Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 08:04

Ahmed Moualek, les Kabyles et le sionisme
Arezki Bakir
© Primo, 07-01-2010
 

A l'en croire, Ahmed Moualek serait le président d'une association, nommée "La banlieue s'exprime", censée représenter la fameuse banlieue, tant vilipendée par nos médias.

Or, cette association s'avère ne se réduire qu'à un site Internet et à une poignée de collaborateurs aussi représentatifs de la banlieue que je ne le suis du peuple Inuit.

Il ne s'agit, pour cette bande de demeurés, que d'exprimer une simple obsession : la haine du juif et de tout ce qui, de près ou de loin, combat l'idéologie ou l'impérialisme arabo-musulman. 

Et c'est là que vous me voyez venir.

Ce pseudo-site n'a pas trouvé mieux que de relayer les affabulations du journal ultra-arabiste et trés antikabyle "Ennahar", selon lequel Ferhat Mehenni, président du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) serait financé et soutenu par le Mossad, service de renseignement israélien. 

Cet énorme coup d'intox ne pouvait que séduire Ahmed et sa bande, pour qui tous les maux de la terre ne sont liés qu'à une seule chose : le sionisme.

C'est ainsi que les kabyles, peuple farouchement opposé au pouvoir central algérien et à son idéologie arabiste, sont soupçonnés d'être manipulés par les partisans d'Israël. (Lire également sur Primol'identité kabyle de la France)

La révolte des kabyles ne serait donc pas liée à la politique répressive du pouvoir algérien à leur égard mais bien à une volonté des juifs de déstabiliser l'Algérie.

Je savais Ahmed Moualek pas trés doué pour les subtilités de la géopolitique mondiale mais là, j'avoue que j'ai du mal à me faire à tant de bêtise.

Les kabyles sont ainsi priés de ne pas prêter le flanc à la manipulation sioniste et de se ranger derrière l'arabo-islamisme, seule force pure et authentique. 

Le pire, c'est qu'il se trouve des kabyles pour participer aux forums et exprimer docilement toute la haine que leur inspire ces kabyles qui rêvent d'autre chose que d'une société régie par la Charia. 

Espérant sans doute une petite caresse de l'ineffable Ahmed sur la tête et un "susucre" ?

Après Les Indigènes de la République, pour qui les kabyles sont une création coloniale pour diviser l'Algérie, et bien voici La banlieue s'exprime pour qui les kabyles sont une invention des sionistes pour diviser cette même Algérie.

Sur Internet, on peut aussi voir une vidéo d'Alain Soral, qui dénonce l'évangélisation en Algérie et traite ceux qui choisissent la reconversion d'"imbéciles", faisant allusion aux kabyles. 

La liberté de conscience ne peut donc pas s'exprimer en Algérie, pays que Soral souhaite voir résolument rester dans la sphère "arabo-musulmane", courant sur lequel il s'appuie pour appuyer son combat contre la libéralisation des moeurs. 

Les kabyles sont appréhendés ici comme un danger contre un courant patriarcal et à priori antisioniste.

Kemi Seba, extrêmiste noir, président du mouvement des "Damnés de l'impérialisme", s'est également fait l'écho des soi-disants penchant de Ferhat Mehenni pour Israël. 

Si Mehenni prône des relations apaisées et rationnelles avec l'état hébreu, cela ne fait pas de lui un sioniste inconditionnel... 

Et quand bien même c'était le cas, c'est son droit le plus strict.

Quand Moualek, Bouamama et toute celle clique nébuleuse d'antisionistes à deux sous auront compris que ce qui divise l'Algérie, c'est avant tout le refus de l'arabo-islamisme de s'ouvrir à la diversité, le refus du gang qui a pris le pouvoir à l'indépendance de lâcher les clés et partager le gâteau avec le peuple, le refus du régime de reconnaitre officiellement la réalité amazighe de l'Algérie et les provocations verbales des islamistes qui sèment les graines de la division en Algérie, alors ils prendront peut-être conscience de leur bétise. 

Car être conscient de ses tares, c'est le premier pas avant de commencer à les combattre.

La posture soi-disant subversive des tenants de l'antisionisme, courant qui s'appuie sur les mouvement islamistes ou d'extrême-droite, ne doit pas nous faire perdre notre lucidité.

Les adversaires les plus farouches des Kabyles sont peut-être à chercher dans cette direction.

Les Kabyles ne sont manipulés que par un seul levier : la soif de liberté. Et refusent d'être le jouet ou l'instrument de confrontations idéologiques, voire stratégiques, qui ne les concerne pas.

Car le raisonnement - et le danger - est le suivant : ceux qui luttent contre l'impérialisme américain s'appuient sur le monde arabo-musulman. 

Ils encouragent donc l'impérialisme arabo-musulman au nom du combat contre les américains et le sionisme. La Kabylie constitue donc pour eux une épine dans le pied de l'unité arabe contre les méchants américains.

Pour retirer cette épine une seule solution : nier la réalité de l'existence d'un peuple kabyle.

Arezki BAKIR.
président de l'association des kabyles de France (
ASKAF)



Arezki Bakir
© Primo, 07-01-2010

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories