Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 06:19

 

 

 

FATAH - HAMAS : le jeu de dupes n'ira pas beaucoup plus loin
par Gerard Fredj
 

 

Le processus de réconciliation entre Fatah et Hamas, sous les auspices de l’Égypte a fait long feu.
Jeudi, le Hamas a accusé Mahmoud Abbas et l'Autorité palestinienne de faire machine arrière et de renoncer à 
l'accord de réconciliation

Accord-Hamas-Fatah.jpg

L'autorité palestinienne accuse elle le Hamas de saboter cet accord sur ordre de l'Iran, qui le soutient militairement et financièrement, un officiel palestinien allant jusqu'à déclarer: ' il ne peut pas y avoir d'accord avec un mouvement qui sert les intérêts politiques de l'Iran, alors que ce pays représente une grave menace pour la sécurité des pays arabes'.Pour le Hamas, les tergiversations d'Abbas sont les résultats de pressions israélo-américaines, et notamment la menace américaine de couper les subventions versées à l'Autorité palestiniennes.

Pour le Président palestinien, qui constate l'étendue de la fracture entre les deux mouvements, l'urgence redevient le projet de reconnaissance d'un état par l'Assemblée générale de l'ONU en septembre prochain; peu importe si il s'agit d'un demi état avec sans réalité géographique, avec une demi-population.

Cette semaine, Abbas a annulé une rencontre avec Khaled Meshaal au Caire, afin de parvenir à un accord sur la constitution d'un gouvernement de 'technocrates', officiellement faute de temps, mais en réalité car il a compris que les islamistes n'accepteront jamais un gouvernement dirigé par Salam Fayyad, lui préférant un candidat issu de la bande de Gaza (Jamal al-Khudari, un homme d'affaires proche du Hamas). Ajoutant que Fayyad est loin de faire l'unanimité au sein même du Fatah, le parti de Mahmoud Abbas.

Cette semaine également, provoquant la fureur d'Ismail Hanyeh, Premier ministre du Hamas, est intervenue l'arrestation de plusieurs membres éminents du Hamas en Cisjordanie, officiellement 'non pas en raison de leur appartenance politique, mais pour des délits tels que trafic d'arme et blanchiment d'argent'.

 

israel-infos

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chaibane 03/07/2011 00:59



Le Fatah et le Hama auraient tenu des réunions secrètes en vue de surmonter la crise ayant trait à la réconciliation et des informations ont révélé l'existence de concertations concernant d'une
part le report de la formation d'un gouvernement et d'autre part la possiblilité d'affilier le Hamas et le Jdihad islamique au sein de l'OLP. Par ailleurs, de hauts responsables respectivement du
Fatah et du Hamas ont démenti mardi dernier les indications indiquant que les deux mouvements seraient parvenus à un accord tous les deux sur le choix porté à Mohamed Mostafa en qualité de
Premier ministre. En outre, Mahmoud Abbes a présenté une proposition via la Turquie par laquelle il demande un report de la formation d'un gouvernement au delà de septembre tout en réclamant de
veiller à l'application de la 2ème clause de l'accord de réconciliation du Caire consistant à inféoder le Hamas et le Jdihad islamique à l'Organisation (OLP). En revanche et selon une source
bien informée, Abbes en priviligiant le dossier de l'OLP par l'intégration des deux factions islamistes au détriment momentanément du réglement de la question de la constitution d'un gouvernement
cherche à montrer une image au monde et par laquelle le chapitre de la réconciliation ne se solderait pas par un échec mais qu'il peut se réaliser graduellement et pas à pas selon
un calendrier bien défini et que les Palestiniens se rendront unis à l'ONU au mois de septembre. Cependant, Abbes a informé les Turques qu'à la suite de l'obtention d'un vote au
Nations-Unies en faveur d'un "Etat palestinien" en septembre, il est programmé de mettre en place un gouvernement d'Union nationale avec à sa tête un Premier ministre qui serait choisi selon un
consensus et cela ne veut pas dire qu'il soit forcément Salam Fayad.


Remarque: traduction de l'arabe d'extraits d'un article publié par la presse internationale.



Chaibane 30/06/2011 15:26



Réponse de Jamil al-Majdalaoui: Ceci n'est nullement une déduction et c'est uniquement la teneur de la déclaration franche faite par le frère Abou al Walid(Khalid Mechaal) au cours de la session
relative à la cérémonie de l'accord de réconciliation au Caire. Il a déclaré clairement: " Vous avez faits l'expérience pendant plus de 20 ans du choix pris pour des négociations et
nous nous vous donnerons une opportunité supplémentaire jusqu'à ce que vous soyez convaincus que cette option n'est pas suffisante en vue d'atteindre les résultats escomptés". Cela n'es pas une
déduction, mais une déclaration franche du frère Abou al Walid a précisé Jamil al-Majdalaoui.


Remarque: Jamil al-Majdalaoui qui semble très bien informé des tactiques utilisées par les factions palestiniennes estime que le Fatah et le Hamas vont négocier un accord selon l'évolution des
situations régionale et mondiale. Il est signalé en outre que le FP dont il est un des responsables est en désaccord et avec le Fatah et le Hamas sur la démarche à suivre afin
de parvenir à une paix entre les mouvements palestiniens. Au sujet, des Nations-Unies et la déclaration d'un Etat palestinien", Jamil al-Majdalaoui a laissé la porte ouverte entre cette option et
les négociations avec Israël. En conséquence et vu la lettre et l'esprit de ses propos équilibrés, il me paraît que le FP quoique un pantin pour le moment de Damas
souhaite participer à des négociations directes avec Eretz Israël si le régime d'al Assad tombait. A noter que le FP est la 2ème composante de l'OLP. 



Chaibane 30/06/2011 01:07



Bien lire: celles-ci sont exagérées... Merci de votre attention.



Chaibane 30/06/2011 01:00



Dans un entretien accordé à un journal arabe dans son édition dominicale du 25/26 de ce mois, Jamil al-Majdalaoui, membre du bureau politique du FP a vigoureusement critiqué la lutte engagée par
le Fatah et le Hamas pour la conquête du pouvoir. Concernant les affirmations selon lesquelles les programmes respectifs des deux organisations présentés lors de la signature de l'accord de
réconciliation seraient contradictoires, Jamil al-Majdalaoui a estimé que celles- sont exagérées. Car a-il souligné, il est apparu clairement que le Hamas a donné au président Abou Mazen
(Mahmoud Abbes) procuration pour des négociations d'une durée d'une année au moins tout en lui octroyant son accord de principe afin que dès la prise de fonction du nouveau gouvernement et
aussitôt que les membres de ce dernier auraient prêté serment devantle président et sans attendre d'avoir le vote de confiance du Conseil législatif. Il a par ailleurs ajouté que le mouvement
Hamas a également donné son accord au président Abou Mazen et à tous de l'idée que le prochain gouvernement soit accepté par l'Occident. S'adressant maintenant au journaliste, il lui dit: si vous
voulez éviter le terme Occident, vous le remplaceriez entre parenthèse par l'Amérique et Israël. Cependant, à la question:" vous venez de rappeler que le Hamas a donné au président Mahmoud Abbes
mandat pour des négociations avec Israël pour une période d'un an et sur quelles informations vous vous êtes basé.


Remarque: j'y reviendrai.



Chaibane 29/06/2011 16:29



Bien lire: de son côté... pour porter un choix... vient d'indiquer... Merci de votre attention.



Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories