Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 19:44

 

Episodes précédents cliquez sur l'image

Au nom de l'alliance

 

 

Au Nom de l'alliance par Yoshuah Ben Shalom - L'émergence du nationalisme antisémite (3/...)

(Feuilleton en ligne)

© 2011 www.aschkel.info

J'ai l'honneur et le plaisir de vous proposer l'écrit de Yoshuah ben Shalom en ligne, un écrit passionnant dont on ne sort pas indemne, qu'il vous faut lire, et garder précieusement dans votre bibliothèque virtuelle.

Un épisode vous sera proposé chaque semaine, vous pourrez retrouvez chacun des épisodes en cliquant sur la bannière ci-dessous, au fil des publications.

Je remercie Yoshuah Ben Shalom pour ce précieux partage.

Cet écrit est libre de diffusion, à la seule condition de ne procéder à aucune modification dans le texte, vous pourrez donc transmettre le lien URL de chaque article, en respectant le nom de l'auteur et de la source. Les textes de l'auteur sont sous copyright

Aschkel

 

 

L'émergence du nationalisme antisémite (3/...)

 

 


Les Juifs s'égareront donc une fois de plus, de leur voie séculaire. Ils oublieront l'implacable destin qui leur commandait l'attente d'une rédemption nationale. Dans l'euphorie d'un début de XXème siècle lumineux et par métamorphose d'une espérance tant attendue qui apparaissait maintenant chimérique, les Juifs d'Europe ne croiront plus au caractère expiatoire de leur exil. Ils n'adhéreront plus à leur mission originelle. Ils se persuaderont par spéculation rationnelle et volonté d'affranchissement qu'ils ne s'étaient maintenus comme tels que parce que l'antisémitisme du milieu environnant les avait adaptés aux contraintes du cloisonnement. A présent que les esprits avaient radicalement changé et qu'ils étaient intégrés à la vie socio-économique de l'occident, il leur paraîtra aberrant de prolonger leur isolement par des mœurs désuètes. Ils s'affranchiront alors des obligations qui les singularisaient au sein des nations. Cette attitude entérinera leur volonté d'enracinement. Elle s'affichera dans tous les pays d'Europe, défiant délibérément l'antique avertissement mosaïque.

 

"Et parmi ces nations-mêmes tu ne trouveras pas de repos, pas un point d'appui pour la plante de ton pied."(Deut.XXVIII, 65)

 

Promus citoyens un siècle plus tôt par la Révolution, les Juifs français avaient affronté les premiers ce bouleversement. Ils ne dérogeront pas aux habituelles conséquences de l'ouverture de l'environnement. Ils y avaient répondu massivement par une intégration aussi rapide que possible. Beaucoup opteront pour une conversion au christianisme. D'autres, plus nombreux, se retrancheront derrière le concept, plus nuancé, d'appartenance religieuse. Les Juifs de France se revendiqueront désormais Français de confession israélite.

Les Juifs allemands connaîtront le même cheminement. Lors de la paisible République de Weimar, le caractère feutré de l'antisémitisme leur permettra de se greffer aisément dans le tissu national apparemment consentant. Ils parviendront ainsi à une parfaite intégration. Rien ne les distinguera plus de leurs concitoyens non-juifs. Cette identification les détachera entièrement de leur souche originelle. Leur cœur ne battra plus qu'en symbiose du génie allemand.

Ces Juifs s'adonneront bientôt, chacun selon sa sensibilité, au nationalisme le plus sectaire ou à l'internationalisme le plus cosmopolite. Ces hommes libérés des entraves d'une naissance estimée humiliante défendront alors avec ardeur ces valeurs nouvelles qui les sublimaient. Elles auront pour eux les dimensions exclusives de la foi passionnelle. Leur ferveur les conduira souvent au militantisme le plus extrême. Elle les poussera même à la tête des mouvements les plus radicaux. Ils se distingueront ainsi, un peu partout en Europe, dans ces actions populaires qui précéderont la montée du nazisme.

Pour ces Juifs politiquement engagés une revendication nationale spécifique était naturellement obsolète et anachronique. Ils la dénonceront violemment et rejetteront sans ménagement toutes les prétentions sionistes. Cette attitude, loin de demeurer isolée, se répandra dans tous les milieux y compris chez les Juifs traditionalistes nouvellement immigrés des pays de l'Est. Originaires de Russie, et surtout de Pologne, ils avaient fui les persécutions antisémites et découvraient ébahis la prospérité des Juifs de l'Ouest. Ils penseront à leur tour que le ghetto avait été responsable de tous leurs maux, qu'il les avait confinés dans une vie rituelle faite d'habitudes sectaires et de contraintes obscurantistes. Quant à ceux, des plus intellectuels, qui demeureront dans ces pays de l'Est, ils pactiseront intimement avec les idéaux marxistes. Ils se livreront ainsi entièrement aux mouvements de luttes sociales qui fleurissaient un peu partout dans ces pays. Souvent même, ils en deviendront le fer de lance. Passés maîtres dans la dialectique, ils ponctueront leur combat révolutionnaire de violentes réquisitions à l'encontre du judaïsme. Leurs diatribes, ils les justifieront par une approche analytique des plus consternantes. Ils voyaient dans le judaïsme un archaïsme élitiste dont les aspirations nationalistes ne pouvaient être, au regard de leurs ambitions universalistes, qu'éminemment condamnables. Ils dénonceront ainsi le judaïsme de leurs ancêtres comme la pire des autarcies réactionnaires. Comme telle, ils le combattraient.

Les Juifs européens, dominés à l'ouest par des valeurs nationalistes et à l'est par des idéaux cosmopolites, remanieront ainsi profondément leur identité originelle. Ils salueront dans ce réajustement la naissance de ce XXème siècle prometteur. Ce ralliement aux génies des Nations rendra obsolète les antiques aspirations juives. Leur désir d’assimilation condamnait à terme la pérennité d'Israël. L'attrait des nations, magnifié par un début de XXème siècle rayonnant, avait brisé les dernières résistances juives. Il désolidariserait les Juifs d'Europe de la destinée d'Israël.

Le Juif n'aspirait plus en ces temps prometteurs qu'à la tranquillité du citoyen anonyme. Il acceptera pour concrétiser son dessein de masquer d'abord, d'étouffer ensuite, les différences de toutes sortes qui le séparaient encore de ses concitoyens non-juifs. Cette adaptation, pensait-il, éteindrait toute velléité de rejet et rendrait enfin sincère son acceptation nationale.

Les Juifs se conformeront ainsi aux exigences des tempéraments nationaux. Cette identification conjurerait à leurs yeux les fondements mêmes de la ségrégation antijuive. L'abandon concerté de leurs préceptes séculaires donnera à toutes ces prévisions une grande efficience. L'irrésistible osmose qui en résultera, précipitera les masses juives dans le chemin irréversible de l'assimilation. Les mariages mixtes et les conversions se généraliseront alors à toute l'Europe. Ils mineront le peuple juif, atteignant à nouveau le souffle même d'Israël.

Un consensus révolutionnaire unissait cette fois les Nations et les Juifs. Il visait par l'absorption nationale des Juifs à extirper du sein des peuples, l'épineux problème de la pérennité d'Israël. Un tel accord allait constituer une véritable singularité depuis la Dispersion. Pour la première fois, les Nations acquises à la pensée humaniste des temps modernes et l'élite intellectuelle juive, maître d’œuvre de cette pensée, se rejoignaient. Elles avaient adopté d'un commun accord la solution naturelle de l'assimilation. Cette voie qui avait réussi de tout temps à toutes les minorités, sera désormais celle des Juifs débarrassés de leur particularisme.

Ainsi, en ce début de XXème siècle, dans cette Europe des lumières, une volonté juive clairement définie affirmait ses objectifs. Elle devait annihiler les résidus de l’antisémitisme environnant par la dilution d'Israël au sein des nations. 

                                                                                            

                                                                                                                                                    

A Suivre....

 

Yoshuah Ben Shalom - visionhistoire © 2011 www.aschkel.info 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories