Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

POUR ENTRER DANS LA GALERIE

EG0-copie-1.jpg

 

 

   Je remercie Esther et son époux Yéhouda pour cette fabuleuse découverte !

                                                                                 Aschkel

 

 

 

  Née à Paris en 1964, Esther Guenassia s’engage très tôt dans la voie artistique. Elle passe son enfance à étudier la musique (elle sera violoniste dans un orchestre) et à fréquenter le musée du Louvre. Dès l`âge de dix ans, elle est inscrite au Cours Martenot et commence à peindre.

 

  Tout en poursuivant des études supérieures de commerce (elle obtiendra un diplôme de troisième cycle de l`Institut Français de la Mode en 1987),  elle continue d’étudier le dessin et la peinture au Cours Charpentier et ensuite aux Ateliers des Beaux Arts de Paris.

 

  En 1988, après un stage chez Publicis, elle est sollicitée par un designer textile israélien, Eliakim, avec lequel elle mettra en scène l`exposition Man Ray au Pavillon de Bagatelle. L’année suivante, Eliakim lui confie la direction de son Show Room, place de la Bastille à Paris. Jusqu’en 1991, elle continuera d’exprimer son sens inné des couleurs et son amour des matières en  créant des collections de textile pour l’Europe et le Japon.

 

  Sa quête personnelle l’entraine à la recherche de ses racines. Dans les années 90, Esther effectue plusieurs voyages en Israël et y rencontre la mystique juive. Elle découvre alors un monde fascinant, et bien qu’auparavant elle n’ait pas reçu d’éducation religieuse, elle revient au judaïsme par cette voie.

  

 C’est à cette époque qu’elle entame sa recherche picturale sur la symbolique des lettres hébraïques.

  

  Passionnée par cette étude, elle se rend aux Etats Unis pour y vivre une experience durant plusieurs années au sein de différents mouvements reliés à la Hassidout et à la Kabbalah. Ces rencontres lui ont permis de découvrir une chose essentielle : l’existence d’une réalité autre.

  Elle qui vient d’une grande école parisienne, du monde de la mode et des  apparences, elle découvre par l’étude et le travail intérieur, l’importance d’aller vers l’autre, de s’oublier soi-même, clef incontournable permettant l’accès à une autre perception, une perception qui s’étend au delà de la limitation des 5 sens. Cette Réalité Transcendante, Esther Guenassia l’appréhende et nous en délivre la clef à travers ses peintures de lettres hébraïques. Pour elle, cet alphabet sacré, dans son contenant symbolique est porteur du secret divin et de la Lumière Infinie sans laquelle la Matière resterait inerte.

 

  Les toiles d’Esther Guenassia sont dispersées dans des collections privées en France, aux Etats Unis et en Israël.

 

  Depuis 2002, elle vit et travaille à Jérusalem, y expose régulièrement, et anime des ateliers d’art- thérapie associant peinture et symbolique.

 

 

 

EG14

 

A propos des Carrés Magiques …

 

L'apparition de ces carrés magiques est très ancienne. Nous les retrouvons dans  d'autres cultures, notamment dans la tradition chinoise.

 

Cependant, leur utilisation est indissociable d'un des plus mystérieux kabbaliste du XVIe siècle, Rabbi Joseph Tsayah (1505-1573), lui-même influencé par l'école d'Abraham Aboulafia.

 

Dans la tradition hébraïque, lettre et chiffre ne forment qu'un, mais les carrés magiques ne sont pas de simples exercices numériques. Ils représentent un mouvement subtil de Lumière permettant d'exercer ce que la conscience ne peut directement appréhender. Ils ouvrent indirectement le regard sur une autre dimension, chose que les nombres nous apportent plus rationnellement.

 

 

Dans le système méditatif de Rabbi Tsayah, chaque carré magique est utilisé pour une méditation ayant une orientation particulière. Le dessin obtenu en suivant l'ordre des chiffres, forme une clavicule, un signe kabbalistique.

Il existe 7 carrés correspondant aux 7 planètes de l’astrologie hébraïque. Le carré magique le plus simple est celui formé par un carré de base 3, chaque ligne et diagonale totalisant le nombre 15, un des chiffres représentant Le Nom Divin. La somme de chaque extrémité du carré est toujours de 10, chiffre symbolique incontournable.

 

Les carrés représentés ici décrivent le mouvement d'énergie de la planète Saturne (Shabtai). Le Livre de la Formation (Sefer Yetsira) relie cette planète au peuple juif, qui utilisait traditionnellement ces carrés pour lutter contre l'adversité.

 

 

Contacts :

 

Esther : ICI

Yéhouda : ICI

 

Aschkel :  aschkel.blog@gmail.com

 


Partager cette page

Repost 0
Published by

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories