Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 11:32

 

      L'Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas est largement prête à gouverner un potentiel Etat de Palestine, affirme mardi un rapport de l'ONU publié à Jérusalem. "Dans les six zones où les Nations unies sont le plus engagées, les institutions gouvernementales sont désormais suffisantes pour le bon fonctionnement du gouvernement d'un Etat", souligne ce rapport du coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Proche-Orient. Les Palestiniens entendent demander à l'Assemblée générale de l'ONU en septembre prochain de reconnaître leur Etat dans les frontières antérieures à la Guerre des Six Jours de juin 1967. Guysen

 

vous lisez comme moi ce résumé
 
nous sommes en Avril, dans 5 mois et demi, aux portes d'Israel nous aurons une ONU qui reconnaitra un état dont la seule préoccupation sera de nuire à son voisin par n'importe quel moyen le terrorisme en particulier, comme l’ont atrocement marqué dans nos consciences le quintuple assassinat d’Itamar, l’attentat de Jérusalem ou le crime de guerre du tir de missile anti-char contre un bus scolaire.
 
Comment, face à ces démonstrations de haine, croire un seul instant à la volonté de paix de Mah'moud Abbas et de ses acolytes du Hamas, auprès desquels il mendie la réconciliation entre l’Egypte et la Syrie, au bord de la guerre civile?
 
L'ONU, dans son immense mansuétude, et sa glaciale indifférence de ce qui se passe sur le terrain, donnera caution à un enième état arabe, un état qui n'a jamais eu que le but affiché de détruire l'Etat d'Israël et dont l’hymne consiste à célébrer la Naqba de la naissance de son voisin.
 
Cette même ONU qui n'exigera pas une seule seconde que la charte de l'OLP, pas plus que le Rapport Goldstone, sur lequel elle s’est assise pour diaboliser, soit à jamais déclarée inique.

 

Qui dit Palestine dit  Génocide! par Daniel Greenfield

Traduit par Dominique Kahtan

pour © 2011 www.aschkel.info

http://canadafreepress.com/index.php/article/35337

 

 

A lire aussi

>L'Occident soutient une "Palestine" Judenrein (sans juifs). Par Matthew M. Hausman

>SEPTEMBRE 2011 : LE MOIS DE TOUS LES DANGERS, S.Trigano

>Soutien palestinien au massacre de la famille Fogel > 1 palestinien sur 3   

 

 

Le 11 mars , deux hommes, arabes et musulmans, pénétrèrent une maison dans le village d'Ithamar en grimpant par une des  fenêtres. Une fois à l'intérieur, ils tuèrent toute une famille, les deux parents, un garçonnet de 4ans en le poignardant par 2 fois dans la poitrine, un garçon de 11ans alors qu'il lisait au lit et une petite fille de 3 mois qu'ils égorgèrent. Un vrai massacre!

 

Une semaine plus tard, des sondages israéliens et arabes en Judée- Samarie, à Gaza et à Jérusalem avaient révélé qu'un tiers des arabes interrogés approuvaient ces atrocités.

 

Ce simple fait annule toute justification en faveur de la création  d'un état palestinien. Demander la création d'un état palestinien alors qu'un tiers des résidents d'un éventuel tel pays  n'a pas d'objectif plus noble que l'approbation du meurtre d'enfants juifs simplement parce qu'ils sont juifs, équivaudrait à accepter, recommander même un génocide.

 

Les arabes musulmans, qui ont approuvé les attaques, n'ont tiré aucun bénéfice de cette tuerie. Les enfants tués n'étaient pas des soldats. Leur mort ne peut être qualifiée de  dommage collatéral. Leurs morts n'ont aucune valeur stratégique. Il n'existait aucune raison de les tuer, sinon les  tuer pour les tuer.

 

Jeudi aprés-midi, des terroristes musulmans ont attaqué un bus de transport scolaire aprés en avoir minutieusement étudié le trajet. Heureusement, la plupart des étudiants étaient descendus du bus avant l'attaque. Ce n'est  pas la première fois que des bus scolaires ont été pris pour cibles ; pour ne citer que le massacre le plus connu, celui du bus scolaire Avivim en 1970 déjà. Ce même jour, une roquette a atteint un jardin d'enfants. Les terroristes musulmans prennent souvent les écoles pour cible et aussi les femmes enceintes.Il n'existe qu'un seul qualificatif pour ce genre d'action, celui de génocide.

 

La tactique de  délibérément prendre des enfants comme cibles ne vise qu'un seul objectif, l'élimination d'un peuple entier. Si les musulmans avaient vraiment voulu un état palestinien, ils auraient pu le créer en acceptant  le plan de partition de l'ONU ou bien aussi  à n'importe quel autre moment, entre 1948 et 1967,  alors qu'ils occupaient  Gaza et la Judée-Samarie. Si les arabes israéliens qui se prétendent "palestiniens" avaient vraiment voulu leur propre état, ils auraient pu l'avoir et ce de 1992 à 2011. Ils ne veulent pas un état. Ce qu'ils veulent c'est un état de guerre permanent.

 

Un compromis territorial ne peut apporter une solution au génocide. Les gens, qui applaudissent des agissements tels que trancher la gorge d'un nourrisson ou enfoncer un poignard dans le coeur d'un garçonnet de quatre ans, se soucient peu d'un kilomètre supplémentaire par-ci ou par-là. De même que  les Nazis n'allaient pas se contenter de l'Anscluss (l'Union de l'Autriche à l'Allemagne) ou de l'annexion du pays des Sudètes, les musulmans ne vont pas se contenter d'un contrôle partiel de Jérusalem-Est. Ce n'est pas Jérusalem-Est qu'ils convoitent, ni même la ville de Jérusalem toute entière, ni même la terre d’ Israël dans sa totalité.Ce qu'ils veulent vraiment, c'est une raison leur permettant de continuer leurs massacres.

 

Un homme qui tue un enfant peut être dérangé , mais des millions de personnes qui agissent et pensent ainsi n'ont rien de dérangé. Ils ont élaboré un code moral leur permettant de voir  en leurs victimes des sous-hommes et de se croire,  eux-mêmes, être "les seuls, les vrais humains". ce code leur permet de suivre leurs pires pulsions au nom d'un idéal. Cet idéal, que ce soit le Troisième Reich ou  le Caliphat, n'a aucune importance. Il ne sert qu'à justifier les atrocités.

 

Les humains établissent  des lois pour combattre la bête qui est en eux. Mais, c'est  la bête qui, parfois, prend le dessus et établit les lois. Le Coran est la loi de la bête. Cette loi vous permet de tuer un homme  parce qu'il est différent et de faire vôtre  sa femme ; cette loi prononce un homme moindre parce qu'il vous est différent. La loi de la bête ne recherche pas la paix entre  égaux mais bien la paix entre les prédateurs et leurs proies;  la bête a le droit de vous attaquer puisque vous n'appartenez pas à son groupe.

 

Les libéraux peuvent bien orner leurs pare-chocs d'auto-collants prônant la co-existence et agrémentés de tout un défilé de symboles religieux avec en premier l'étoile et le croissant islamique, les mettant ainsi en pole- postion,  premier  parmi les égaux, mais tout  ceci est  bien en vain. Mohamet sur son lit de mort avait  déclaré que "deux religions ne doivent pas co-exister dans la Péninsule Arabe". Vous pouvez quémander la paix tant que vous voulez, il n'y aura pas de paix. Le prophète de l'Islam l'a ainsi commandé et voulu. Il ne peut y avoir  ni paix, ni co-existence. Il ne peut qu'y avoir que servitude, génocide ou résistance.  Refusez de vous soumettre et vous  serez soit  massacrés soit chassés. Cette phrase à elle seule, vous permet de comprendre la guerre d'extermination que mène l'Islam contre Israël.

 

Qui dit Palestine dit génocide. C'est un génocide sous le couvert de nationalisme.  Un génocide sous le couvert de représailles. Un génocide sous des atours de vertu. Un génocide drapé dans le déguisement de cris d'opprimés. Les Nazis se sont parés des mêmes atours, ceux  de  victimes résistant à l'oppression.  Ils continuèrent à se poser en victimes et noyèrent ainsi  la moitié du continent dans le sang. La loi de la bête est rusée, et le livre de la bête peut bien changer de titre, mais l'épilogue reste le même. La bête  a  besoin  de puissance, de gloire et de  richesse, mais elle veut, avant tout, s’abreuver de sang.

 

Créer un état à l'intérieur d'Israël-même,  alors qu’ un tiers de ses habitants n'a nullement honte de déclarer ouvertement qu'il approuve le meurtre  d'enfants, reviendrait  à créer un état nazi sur ce même territoire..Cela  n'a rien à voir avec la paix.Une paix san vraie paix,  la paix  de l'Islam, comme celle qui a régné tout au long de ces dernières années, depuis la signature des accords d'Oslo. L'appel à la paix  persiste, mais la voix du muezzin le fait taire. Son appel couvre  la paix, des morts, les voix des enfants perdus à jamais dans leurs tombes.

 

 

Le temps passe. Les petites tombes se multiplient. Et il n'y a pas d'état palestinien. Ce n'est pas faute d'essayer. D'année en année des émissaires pour la paix s'embarquent en provenance de l'Amérique et de l'Europe. Les israéliens renouvellent sans cesse leurs offres de paix, les négociations se bloquent et les cimetières regorgent de nombreux et nouveaux morts.

 

L'Islam brandit la paix à la face du monde, tel le drapeau que l'on agite devant un taureau,. Mais le drapeau cache l'épée.

 

 L'Islam brandit la paix à la face du monde, tel le drapeau que l'on agite devant le taureau,. Mais le drapeau cache l'épée. les spectateurs musulmans, assis dans les gradins connaissent bien le jeu . Ils le jouent depuis l'ère de Mahomet, offrant de fausses trêves et de fausses promesses, simples sources de distractions, une comédie. Seule l'épée est réelle. Et lorsque le taureau, affaibli à coups de piques et de banderilles,  chancelle, assoiffé de paix, l'estocade (portée avec l'épée) l'achève’.

 

La Palestine n'est même pas l'épée mais bien le drapeau. Une source de distraction pour masquer le fait que cette guerre est la guerre que les musulmans mènent  contre les non-musulmans depuis que Mohamet  a commencé sa guerre de la terreur contre les peuplades du Moyen-Orient. "laissons les israéliens construire leur état et nous y opposerons notre état, un état qui aura  pour seule raison d'être  la destruction de leur état. Un état »bidon, »  entretenant  des plaintes perpétuelles et une colère sans fin. La fosse  du monde, le réceptacle de  toutes les bonnes et mauvaises intentions du monde." Regarder bien le drapeau de la Palestine. Tout ce que nous voulons, c'est un état. Mais  totue tentative de nous le  donner se soldera par  un coup d'épée qui le transpercera.

 

Créer un état palestinien est un appel au génocide. Et un appel au génocide n'a rien de pacifique. Impossible de réaliser un génocide dans le calme. Toute mention  de la solution des deux états encourage la violence et les tueries, une récompense pour ces bouchers qui sont à l'oeuvre depuis 1300 ans. Pousser à la création de l'état palestinien revient à demander  la résurrection du troisième Reich. Mises à  part les différences linguistiques et culturelles, ces deux états suivent la loi de la bête. Arrêtons de mentir et d’invoquer  les bonnes intentions et arrêtons de nous leurrer nous-mêmes sur la soit-diasant réalité de cette quête de la paix. La route vers la Palestine ne mène pas à la paix, elle conduit tout droit au cimetière.

 

L'appel à la paix est une invitation à la mort. Encourager la création d'un état palestinien relève de la violence. Les marchands de paix collaborent au génocide. Leurs accusations tuent. Qui dit Palestine dit génocide. C'est le résultat bien entretenu  et nourri d'une idéologie  qui a réussi à faire de millions d'hommes  des tueurs- en série-nés avec leurs complices.

Barghouti de la Brigade des Martyrs d'Aqsa et  les dirigeants du Hamas sont  leurs deux politiciens favoris. Leur seule réussite est ce   lourd bilan des morts ; le cimetière semble être leur point de ralliement, leur demeure, et leur constitution a tout des divagations d'un meurtrier sectaire fou-furieux. Voter pour eux, c'est choisir la voie du meurtre. Voter contre eux, leur résister, c'est choisir la vie.

 

 Selon Daniel Greenfield

 

Daniel Greenfield et ses articles les plus récents.

 

David Greenfield , écrivain et commentateur indépendant, vit à New York. Les commentaires de Daniel traitent des affaires politiques tout spécialement de la guerre contre la terrorisme et de sa  menace croissante pour la civilisation occidentale.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

charles 12/04/2011 20:06



Ce que je peux dors et déjà affirmer, c'est que je vendrais tres chère ma vie et celle des miens .


J'en fais ici le serment de "MASSADA"avec l'aide d'HACHEM.



Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories