Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 22:50

 

BANN-PEREZ.jpg

 

 


Charles Enderlin et France 24 sur la sellette

Par Victor Perez

 

Le bureau du Premier ministre israélienBenjamin Netanyahou, à travers le Directorat National de l’Information, a diffusé le 21 octobre dernier son avis  (1) sur ce que l’on nomme aujourd’hui « L’Affaire Mohamed A-Dura ». Un enfant ‘’palestinien’’ de la bande de Gaza qui aurait été, selon le journaliste de France 2 Charles Enderlin, assassiné par l’armée israélienne le 30 septembre 2000. Un ‘’meurtre israélien’’ qui a fait les beaux jours des médias internationaux et « servi de prétexte a certains pour inciter à  la haine, à l'antisémitisme et à la violence contre des israéliens ». L’Intifada armée et l’assassinat de Daniel Pearl par Al-Qaïda, parce que juif, en sont des preuves évidentes.

 

Le point de vue officiel israélien est sans appel pour la chaîneFrance 2 ainsi que pour son envoyé permanent.

 

Il soulève « des doutes sur le bien-fondé  des affirmations de la chaine française FRANCE 2, telles qu'elles ont été diffusées le 30 septembre 2000, et selon lesquelles l'enfant aurait été touché par des tirs en provenance du poste de l'armée israélienne au carrefour de Netsarim, visant l'enfant et son père Jamal ».

 

Il évoque les méthodes « par lesquelles les palestiniens ont créé etmis en scène des événements médiatiques au service de leur propagande; d'ailleurs, le journaliste à l'origine du reportage Al Dura avait admis dans un documentaire être au courant de ces pratiques palestiniennes ».

 

Il précise « qu'il était faux de faire endosser la responsabilité dans l'affaire Mohammed Al Dura à Tsahal et à l'Etat d'Israël. Les éléments révélés réfutent les assertions qui avaient alors été émises à l'encontre des israéliens, et que les médias internationaux, FRANCE 2 en tête, n'avaient jamais soumises à examen approfondi en leur temps ».

 

Enfin, il rappelle que « l'incident avait fait l'objet d'une enquête scrupuleuse par Tsahal. L'enquête, comprenant des tests de lignes de feu, des expertises balistiques, l'analyse de la documentation de l'incident etc., avait constaté l'impossibilité de démontrer de manière claire et nette l'identité de la personne qui aurait atteint le jeune garçon. A ce moment la déjà, la thèse d'un tir de Tsahal avait été sérieusement mise en doute ».

 

A ces quatre points, Charles Enderlin (2) a répondu à sa façon sur son blog. Non pas en admettant son erreur, mais en considérant que le point de vue officiel israélien n’était que « la troisième étape du modèle de la théorie du complot développé par le chercheur britannique David Aaronovitch : ‘’Des personnages de premier plan apportent leur caution à la découverte de la vérité’’ ». Ici, des proches du Premier ministre et un complot qui le vise, évidemment.

 

Il ne s’agit pas ici de décortiqué sa réponse mais de comprendre combien il tourne autour du sujet aux fins d’éviter de se confronter aux réalités.

 

Ainsi, à l’accusation que France 2 n’avait jamais soumis à examen approfondi les assertions émises à l’encontre des Israéliens,Enderlin assure que « L’armée israélienne n’a JAMAIS demandé à France 2, de participer à une enquête quelconque. Nous l’aurions accepté à condition qu’elle se déroule selon les critères internationaux d’indépendance et de sérieux et avec un suivi juridique, voire judiciaire » (sic).

 

Sauf à apprécier les conditions émises à l’égard de l’état d’Israël où la Justice s’écrit avec une majuscule et les commissions d’enquêtes ne sont décriées par aucune opposition, on se rappellera les promesses du précédent président de France TélévisionPatrick de Carolis, de tenir sur le sujet une commission d’enquête conjointe avec le Crif. Un Crif  (3) qui affirme que « Les raisons qu’il (Charles Enderlin) donne (dans son dernier livre) du blocage de la commission d’enquête demandée par le CRIF à France 2 sont fausses ».

 

Une accusation claire et nette non dénoncée à ce jour.

 

Autre point important. Le point de vue officiel israélien rappelle l’enquête de Tsahal sur le sujet affirmant la forte probabilité que l’enfant « aurait été atteint par le feu nourri des Palestiniens émanant au même moment à partir de plusieurs sources, dont certaines étaient proches de l'endroit où se tenaient le jeune garçon et son père ».

 

Assertion tenue, rappelons le, suite à l’investigation de Tsahal.

 

Charles Enderlin, suite à ‘’l’enquête’’ qu’il a probablement tenue avec son assistant Talal Abu Rahma (alors seul sur les lieux de l’incident), est d’avis différent.

 

Ainsi, lors d’un entretien de promotion de son dernier livre surFrance 24  (4), il assure à la 3.20 minute, qu’au moment de la mort de l’enfant « il n’y avait pas de tirs croisés à ce moment là, (…) pas de tirs qui partaient en direction de la position israélienne, il n’y avait que des tirs qui venaient vers le père et le fils, il n’y avait donc pas de tirs croisés en ce moment là ».

 

Chacun comprendra aisément qu’il n’a point de doute quant à la nationalité du ‘’meurtrier’’.

 

Charles Enderlin n’est plus à un mensonge ou une approximation près. Il est devenu, contre son gré, une icône d’un combat anti-israélien où le politiquement correct mène la danse. A ce jour, les téléspectateurs de France 24, pour ne parler que d’eux, ne connaissent toujours pas les griefs portés contre leur journaliste. A l’heure où sont écrites ces lignes, aucun média francophone n’a repris dans ses colonnes l’avis officiel du bureau du Premier ministre.

 

Cependant, la muraille qui le protège actuellement est entrain de se fissurer. L’actuel gouvernement israélien ne pourra en rester là, et devra tôt ou tard réclamer de la chaine française une correction, sinon une commission qu’elle ne pourra refuser.

 

 

Victor PEREZ ©

 

 

Liens :

 

(1) : http://www.cicad.ch/index.php?id=2996&tx_ttnews%5Btt_news%5D=9791&tx_ttnews%5BbackPid%5D=2995&cHash=29c52059fb

 

(2) : http://blog.france2.fr/charles-enderlin/index.php/2010/10/23/226492-le-directorat-national-de-linformation-et-le-complot

 

(3) : http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=22023&artyd=70

 

(4) : http://www.france24.com/fr/20101006-enderlin-charles-jerusalem-israeli-arab-conflict

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dora Marrache 24/10/2010 02:23



Le 13 octobre, j'ai assisté â Montréal  à la conférence de Philippe Karsenty sur l'affaire Al-Dura.


Sa présentaion , les preuves qu'il a fournies et la démonstration qu'il  a faite m'ont absolument convaincue que  le reportage diffusé par France2 n'était en fin de compte qu'un montage
machiavélique.


Pour ma part, je peux affirmer hors de tout doute que la thèse de P.Karsenty est des plus crédibles, quoi que puissent affirmer France 2 et son correspondant-vedette Charles Enderlin.


D'ailleurs, le lendemain , j'ai préparé une chronique pour Radio-Shalom Montréal - chronique qu'on peut écouter sur radio-shalom.ca et sur Twitter - et j'espère qu'un grand nombre d' auditeurs
ont adhéré à la thèse de P.Karsenty et qu'ils parleront autour d'eux de cette affaire comme je le fais depuis le 13 octobre.


Nous nous devons d'apporter notre soutien à Philippe Karsety  car nous sommes tous concernés par cette affaire dont les conséquences ont été très graves. Nous devons lutter pour que triomphe
la vérité et que soit restauré l'honneur de Tsahal.


Dora Marrache



Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories