Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 14:05
Cela suffira t'il ?

J'en doute fort



Iran : la Maison Blanche durcit le ton

Par AP 
23.12.09
http://fr.jpost.com/

Réagissant aux propos tenus, mardi, par le président iranien, la Maison Blanche l'a exhorté à considérer de façon plus sérieuse l'ultimatum d'un an fixé sur son programme nucléaire.

Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad. 
PHOTO: AP , JPOST

Le président américain Barack Obama veut en effet entendre une réponse positive, de la part de Téhéran, à son offre de dialogue sur le nucléaire.
Sinon, prévient-il, Washington et ses alliés entreprendront de nouvelles sanctions plus sévères contre la République islamique.

"C'est une véritable date butoir pour la communauté internationale", même si Ahmadinejad ne la reconnaît pas comme telle, a prévenu le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs.
Le président de la République islamique Mahmoud Ahmadinejad a rejeté d'un revers de main la date butoir fixée par Washington, en ajoutant que son gouvernement était "dix fois plus fort aujourd'hui que l'an passé".

Ahmadinejad a également accusé les Etats-Unis d'avoir fabriqué un faux document secret révélant que l'Iran serait en train de développer la bombe atomique.

Les remarques du président de la République islamique mettent en lumière le défi de l'Iran face au nucléaire et viennent porter l'image d'un gouvernement sorti indemne des émeutes qui ont suivi les élections controversées de juin dernier. 


Ahmadinejad ironise sur Obama et le "feuilleton" nucléaire

Par Reuters, publié le 24/12/2009 à 07:37

LONDRES - Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a tourné mercredi en dérision les soupçons répétés des Occidentaux sur le programme nucléaire de son pays et a ironisé sur la "main tendue" de Barack Obama.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a tourné mercredi en dérision les soupçons répétés des Occidentaux sur le programme nucléaire de son pays et a ironisé sur la main tendue de Barack Obama. (Reuters/Raheb Homavandi)

 

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a tourné mercredi en dérision les soupçons répétés des Occidentaux sur le programme nucléaire de son pays et a ironisé sur la "main tendue" de Barack Obama. (Reuters/Raheb Homavandi)

Le président américain avait manifesté sa volonté de rompre avec la politique de confrontation de son prédécesseur George Bush. Mais le monde est désenchanté, a estimé Ahmadinejad dans un entretien donné à la chaîne britannique Channel Four.

Il a de nouveau rejeté l'ultimatum fixé par les puissances mondiales pour que l'Iran accepte leur proposition sur le nucléaire, estimant que celle-ci n'avait "pas de sens", et la menace de sanctions s'il ne répond pas d'ici la fin de l'année.

Le projet présenté sous l'égide de l'Onu par Washington, Paris et Moscou prévoyait le transfert de la majorité de l'uranium iranien faiblement enrichi en Russie puis en France pour qu'il y soit converti en combustible destiné à la centrale de recherche médicale de Téhéran.

Pour Ahmadinejad, l'Iran a donné une réponse et le projet ne prévoyait pas d'autres conditions qu'un transfert de matières.

"Mais ils insistent pour mettre des conditions à la livraison du carburant - des conditions politiques, j'entends - alors que l'échange de carburant est un procédé technique. Je n'entends encore personne qui a lancé un ultimatum là-dessus parce que ça n'a pas de sens", a-t-il dit à Channel Four.

L'Iran assure avoir pour seul objectif de produire de l'électricité, mais les Occidentaux le soupçonnent de chercher à se doter d'un arsenal atomique.

"Je pense que c'est devenu une vieille rengaine de parler du programme nucléaire", a ironisé Ahmadinejad. "L'histoire de ces affirmations des Etats-Unis et de leurs alliés tourne au feuilleton télévisé."

Il a en outre rappelé que Téhéran ne céderait pas à une politique "d'intimidation et d'agression" américaine et a jugé que les grandes puissances méprisait sa volonté de coopérer.

"Quand on coopère les réactions sont négatives", a-t-il dit.

"Qu'est-ce que cela signifie ? Cela veut-il dire que nous ne devrions pas coopérer du tout ? Nous sommes ouverts à une relation amicale avec tous. Mais la base de jugement et de coopération est une base légale."

Il a enfin tourné en dérision les propos d'Obama qui avait déclaré, au début de son mandat, que "si les pays comme l'Iran (avaient) la volonté de desserrer leur poing, ils trouver(aient) notre main tendue".

"Quelle main a-t-il tendue ? Sa main droite ou sa main gauche ?", s'est interrogé Ahmadinejad. "Qui a tendu sa main dans les faits ? Il a étendu les sanctions contre nous. Quels avancées a-t-il fait ? Nous sommes préoccupés par ses possibilités - il a échoué à répondre aux attentes du peuple américain et des peuples du monde." 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories