Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 15:23

 

Yéochoua 2

 

 

Comment disqualifier une juste cause? Ou comment rendre Israël responsable de tous les maux de la terre? 2/3

par Yéochoua SULTAN

 

© 2011 www.aschkel.info

 

>Transparence - La Gauche a t-elle quelque chose à se reprocher ? 1/3 Par Yéochoua SULTAN

 

La réponse est simple: on prend un criminel et on lui fait dire qu'il comprend ou soutient cette cause. Un second choix est possible: c'est quand on ne dispose pas de véritable criminel. Dans ce cas, on s'arrange pour diaboliser un quidam, on le rend détestable et effrayant, puis on le fait parler.

Autre variante: c'est un peu la réciproque de la première: un individu défend déjà des idées ou une cause que l'on veut détestables. On soulignera ses dires d'un contexte qui annulera toute légitimité aux thèses ou personnes défendues.

Cette méthode, dans ses différentes configurations, classées brièvement ci-dessus de la meilleure à la plus difficile à accréditer, est excellente pour tout propagandiste qui ne risque pas de ne rien trouver à répondre à des arguments sensés. Si l'interlocuteur est déjà diabolique, ou diabolisé, on dira, en prenant le monde à témoin: «Ecoutez bien les arguments de l'inhumanité, ces mêmes propos que tout homme qui mérite le titre d'homme ne saurait défendre.»

S'il ne l'est pas encore, on lui opposera les formules creuses qui s'adaptent à toute réalité précisément parce qu'elles ne répondent à aucune: «Comment peut-on dire une chose pareille! Vous n'avez pas honte! Non mais vous vous rendez compte de ce que vous dites!»

Prenons deux exemples: l'un concerne une partie de la population d'Israël, l'autre sa totalité. Le premier, en bref, est l'attribution de l'assassinat du Premier ministre Isaac Rabin à un dénommé Ygal Amir.

Largement interviewé, ce dernier a tranquillement exposé tous les arguments de la campagne électorale du Likoud, formation politique déjà dirigée voici une quinzaine d'années par Netanyahou. Par superposition, Netanyahou a été traité d'assassin, et ses accusateurs ont repris le fameux reproche d'Elie le prophète au roi Achab: «Tu as assassiné, et tu as aussi hérité!» (I Rois XXI, 19), sans lui déclamer cependant la totalité du verset, mais en en sous-entendant peut-être la suite: «de la même façon que les chiens on léché le sang de Nébayot, ils lècheront aussi le tien».

Toujours est-il que Netanyahou a été réduit au silence, passant de favori avec près de 80% des intentions de vote à minoritaire. Heureusement pour lui, le camp adverse lui a tendu la perche, quand il pensait encore gagner les élections, même de justesse, et qu'il affirma avec véhémence: «Même si nous gagnons d'une seule voix, la démocratie nous accordera la totalité du pouvoir.» Des rabbins ont été arrêtés, vouloir vivre sur la terre ancestrale du peuple juif était devenu un crime.

Des manifestants ont été emprisonnés arbitrairement. Un jeune homme, qui avait préalablement vécu en France, a adressé un message personnel à sa famille, ayant reconnu une équipe de télévision alors qu'il était emporté, se défendant qu'il n'avait rien fait et qu'il était victime d'un abus de pouvoir.

Le second exemple, c'est l'affaire "norvégeo"-norvégienne, où, selon ce qui a été publié dans les médias, l'atroce "fait divers" d'un forcené qui aurait tué à lui tout seul près de cent personnes.

Difficile a priori d'établir un rapprochement avec Israël, qui se trouve à des milliers de kilomètres de là, et où personne ne connaissait l'assassin, à moins qu'une crainte irrationnelle et mystique ne se soit emparée des commentateurs norvégiens, qui sentent peut-être que le mal semé par leur pays en Israël avec les horribles accords d'Oslo commence à se retourner contre eux.

Ce qui est curieux également, c'est que le tueur n'a pas été présenté comme un déséquilibré, alors que dans des cas semblables, aux Etats-Unis par exemple, quand un jeune prend une arme et tire sur ses camarades de lycée, sans jamais arriver à un nombre si impressionnant de victimes, il est aussitôt considéré comme tel. Or, quand le forcené norvégien établit un raisonnement qui en ferait un pro-israélien, Israël est aussitôt diabolisé, puisqu'il entre dans le langage du crime.

Dans cette dernière affaire norvégienne, aussi néfaste que sa grande sœur d'Oslo, c'est encore ce même Etat descendant des Vikings qui cherche à déstabiliser la paix des Juifs en leur pays. Pourtant, leur manœuvre peut être déjouée simplement: ou bien il s'agit d'un déséquilibré, et son cas ne devient qu'une manifestation pathologique dangereuse et encore inconnue du syndrome de Jérusalem qui mélange terre et peuple d'Israël, dans ce cas il n'y a pas lieu d'y attacher trop d'importance – à moins de tenir le peuple juif pour responsable de la folie dans le monde, ce qui n'a pas encre été exploité – ou bien il s'agit d'un assassin qui a agi froidement et qui, s'il raisonne sciemment, déteste foncièrement les Juifs mais comprend que la meilleure façon de leur nuire est de prétendre qu'il les aime. 

 

Lire la suite > Ni gauche ni droite, mais que faire face à la violence? 3/3 Par Yéochoua SULTAN

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
<br /> <br /> Bien lire: en empruntant... Merci de votre attention.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Les anti-sionistes sont de fieffés menteurs. Cela dit, Eretz Israël a depuis 1948 franchi toutes les étapes dangeureuses susceptibles de faire obstacle à sa marche radieuse que ce soit par<br /> la paix ou la guerre défensive. Il reste le régime iranien qui finira par tomber par la force des choses. Par ailleurs, les pays arabes sont entrés dans une zone de turbulence d'où il est très<br /> difficile de s'en sortir dans l'immédiat. La Turquie est forcé de renouer avec Jérusalem et l'Egypte s'achemine à moyen ou long terme à la partition verticale. Cependant, Eretz Israël optera<br /> une ligne politique en enpruntant un modèle de ce qu'à été l'Albanie avec la Chine. En effet en rompant définivement avec les Etats arabes et en n'entretenant que des relations avec le<br /> reste du monde, Jérusalem pourrait relever le défi économique dans la mondialisation. En outre, le terrorisme palestinien est un facteur de nuisance, mais pas plus, comme d'ailleurs le Hezbollah.<br /> Ils ne sont tous les deux que du petit bois. Cependant, la dynastie Assad a fait beaucoup de tort à l'Etat hébreu et un jour ce régime rendra des comptes. Une Syrie sunnite serait pire, c'est ce<br /> qui ressort de certaines analyses israéliennes. D'autres, de par le monde s'attendent plutôt à moyen terme à une libanisation de la Syrie. Néanmoins, le Liban ne peut pas être stabilisé dans le<br /> temps à cause des soubresauts qui font vaciller le monde arabe et son éclatement reste irréversible.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories