Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 05:38
Voltaire antisémite notoire

Source yerouchalmi


Voltaire, peu le savent, exécrait les Juifs (cf. citations à la fin). Son antijudaïsme tient de son combat contre le christianisme dont Voltaire veut ébranler le fondement : le judaïsme. Il énumére les infâmies qu'il attribue à la Bible et à ses fidèles : ces "animaux calculants" pas voués à participer à la vie politique, sociale et culturelle du pays. Il tolérait les juifs, à cantonner en périphérie du monde civilisé. La violence de ses propos surprend, pour qui le considère comme le père de la Raison. 

Le Pr Schwarzbach prend, à la fin, le contrepied en partie de cet article par une synthétique et érudite mise au point dont nous prenons note.
.
..L'Abbé Guénée réédité après 160 ans de censure !
Face à ce combat rétrograde pour un homme de son envergure, les Juifs ont eu leur avocat érudit masqué qui les défendra bien.
"Lettres de quelques Juifs à M. de Voltaire" de L'Abbé Guénée sont rééditées par "éditions Kirouv" après 160 ans de censure tacite, pour protéger le 'grand Voltaire' de la Révolution. Félicitons-en 
- le maître d'oeuvre, Rav Benhamou, Rabbin de l'Univ. de Jérusalem, grand érudit, qui a conduit tout le projet dans une très belle édition
- l'initiateur, Albert Jakoubovitch ex Pdt. Communauté de Béziers.  
   L'Abbé Guénée se déguise en 'Juifs européens' pour répondre aux attaques de Voltaire contre leur peuple. Antoine Guénée, grand érudit et précepteur royal, oppose dans un style caustique à l'approximation du savoir de Voltaire, l'exactitude des faits bibliques, un raisonnement logique sans mystique. Comment l'Eglise, sous couvert d'un anonymat salvateur, prendra fait et cause pour la religion mère. 
   Ces lettres ont connu un succès retentissant avant de disparaître définitivement sous le Second Empire : l'image de Voltaire y étant largement mises à mal, les fondements des républiques ont toujours risqué d'en être entachés. Elles renaissent enfin de leurs cendres, avec "intelligence, richesse et précision" (Jack Lang, dans sa belle préface).
.
Citations antisémites de Voltaire
Essais sur les Moeurs des Nations 
T 1, p158 // 186 / / 197
  : «Comment croire qu'un peuple si abominable (les Juifs) eût pu exister. Quand cette Nation elle-même nous rapporte tous ses faits dans ses livres saints, il faut la croire»  //  «Toujours superstitieuse, avide du bien d'autrui, barbare, rampante dans le malheur et insolente dans la prospérité, voilà ce que furent les Juifs aux yeux des Grecs et Romains» // «On demandait sans cesse que D. exterminât tous ceux qu'ils haïssaient, ils semblaient demander la ruine de la terre entière » 
T 2, p 83 : «On ne voit, dans leurs annales, aucune action généreuse. Ils ne connaissent ni hospitalité, ni libéralité, ni clémence. Leur bonheur est d'exercer l'usure, principe de toute lâcheté. Leur gloire, de mettre à feu et à sang les villages dont ils peuvent s'emparer. Ils égorgent vieillards et enfants, assassinent leurs maîtres quand ils sont esclaves, ne savent jamais pardonner quand ils sont vainqueurs : ils sont ennemis du genre humain. Vous ne trouverez en eux qu'un peuple ignorant et barbare, qui joint la plus sordide avarice à la plus détestable superstition et à la plus invincible haine pour ces peuples qui les tolèrent et qui les enrichissent. Ils sont ennemis du genre humain. Nulle politesse, nulle science, nul art ne perfectionne dans aucun temps chez cette nation atroce»  
T 5, p 74 // 82 : «Lorsque, vers la fin du XVè, on rechercha la source de la misère espagnole, on trouva que les Juifs avaient attiré tout l'argent du pays par le commerce et l'usure. Les Juifs seuls sont en horreur aux peuples chez qui ils sont admis. Mais de tout temps, ils ont défiguré la vérité par de fausses inscriptions ; cette fourberie, jointe aux autres plus essentielles, ne contribua pas peu à leur disgrâce» // «La haine et le mépris que les Nations ont toujours eus pour les Juifs, suite inévitable de leur législation : il fallait, ou qu'ils subjugassent tout, ou qu'ils fussent écrasés. Il leur fut ordonné d'avoir les Nations en horreur. Ils se trouvèrent, par leur loi même, leurs ennemis naturels, et enfin du genre humain. Ils furent donc avec raison traités comme une Nation opposée en tout aux autres ; les servant par avarice, les détestant par fanatisme, faisant de l'usure un devoir sacré » 
Dictionnaire philosophique 
Article "Abraham" : "Tous les royaumes de l’Asie étaient très florissants avant que la horde vagabonde des Juifs possédât une ville, des lois et une religion fixe. Lors donc qu’on voit un rite, une ancienne opinion établie en Égypte ou en Asie, et chez les Juifs, il est bien naturel de penser que le petit peuple nouveau, ignorant, grossier, toujours privé des arts, a copié, comme il a pu, la nation antique, florissante et industrieuse."
Article "Anthropophage" : "Les Juifs anthropophages ? C’eût été la seule chose qui eût manqué au peuple de Dieu pour être le plus abominable peuple de la terre."
Article «Juifs» : "Vous ne trouverez en eux qu’un peuple ignorant et barbare, qui joint depuis longtemps la plus sordide avarice aux plus détestables superstition et haine pour tous les peuples qui les tolèrent et qui les enrichissent. Il ne faut pourtant pas les brûler."
Article «Job» : "Leur profession fut le brigandage et le courtage ; écrivains par hasard."
Article «Tolérance» : "Le juif, un peuple barbare, égorgeant sans pitié tous les habitants d’un malheureux pays sur lequel il n’a pas plus de droit qu’il n’en a sur Paris ou Londres."
Article « Salomon » : «Nous avons les Juifs en horreur mais voulons que ce qui a été écrit par eux et recueilli par nous porte l’empreinte de D. Il n’y a jamais eu contradiction si palpable… Un peuple ignorant et barbare, qui joint depuis longtemps la plus sordide avarice à la plus détestable superstition, et à la plus invincible haine pour tous les peuples qui les tolèrent et qui les enrichissent. Il ne faut pourtant pas les brûler.»
-----------------------------------------------------
Courrier d'un spécialiste de Voltaire, 
le Pr. Bertram E. Schwarzbach "
 

     Les objectifs de Voltaire étaient de démontrer que le texte biblique ne peut servir comme source d'autorité pour la pensée (science, histoire et géographie), ni pour la conduite :
  • Ces textes sont inauthentiques, au moins par rapport à leur dation traditionnelle.
  • Ils sont tissus de méchancetés, d'erreurs et d'ignorance indignes d'un d. ieu
  • La plupart des lois qui y figurent sont absurdes, cruelles, ou dépassées
  • Les héros bibliques sont des modèles déplorables
     Quant à l'abbé Guénée, vous n'y trouverez rien de positif sur les Juifs que en tant qu'ancêtres de Jésus. Il était un dogmatiste catholique qui a essayé de couler son ennemi Voltaire en signalant des fautes de détail touchant aux Juifs bibliques et à la Bible.
   Que ses "Lettres de quelques Juifs portugais" soient réimprimées en 2009 comme apologie pour les Juifs est impensable... mais vrai !
P.S. Voltaire ne pouvait supporter ni l'antisémitisme théologique ni la persécution des Juifs, et qu' il a anticipé beaucoup des arguments de la future et célèbre "critique biblique". Quiconque a quelque faible pour la Bible doit reconnaîte une dette énorme à Voltaire.
Ref :  "Studies on Voltaire and the 18th century 358 (1998), 27-91"
Cahiers Voltaire 1 (2002), 165-81 ; 2 (2003), 211-15. ; 3 (2004), 197-99.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dominique 07/02/2010 10:00


Ben dis donc , moi qui aimait bien Voltaire .
La je dois dire!!!!
Ceci dit je suis morte de rire surtout apres avoir lu la phrase "Les Juifs anthropophages ? "C’eût été la seule chose qui eût manqué au peuple de Dieu pour être le plus abominable peuple de la
terre."
Ben dis donc c`est D.ieu qui a du etre content en apprenant ca!!!
Personnellement c`est ce que je pense au sujet des nazis .
je comprend pourquoi le livre de l`abbe Guenee a ete interdit depuis 150 ans quand on sait combien Voltaire est pris comme exemple d`esprit eclaire et combien la Republique francaise le presente
comme un de ses piliers de pensee
Incroyable quand meme tant d`absurdites et autant de haine incomprehensible sortant de la bouche ou plutot de l`encrier d`un homme pourtant aussi cultive que Voltaire .
J`avoue que j`en reste comme deux ronds de flan


Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories