés illégalement ou qu'un massacre, inventé de toutes pièces dans le futur, justifie pleinement le retour des arabes palestiniens dans leur nation historique ou alors qu'Israël n'autorise qu'un passage limité entre Gaza et la Judée-Samarie.

 

Quelle que soit l'excuse, les exigences maximales actuelles ne vont pas s'évaporer suite à la création d'un nouvel état en Judée-Samarie. Tout comme le processus de paix, ceci est  une pure fantaisie diplomatique bien loin de la réalité.

 

Ajoutons que personne du côté arabo-palestinien oeuvre pour changer cette réalité. Personne- ni Abbas, ni Fayyad, ni autre- s'oppose aux incitations quotidiennes, personne n'essaie de rassurer les réfugiés dans les camps en leur disant qu'ils se battent pour leurs droits, personne ne pose les fondations du jour J, le premier jour de l'Indépendance.Bien au contraire, ils font tout leur possible (que ce soit par leur action ou leur inaction) pour s'assurer que l'état arabo-palestinien soit le premier d'une suite de deux ou trois états qui comprendraient finalement toute la Palestine.

 

 

* Que  l'accord inclut l'accord des pays arabes pour la naturalisation de  leurs hôtes arabo-palestiniens, et l'on aura une lueur d'espoir, une faible chance de réussite. Et bien entendu, il n'en est même pas question aujourd'hui.

 

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

vendredi 22 octobre 2010

49 % des Palestiniens seraient prêts à reconnaître Israël comme Etat juif dans le cadre d’un accord permanent, après résolution de toutes les questions objet du conflit et création d’un Etat palestinien. 48 % s’y opposent. C’est ce qui ressort d’un sondage qui a été réalisé la première semaine d’octobre auprès d’arabes des territoires palestiniens et de citoyens israéliens.

En juin 2010, avant le lancement des pourparlers, 58 % des Palestiniens se disaient prêts à accepter l’idée d’Israël comme Etat juif, aux conditions évoquées ci-dessus, et seuls 39 % s’y opposait.

Ce sondage a été conçu et mené par Yaakov Shamir de l’Institut Truman pour l’avancement de la paix et du département de communication de l’université hébraïque de Jérusalem et par Khalil Shikaki, directeur du Centre palestinien d’études politiques et de sondages d’opinion (PSR) de Ramallah.

Selon le sondage, plus d’un mois après le lancement des pourparlers directs, 78 % des Israéliens sont favorables à leur poursuite contre 30 % seulement des Palestiniens. Seuls 6 % des Palestiniens et 5 % des Israéliens estiment probable ou très probable que ces pourparlers aboutissent. 56 % des Israéliens sont prêts à dialoguer avec le Hamas pour parvenir à un compromis avec les Palestiniens.

Si les pourparlers directs échouent, 51 % des Palestiniens se disent favorables à des actes de résistance populaire non-violents. 54 % des Israéliens craignent être, eux-mêmes ou un membre de leur famille, la cible d’actes de violence commis par des Arabes. 76 % des Palestiniens craignent être la cible de violences commises par Israël.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories