Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 17:00

 

Yom Hazikaron 2011 - 22.867 Soldats sont tombés pour défendre la Terre d'Israël

 

YHAZIKARON2011 - 

 

 

 

 

Plus d’un demi-million d’Israeliens se rendront le lundi matin aux cimetieres militaires le jour de Yom Hazikaron en hommage aux 22.867 soldats tombés pour la défense de la Terre d’Israël au cours des différentes guerres de 1860 au 5 mai 2011.

 

Yom Hazikaron

Yom HaZikaron (qui signifie en hébreu : Jour du souvenir) est une journée nationale célébrée chaque année en Israël. Il s'agit d'un hommage de la nation israélienne aux soldats tombés pour sa défense et, depuis 2002, aux victimes du terrorisme . Il s'agit d'un jour de recueillement et de tristesse dans le pays, en souvenir des soldats de Tsahal disparus pour la défense du pays, notamment au cours des guerres israélo-arabes depuis 1948 à ce jour, puis lors de l'Intifada, dont les victimes sont majoritairement des civils tués dans les attentats terroristes palestiniens.

Des cérémonies à leur mémoire sont organisées en présence des représentants du gouvernement et de l'armée. Le début de la journée est marquée dès la tombée du soir le jour précédent les commémorations par une sirène. Dans tout le pays, les habitants marquent une minute de silence très suivie, notamment par les automobilistes.

La cérémonie officielle marquant le début des commémorations a lieu chaque année au Mur des Lamentations et se termine par la mise en berne des drapeaux israéliens. Le lendemain, une sirène de 2 minutes est sonnée à travers le pays à 11h et ouvre les cérémonies de la journée dans les cimetières militaires. Yom HaZikaron est toujours célébré la veille de Yom Ha'atzmaout, date anniversaire de l'indépendance d'Israël en mai 1948. A la tombée du soir commencent les célébrations de l'indépendance d'Israël. Les citoyens passent du recueillement à la liesse après une cérémonie annuelle sur le Mont Herzl au terme de laquelle le drapeau est relevé.

La juxtaposition des deux jours est inscrite dans la loi israélienne, et rappelle aux citoyens israéliens le prix payé pour leur indépendance. Les deux journées sont fériées dans les administrations publiques, écoles et lycées, certaines universités cependant tiennent leurs cours dans la matinée de Yom HaZikaron.

http://www.israelmagazine.co.il/images/products/yomhazikaron.jpg

Yom HaZikaron est toujours célébré la veille de Yom Ha'atzmaout, date anniversaire du jour de l'indépendance d'Israël en mai 1948.


A ce moment, la nation toute entière exprime son impérissable gratitude à ses fils et ses filles qui ont donné leurs vies pour l'indépendance et l'existence de l'état d'Israël.

C'est un jour où, imprégnés du sacrifice de ceux qui sont morts pour la survie de l'Etat, les vivants réaffirment leur fidélité à leur pays.

Cette cérémonie grave s'achève au moment où débute la liesse du Yom Haatsmaout : transition révélatrice du lien étroit qui relie le sacrifice des victimes et le maintien de l'existence d'un Etat d'Israël vibrant et dynamique.

La Knesset israélienne a établi le 4 Iyar, la veille de Yom Haatsmaout, comme le jour du Souvenir pour les soldats qui ont perdu leur vie au combat pour la création de l'État d'Israël et de tous ces soldats qui sont morts depuis, en le défendant.

Peut-être parce que la plus grande partie de la population israélienne a des parents ou des amis proches qui ont ainsi perdu la vie, Yom Hazikaron est largement respectée, à l'exception de la plupart des Arabes (sauf les Druzes et les Bédouins, dont beaucoup ont servi dans l'armée) et des Haredi non-sionistes. Tout au long de la journée (la veille au coucher du soleil, selon le calendrier lunaire juif) les magasins, restaurants, cinémas, lieux de divertissement, etc sont fermés par la loi. Radio et télévision passent des programmes sur les guerres d'Israël.

Une sirène retentit deux fois au cours de Yom Hazikaron. Toute activité, y compris la circulation, cesse immédiatement. Les gens sortent de leur voiture, même au milieu des autoroutes, et observent une minute de silence en mémoire du sacrifice de ceux qui sont morts en défendant Israël.

http://www.consistoire.org/documents/73/voitures2.gif

La première sirène marque le début de Yom Hazikaron, et la seconde annonce la récitation publique des prières dans les cimetières militaires.

 http://www.consistoire.org/documents/71/tombe_soldat2.jpg

De nombreuses cérémonies, avec lectures et poèmes, sont organisées dans tout le pays. Une cérémonie nationale a lieu au cimetière militaire du Mont Herzl, où beaucoup de dirigeants d'Israël et de soldats sont enterrés.

Malgré une forte composante laïque, Il y a une composante religieuse dans Yom Hazikaron. On lit un yizkor particulier, la prière "El Male Rahamim" ainsi que le Kadich.

http://www.consistoire.org/documents/69/yzkor_hayal.gif

Au coucher du soleil, Yom Hazikaron cède la place aux festivités de Yom Haatsmaout, Jour de l'indépendance.

"Que Celui qui a béni nos ancêtres Abraham, Isaac et Jacob, bénisse les soldats de l'Armée de défense d'Israël qui défendent, au sol, dans les airs et sur mer, notre terre et ses saintes villes, des confins du Liban  au désert d'Egypte et de la Méditerranée à l'Arava.

Qu'Il mette en déroute nos ennemis qui se dressent contre nous.
Que le Saint béni soit-Il protège nos soldats de la détresse et de l'angoisse, des blessures et des maladies.
Qu'Il anéantisse pour eux ceux qui nous haïssent.
Qu'Il ceigne nos soldats de la couronne de la victoire, du diadème triomphal.
Ainsi se réalisera le verset : "Car c'est l'Eternel, votre Dieu, qui marche avec vous, afin de combattre pour vous contre vos ennemis et de vous procurer la victoire."
Et disons Amen."

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
<br /> <br /> Bonsoir,<br /> <br /> <br /> Je n'ai souhaité la mort de personne.Je me suis contenté de pronostiquer une fin.<br /> <br /> <br /> Qui est Free SAS?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> souhaiter la mort a quelqu'un est bien pire qu'une insulte<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> Queles insultes?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Jf, vous êtes autorisé a commenter de manière positive et si vous le souhaitez en toute objectivité apporter quelque chose de constructif.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> je ne tolérerai pas une seconde de plus vos insultes.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> je transmets votre adresse Email et la copie de votre commentaire a cette adresse dés aujourd'hui.<br /> <br /> <br /> address: Free SAS<br /> Rani ASSAF<br /> 8 rue de la Ville l'Eveque<br /> 75008 Paris<br /> FRANCE<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> Quel mépris! Quelle suffisance! Mes connaissances valent sûrement les vôtres.<br /> <br /> <br /> Je n'ai nul besoin de  votre compassion.<br /> <br /> <br /> Je suis certain d'une chose: israël mourra.<br /> <br /> <br /> Aucun pays ne peut survivre en faisant preuve d'autant d'inhumanité, voire d'"ahumanité"<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories