Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 10:27

Par Jacques Bendelac à Jérusalem
Israel Valley
Publié le 29 janvier 2010



Ce vendredi soir, les Juifs célèbrent la fête de Tou Bishvat. Selon la tradition rabbinique, Tou Bishvat est la date du nouvel An des arbres. La fête marque aussi la fin de l’hiver et célèbre le renouveau de la nature. Parfois, Tou Bishvat donne lieu à un festival agricole, voire à une journée de l’écologie.

En Israël, la coutume de Tou Bishvat veut que l’on plante de jeunes arbres qui sont destinés à faire reculer le désert et à bien marquer le lien étroit qui existe entre l’homme et la nature. C’est ainsi qu’au cours de 2009, la surface boisée en Israël a fortement augmenté: des jeunes arbres ont été plantés sur une superficie de 779 hectares alors que 430 hectares de forêts existantes ont été rénovées. Cette forte progression du reboisement fait suite au gel des plantations de 2008, l’année de la 
Shmita durant laquelle la tradition interdit de planter de nouvelles semences.

Par ailleurs, l’institut de la Statistique indique que la production des arbres fruitiers a progressé de 3% en 2009, pour atteindre 1,2 million de tonnes de fruits. La moitié (602.000 tonnes) est constituée de primeurs (oranges, pamplemousse, citrons); le reste est composé de fruits sont plus traditionnels comme pommes, bananes, raisins, abricots, etc.

En 2009, les primeurs israéliens ont connu une progression de 6% par rapport à la saison précédente. Ce sont les pommes qui ont réalisé le plus fort taux de croissance de la production (+ 158%), suivies des avocats (+ 30%). En revanche, la production d’abricots a baissé de 21%. En fait, la reprise de la production des fruits en 2009 fait suite à une chute brutale enregistrée en 2008 en raison de la pénurie d’eau et de la crise mondiale.

Côté fruits secs, la production locale ne suffit pas à la demande, ce qui oblige à importer massivement de l’étranger. Les principaux fruits secs importés sont les noisettes (5.400 tonnes), les pistaches (3.370 tonnes) et les amandes (3.320 tonnes). Les Etats-Unis sont le principal fournisseur d’amandes, noisettes et raisins secs, alors que la Turquie fournit aux Israéliens les pistaches, figues et abricots secs.

A Tou Bishvat comme durant toute l’année, les Israéliens sont de gros consommateurs de fruits et légumes, y compris de fruits secs. Pour satisfaire à leur gourmandise, ils n’hésitent pas à y mettent le prix: en 2008, une famille israélienne a dépensé 389 shekels par mois (70 euros) pour s’approvisionner en fruits et légumes, dont 33 shekels (6 euros) par mois de fruits secs. La dépense la plus forte a été observée parmi les Arabes israéliens: ils consacrent 556 shekels par mois (100 euros) à l’achat de fruits et légumes, dont 55 shekels (10 euros) pour les fruits secs.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories