Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 06:34

 

logo arié

 

Par ARIé

pour aschkel.info et lessakele

 

Brûlera, brûlera pas, le Coran en place de Grève? Pardon à Gainsville, dans l’Etat de Floride. Le monde retient son souffle. Terry Jones, pasteur fou, illuminé, qui ne représente rien, si ce n’est une cinquantaine de membres de sa congrégation aussi cinglés que lui, menace d’autodafer le Coran. Le 11 Septembre, ouf, il s’est dégonflé le Pasteur, ou bien, a t-il subi tant de pressions et de menaces que le jeu ne valait plus la chandelle qui devait allumer l’autodafé du Coran ou le bucher sur lequel il se serait immolé. Peu importe, Jones a atteint son objectif : attirer l’attention du monde sur l’ignominie de Cordoba. Les journaux en ont fait leurs choux gras, mais personne, en France du moins, ne s’est intéressé à l’Imam Feisal Abdul Rauf. Vous savez « l’islamiste modéré », comme on aime à le désigner, qui a récolté en un tour de main 100 millions de dollars pour sa mosquée à un jet de pierres du Ground Zero.

Or voici un Monsieur qui est appointé, financé et mandaté par le Département d’Etat américain, lire par le sieur Obama, pour représenter l’Amérique dans le Monde arabe. L’Imam sillonne les Etats du Golfe et d’ailleurs, non pour trouver du financement pour sa mosquée; il a déjà été récolté, sans doute de quoi financer dix mosquées semblables, mais pour transmettre le message de son mentor Obama : les valeurs américaines, telles qu’elles sont traduites dans la Constitution des Etats Unis, cadrent pile poil avec les valeurs de l’Islam. Aux frais du contribuable américain, Il voyage au Moyen-Orient et dans d’autres pays musulmans, pour raconter la vie idyllique et la tolérance religieuse des musulmans d’Amérique, en Amérique, et tout le bien que pense le peuple américain des Musulmans.

P.J Crowley, Secrétaire Assistant au Département d’Etat, en charge des Affaires publiques, déclare: « Nous employons L’Imam Rauf depuis longtemps, il s’est déjà rendu pour nous au Bahrain, au Maroc aux Emirats Arabes Unis, au Qatar et en Egypte, dans le cadre d’un programme d’échange initié par le Département d’Etat. Son travail sur la tolérance et la diversité religieuse sont bien connus et apportent une perspective modérée à des « audiences » étrangères (lire : à des musulmans plutôt extrémistes) de ce que signifie être un musulman pratiquant aux Etats-Unis. Rauf ne sera pas autorisé à soulever des Fonds durant ce voyage ». Rauf est aux ordres, comme n’importe quel fonctionnaire.

Deux membres du Congrès, Ileana Ros-Lehtinen et Peter King considèrent que le sponsoring des voyages de Rauf par le Département d’Etat est inacceptable, et citent une interview de l’Imam qui a déclaré que les Etats-Unis étaient autant à blâmer (que qui ?) pour les attaques du 11 Septembre ; et que, par ailleurs, le contribuable américain n’a pas à fiancer ces déplacements.

En parallèle, une pétition circule, demandant à Hilary Clinton de tout bonnement virer cet Imam du State Department. Je vous invite d’ailleurs à la lire attentivement pour bien vous imprégner des motifs qui justifient cette demande et la signer en nombre. Elle s’intitule : Fire ths Imam

Cet Imam porte-parole des Etats-Unis est-il aussi casher et modéré qu’on le dit ?

Exhumant de vieilles lettres rédigées par lui, nous apprenons son hostilité à l’Etat d’Israël: « Dans une paix véritable il est impossible qu’un Etat juif de Palestine puisse perdurer; Israël, durant notre vie, deviendra un autre Etat arabe avec une minorité juive ». Un prophète, quoi !!

Il refuse par ailleurs de reconnaître que le Hamas est une organisation terroriste et se montre particulièrement tolérant avec le régime iranien.

En réponse à ces accusations, Rauf déclare que les prises de position faites dans sa jeunesse n’exprimaient que son désir de trouver des solutions pacifiques pour Israël (devenir un Etat arabe avec une minorité juive, par exemple) Quant à son soutien au régime de Téhéran, il n’exprime que son attachement aux valeurs humaines.

C’est à cela que ressemble ce musulman « modéré » qu’Obama envoie de par le monde pour porter la voix de l’Amérique. C’est à ça que ressemble la position d’Obama sur le conflit israélo-arabe et c’est ça qui guide son désir, impartial, de voir la paix s’instaurer entre israéliens et palestiniens.

L’initiateur de la Mosquée du Ground Zero, ou plutôt, du grand zéro, voyage aux frais du contribuable américain mandaté et financé par Hillary Clinton pour tenir un double langage, selon qu’il se trouve sur le sol américain ou dans les pays arabes.

Et vous vous étonnez que le Pasteur Jones ait sauté les plombs et que les Américains qui sont parfaitement au fait de ce dossier, contrairement aux Français et autres pays qui crient au scandale de l’autodafé, soient hostiles dans leur immense majorité à la construction de cette mosquée et aux clins d’oeil appuyés d’ Obama aux Musulmans, par Imam interposé.

Quoi qu’il en soit, brûler un livre saint est une idiotie. Pour établir un parallèle avec le feu de joie organisé en Place de Grève en l’an de grâce 1242 où l’on a brûlé, non par un seul Talmud, mais 24 charrettes remplies à rebord, je me suis amusé à rechercher dans Wikipedia-je- sais-tout des infos, et qu’elle n’a été ma surprise:

Dans la rubrique « Inquisition », pas de trace de cet événement, dans l’entrée « « autodafé » pas de trace non plus, et quand on entre dans Wikipedia par « Louis IX », dit Saint Louis, on découvre : « Que c’est à la demande même des Juifs convertis au christianisme, selon lesquels le Talmud contient un grand nombre d’invectives contre Jésus-Christ et contre la Sainte Vierge, une controverse se tient à Paris sous la présidence de …. et l’abbé Nicolas Donin (ancien rabbin) établissent que le reproche est fondé. Le roi fait alors brûler des exemplaires du Talmud à Paris »

 

Autrement dit, le bon roi Saint Louis n’est pour rien dans cette ignominie, c’est encore une fois la faute aux Juifs qui font du zèle, que le feu de joie a eu lieu. A préciser qu’ « autodafé » ne signifie pas acte de feu, comme certains le pensent, mais acte d foi.

Sachant que de nos jours les Juifs ne se convertissent plus au Christianisme, mais aux idées d’extrême gauche, aux mouvements pro-palestiniens et autres détestations de soi , le bon roi Saint-Louis, pardon, Obama, n’aura plus qu’à entériner les thèses de Rauf et des Juifs qui le soutiennent, à commencer par Bloomberg, le maire de New York, en continuant par tous les comédiens et intellectuels israéliens, qui refusent de se produire à Ariel, sise en Palestine, comme chacun le sait, pour, d’une part, autoriser l’élévation de la Mosquée Cordoba au Ground Zero et, d’autre part, appuyer fortement la transformation de l’Etat d’Israël en un Etat arabe , mais rassurez vous, avec une minorité juive, de Dhimis, qui payeront leur tribut à l’Etat palestinien à devenir.

La question est donc de savoir : qui est le plus cinglé dans cette

affaire ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Aschkel - dans AU NOM DE L'ISLAM
commenter cet article

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories