Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 09:00

 

 

Dans des ecoles de filles voici les cartes au mur



BANNER-ITAMAR.jpg

palwatch

 

L’Autorité palestinienne définit « la Palestine » : Tel-Aviv, Haïfa, la Galilée, le Néguev, Rosh Hanikra, Césarée, Acco, Massada, Beit Shean et Jérusalem

 

Par Itamar Marcus et Nan Jan Zilberdik

Contrairement aux allégations de l’Autorité palestinienne (AP) qui affirme reconnaître l’existence d’Israël, la télévision et les événements culturels qu’elle contrôle continuent de diffuser le message de non-reconnaissance d’Israël et définissent tout Israël comme « la Palestine ».

Cette semaine, une émission de la télévision de l’AP pour adolescents présentait un court clip vidéo qui s’ouvrait sur les mots à travers l’écran : « La Palestine : Nous reviendrons un jour à la maison », suivis d’une série de photos de villes et de régions en Israël, dont les noms étaient affichés sur l’écran, y compris : Tel-Aviv, Haïfa, la Galilée, le Néguev, Césarée, Acre et Jérusalem. La TV de l’AP montrait également une photo de Massada, faussement intitulée : 
« les montagnes de Jéricho ».
La photo de la Galilée, qui n’était pas titrée, représentait l’ancienne synagogue de Capharnaüm [Kfar Nahoum]. La Bible chrétienne cite la synagogue de Capharnaüm comme l’endroit où Jésus a enseigné le Shabbat [Luc, 4, 31-37].

Après avoir montré les villes et les régions israéliennes, l’animateur TV de l’AP a dit :
« Cette [vidéo] est notre cadeau à la Palestine et à tous les Palestiniens de l’intérieur et de l’extérieur, et à travers le monde. »
[TV de l’Autorité palestinienne (Fatah), le 11 avril 2011]

Dans un récent événement du Fatah qui s’est tenu en présence de Mahmoud Abbas et de plusieurs autres hauts représentants de l’AP, un chanteur palestinien a défini la terre palestinienne « vers laquelle je reviens » comme s’étendant de Rosh Hanikra, au nord d’Israël, à Rafiah dans la bande de Gaza au sud, et de Haïfa, sur la côte ouest israélienne jusqu’à Beit Shean, à la frontière est israélienne. 

Voici les paroles de la chanson interprétée lors de l’événement du Fatah :
« Nous nous engageons et promettons de te soutenir, ô Mahmoud Abbas, jusqu’au Jour du Jugement. Je reviens à toi, la terre la plus pure, ô la terre de liberté. Peu importe la longueur des nuits de l’exil, je reviens à toi, ô terre. De Rafiah à Rosh Hanikra (nord d’Israël) et Beit Shean (ville israélienne) [s’étend]notre côte. Au-dessus de ton sol, ô ma terre, est une vision du Jardin d’Eden. De Rafiah à Rosh Hanikra notre côte, et Beit Shean. Au-dessus de ton sol, ô ma terre, est une vision du Jardin d’Eden. De Rafiah à Rosh Hanikra, au nord et au sud, sont les frontières de cette vision. De Haïfa (ville israélienne) et Tantura à la vallée [du Jourdain] (c’est-à-dire tout Israël). Je reviens à toi, la terre la terre la plus pure, ô terre de liberté. »
[TV de l’Autorité palestinienne (Fatah), le 27 février 2011]


Partager cet article
Repost0

commentaires

D
<br /> <br /> C'est clà oui!!!<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ces fanatiques nous annoncent, et y croient dur comme fer, l'apocalypse pour 2011 dans laquelle seul l'ISLAM (donc eux) sera épargné et NOUS les "mécréants"  irons brûler en enfer.<br /> J'en apporte la preuve ici par un  commentaire - parmi tant d'autres sur la plate-forme de la Tribune de Genève - de la reine des plagiaires analphabète islamiste dont les maîtres à penser<br /> sont les frères Ramadan - qui nous abreuve de maudissements pour la énième fois dans ses commentaires haineux au double langage repris du Coran:<br /> <br /> "Les enfants des palestiniens et des israéliens tués iront tous au Paradis mais les criminels et les assassins sans foi ni loin goûteront à l'enfer terrestre avant celui de la Gehenne si<br /> Dieu le veut, dussent-ils vivre 200 ans sur cette terre salie par les crimes des suppôts de Satan. Ils ne connaitront jamais ni tranquillité d'esprit, ni joie de vivre ni bonheur<br /> suprême!"<br /> <br /> Ecrit par : zakia | 23.03.2011<br /> <br /> <br /> sans oublier son leitmotive de "qui vivra verra"....<br /> <br /> <br /> -----<br /> La "Palestine" et les "Palestiniens" n'existent pas pour quelqu'un qui connaît l'histoire. Il est plus juste de les appeler arabes de Palestine. Le terme "Palestine" a été inventé par les<br /> Romains - pour spolier les Juifs de leur terre - jusqu'au mandat britannique en passant par l'époque ottomane.  Mais appelée "Terre Sainte" par les Croisés. Jusqu'en 1968 tous les habitants<br /> - arabes de Palestine, Juifs de Palestine, Chrétiens de Palestine, -  étaient désignés comme "Palestiniens" sous la "Palestine" du mandat britanique. Les Juifs ayant cessé de se définir<br /> comme "Palestiniens" après la création de l'Etat d'Israël en 1948. ". Ce terme s'est précisé pour exclure progressivement toutes les populations juives vivant dans le territoire de l'ancien<br /> mandat britannique, à mesure que les revendications nationalistes des Arabes de Palestine se sont exprimées."<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Mythes du Moyen-Orient de Joseph Farah<br /> <br /> Et bien, en tant que journaliste Arabe Américain qui s’est forgé une connaissance approfondie de la situation au Moyen-Orient, à force de commenter jets de pierres et tirs de mortiers, je<br /> peux aujourd’hui vous assurer que la justification de la violence et des émeutes ne trouve pas son origine dans la simple revendication palestinienne à une patrie, ni dans la volonté des<br /> Musulmans de contrôler des sites qu’ils considèrent sacrés.<br /> <br /> <br /> Surpris ? _ Alors comment expliquer qu’avant la guerre des Six-Jours en 1967, il n’y eu aucun mouvement sérieux de revendication d’indépendance palestinienne ?<br /> <br /> " Avant 1967 ? " me direz-vous, " les Israéliens n’occupaient pas la Cisjordanie et la vieille ville de Jérusalem "<br /> <br /> <br /> C’est vrai. Mais durant la guerre des Six-Jours, ce n’est pas des mains des Palestiniens, ni de Yasser Arafat qu’Israël conquît la Judée, la Samarie et Jérusalem Est. Ces territoires<br /> étaient de fait occupés par le Roi Hussein de Jordanie depuis 1948. A-t-on une seule fois demandé au souverain Hachémite de restituer ces territoires aux Palestiniens ? Est-ce qu’une seule<br /> résolution de l’ONU à vue le jour à ce sujet ? Non et non. Ne vous demandez-vous pas alors pourquoi tous ces Palestiniens ont soudainement découvert leur identité nationale après qu’Israël ait<br /> gagné cette guerre ?<br /> <br /> La vérité est que la Palestine est un Mythe !<br /> <br /> Le nom Palestine est utilisé pour la première fois en l’an 135 de l’ère actuelle par l’empereur Romain Hadrien, qui, non content d’avoir éradiqué la présence juive en Judée (une présence<br /> qui durait depuis plus de 1000 ans !), non content d’avoir détruit leur Temple à Jérusalem, non content d’avoir interdit l’accès du pays aux derniers Juifs, se persuada qu’il fallait annihiler<br /> toute trace de civilisation juive dans le pays en le débaptisant au profit d’un nom dérivé des Philistins. Les Philistins étant ce peuple auquel appartenait Goliath et que les Hébreux parvinrent<br /> à vaincre des siècles plus tôt. Ce baptême était pour les Romains une façon d’ajouter l’insulte à la blessure. Ils essayèrent également de changer le nom de Jérusalem en " Alea Capitolina ", mais<br /> cela ne rencontra pas le même succès.<br /> <br /> <br /> La Palestine en tant qu’entité autonome n’a jamais existé au cours de l’Histoire. Jamais ! Le pays fut dominé successivement par les Romains, par les croisés Chrétiens, par les Musulmans<br /> (qui n’ont d’ailleurs jamais fait de Jérusalem une capitale pendant qu’ils occupaient le pays), par les Ottomans et, brièvement, par les Britanniques au lendemain de la première Guerre Mondiale.<br /> Dès 1917, avec la déclaration Balfour, les Britanniques s’étaient montrés favorables à céder au moins une partie du territoire au peuple Juif afin qu’ils y établissent un Etat<br /> souverain.<br /> <br /> <br /> Il n’existe pas de langue proprement Palestinienne. Ni même de culture spécifiquement Palestinienne. Il n’y a jamais eu de Palestine dirigée par des Palestiniens. Ces derniers sont des<br /> Arabes, et sont indissociables des Jordaniens (la Jordanie étant elle aussi une invention récente, créée de toutes pièces en 1922 par les Britanniques). Mettez-vous bien en tête que le monde<br /> Arabe contrôle 99.9% des terres du Moyen-Orient. Israël ne représente que O,1% de la superficie régionale !<br /> <br /> <br /> Mais cela est déjà trop pour les Arabes. Ils veulent tout. Et c’est précisément là que se situe le nœud du conflit qui les oppose à Israël. Avidité. Fierté. Jalousie. Convoitise. Toutes<br /> les concessions que pourrait faire Israël n’y suffiront pas.<br /> <br /> Qu’en est-il des lieux saints de l’Islam ?<br /> <br /> Il n’y en a tout simplement aucun à Jérusalem. _ Cela vous choque ? Vous pouvez l’être. Je suis persuadé que vous n’entendrez jamais cette vérité brutale de la part d’aucun média<br /> international. C’est politiquement incorrect.<br /> <br /> <br /> Je sais que vous me direz : " la Mosquée Al Aa et le Dôme du Rock à Jérusalem représentent le troisième lieu saint de l’Islam. "<br /> <br /> <br /> Et bien, sachez que c’est faux ! En réalité, le Coran ne fait aucune mention de Jérusalem. La Mecque est citée des centaines de fois. Médine est mentionnée un nombre incalculable de fois.<br /> Mais Jérusalem, jamais (inversement, Jérusalem est citée 669 fois dans la Torah !). Il n’existe aucune preuve historique que le prophète Mohammed se soit rendu à Jérusalem.<br /> <br /> <br /> Alors comment Jérusalem est-il devenu le troisième lieu saint de l’Islam ? Les Musulmans, aujourd’hui, se réfèrent à un vague passage du Coran, la 17ème Sourate, intitulée " le Voyage<br /> Nocturne ". Il y ait fait état d’un rêve de Mohammed qui fût transporté de nuit " du temple sacré au temple le plus éloigné dont nous avons béni l’enceinte` ". Au septième siècle, des Musulmans<br /> ont identifié les deux temples mentionnés dans ce verset comme étant la Mecque et Jérusalem. Voilà à quoi tient la connexion si étroite entre l’Islam et Jérusalem - connexion faite de rêve,<br /> d’imagination, d’interprétations et de mythe. Parallèlement, le peuple Juif voit son enracinement à Jérusalem remonter jusqu’à l’époque du patriarche Abraham.<br /> <br /> <br /> La dernière vague de violence qui sévit en Israël a eu comme origine, dit-on, la visite du chef du Parti Likoud Ariel Sharon sur le Mont du Temple, là où se trouvent les fondations du<br /> Temple construit par Salomon. C’est le site le plus saint du judaïsme. Sharon et son entourage y furent accueillis à coups de jets de pierres et d’insultes. Je sais à quoi cela ressemble. J’y<br /> étais. Pouvez-vous imaginer ce que ressentent les Juifs lorsqu’ils sont menacés, lapidés et tenus éloignés du lieu le plus saint du judaïsme ?<br /> <br /> <br /> Alors, me direz-vous, quelle est la solution pour apporter la paix dans ce Moyen-Orient ? Franchement, je ne pense<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> peut-on rivaliser en paroles, contre une entité issue du peuple arabe; le plus barbare, cruel, voleur, menteur, violeurs,dénué de sensibilité humaine, criminel et la liste n'étant pas<br /> exaustive.<br /> <br /> <br /> Sur les champs de bataille, leur "bravoure" s'est démontrée face à nos soldats à nos enfants si chers qui eux se battent pour continuer la vie à l'invers de ceux qui se glorifient das la mort.<br /> <br /> <br /> Mahmoud Abbas est un terroriste et devrait etre jugé pour ses crimes.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories