Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 05:42

 

Bann C.E.NEPHTALI

 

 

 

Allons-nous être une deuxième fois réduites en cendres ?

Dis-nous, Chalom, est-ce que c’est vrai que……… ?

Par Charles-Etienne NEPHTALI

pour  © 2011 www.aschkel.info

 

La semaine dernière, un incendie se déclarait à Jérusalem menaçant Yad Vashem qui fut de suite évacué. On pensa immédiatement qu’il s’agissait d’un incendie criminel car 4 « départs de feu » furent décelés.

 

 

Est-ce cela qui me fit faire ce curieux rêve, moi qui dors si peu ? Un rêve au cours duquel j’eus l’impression « d’entendre des voix ». Mais quelles étaient donc ces voix ? D’où venaient-elles ? Que disaient-elles ? Pourquoi s’entretenaient-elles avec moi ? Pourquoi me questionnaient-elles ?

 

*

*      *

 

« Quoi ? Encore de la fumée ? Encore des flammes ? Allons-nous être une deuxième fois réduites en cendres ?Cela ne finira donc jamais ? Dis-nous, Chalom (1), quand cela se terminera-t-il ? » me « demandèrent » des millions de voix, me « demandèrent » plus de 100.000 photos qui « quittèrent leur palace et m’entourèrent ».

 

« Et ces 50 millions de documents, réunis avec patience et ténacité par des hommes remarquables tels MM. Wisenthal et Klarsfeld entre autres, vont-ils eux aussi être réduits en cendre ? Et le Hall des Noms avec des témoignages sur celles et ceux qui n’ont pas sépulture et que nous représentons, va-t-il être détruit lui aussi ? Que deviendra le Mémorial pour le million et demi d’Enfants assassinés où leur Nom, leur âge et leur pays d’origine sont entendus en permanence ? Et celui commémorant le souvenir de l’Héroïsme des Combattants des Maquis ainsi que celui des Résistants et Révoltés des différents Ghettos, que vont-il devenir ? Que va-t-il advenir du Jardin des Justes des Nations, ces courageux non-Juifs qui risquèrent leur vie pour sauver des Juifs ? Et le Wagon-Mémorial des Déportés, sera-t-il détruit ? Et le Monument rappelant la Révolte du Ghetto de Varsovie, va-t-il lui aussi disparaître totalement comme le fut le Ghetto ? Et la Place Janusz Korczak, que va-t-elle devenir ? »

 

« De celles et ceux que nous représentons, de toutes ces victimes de la barbarie sur les bras desquels des numéros furent tatoués, de ces « codes-barres » comme vous dites maintenant, il ne restait que nous pour ne jamais les oublier et pour pouvoir dire « Plus jamais ça ! » Est-il possible que tout cela puisse être englouti à tout jamais ? ».

 

Ainsi « parlaient » les photos des victimes de la Shoah en « voyant » la fumée et les flammes qui envahissaient la forêt de la colline du Souvenir à Jérusalem le jour même où, en France, nous commémorions les rafles des 16 et 17 juillet 1942, gigantesque et honteuse opération policière baptisée « Vent printanier » mais connue sous le nom de « Rafle du Vel’ d’Hiv’ » au cours de laquelle 13.152 Juifs (hommes, femmes, enfants) furent arrêtés par la police française du gouvernement de l’ex-Maréchal traître de Vichy (9.000 policiers et gendarmes) dirigée par les infâmes Leguay et Bousquet (ami d’un ancien Président de la République), 13.152 Juifs arrêtés comme de vulgaires malfaiteurs.

 Lire et garder ce document >  Déportés juifs de France Déportés juifs de France

5802 femmes, 3031 hommes et 4051 Enfants furent parqués plusieurs jours au Vélodrome d’Hiver dans des conditions inhumaines, entassés sur les gradins, dans une chaleur épouvantable, sans eau ni vivres avant d’être déportés vers des camps d’internement français puis des camps de concentration et d’extermination en Allemagne et en Pologne d’où la plus grande majorité d’entre eux n’en revint pas.

 

Pour reprendre les célèbres et courageuses paroles prononcées par le Président Chirac le 16 juillet 1995 « La France, patrie des Lumière et des Droits de l’Homme, terre d’accueil et d’asile, ce jour-là, accomplissait l’irréparable ». Des gens courageux s’indignèrent face à cette ignominie, risquant leur vie pour sauver des Juifs mais, malheureusement, pour d’autres, ces victimes n’« étaient que des Juifs après tout » (voir ci-dessous une partie d’un texte personnel écrit en 2004 relatant une anecdote remontant à août 1961).

 Deportes-juifs-de-France.png

Photo Georges Wojakowski FFDJF

 

Et les photos « ajoutèrent » : « Si Israël avait existé avant l’arrivée au pouvoir d’un monstre et de sa clique de criminels, en plein milieu du XXème siècle, en plein milieu de l’Europe, dans un des pays le plus civilisé, le pays de la culture et de la musique, un monstre qui transforma, « un peuple débonnaire en un peuple de chiens enragés de près ou de loin associé à l’entreprise de la gigantesque extermination »,(2)  6 millions de Juifs, dont 1 million et demi d’Enfants, ne seraient pas devenues des photos et des dossiers après avoir été humiliés, traqués, affamés, mis dans des wagons à bestiaux et transportés comme du bétail lors de voyages sans retour, inhumains et interminables, avant d’être gazés, brûlés et transformés en cendres ».

 

Dans la « Vallée des Communautés perdues », cette vallée dédiée aux Communautés juives détruites en Europe par des sauvages, par des Allemands et leurs complices, l’angoisse était la même, les pierres, muettes elles, mais portant gravées sur elles 5.000 noms de Communautés à jamais anéanties, « pleuraient ». Les lettres hébraïques composant ces noms s’élevaient dans le ciel et se mêlaient à la fumée de l’incendie.

 

Si la thèse de l’incendie volontaire se confirmait, voulaient-ils, ces criminels, faire également coïncider leur acte odieux, à l'approche du 17 Tamouz, avec ce qui se passa à Jérusalem en 69 de l’ère actuelle, ce sinistre jour où fut percée par les Romains une première brèche dans les murailles de la ville, 3 semaines avant la destruction du Temple le 9 Av par Titus et ses légionnaires ?

 

Les photos « continuèrent à m’interroger » « Qui es-tu Chalom ? D’où viens-tu ? As-tu des membres de ta famille parmi nous ? » A ma réponse « Je suis Français » et avant même que je ne puisse dire autre chose, elles me « demandèrent » :

 

« Dis-nous, Chalom, est-ce que c’est vrai que depuis quelque temps il y a de plus en plus d’actes antisémites en France et dans le monde ? Est-ce que c’est vrai qu’un homme s’appelant Sarkozy,  Président de la France, est d’accord pour que la moitié de Jérusalem appartienne aux Arabes ? Est-ce que c’est vrai qu’un autre homme s’appelant de Charrette a qualifié Israël d’Etat-voyou ? Est-ce que c’est vrai qu’en France et dans le monde les produits israéliens sont boycottés ? Est-ce que c’est vrai qu’en France et dans le monde il y a des manifestations dans lesquelles des gens crient « mort aux Juifs, mort à Israël » et que les gouvernements et les associations antiracistes ne disent rien ? Est-ce que c’est vrai qu’un organisme international (3)vient d’interdire à Israël d’effectuer des fouilles en Israël même et que le monde entier se tait tout comme il se tut lorsque celles et ceux que nous représentons furent assassinés ? Est-ce que c’est vrai qu’en France l’Éducation Nationale veut interdire le mot Shoah et qu’une enseignante (4) fut sanctionnée pour l’avoir beaucoup employé ?»

 

« Dis-nous, Chalom, est-ce que c’est vrai qu’en France un homme s’appelant Juppé, responsable des relations internationales, dit, tout comme un professeur d’université israélien (5),  qu’Israël ne doit pas et ne peut pas être un Etat juif car il y a 20% d’Arabes qui y vivent ? Est-ce que c’est vrai que ce même homme ainsi que d’autres en France et dans le monde, sont d’accord pour qu’il y ait un nouvel état arabe avec Jérusalem comme capitale, un pays qui sera interdit aux Juifs ? Est-ce que c’est vrai quece même homme, ne sait pas, ou ne veut pas savoir, ou oublie, que l’ONU vota en 1947 le partage de la Palestine en un ETAT JUIF et un état arabe et que M. Ben Gourion, le 14 mai 1948, lut la Déclaration d’Indépendance de l’ETAT JUIF s’appelant ISRAËL ».(6) 

 

Abasourdi, sidéré par toutes ces questions, je fus soulagé en me réveillant d’apprendre que les flammes furent vaincues grâce à la diligence des responsables de la lutte contre le feu, forts de la malheureuse expérience de l’incendie de Haïfa (44 morts) il y a quelques mois. Mais je fus cependant contrarié qu’il y eut quand même 8 personnes indisposées 8 personnes indisposées

 

et contrarié (c’est un euphémisme) également en réalisant que ce que me « disaient » ces voix n’était que la triste et lamentable vérité et qu’à toutes leurs interrogations je ne pouvais que répondre OUI !

 

Et les photos des victimes de la Shoah « reprirent leur place » !!!

 

 

Charles Etienne NEPHTALI

Le 28 juillet 2011

 

 

 

 

 Mon prénom en Hébreu

 Phrase du Professeur Vladimir Jankélévitch dans « L’Imprescriptible »

(3)  L’UNESCO

(4) Catherine Péderzoli

(5) Shlomo Sand

(6) Le 29 novembre 1947, l’ONU adopta la résolution 181 sur le partage de la Palestine mandataire. C’est malheureusement ce même organisme qui, le 10 novembre 1975, vota la résolution 3379 assimilant le sionisme au racisme oubliant par là-même que c’est pour échapper au racisme que des Juifs se firent sionistes. 16 ans plus tard, l’ONU reviendra sur cette inique décision (résolution 46/86 du 16 décembre 1991).

 

*

*      *

 

C’étaient des Juifs après tout !

 

……………….. En 1961, arrivant de mon Maroc natal, il me fut attribué une HLM à Bobigny, face à la gare de voyageurs d’où partirent tant de convois de Déportés. Un dimanche, au hasard d’une promenade, j’arrivai, avec ma femme et Jean-Luc, mon fils âgé de 2 ans, à Drancy distant de quelques kilomètres. Je reconnus de suite le bâtiment en U dont j’avais vu les photos sur un livre, « Drancy la Juive » lu au Maroc. Sur ce bâtiment, une plaque de marbre, maculée d’encre, indiquait ce que fut ce lieu il y avait tout juste 16 ans.

 

Une dame âgée nous demanda si nous cherchions quelque chose. Lui répondant que non, je lui fis part cependant de l’émotion de me trouver en ces lieux. Elle nous conta avec force détails ce qui s’y était passé de fin 1941 jusqu’au début de 1945 : le carrousel des autobus amenant hommes, femmes et enfants, les cris, les pleurs, la police française (ce que jusque là j’ignorais). Elle n’arrêtait pas de ponctuer son récit de « c’était affreux, Monsieur, c’était horrible ». Lui demandant d’où elle tenait tous ces détails, elle me déclara qu’elle habitait dans un pavillon juste en face et que plusieurs voisins furent témoins de ces « scènes terribles, atroces ». Et à mes questions « Vous ne disiez rien ? Vous ne faisiez rien ? », elle ne me répondit que « C’étaient des Juifs, après tout ».

 

« Des Juifs, après tout ». Des gens normaux, comme vous et moi, d’honnêtes gens, vraisemblablement de bonnes mères et de bons pères de famille se comportèrent et raisonnèrent de la sorte, restant muets face à l’horreur, muets comme cette Cité qui porte comme nom, quelle ironie, « La Muette » !

 

Pire encore, si au moment des faits, cette vieille dame ne connaissait pas encore le sort qui attendait ces malheureuses gens, au moment où elle me dit « C’étaient des Juifs, après tout », elle savait certainement ce qu’il en était advenu.

 

Les paroles de cette vieille personne, me demandant ensuite poliment de l’aider à traverser la rue, résument bien l’ambiance de l’époque parmi certaines gens. 60 ans après, face à des actes antisémites, des gens se comportent de façon similaire, allant même jusqu’à rendre les Juifs responsables de leurs malheurs.

 

Moi, « l’écorché juif », qui ne suis ni descendant, ni ascendant, ni collatéral d’une des très nombreuses victimes de cette barbarie absolue, je me considère en deuil de 6 millions des miens dont 1 million et demi d’Enfants. Je ne suis qu’un militant de la Mémoire qui…………………..

 

Charles Etienne NEPHTALI

Avril 2004

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
<br /> <br /> La france patrie des lumieres et des droits de l'homme, je dirais des lumieres couvertes d'un voile islamique et aveuglant, quand aux droits de l'homme, le francais en est exclus puisque l'emigre<br /> a tous les droits et le francais celui de payer et de subir<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories