Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 09:33

Assad tire sur ceux qui tentent de fuir à la frontière turque - Vidéo

 

 

Des centaines de villageois  de Jisr al Shughour marchaient vers la frontière turque lorsqu'ils sont tombés sous un feu nourri.

http://www.hurriyetdailynews.com/n.php?n=hdn-exclusive-footage-shows-armed-attack-on-villagers-2011-06-14

 

 

 

HDN exclusive: Footage shows armed attack on villagers
Si problème avec la vidéo - Cliquez surle lien plus haut
Play this video

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


par Isabelle Kersimon  

 


 

 

 

 

guysen

 

Les forces syriennes ont balayé une région frontalière du Nord-Ouest pour endiguer l’exode de réfugiés vers la Turquie, selon des témoins et un militant des droits civiques.

 

 

 
CEUX QUI VIENNENT EN AIDE AUX REFUGIES SONT EGALEMENT PRIS POUR CIBLE PAR L'ARMEE SYRIENNE
 

 

 

 

Ammar al-Qurabi, militant syrien pour les droits de l’homme, a aussi accusé les forces pro-gouvernementales de s’attaquer à ceux qui aidaient les réfugiés à fuir des représailles militaires destinées à écraser les manifestations contre le régime autocratique de Bachar al-Assad.
 

Le responsable du comité international de la Croix-Rouge s’était rendu à Damas dimanche 19 juin 2011 pour discuter de l’organisation des secours avec les officiels syriens.


Le dernier assaut a suivi la plus grande manifestation dans l’ensemble du pays depuis le début de la révolte anti-Assad, en dépit de la répression qu’il exerce sur les civils. Les forces de sécurité ont tué par balle plus de 19 opposants en fin de semaine, selon les militants des Droits de l’homme.


Le régime syrien déplore les violences commises par les groupes armés et les islamistes, dont il affirme qu’ils sont soutenus par les pays étrangers.


La plupart des journalistes internationaux ayant été interdits, il est difficile de vérifier les allégations des militants des droits civiques et des officiels du régime.

 

Ammar al-Qurabi a assuré que les troupes et les tireurs pro-Assad avaient fermé les routes vers la frontière turque, dans la région riche et arable de Jisr al-Shughour, bloquant des milliers de réfugiés.
 

« L’armée syrienne s’est déployée tout autour de la frontière pour éviter que les habitants effrayés ne s’enfuient en Turquie », a-t-il ajouté.
 

Des gens qui voulaient les aider ont été attaqués aux environs de la petite ville de Bdama, près de la frontière turque également, que les troupes syriennes et les tueurs d’Assad ont détruite, brûlant des maisons et arrêtant des dizaines de personnes, selon des témoins.
 

M. Qurabi confirme que « des miliciens proches du régime attaquent les gens de Bdama et des alentours, ces gens qui essaient d’apporter de l’aide et de la nourriture aux réfugiés massés le long de la frontière et qui essaient de s’enfuir ».
 

Ses observations ne peuvent pas être vérifiées de manière indépendante, mais Omar, un fermier du coin qui a pu atteindre la zone frontalière, confirme : « Il y a des barrages routiers partout pour empêcher les gens de fuir, mais les villageois trouvent d’autres trajets à travers les vallées, en direction de la frontière turque ».
 

Des témoins ont affirmé que les forces pro-Assad tiraient au hasard, saccageant les maisons et brûlant les récoltes à Jisr al-Shughour, une région connue pour ses pommeraies, ses oliviers et ses champs de blé.
 

« Nous n’avons pas pu nous procurer de pain aujourd’hui. Aucune boulangerie n’était ouverte à Bdama, car on les a obligées à fermer. Les shabbiha (les brigades tueuses d’Assad) tirent au hasard », raconte un réfugié, menuisier du nom de Hammoud.
 

« Un homme a été blessé à Bdama aujourd’hui et nous avons réussi à le transporter jusqu’à un hôpital en Turquie. Mais beaucoup craignent d’être abattus s’ils tentent de traverser », ajoute-t-il.

Bdama est l’un ces centres névralgiques du pays qui apporte nourriture et aide à plusieurs milliers d’autres Syriens ayant fui les violences dans les villages frontaliers pour trouver refuge dans les champs.

 

10 114 REFUGIES ONT GAGNE LA TURQUIE 
 

Le nombre de réfugiés qui ont gagné la Turquie s’élève à 10 114 personnes, tandis que 10 000 autres cherchent à se protéger en bordure de la frontière, selon les autorités turques.
 

La Turquie sunnite, qui aspire à restaurer son rôle régional, a resserré ses liens avec Assad, adepte de la secte minoritaire syrienne alaouite, soutenu sa volonté de chercher la paix avec Israël et d’améliorer ses relations avec les Etats-Unis.
 

Mais les crimes de masse des Syriens sunnites ont rendu le Premier ministre Tayyip Erdogan de plus en plus critique envers Assad.
 

Erdogan a mis en garde la Syrie contre une réédition de la campagne de répression brutale des années 1980, qui avait fait des milliers de morts. Il a aussi dépêché son ministre des Affaires étrangères et le chef des forces armées terrestres à faire le tour des régions frontalières qui abritent les réfugiés syriens ces derniers jours.
 

La Fédération internationale des droits de l’homme et le Centre d’études pour les droits de l’homme américain, basé à Damas, ont annoncé dans une déclaration qu’ils ont vérifié les chiffres suivants auprès de sources locales : les forces gouvernementales ont tué plus de 130 personnes, et en ont arrêté plus de 2 000 à Jisr al-Shughour et dans les villages environnants ces derniers jours.
 

Jakob Kellenberger, président du Comité international de la Croix-Rouge, est sur place pour un voyage de deux jours afin de discuter de l’organisation de l’aide humanitaire dans leur pays avec les officiels syriens.
 

Cette visite résulte de l’appel lancé par l’organisation non-gouvernementale la semaine dernière, visant à accéder plus largement à la population civile, y compris aux blessés et aux prisonniers.
 

Les militants syriens des Droits de l’homme affirment qu’au moins 1 300 civils ont été tués, et  que 10 000 sont emprisonnés depuis le mois de mars.
 

L’observatoire syrien des Droits de l’homme indique que plus de 300 soldats et policiers ont aussi été tués. D’autres militants progressistes indiquent due des dizaines de personnels de sécurité ont été tués par les troupes loyalistes pour avoir refusé d’abattre des civils désarmés.
 

Assad a déployé les forces militaires avec une violence croissant à mesure que des agitations se produisaient en réaction aux tueries. Les provinces centrales des cités plus mixtes de Damas et Alep, où la sécurité est intense, n’ont pas connu de grandes manifestations.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories