Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 12:59

      Dossier Onu et Consorts

 

Ou plutôt si, voter en Septembre pour destabiliser la seule démocratie viable de la région, le seul espace de liberté en installant un état terroriste en plein coeur de l'état juif

 

Syrie - Pourquoi l'ONU ne fera rien ! 

Par Vincent JAUVERT

syrie.jpg

 

Bien qu'il tire à l'arme lourde sur sa population, Bachar el-Assad n'a rien à craindre de l'Onu. A la différence de la Libye et de la Côte d'Ivoire, le Conseil de Sécurité ne prendra aucune mesure forte pour protéger les populations civiles syriennes. Trop de pays membres du Conseil s'y opposeront. Pour quatre raisons :

 

 

1/ La Syrie d'Assad est le seul véritable allié de la Russie- et son seul levier - dans la région. Au grand dam d'Israël, Moscou, qui a droit de véto au Conseil,  vend à Damas des armes sophistiquées, tels des Mig-29 et des défenses anti-aériennes. En outre, Vladimir Poutine n'a pas digéré que Dmitri Medvedev accepte de s'abstenir lors du vote de la résolution 1973 sur la Libye. Depuis, il dénonce régulièrement l'intervention militaire contre Kadhafi.

 

2/ Le Liban a joué un rôle important dans l'adoption du texte contre la Libye. Il représentait de fait la Ligue arabe, qui a demandé le départ de Kadhafi. On ne voit pas la Ligue prendre une telle position contre Assad. On ne voit pas non plus le nouveau gouvernement libanais s'associer à un texte dur contre la Syrie.

 

3/ L'Afrique du Sud, qui a voté en faveur de la résolution sur la Libye, est très irritée que les Occidentaux aient refusé le cessez-le-feu proposé par l'Union Africaine, il y a quelques jours. Pour montrer son courroux, elle s'opposera à toute initiative similaire contre la Syrie. Elle sera suivie par les autres pays africains, membres non permanents.

 

4/ Enfin - et surtout - on voit mal Paris, Londres et Washington entreprendre des démarches diplomatiques en vue de faire adopter une résolution visant à appliquer la responsabilité de protéger en Syrie. D'abord, tout porte à croire que les Occidentaux redoutent plus que tout une déstabilisation de ce pays stratégique. A tort ou à raison, ils considèrent que le régime en place est le garant de l'unité d'un pays qui risque à tout moment de sombrer dans une guerre inter-ethnique aux conséquences incalculables.

Ce n'est pas tout.  Comme on l'a vu en Libye, seule l'Otan serait éventuellement capable de mener une telle opération. Or comment imaginer une nouvelle intervention de l'Alliance Atlantique dans le monde arabe, une troisième contre un pays musulman? De toute façon, une zone d'exclusion aérienne ne servirait à rien puisque l'armée d'Assad n'utilise pas d'avions pour mater l'opposition.

Quant à des frappes « ciblées », elles ne seraient techniquement envisageables qu'après la destruction des défenses anti-aériennes syriennes, celles là même que la Russie a fournit au régime Assad ces dernières années. Il s'agirait donc d'une campagne de bombardement longue et coûteuse en vies de ... civils.

 

Au mieux, on en restera donc à des condamnations formelles du Conseil de Sécurité et, peut-être, des sanctions contre certaines figures du régime, même si de telles mesures (déjà en place pour le cousin d'Assad depuis des années) n'ont jamais empêché un dictateur de tirer sur son peuple

 

 


Syrie: Navi Pillay réfléchit à l'envoi d'une mission

La répression des manifestations hostiles au régime du président syrien Bachar al-Assad en Syrie a fait au moins 107 morts entre vendredi et dimanche, selon le Haut commissariat aux droits de l'homme de l'ONU, qui exhorte Damas à enquêter sur ces évènements. En attendant, les bureaux de Navi Pillay ont indiqué avoir reçu une invitation des autorités syriennes proposant l'envoi d'une mission dans leur pays.

Navi Pillay, Haut commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme.

Navi Pillay, Haut commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme.

Rupert Colville, porte-parole du Haut Commissariat aux droits de l'homme, a toutefois précisé que rien n'était encore décidé, l'offre syrienne ayant été formulée jeudi dernier, à la veille de manifestations réprimées dans le sang et lors desquelles au moins 82 personnes ont été tuées.
« Lors d'une rencontre avec le haut-commissaire la semaine passée, l'ambassadeur syrien a invité le Haut-commissariat à envoyer une mission en Syrie à certaines conditions », a expliqué Rupert Colville.

Le Porte-parle de Navi Pillay note que le Haut Commissariat aux droits de l'homme est impatient de pouvoir visiter et d'évaluer de façon indépendante la situation sur le terrain. « Nous y réfléchissons », a ajouté Rupert Colville mais qui a précisé que si l'ONU devait envoyer une mission « les conditions devaient être acceptables ».

Lundi, Navi Pillay a demandé « l'arrêt immédiat des tueries en Syrie », jugeant « inacceptable » la « réaction erratique et violente » du gouvernement syrien face à des manifestants pacifiques. « Les forces de sécurité doivent immédiatement arrêter les tirs à balles réelles contre les manifestants » a-t-elle souligné dans un communiqué, non sans rappeler que le gouvernement a l'obligation internationale légale de protéger les manifestants pacifiques et le droit de manifester pacifiquement.

Navi Pillay a demandé instamment au Président (Bachar) al-Assad et à son gouvernement de mettre rapidement en pratique les réformes promises pour rétablir la confiance de la population.

(Extrait sonore:Rupert Coleville,porte-parole du Haut commissariat aux droits de l'homme de l'ONU; mise en perspective d'Alpha Diallo )


Des "réactions" tièdes face au syrien Assad exterminateur...

d’après les agences et Guysen

mardi 26 avril 2011


http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=24866


Le président syrien Bachar al-Assad a adopté une nouvelle tactique pour réprimer les manifestations de l’opposition. Il inonde les bastions des opposants de chars et de tireurs d’élite, après y avoir coupé l’eau, l’électricité et les lignes téléphoniques. De 11 à 25 personnes ont ainsi été tuées lundi en Syrie, selon les différents chiffres fournis. Une organisation syrienne des droits de l’homme fait également état de 500 arrestations. ’’Les snipers tirent sur tout ce qui bouge. Ils tirent sans distinction. Ils ont même posté des tireurs d’élite sur une mosquée’’, a indiqué un témoin depuis Deraa, ville du sud du pays, épicentre du mouvement de contestation. ’’Laissez Obama conquérir la Syrie ! Laissez Israël conquérir la Syrie, laissez les juifs venir. Tout est préférable à Assad’’, a indiqué un autre habitant de Deraa interviewé par l’Associated Press.


Laurent Fabius s’est prononcé pour "une intervention de l’ONU en Syrie" afin d’empêcher les chars du président Bachar el-Assad de tirer sur les manifestants. Le socialiste s’est également dit favorable à "une saisine des biens de la famille Assad à l’étranger et pour l’interdiction du commerce avec ce pays", a-t-il déclaré mardi matin sur Europe 1.


Après l’accroissement des violences en Syrie, les Etats-Unis ont fait évacuer une partie de leurs personnels de l’ambassade de Damas. Autre signe d’une tension croissante, des "sanctions ciblées" ont été évoquées contre le régime du président Bachar el-Assad.


Jean-Michel Baylet a demandé samedi de rappeler l’ambassadeur de France à Damas, et de "prendre rapidement une initiative" pour "ramener le pouvoir syrien à la raison". Sarkozy qui lui aussi a nommé discrètement un nouveau médiateur devant faire avancer la paix entre Israël et la Syrie, pense dur comme fer que la Syrie est un état qui veut la paix


Le quotidien l’Alsace juge que « face à ces faits, l’Occident ne peut rester silencieux ». Ce thème est également développé par l’éditorialiste de la République des Pyrénées. A la question de savoir pourquoi les démocraties attaquent sans retenue les forces de Kadhafi et laissent celles de Bachar Al-Assad « tuer leur peuple comme des moutons dans un abattoir », il répond que « Bachar Al-Assad n’est pas Mouammar Kadhafi. Quand le Libyen s’est totalement isolé sur la scène internationale, le Syrien est un pivot dont personne ne veut se passer »...


Londres envisage des mesures internationales contre la Syrie 
"La Grande-Bretagne travaille avec ses partenaires de la communauté internationale à la mise au point d’éventuelles mesures contre la Syrie et appelle le président syrien Bachar al Assad à cesser la répression contre les opposants antigouvernementaux’’, a indiqué le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague.


L’Arabie aurait proposé son aide à la Syrie, si elle coupe les liens avec l’Iran ’’Depuis que le mouvement de contestation a débuté en Syrie, le leadership du pays a reçu plusieurs messages d’un envoyé saoudien, selon lesquels l’Arabie saoudite est prête à soutenir le régime à condition que la Syrie rompe son alliance avec l’Iran, le Hamas et le Hezbollah’’, a indiqué un haut responsable libanais qui s’est rendu dernièrement à Damas, cité ce mardi par le journal libanais Al-Akhbar.


Obama et Erdogan appellent Assad à faire cesser les violences 

Le président américain Barack Obama a fait part de sa profonde préoccupation face à la violence employée par le pouvoir de Damas pour réprimer la contestation du peuple syrien. M.Obama a évoqué la question lors d’un entretien téléphonique lundi soir avec le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan. Les deux dirigeants sont convenus que le gouvernement syrien doit renoncer immédiatement au recours à la force, et engager des réformes répondant aux aspirations démocratiques des Syriens. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories