Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 12:27

 

 

 

Le Hamas a tiré 24 Grads, 50 obus, samedi. Un million d’Israéliens sont encore aux abris.  

 


DEBKAfile Reportage spécial  9 avril 2011, 6:08 PM (GMT+02:00)

 

 

Adapté par Marc Brzustowski

 

Pour © 2011 lessakele  et © 2011 aschkel.info

 

http://www.debka.com/article/20831/

 


 

 

Un tank israélien en action contre les unités de missiliers de Gaza.

 

 

Chers lecteurs,

 

je vous demande pardon mais je ne peux pas assurer les publications je suis entre les alarmes et l'ordinateur,, mon collaborateur et ami adoré Gad sera là  pour vous mettre au courant je reste en contact pemanent avec lui. Il est le seul que je tiens au courant 

voir son blog  lessakele,  il sera contamment sur skype et aura les denieres anylses sur le terrain.

les temps sont difficiles, je vous donnerai des nouvelles par GAD? MERCI

 

Samedi 9 avril, le Hamas et ses alliés, agissant désormais en suivant les procédures du Hezbollah au Liban, ont tiré 24 puissants missiles grads et plus de 50 obus de mortier sur les villes du sud d’Israël, dans un rayon en expansion jusqu’à Palmahim, dans le nord. Malgré les abris contre les obus et les mesures de sauvegarde à leurs domiciles, 20 Israéliens ont dû être soignés pour état de choc. Constatant que 20 commandants et membres du Hamas avaient été victimes de tirs de Tsahal en moins de 48 h., le Hamas a requis un cessez-le-feu, par le biais de l’ONU. La demande provenait des échelons politiques de l’organisation islamiste, et Israël a répliqué que la demande ne serait examinée que si elle venait des dirigeants paramilitaires du Hamas, qui, plutôt que de réduire leur offensive militaire contre la population israélienne, sont en train de l’intensifier.


La violence palestinienne déclenchée à coups de missiles a débuté, samedi matin, avant l’aube, où des missiles Grad ont explosé au nord de la deuxième ville portuaire d’importance, Ashdod, au sud de Kyriat Gat et à l’extérieur d’Ofakim. Les sirènes d’alerte déclenchées par les attaques au missile, ont été entendues à Gedera et Gan Yavneh. Alors qu’un million de civils israéliens passaient un nouveau jour dans les abris contre les obus, 4 missiles grads sont tombés sur Ashkelon, samedi matin.


Depuis jeudi, le système anti-missiles innovant « Dôme de Fer », a intercepté jusqu’à 9 de ces missiles Grad, ciblés sur BeerSheva, Ashdod et Ashkelon. Tôt, samedi matin, alors que 25 obus de mortiers palestiniens s’abattaient sur le district d’Eshkol, Tsahal a frappé une voiture transportant trois commandants de terrain du Hamas, à Khan Younès. Ils ont tous été tués. Les sources militaires de Debkafile dévoilent que les chefs de la Défense d’Israël réévaluent les tactiques, au vu du niveau inédit de férocité de l’agression du Hamas sous la supervision du Hezbollah.

 

 

Debkafile rapportait un peu plus tôt que : dans la nuit de vendredi, plus de 60 obus de mortier et missiles du Hamas et du Jihad islamique se sont abattus sur les villes, villages et fermes israéliennes, du côté israélien de la frontière avec Gaza et blessé un civil. La colère d’Israël monte, après l’attaque du Hamas contre un bus scolaire, jeudi 7 avril, qui a employé, pour la première fois, un missile anti-tank Kornet. Un jeune homme de 16 ans a été gravement blessé. Cette attaque était immédiatement suivie par une pluie de 50 roquettes et obus de mortiers palestiniens, un blitz (attaque-éclair) qui ne s’est pas atténué, tout au long de la nuit de vendredi, en dépit de contre-attaques constantes de Tsahal.

 

Debka dévoile encore que la violence en augmentation se fixe plus d’un objectif : le Hamas tente d’établir de nouvelles règles au conflit, sur le conseil et les directives venant de son allié libanais, le Hezbollah, dans le but d’étendre le rayonnement de ses tirs de barrage de 25%. Tsahal est contraint de répondre en proportion à l’escalade qui en résulte. Nos sources du renseignement rapportent que le Hamas s’est vu conseiller par le Hezbollah de frapper Israël par des attaques-éclair (Blitz) pour qu’il abandonne la zone de sécurité de 500 mètres de profondeur que Tsahal a établi à l’intérieur des frontières de Gaza, depuis laquelle les Palestiniens continuent de tirer sur Israël, alors que les tirs avaient temporairement été réduits par l’opération Plomb Fondu de 2009.

 

Les dirigeants du Hezbollah disent au Hamas qu’il devrait être capable d’avancer jusque-là et de tirer depuis des positions situées juste à la frontière israélienne, une convention dont jouit le Hezbollah le long de la frontière libano-israélienne depuis 2000, lorsqu’Israël a quitté le Sud-Liban.

 

Tsahal se bat pour tenir cette zone de sécurité et empêcher le retour des terroristes palestiniens qui, puissent alors, traverser la frontière pour mener des attaques directes en Israël même. Les soldats empêchent les hommes armés du Hamas d’accéder à cette bande de terrain et imposent des restrictions aux fermiers de Gaza cherchant à cultiver leurs champs sur cette bande qui couvre 15% des terres arables de l’enclave (Les fermiers du district d’Eshkol, de l’autre côté de la frontière sont régulièrement pris pour cible par des attaques).

 

Le Hamas menace de faire monter encore la violence transfrontalière, jusqu’à ce que les troupes israéliennes se retirent de la frontière. L’attentat au missile anti-char contre le bus scolaire de jeudi correspondait au coup d’envoi de cette bataille pour cette zone de sécurité.

 

Les tactiques de Tsahal visant à contrer l’agression du Hamas demeurent inchangées, exceptées en ce qui concerne leur échelle : durant les dernières 48 heures, les hélicoptères israéliens, mortiers, tanks et unités navales ont bombardé la bande de Gaza, alors que le Hamas relançait des tirs de barrage de dizaines de missiles et d’attaques au mortier sur les villages et villes – pratiquement sans s’accorder la moindre pose. Les civils israéliens se sont vus ordonner de rester près des abris contre les bombes dans les jours à venir. Les écoles, le trafic routier, les transports publics et le commerce ne fonctionneront que de façon intermittente.

 

Les planificateurs de l’armée israélienne continuent de jouer au jeu familier d’un donné pour un rendu, qui n’a jamais, par le passé, servi à stopper l’agression depuis Gaza. Quoi qu’il en soit, les sources militaires de Debkafile pointent plusieurs différences notables, au cours de la séquence présente.

 

Le système “Dôme de fer”, conçu en Israël, pour intercepter les roquettes de courte portée, a été déployé de façon expérimentale dans les villes importantes de BeerSheva et d’Ashkelon, cette semaine. Vendredi, le système a intercepté au moins 3 missiles pointant sur Ashkelon, bien qu’il n’en ait intercepté qu’un seul parmi plusieurs autres, jeudi.

 


Tsahal a largement démontré qu’il est pleinement en mesure de lancer une autre campagne militaire d’envergure dans la bande de Gaza. La vaste étendue de ses représailles par terre, mer et air, depuis le jeudi 7 avril, était destinée à rappeler au Hamas et à ses alliés, particulièrement au Jihad islamique soutenu par l’Iran, l’état de dévastation qui s’était abattu sur l’enclave et qu’ils ont subi lors de la précédente opération « Plomb Fondu » de 2009.

 

Un éventuel “Plomb Durci II” reste dans les cartons, alors que le Premier Ministre Benyamin Netanyahou a déclaré jeudi, lors d’une visite à Prague : « Les attaques contre les enfants ont franchi la ligne rouge. Ceux qui perpétuent de telles attaques doivent savoir que leur sang [des enfants] retombera sur leurs têtes [des terroristes] ».

 

De l’autre côté du spectre, les nouveaux dirigeants en Egypte sont engagés dans le processus visant à se défaire des relations de paix avec Israël qui prévalaient du temps d’Hosni Moubarak – comme l’a rapporté Debkafile – et impliqués dans un rapprochement avec Gaza et Damas, les centres des deux organisations radicales palestiniennes.

 

Alors que le gouvernement israélien n’a pas encore ajusté ses politiques à ces nouveaux développements, ses tactiques militaires opèrent dans un vide stratégique et n’auront qu’un effet dissuasif limité. L’actuelle résurgence de l’agression du Hamas et du Jihad islamique, par conséquent, se poursuivra.

 

Les experts militaires de Debkafile mantiennent que les tactiques s’appuyant sur une puissance de feu massive, sans opérations terrestres ont atteint leur limite. Il n’y a aucun moyen d’éradiquer l’arsenal du Hamas en armes lourdes sophistiquées, qui ont été accumulées de façon croissante, par des frappes aériennes. Dans ce cas, le demi-million de civils israéliens de l’Ouest du Néguev et des villes côtières du sud devront continuer à vivre à l’ombre, plutôt que de retrouver une vie normale. Souvent, beaucoup ne peuvent pas aller travailler ou à l’école, les centres d’échange et de circulation ne sont opérationnels que de façon intermittente.

 

Depuis jeudi, les opérations de Tsahal balayent une large étendue du front dans la bande de Gaza, depuis le vieil aéroport désertifié de Dahaniyeh, dans le sud jusqu’aux marges nord de Gaza-City.

 

Dans le sud, Khan Younès et Deir al Balakh ont subi les frappes les plus sévères. Le premier a sombré dans l’obscurité, jeudi soir, après que l’aviation et les missiles sol-sol israéliens aient mis l’installation électrique locale hors-circuit. A Deir Balakh, une base du Hamas construite délibérément près d’un hôpital, a reçu une roquette aérienne, un message signalant que toutes les installations de ce genre ne bénéficieraient plus d’aucune sorte d’immunité et risquaient aussi d’être attaquées.

 

Dans le secteur de Gaza-City, les hélicoptères, tanks et navires de la marine israéliens ont bombardé deux importantes installations militaires du Hamas – Abu Jerad et Rantissi.

 

 

Les Palestiniens ont fait état d’au moins 20 morts, dont le commandant des opérations de lancement de missiles du camp de réfugiés de Shati, et un grand nombre de blessés, ceci ne les empêchant pas de tirer 50 missiles et obus de mortiers – comme d’habitude, contre les habitations civiles israéliennes. A Ashkelon, le Dôme de Fer a intercepté son premier missile, jeudi, mais avait, jusqu’à présent, manqué les autres, rencontrant un premier succès [ au moins 9 autres depuis lors].

 

Pour la première fois en trois ans, le Hamas a dû faire appel au Caire pour réclamer un cessez-le-feu. Israël n’a pas daigné y répondre, puisque les dirigeants de Gaza ont systématiquement violé tout accord de cessez-le-feu, par le passé. Le Hamas s’est précipité vers les nouveaux dirigeants du régime égyptien, à la suite de sa tentative de rapprochement et d’une initiative diplomatique palestinienne.

 

Les sources du renseignement proches de Debkafile révèlent que la semaine dernière, le chef des renseignements égyptiens, le Général Major Mourad Mowafi, a visité Damas. Il a obtenu l’autorisation du Président Bachar al Assad, en pleine tourmente, de pouvoir rencontrer le dirigeant politique du Hamas, Khaled Meshaal, ainsi qu’Abdullah Ramadan Salah, celui du Jihad Islamique palestinien, et il leur a adressé en mains propres une invitation à se rendre au Caire.

 

 

Il les a, alors, informé du fait que les nouveaux dirigeants du Caire souhaitent contribuer à négocier une réconciliation entre le Hamas et le Fatah de Mahmoud Abbas, sur les bases de négociation suivantes : le Hamas devrait formellement accepter la solution à deux Etats du conflit palestino-israélien, mais l’Egypte ne ferait pas pression pour que soit appliquée la seconde partie de la formule préconisée par Washington et le Premier Ministre Netanyahou, c’est-à-dire celle qui dit que « les deux états doivent vivre côte-à-côte en paix et en sécurité ».

 

Cette formule amendée laisserait le Hamas et les autres organisations palestiniennes radicales libres de poursuivre leur violente campagne de “résistance” contre Israël, tout en faisant la paix avec leur rival, le Fatah, pour obtenir ainsi un Etat Palestinien dans la Bande Occidentale de Judée-Samarie.

 

Ces jours-ci, est convaincu de se trouver sur une courbe ascendante gagnant-gagnant et  n’a que très peu à craindre à élever ainsi le niveau de sa guerre contre Israël, jusqu’à ce qu’il puisse obtenir ce qu’il exige.  

 



Partager cet article
Repost0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 20:35

 

 

Un jeune homme sérieusement blessé lors d’une agression antisémite à Villeurbanne
 
.ejpress
Le centre communautaire juif et la synagogue de Villeurbanne.
   

 

 

 

VILLEURBANNE (EPJ)---Un jeune homme de 21 ans, rentrant de la synagogue où il avait suivi un cours de Torah, a été sérieusement blessé  par deux individus lors d’une agression à caractère antisémite à Villeurbanne, annonce vendredi le Service de Protection de la Communauté Juive (SPCJ).

Selon  le SPCJ, le jeune homme a été abordé près de la synagogue jeudi soir par les deux jeunes hommes âgés d’une vingtaine d’années qui lui ont demandé son nom. 

Après avoir entendu sa réponse, les individus lui ont lui lancé: “t’as pas une tête à t’appeler Antoine, t’as une tête de juif, t’es bien juif”.  

La victime a alors confirmé sa judéité et c’est alors que l’un des individus lui a tiré dessus avec un pistolet à plombs. Comme il se défendait, il a reçu des coups de crosse sur la tête et le corps.

La victime a été transportée aux urgences de l’hôpital avec des plaies au ventre, à la tête et au bras dues aux impacts.  

Le jeune homme est encore sous le choc et reste en observation. Le SPCJ s’est aussitôt rendu sur place et est resté auprès de la victime depuis cette nuit.

L’enquête de police est en cours afin d’identifier et d’interpeller les auteurs.

Selon une source policière citée par l’AFP, "le ton est monté entre les trois jeunes. Il y a eu un échange de coups et les deux jeunes d'origine maghrébine ont sorti un pistolet à billes et vraisemblablement une matraque".

"Cette agression a provoqué une vive émotion auprès de la communauté juive, 

et une profonde consternation", a déclaré le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) Rhône-Alpes, Marcel Amsallem.

   

"Il n'y a aucun doute sur le caractère antisémite de cet acte. C'est 

extrêmement grave, on passe ici à la violence physique avec une arme", a-t-il 

dit à l'AFP.

   

Dans un communiqué, la mairie de Villeurbanne a condamné "fermement cet 

acte intolérable".

Partager cet article
Repost0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 06:53

Le dossier complet sur les flottilles et l'IHH

 

Dossier -Flotille - propagandistes de la terreur

 

 

 

FORWARD PLEASE

DISTRIBUER SVP

 

 

 


NOUVELLE FLOTILLE POUR GAZA : LE DISCOURS DE HAINE DU PRESIDENT DE L'IHH BULENT YILDIRIM DOIT S’ARRETER !

 

 

Traduit du Turc par Sevinç Sarmisak

pour © 2011 www.aschkel.info

 

Nous remercions Sevinç pour cette alerte et pour cette traduction

 

 http://www.hasturktv.com/

 


 

 

 

 

 

 

 

English in blue / French in red

 

 

Vous trouverez ci-dessous quelques extraits du discours prononcé par lePrésident Bülent Yildirim de l'ONG IHH (Insan Hak ve Hürriyetleri 

 

ve Insani Yardim Vakfi - La Fondation pour les droits de l'homme et des libertés et dessecours humanitaireslors d'un rassemblement publique (env. 1000 à 1500personneshierle 06/04/2011 à Alanya / Turquieorganisé par une association appelée "Sağlık Eğitim Bilgi İletişim Ahilik Yardımlaşma ve Dayanışma Derneği (SEBILAY)". La soirée était intitulée "Commémoration des Martyrs de Mavi Marmara et Soutien et Solidarité avec les peuples opprimés du Moyen-Orient".Bülent Yildirim a annoncé la nouvelle flottille pour Gaza qui partira de l'Europe à la mi-Juin. Bien entendule "Mavi Marmara" de sinistre mémoire se joindra au carnaval. Un film vidéo montrant le raid israélien sur le Mavi Marmara  a été projeté lors de l'événement où un garçon a fait cadeau d'un dessin du MaviMarmara à B. Yildirimet des chants religieux ont été joués par Grup GencTous les drapeaux palestiniens détenus par des jeunes filles dans le public ont coloriél'événement ...

Dans son discoursYildirim a habilement souligné des clichés juifs très bien connus par les Turcsles juifs sont avaresles Juifs sont lâchesles Juifs sont riches et il a assimilé le Sionisme à un virus infectant l'humanitéIl a aussidemandé aux gens ("au nom des martyrs"!) de s'opposer à la venue des Israéliens en Turquie pour les vacancesQuel genre d'opposition?Rassemblements violents

 

Une balle dans la tête pour empêcher ceux qui ont eu peur de venir

 

Un autre point important de son discours est l'aveu que la rupture de l'embargo n'est pas leur unique butComme Yildirim l'a déjà dit plusieurs fois auparavant, leur plus grand objectif estla liberation de la mosquée Al-Aqsa.

 

Du reste, dans la vidéo du discours, on entend Yildirim prononcer clairement le motIntifada en disant, "L'Intifada de la mer et L'Intifada de la terre".

 

 

 

Il ne fait aucun doute que ces réunions publiques se multiplieront et que le niveaude haine et d'incitation va monter à l'approche de la date de départ de la flotille.

 

Quelque chose devrait être fait contre cet homme et l'IHH sur base de discoursde haine, d'antisémitisme et d'incitation à la violence.

 

 

 

NEW GAZA FLOTILLA : IHH PRESIDENT BULENT YILDIRIM'S HATE SPEECH MUST STOP !

 

Below are some excerpts from the speech made by the IHH NGO (İnsan Hak ve Hürriyetleri ve İnsani Yardım Vakfı - The Foundation for Human Rights and Freedoms and Humanitarian Relief)President Bülent Yildirim at a public gathering (abt. 1000 to 1500 people) yesterday, the 6.4.2011 in Alanya/Turkey, organised by an association called "Sağlık Eğitim Bilgi İletişim Ahilik Yardımlaşma ve Dayanışma Derneği (SEBILAY)". The meeting was called " Commemoration of the Mavi Marmara Martyrs and Support and Solidarity with the Oppressed Peoples of the Middle East". Bülent Yildirim announced the new flotilla for Gaza which will depart from Europe in mid-June. Of course, the unfamous "Mavi Marmara" will join the carnival. A video film showing Israel's raid on the Mavi Marmara was projected during the event where a boy made a present of a drawing of the Mavi Marmara to B. Yildirim, and religous chants played by Grup Genc. All the Palestinian flags held by young girls in the audience coloured up the event...

 

In his speech, Yildirim skillfully underlined famous jewish stereotypes very well known by the Turks, Jews are stingy, Jews are cowards, Jews are rich and he equated Sionism to a virus infecting humanity. He is also asking people ('on behalf of the martyrs'!) to oppose The Israelis coming to Turkey for vacations. What kind of opposition? Violent rallies? A bullet in the head to prevent the frightened from coming? An additional important point of his speech is the  confession that breaking the embargo is not the only aim here. As Yildirim said it many times before, their greatest aim is: the liberation of the Al-Aqsa Mosque. On the video of the speech, we hear Yildirim clearly pronounce the word Intifada: "Sea intifada and land intifada", he says.

 

There is no doubt that these public gatherings will multiply and the level of hate and incitement to act will mount as we approach the departure date of the flotilla. Something should be done against this man and the IHH on basis of hate speech, antisemitism and incitement to violence.

 


 

4 Excerpts:

4 Extraits:

 

1- "Another flotilla will sail. This flotilla has been prepared in memory of the 31st of May. It will sail on the mid of June. Each country will have a ship. Our 'Mavi ​​Marmara ' will be sailing from Europe. Ships will be coming from all over the worldIsrael should know this very well. This Mediterranean sea is not Israel's . We are not afraid to be martyred. We will not step back. Until the embargo in Gaza ends and until the march to the Aqsa Mosque is completed, this sea intifada and land intifada will continue. Everbody should know that! Not only from the sea, bu also land convoys are getting ready and God willing, a project tu buy an airplane is close to realization. By airplane, we will be moving toward Gaza"

 

1 - "Une autre flottille naviguera. Cette flottille a été préparé à la mémoire du 31 mai. Il naviguera à la mi-Juin. Chaque pays aura un navire. Notre" Mavi Marmara " partira de l'Europe. Les navires viendront de partout dans le monde. Israël doit très bien le comprendre. Cette Méditerranée n'est pas à Israël. Nous n'avons pas peur de devenir des martyres. Nous n'allons pas revenir en arrière. Jusqu'à ce que l'embargo dans la bande de Gaza se termine et jusqu'à ce que la marche de Al-Aqsa se complète, cette intifada maritimes et cette intifada terrestre se poursuivront. Tout le monde devrait le savoir! Non seulement par la mer, mais  des convois terrestres se préparent également et si Dieu le veut, un projet d'achat d'un avion est sur le point d'être réalisé. En avion, nous allons être en route vers Gaza "

2- "For years, they organized these scenarios showing themselves as innocents that were attacked. They spent billions ofdollars. They killed and they said 'We're dying'. They emprisoned people and they said, 'We are right'. They broke the arm of the Palestinian children. They said, 'Palestinian children threw stones at us'. And the world beleived. The imperialisms and the oppressors beleived all this. The profiteers and the cowards believed. When the Israeli military attacked us we hade taken a decision. 'We will show the real face of Israel to the whole world' we said. That's why, when they attack us 'Even if we die, we will not attack', we said. We became martyrs but we were not sorry. Let me tell you this. They should be grateful we took 'this decision'. Otherwise, we would kill at least a hundred of them. We had the power for this. Because we had taken their weapons. We had also taken the bombs they had on them. We preferred to take this decision because if they were shot, they would say, 'They also are terrorists, they are not carrying humanitarian aid there, Israel is right'. We saw their feet trembling and the fear in their hearts. Even when we were taken hostage, we saw their cowardice. When they tied my hands and took me up, in front of me there was a sister who also had her hands tied. She had so much courage in her eyes that I said to myself: ' O Israel, let our men, even our women are not afraid of you. Even our women can beat you'. We have seen this."

2 - "Pendant des années, ils ont organisé ces scénarios pour se montrer comme des innocents attaqués. Ils ont dépensé des milliards de dollars. Ils ont tué et ils ont dit 'Nous mourons'. Ils ont emprisonné et ils ont dit 'Nous avons raison'. Ils ont cassé le bras des enfants palestiniens. Ils ont dit, 'les enfants palestiniens nous ont jeté des pierres'. Et le monde a cru. Les impérialismes et les oppresseurs ont cru tout cela. Les profiteurs et les lâches ont cru. Lorsque l'armée israélienne nous a attaqués, nous avions pris une décision. 'Nous allons montrer le vrai visage d'Israël au monde entier', nous nous sommes dit. C'est pourquoi, nous nous sommes dit, quand ils nous attaqueront 'Même si nous mourons, nous n'attaquerons pas.' Nous sommes devenus des martyrs mais nous n'étions pas tristes. Que je vous dise cela. Ils devraient être reconnaissants parce que nous avons pris 'cette décision'. Sinon, nous tuerions au moins une centaine d'entre eux. Nous avions le pouvoir pour cela aussi. Parce que nous avions pris leurs armes. Nous avons également pris les bombes qu'ils avaient sur ​​eux . Nous avons préféré prendre cette décision parce que s'ils été abattus, ils auraient dit: 'Ils sont aussi des terroristes, ils ne sont pas là pour transporter de l'aide humanitaire, Israël a raison'. Nous avons vu leurs pieds tremblants et la peur dans leurs cœurs. Même quand nous avons été prise en otage, nous avons vu leur lâcheté. Quand ils m'ont attaché les mains et m'ont fait monter, en face de moi il y avait une sœur qui avait également les mains attachées. Elle avait tant de courage dans ses yeux que je me suis dit: 'O Israël, laisse nos hommes, même nos femmes n'ont pas peur de vous. Même nos femmes peuvent vous battre. Nous avons vu cela. "

 

3- "Now we appeal to world leaders. When people are dying in Gaza, do not expect us to live comfortably. When the Al-Aqsa Mosque is taken hostage, do not expect us to stay silent. We say this clearly. We don't have any problems with Christians and Jews. In fact, Christians and Jews took place on these ships. But we have a problem with a place. And we say this boldly and without fear. It is the problem we have with Sionism that infects humanity like a virus."

3 - «Maintenant, nous lançons un appel aux dirigeants du monde. Quand les gens meurent à Gaza, ne comptez pas sur nous pour continuer à vivre tranquillement. Lorsque la Mosquée Al-Aqsa est prise en otage, ne vous attendez pas n'ont plus à ce que nous restions silencieux. Nous le disons clairement. Nous n'avons aucun problème avec les chrétiens et les juifs. En fait, les chrétiens et les juifs étaient sur ces navires. Mais nous avons un problème avec un lieu. Et nous le disons avec bravoure et sans crainte. Il s'agit du problème que nous avons avec le Sionisme qui infecte l'humanité comme un virus. "


4- "They do not leave a penny to the storekeepers. The Israelis don't spend money but they come. For them, the only holiday resorts in Turkey are Alanya and Rize. I ask you this on behalf ofthe martyrs. Before these men apologize, pay compensationremove the embargo and before their prime ministers and ministers who perpetrated this massacre go to prison, oppose their coming here for vacations. It won't do to stay silent for money, they are stingy. They don't spend a penny."

4 - "Ils ne laissent pas un sou aux commerçants. Les Israéliens ne dépensent pas de l'argent, mais ils viennent. Pour eux, les stations de vacances en Turquie sont seulement Alanya et Rize. Jvous demande ceci au nom des martyrs. Avant ces hommes fassent des excuses, payent des dédommagements, lèvent l'embargo et avant que leurs premiers ministres et ministres qui ont perpétré ce massacre aillentr en prison, opposez-vous à leur venue ici pour les vacances. Du reste, il ne sert à rien de se taire pour l'argent, ils sontavares. Ilsnedépensent pasun sou. "

INVITATION FOR THE EVENT "OPEN TO ALL"

INVITATION à LA SOIREE "OUVERTE A TOUS"

(http://www.sebilay.org.tr/sebilay-oku-256-geceye-davet.html)


 

 

 

REFERENCES FOR THE EXCERPTS/REFERENCES DES EXTRAITS (From today's news-7.4.2011):

 

- http://www.zaman.com.tr/haber.do?haberno=1118358&title=ihh-gazzeye-havadan-karadan-ve-denizden-yola-cikacagiz 7.4.2011

- http://kehaber.org/2011/04/07/3554/ 7.4.2011 -   VIDEO of the speech: http://www.viddler.com/explore/kehaber/videos/47/ 

- http://www.bugun.com.tr/son-dakika-haber/?id=10537   7.4.2011

- http://www.haberler.com/bulent-yildirim-mavi-marmara-da-avrupa-dan-2638505-haberi/  7.4.2011

 

THE EXCERPTS IN TURKISH   /   LES EXTRAITS EN TURC:

1- "Bir filo daha yola çıkıyor. 31 Mayıs anısına hazırlanmış bir filomuz var. Ama Haziran'ın ortalarını bulacak. Her ülkeden bir gemi çıkacak. Bizim 'Mavi Marmara'da Avrupa'dan çıkacak. Dünyanın her yerinden gemiler gelecek. İsrail şunu çok iyi bilecek. Bu Akdenizİsrail'in değil. Biz şehit oluruz diye korkmuyoruz. Geri adım atmayacağız. Gazze'de ambargo kalkana kadar ve Mescidi Aksa yürüyüşü tamamlana kadar bu deniz ile kara harekatı devam edecek [Video'da: Bu deniz intifadasi da, bu kara intifadasi da devam edecek]. Bunu herkes bilsin. Sadece denizden değil kara konvoyları da hazırlanıyor ve [Video'da: Allah nasip ederse] bir uçak satın alma projesi gerçekleşmek üzere. Uçak ile de Gazze'ye doğru hareket edilecek"

2- “Yıllarca bunlar senaryoarı düzenleyip kendilerine saldırıldığını ve kendilerini masum olarak gösterdiler. Milyarlarca dolar harcadılar. Öldürdüler, ‘Biz ölüyoruz’ dediler. Hapse attılar, ‘Biz haklıyız’ dediler. Filistinli çocukların kolunu kırdılar. ‘Filistinlik çocuklar bize taş attılar’ dediler. Dünya da buna inandı. Emperyalizmler ve zalimler inandı. Menfaatperestler ve korkaklar inandılar. İsrail askeri saldırdığında biz bir karar almıştık. ‘İsrail’in gerçek yüzünü bütün dünyaya göstereceğiz’ dedik. Onun için saldırdıklarında ‘Ölsek de, öldürmeyeceğiz’ dedik. Şehit olduk ama üzülmedik. Size şunu söyleyeyim. Oturup yatıp kalksınlar ki, ‘Biz bu kararı’ aldık. Yoksa biz onlardan en az yüz tanesini öldürürdük. Buna da gücümüz vardı. Çünkü silahlarını almıştık. Üzerlerindeki bombaları da almıştık. Ama kurşunlanırsa dünya da, ‘Bunlarda terörist, bunlar oraya yardım götürmüyor, İsrail haklıdır’ derler diye biz bir tercihte bulunduk. Biz onların ayaklarının titrediğini, yüreklerinin nasıl korktuğunu gördük. Esir alındığımız anda bile onların cesaretsizliğini gördük. Ellerimi bağlayıp yukarı götürdüklerinde yine karşımda elleri bağlı bir bacımız vardı. Gözünde öyle bir cesaret vardı ki, içimden dedimki, ‘Ey İsrail, bırak erkeklerimizi, kadınlarımız bile sizden kormuyor. Kadınlarımız bile sizi yenebilir.’ Biz bunu gördük”

3- "Şimdi dünya liderlerine sesleniyoruz. Gazze'de insanlar ölürken bizim rahatça yaşamamızı beklemeyin. Mescidi Aksa esirken bizim sessiz kalmamızı da beklemeyin. Biz açık söylüyoruz. Hıristiyan ve Yahudilerle hiçbir problemimiz yok. Hatta Hıristiyan ve Yahudilerde bu gemilerde yer aldılar. Ama bizim bir yerle problemimiz var. Bunu da cesurca ve korkmadan söylüyoruz. O da insanlığa bir virüs gibi bulaşan siyonizmle bir problemimiz var."

4- “Bunlar esnafa bir kuruş bırakmazlar. İsrailliler para harcamazlar ama gelirler. Onlar için tatil beldesi olarak Türkiye’de sadece Rize ve Alanya var. Bunu şehitler adına istiyorum. Bu adamları, özür dilemeden, tazminat ödemeden, ambargoyu kaldırmadan ve de bu katliamı işleyen başbakanları, bakanları cezaevine girmeden buralarda tatil yapmasına karşı çıkın. Zaten para için sessiz kalalım desek bunlar cimridir. Bir kuruş harcamazlar” şeklinde konuştu. 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 15:55

 


 

Scoop: Israël ne serait ni un Etat nazi ni un Etat d’apartheid (Wouldn’t Hitler have boycotted it too?)

4 avril, 2011

jcdurbant

Anti-israel Demonstration sign
L’antisionisme est le nouvel habit de l’antisémitisme. Demain, les universitaires qui boycottent Israël demanderont qu’on brûle les livres des Israéliens, puis les livres des sionistes, puis ceux des juifs. Roger Cukierman (président du CRIF, janvier 2003)
La Déclaration Balfour, le Mandat pour la Palestine, et tout ce qui a été fondé sur eux, sont déclarés nuls et non avenus. Les prétentions à des liens historiques et religieux des Juifs avec la Palestine sont incompatibles avec les faits historiques et la véritable conception de ce qui constitue une nation. Le judaïsme, étant une religion, ne constitue pas une nationalité indépendante. De même que les Juifs ne constituent pas une nation unique avec son identité propre ; ils sont citoyens des Etats auxquels ils appartiennent. (Art. 20).
La Palestine est le foyer du peuple arabe palestinien; c’est une partie indivisible du foyer arabe, et le peuple palestinien est une part intégrale de la nation arabe (Art. 1)
L’unité arabe et la libération de la Palestine constituent deux objectifs complémentaires. (Art. 13)
Le peuple de Palestine joue le rôle d’avant-garde dans la réalisation de ce but sacré ».
Le besoin de sécurité et de paix, ainsi que le besoin de justice et de droit, requièrent de tous les Etats qu’ils considèrent le sionisme comme un mouvement illégitime, qu’ils déclarent illégale son existence, qu’ils interdisent ses opérations, afin que les relations amicales entre les peuples puissent être préservées, et que la loyauté des citoyens envers leurs pays respectifs soit sauvegardée. (article 23)
Le sionisme est un mouvement politique lié de façon organique à un impérialisme international et antagoniste à toute action pour la libération et à tout mouvement progressiste dans le monde. Le sioniste est raciste et fanatique dans sa nature, agressif, expansionniste, colonial dans ses buts, et fasciste dans ses méthodes. Israël est l’instrument du mouvement sioniste, et la base géographique de l’impérialisme mondial placé stratégiquement au sein du foyer arabe pour combattre les espoirs de libération, d’unité, et de progrès de la nation arabe. (article 22) Charte de l’OLP
Le Mouvement de la Résistance Islamique… est guidé par la tolérance islamique quand il traite avec les fidèles d’autres religions. Il ne s’oppose à eux que lorsqu’ils sont hostiles. Sous la bannière de l’islam, les fidèles des trois religions, l’islam, le christianisme et le judaïsme, peuvent coexister pacifiquement. Mais cette paix n’est possible que sous la bannière de l’islam.
Le Mouvement de la Résistance Islamique croit que la Palestine est un Waqf [patrimoine religieux] islamique consacré aux générations de musulmans jusqu’au Jugement Dernier. Pas une seule parcelle ne peut en être dilapidée ou abandonnée à d’autres [...] (Art. 31 et 11). Charte du Hamas
Je suis prêt à accepter une troisième partie qui contrôle l’exécution de l’accord, par exemple les forces de l’OTAN, mais je n’accepterai pas qu’il y ait des Juifs dans ces forces ni un Israélien sur la Terre de Palestine. Mahmoud Abbas
Le cas de la député de Hanan Zoabi  et celui de Azmi Bishara remettent  sur le tapis la question des Arabes  de 1948, qui sont nés en Palestine  avant et après la création de  l’Etat d’Israël [1948], qui se sentent chez eux et qui refusent de quitter leur terre natale. Certes, ce sont des  Palestiniens et ils nourrissent un fort ressentiment contre Israël, mais ce sont aussi des citoyens israéliens, au même titre que les Juifs.  Dans la réalité ils sont réduits à l’état d’une  minorité dans une société faite par et pour les Juifs. Leur  loyauté à l’égard d’un Etat juif qui les opprime, qui les marginalise et qui les surveille sera toujours posée parce qu’ils se sentent d’abord arabes et palestiniens. Ces arabes de religions musulmane et chrétienne revendiquent leur  pleine appartenance au peuple palestinien et entendent  jouer un rôle à part entière dans sa lutte de libération et  en particulier l’établissement d’un Etat palestinien avec Jérusalem Est comme capitale. Mais ils réclament  aussi  la transformation de l’Etat israélien en un Etat réellement démocratique de tous ses citoyens, c’est-à-dire l’abolition de son caractère juif, considérée comme le seul moyen de parvenir à une égalité complète entre citoyens israéliens juifs et arabes. M. Lachkar
Il n’y a aucun doute qu’à l’intérieur des territoires occupés palestiniens nous avons affaire à un exemple effarant d’apartheid. Jimmy Carter
Nous acceptons le principe de la partition de 1947. Mais les Palestiniens veulent un Etat “judenrein”, les Israéliens un Etat juif à 100 % — et non un “Etat de tous ses citoyens”. Il suffira qu’un accord international redessine les frontières dans cet esprit. David Rotem (avocat proche de Lieberman)
En tant que membres du monde de la culture, notamment du cinéma, nous sommes troublés par la décision du TIFF de réserver une place de choix à Tel Aviv et de s’être ainsi rendu complice, intentionnellement ou pas, de la machine de propagande israélienne. Nous ne visons pas les cinéastes israéliens dont les œuvres sont inscrites au programme du festival. Mais nous dénonçons l’instrumentalisation du festival, par une campagne de propagande au service d’un régime d’apartheidKen Loach et al
La présentation sélective de la façade moderne et sophistiquée de Tel-Aviv, sans égard au passé et aux réalités de l’occupation israélienne des territoires palestiniens de Cisjordanie et de Gaza, ce serait comme si on glorifiait la beauté et la vie élégante chez les communautés exclusivement blanches au Cap ou à Johannesburg pendant l’apartheid, sans reconnaître les cantons noirs de Khayelitsha et de Soweto. Ken Loach, Jane Fonda, Naomi Klein, David Byrne, Alice Walker, Danny Glover, Harry Belafonte, Noam Chomsky, etc.
Se peut-il que cette guerre soit le laboratoire des fabricants de mort ? Se peut-il qu’au XXIe siècle on puisse enfermer 1,5 million de personnes et en faire tout ce qu’on veut en les appelant terroristes ?Mads Gilbert
C’est une nouvelle génération d’explosifs très puissants sous un faible volume, qui détonnent avec une extrême puissance et dont la puissance se dissipe sur une zone de cinq à dix mètres (…) Je crois qu’il y a un très fort soupçon que Gaza est actuellement utilisé comme un laboratoire d’essais pour de nouvelles armes.Mads Gilbert
J’ai pensé: C’est à ça que l’enfer doit ressembler. Tous les cris, tout le désespoir, tout le sang, tous les membres arrachés. Mads Gilbert
L’Etat d’Israël est en train de mener une guerre de purification ethnique dans les territoires palestiniens. Nous avons passé 48 heures dans les camps d’internement de l’armée israélienne, où des centaines de Palestiniens, raflés en pleine nuit, sont emprisonnées, les yeux bandés. José Bové (Ramallah, avril 2002)
Il faut se demander à qui profite le crime. Je dénonce tous les actes visant des lieux de culte. Mais je crois que le gouvernement israélien et ses services secrets ont intérêt à créer une certaine psychose, à faire croire qu’un climat antisémite s’est installé en France, pour mieux détourner les regards. José Bové (de retour de Ramalah, Libération, avril 2002)
Vive le Hamas, le Hamas vaincra! Patrick Farbiaz (conseiller politique de Noël Mamère, 2003)
L’incapacité des gouvernements occidentaux à soutenir le rapport Goldstone révélerait une politique de deux poids deux mesures dans la mise en œuvre de la justice internationale.Human Rights Watch
Cette proposition de résolution m’attriste, car elle ne fait part que d’allégations à l’encontre d’Israël. Il n’y a pas une phrase pour condamner le Hamas comme nous le faisons dans le rapport. J’espère que le Conseil pourra encore modifier ce texte. Richard Goldstone
Israël a dû faire face à des ennemis qui se sont délibérément placés en zones civiles habitées, se servant de leurs propres populations comme boucliers humains. (…) le Hamas tout comme le Hezbollah sont passés maîtres dans l’art d’utiliser et tromper les médias, en demandant à leurs gens de déformer ou inventer des faits qui accuseraient ensuite Israël de commettre des crimes de guerre. (…) La vérité est que l’Armée israélienne a pris des mesures exceptionnelles pour avertir les populations civiles de l’imminence d’une attaque, soit par des millions de tracts disséminés par avion, ou des centaines de milliers d’appels téléphoniques, dans l’unique but de réduire ou éviter les pertes civiles innocentes. (…) il y a eu des erreurs qui ont coûté la vie de civils, tout comme cela est arrivé aux troupes britanniques ou américaines mais en aucun cas, une erreur involontaire ne peut être qualifiée de crime de guerre.Colonel Richard Kemp
Les cartes d’identité israéliennes sont très recherchés par les hauts responsables du ‘Hamas, de l’OLP et de leurs proches comme les trois sœurs d’Ismail Hanyeh qui vivent maintenant dans le Neguev à Tel Sheva. Deux sont déjà veuves, mais préfèrent sans aucun doute rester dans l’Etat juif que de retourner à Gaza. Le fils de la troisième sert dans l’armée israélienne.  Ah’med Sabri, un des leaders religieux à l’est de Jérusalem qui livre des sermons odieux antisémite et pro terroriste, conserve sa carte d’identité, Hanan Ashrawi de l’OLP, Muh’hammad Abu-Tir du ‘Hamas, l’épouse de Jibril Rahoub, et tant d’autres. Quelque 150.000 arabes non israéliens de Judée-Samarie sont mariés avec des arabes israéliens et ont reçu des cartes d’identité israéliennes entre 1993 et 2003. Aschkel
Si j’avais su ce que je sais maintenant, le rapport aurait été un document différent (…) Notre rapport a trouvé des preuves de crimes de guerre potentiels et d’éventuels crimes contre l’humanité de la part à la fois d’Israël et du Hamas. Que les crimes qui auraient été commis par le Hamas étaient intentionnels est une évidence puisque ses roquettes étaient volontairement et aveuglément pointées sur des cibles civiles. Les allégations d’intentionnalité contre Israël étaient fondées sur la mort et les blessures de civils dans des situations où notre mission d’enquête n’avait pas de preuves à partir desquelles tirer aucune autre conclusion raisonnable. Alors que les enquêtes publiées par l’Armée israélienne et reconnues par le rapport de la commission de l’ONU ont établi la validité de certains incidents sur lesquels nous avions enquêtés dans des cas impliquant des soldats individuels, elles indiquent également qu’il n’y avait pas de politique de ciblage intentionnel des civils. Je regrette que notre mission d’enquête n’ait pas eu de telles preuves expliquant les circonstances dans lesquelles nous avons dit que les civils étaient pris pour cibles parce que cela aurait influencé nos conclusions sur l’intentionalité et les crimes de guerre. Le manque de collaboration d’Israël avec notre enquête nous a empêché de corroborer combien de Gazaouis tués étaient civils et combien étaient combattants. Richard Goldstone 
L’université est censée être un lieu où l’on apprend à utiliser son cerveau, à penser rationnellement, à examiner les preuves, à tirer des conclusions à partir de faits avérés, à vérifier ses sources, à comparer les points de vue. Si celle d’Edimbourg ne peut former que des étudiants qui n’ont pas la moindre notion de toutes ces choses, alors l’avenir est sombre. Je n’ai aucune objection à la critique argumentée contre Israël. Mais je m’oppose à ce que des gens supposés intelligents stigmatisent l’Etat juif comme celui qui traiterait sa population de la pire façon. (…) S’il y avait eu un Etat juif dans les années 1930 (ce n’était malheureusement pas le cas), vous ne croyez pas qu’Hitler aurait décidé de le boycotter ? Dr. Denis MacEoin

Consternation sur nos campus universitaires et dans nos salles de rédaction!

A l’heure où, après avoir démontré au monde en quelques petits mois qu’Israël n’avait rien à voir avec leurs problèmes, les islamistes s’apprêtent à confisquer au nom de la Charia la liberté qu’était censé avoir apporté le prétendu « printemps arabe » …

Pendant que le Monde libre aide le peuple libyen à remplacer le régime de terreur qui les oppriment depuis 40 ans par un ramassis de crieurs d’allah akbar, d’anciens tortionnaires et de jihadistes d’Al Qaeda …

 

Ne voilà-t-il pas (tout fout vraiment le camp!) que s’effondrent, après les prétendus soldats tueurs d’enfants, violeurs ou dépeceurs, des décennies de convictions et vérités jusque là solidement établies?

A savoir, de la bouche même de l’ancien juge sud-africain Goldstonequi avait il y a deux ans accusé Israël de crimes de guerre voire contre l’humanité lors de l’opération de son armée contre les lanceurs de roquettes de Gaza, qu’Israël n’était en fait coupable que de ne pas avoir collaboré à son enquête?

Et en plus, si l’on en croit la lettre ouverte d’un islamologue irlandais qui a réussi à faire avorter un boycott anti-israélien au sein même de son ancienne université d’Edimbourg, qu’Israël ne serait ni un Etat nazi ni un Etat d’apartheid?

 

Autrement dit, aussi incroyable que cela puisse paraître en ces temps de communications instantanées, d’informations en temps réel et à flot continu comme de voyages intercontinentaux, qu’il n’y aurait en Israëlni camps de concentration ni Einzatsgruppen ni SS ni lois de Nuremberg ni même de solution finale?

Qu’échappant à la sagacité de générations des plus brillants de nos étudiants et de nos universitaires, les 20% de citoyens arabes israéliens auraient selon la loi israélienne exactement les mêmes droits que les juifs, les musulmans, les chrétiens, les Baha’is qui y ont même leur centre mondial?

 

Qu’ils y représenteraient 20% de la population universitaire comme de la population tout court, peuvent aller où ils veulent, utilisent les transports en commun, mangent dans les restaurants, vont à la piscine, dans les bibliothèques, au cinéma à côté des Juifs?

Que les hôpitaux israéliens non seulement soigneraient les Juifs et les Arabes, mais aussi les Palestiniens de Gaza ou de Cisjordanie, dans les mêmes chambres, dans les mêmes salles d’opération?

 

Que les femmes y auraient les mêmes droits que les hommes, que leshomosexuels n’y subiraient aucune discrimination et même que les gays palestiniens se réfugiraient souvent en Israël, car chez eux, ils risquent la peine de mort?

Et enfin qu’ils auraient même, pendant que les Etats voisins tirent à balles réelles sur leurs propres citoyens,… le libre droit de manifester?

 

 

 

Boycott d’Israël: le pire n’est pas toujours sûr

 

 

Environ 270 étudiants de l’université d’Edimbourg ont voté en faveur d’une motion qui qualifie Israël d’Etat d’apartheid et ont appelé à un boycott de ses produits. Pour autant, le Jewish Chronicle rapporte que ce boycott ne sera pas appliqué, une information confirmée par l’Association des étudiants de l’université d’Edimbourg (EUSA).

La lettre ouverte ci-dessous, écrite par un ancien élève de cette université a indubitablement contribué à ce sursaut de bon sens.

 

 

LETTRE OUVERTE À L’ASSOCIATION DES ETUDIANTS DE L’UNIVERSITÉ D’EDIMBOURG (EUSA) À PROPOS DU BOYCOTT D’ISRAEL

 

 

29 mars 2011

«Permettez-moi de dire quelques mots aux membres de l’EUSA. Je suis diplômé d’Edimbourg (promotion 1975). J’y ai étudié le persan, l’arabe et l’Histoire de l’islam avec William Montgomery Watt et Laurence Elwell Sutton, deux des experts britanniques les plus pointus de leur époque sur le Moyen-Orient. J’ai ensuite passé un doctorat à Cambridge et j’ai enseigné l’arabe et la civilisation islamique à l’université de Newcastle. Tout naturellement, j’ai publié plusieurs livres et des centaines d’articles sur ces sujets

 

Si je vous dis tout cela, c’est pour vous montrer que je sais de quoi je parle en ce qui concerne le Moyen-Orient et c’est précisément pour cette raison que je suis choqué et accablé par la motion votée par l’EUSA. Je suis choqué pour une raison simple : il n’existe pas et il n’a jamais existé d’apartheid en Israël. Ceci n’est pas une opinion, c’est un fait qui peut être vérifié par tous les étudiants d’Edimbourg : il leur suffira de se rendre en Israël pour le constater par eux-mêmes.

 

J’insiste, car j’ai l’impression que les étudiants qui ont voté pour cette motion n’ont pas la plus petite idée de ce qu’est Israël et qu’ils sont certainement victimes d’une propagande mensongère du lobby pro-palestinien. Être contre Israël n’est pas critiquable en soi. Mais je ne parle pas de la critique ordinaire d’Israël. Je parle d’une haine qui ne met aucune limite aux mensonges et aux mythes qu’elle répand.

 

Ainsi, Israël est-il qualifié à plusieurs reprises d’Etat «nazi». En quoi ce qualificatif peut-il se justifier, même comme métaphore? Où sont les camps de concentration israéliens? Les Einzatsgruppen ? Les SS ? Les lois de Nuremberg ? La solution finale ?

Rien de tout cela ni quoi que ce soit d’approchant n’existe en Israël, justement parce que les Juifs, plus que tout autre peuple sur la planète, savent exactement ce qu’était le nazisme. On prétend qu’il y a eu un holocauste israélien à Gaza (ou ailleurs). Où ? Quand ? Aucun historien sérieux ne peut traiter cette affirmation par autre chose que par le mépris qu’elle mérite. Mais qualifier les Juifs de nazis et prétendre qu’ils ont commis un holocauste est l’exemple le plus criant de détournement de l’Histoire que j’ai jamais rencontré.

 

Pareil pour l’apartheid. Pour qu’existe un apartheid, il faut une situation qui ressemble à celle qui prévalait en Afrique du Sud sous ce régime. Malheureusement pour ceux qui croient cela, un week-end dans n’importe quelle partie d’Israël suffit à démontrer le ridicule de cette affirmation. Qu’une association étudiante l’ait cru et ait voté sur cette base en dit long sur l’état de l’enseignement de nos jours.

 

Les victimes évidentes d’un apartheid seraient les 20% de citoyens arabes israéliens. Selon la loi israélienne, les Israéliens arabes ont exactement les mêmes droits que les juifs ou n’importe qui d’autre, les musulmans ont les mêmes droits que les juifs ou les chrétiens. Les Baha’is, durement persécutés en Iran, s’épanouissent en Israël, où ils ont leur centre mondial. Les musulmans Ahmadi, sévèrement persécutés au Pakistan et ailleurs, sont protégés par Israël. La sécurité des lieux saints de toutes les religions est garantie par une loi spécifique israélienne. Les Arabes représentent 20% de la population universitaire (une réplique exacte de leur pourcentage dans la population générale). En Iran, les Baha’is (la plus nombreuse minorité religieuse) sont exclus des universités et n’ont pas le droit d’ouvrir leurs propres universités. Pourquoi les membres de votre association ne boycottent-ils pas l’Iran ?

 

En Israël, les Arabes peuvent aller où ils veulent, à la différence des Noirs sud africains du temps de l’apartheid. Ils utilisent les transports en commun, ils mangent dans les restaurants, ils vont à la piscine, dans les bibliothèques, au cinéma à côté des Juifs – ce qu’aucun Noir ne pouvait faire en Afrique du Sud au temps de l’apartheid. Les hôpitaux israéliens non seulement soignent les Juifs et les Arabes, mais aussi les Palestiniens de Gaza ou de Cisjordanie. Dans les mêmes chambres, dans les mêmes salles d’opération.

 

En Israël, les femmes ont les mêmes droits que les hommes : il n’y a pas d’apartheid entre les sexes. Les gays et les lesbiennes n’ont à subir à aucune discrimination, si bien que les gays palestiniens se réfugient souvent en Israël, car chez eux, ils risquent la peine de mort. Je m’étonne que les groupes lesbiens et gays appellent au boycott d’Israël et ne disent rien au sujet des pays comme l’Iran, où les homosexuels sont pendus ou lapidés à mort. Cela illustre un état d’esprit qui défie l’entendement. Des étudiants intelligents pensent qu’il vaut mieux se taire sur les régimes qui tuent les homosexuels, mais qu’il faut condamner le seul pays du Moyen-Orient qui les sauve et les protège. C’est une blague de mauvais goût.

 

L’université est censée être un lieu où l’on apprend à utiliser son cerveau, à penser rationnellement, à examiner les preuves, à tirer des conclusions à partir de faits avérés, à vérifier ses sources, à comparer les points de vue. Si celle d’Edimbourg ne peut former que des étudiants qui n’ont pas la moindre notion de toutes ces choses, alors l’avenir est sombre. Je n’ai aucune objection à la critique argumentée contre Israël. Mais je m’oppose à ce que des gens supposés intelligents stigmatisent l’Etat juif comme celui qui traiterait sa population de la pire façon.

 

Le plus grand soulèvement depuis les VIIe et VIIIe siècles est en train de se produire au Moyen-Orient et il est clair que les Arabes et les Iraniens se rebellent contre des régimes tyranniques qui ripostent en tirant à balles réelles sur leurs propres citoyens. Les citoyens israéliens, Juifs et Arabes, ne se soulèvent pas (alors que le droit de manifester y est libre et garanti). Pourtant, les étudiants de l’université Edinburgh Mount ne manifestent pas contre ni n’appellent au boycott de la Libye, de Bahrein, de l’Arabie saoudite, du Yémen ou d’Iran. Ils préfèrent inventer de fausses accusations contre l’un des pays les plus libres au monde, le seul au Moyen-Orient qui ait accueilli des réfugiés du Darfour, le seul qui offre une protection aux gays et aux lesbiennes, le seul qui protège les Bahaïs… Je continue ? Le deux poids deux mesures crève les yeux et ne fait pas honneur à ceux qui ont voté pour ce boycott.

 

Faites preuve de bon sens. Demandez des renseignements à l’ambassade d’Israël. Demandez-lui de vous envoyer des conférenciers. N’écoutez pas qu’un seul son de cloche. Ne vous faites pas d’opinion tant que vous n’avez pas entendu les deux parties. Vous avez un devoir vis-à-vis de vos élèves, c’est de les protéger des arguments à sens unique. Ils ne sont pas à l’université pour recevoir un lavage de cerveau. Et ils ne sont certainement pas là pour être embarqués dans de l’antisémitisme en stigmatisant un pays entre tous, celui qui se trouve être le seul Etat juif de la planète. S’il y avait eu un Etat juif dans les années 1930 (ce n’était malheureusement pas le cas), vous ne croyez pas qu’Hitler aurait décidé de le boycotter ? Bien sûr que si, et il ne se serait pas arrêté là. Votre génération a le devoir de veiller à ce que ce racisme particulièrement vivace qu’est l’antisémitisme ne prenne jamais racine parmi vous. Aujourd’hui, pourtant, il est clair qu’il l’a fait et qu’il cherche à se renforcer. Vous avez encore une chance d’éviter un grand crime, simplement en utilisant votre raison et en montrant un minimum de justice. Dites-moi que vous comprenez ce que je vous dis. Je vous ai donné quelques éléments de preuve. C’est à vous d’en chercher d’autres.

Sincères salutations

Dr. Denis MacEoin»

Traduction Liliane Messika © Primo-Info

 

 

Denis MacEoin (né en 1949, Belfast, Irlande du Nord) est un écrivain irlandais et ancien enseignant, titulaire d’un doctorat en histoire de l’Islam. Il a fait une partie de ses études à Edimbourg. Ses spécialités universitaires sont notamment le Chiisme, le Shaykhisme, le Babisme et le Bahaisme, sur lesquels ses publications sont nombreuses.

Ses romans sont écrits sous les pseudonymes de Daniel Easterman et Jonathan Aycliffe.

Il vit avec sa femme à Newcastle upon Tyne, en Angleterre.

 

 

 

Voir aussi:

Reconsidering the Goldstone Report on Israel and war crimes

Richard Goldstone

The Washington Post

April 1, 2011.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 15:20

 

 

Stéphane Hessel et Charles Enderlin font la paire

Par Victor Perez

 

Michel Rocard soutient la candidature de l'indigné Stéphane Hessel pour le prix Nobel de la Paix
Dans une tribune dans le quotidien "Le Monde" de mardi, l'ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard soutient la candidature du vieillard indigné, pourfendeur professionnel d'Israël, Stéphane Hessel. Rocard écrit, entre autres : "Stéphane Hessel a toujours choisi le bon camp. Résistant contre la barbarie nazie, diplomate à l'ONU participant à sa création, portant haut et fort le message humaniste et internationaliste qui fut celui de René Cassin, le dernier Prix Nobel français. Il a représenté l'ONU pour oeuvrer au côté du comité qui élaborait la Déclaration universelle des droits de l'homme, ambassadeur de son pays quand la décolonisation s'accomplissait, dirigeant des grands programmes internationaux de développement, défenseur infatigable et intraitable des démunis sociaux et des populations bafouées dans leurs droits légitimes". Cette tribune est cosignée par "l'alterjuif" Edgar Morin, le "philosophe" Peter Sloterdijk et l'ancien président allemand, Richard von Weizsäcker.Guysen

 


Richard Goldstone assure, suite au rapport définitif de la commission d’experts indépendants de l’ONU qui s’est basée sur quatre cents enquêtes israéliennes, «qu’il n’y a pas eu de politique intentionnelle de cibler des civils». Exit, en conséquence, toutes accusations de « crimes de guerre » à l’encontre de l’état d’Israël et donc toutes condamnations.

 

Ce que s’était empressé de faire Stéphane Hessel (1), dans son opuscule à trois euros, en s’indignant « Que des Juifs puissent perpétrer eux-mêmes des crimes de guerre, c'est insupportable. Hélas, l'Histoire donne peu d'exemples de peuples qui tirent les leçons de leur propre histoire ». Ce réquisitoire, antisémite car s’en prenant à un peuple dans sa globalité, fut fondé uniquement sur le rapport de ‘’l’expert’’ onusien qui, ce jour, n’a plus sens.

 A voir et revoir


Va-t-il s’indigner de s’être indigner trop tôt ? Va-t-il suspendre son soutien à un boycott anti-israélien qu’il justifiait par cette charge dorénavant sans légitimité onusienne ? Nul ne s’engagera pour le moment à répondre par l’affirmatif.

 

En revanche, pour ce qui concerne le Hamas et la confirmation de ses crimes de guerre commis à l’encontre des Israéliens car « ses roquettes ont été tirées intentionnellement et d’une manière indiscriminée sur des cibles civiles » (dixit Goldstone), il est aisé de douter que Stéphane Hessel s’irritera de ce fait et qu’il continuera, à l’opposé, à comprendre les terroristes ‘’palestiniens’’ qui subissent « une forme d’exaspération ». Une position allant à l’encontre de la défense des valeurs et des droits de l’homme qu’il prétend incarner.

 

C’est ainsi que l’icône Stéphane Hessel, sauf à se désavouer publiquement et rapidement, écornera un peu plus l’image du ‘’sage’’ qu’il prétend être.  

 

Autre ‘’icône’’ du journalisme, Charles Enderlin analyse sur son blog la réaction de « L’Israël officiel » qui « pavoise » (2) à propos de cette même rétractation. Outre que nul autre que lui ne s’étonnerait qu’un accusé, d’autant plus lorsqu’il l’est systématiquement, se réjouisse de voir son innocence reconnue, ce propagandiste affirme, sans la moindre preuve ni aveux de Richard Goldstone, que ce dernier a subi des pressions de la communauté juive : « Dans sa synagogue, en Afrique du Sud, on ne voulait pas l’appeler à la Torah lors de la Bar Mitzva de son petit fils ». Aïe ! Aïe ! Aïe !

 

Voilà donc Israël mis au même rang qu’un vulgaire malfaiteur faisant pression sur le témoin pour qu’il se défausse. On s’étonnera donc de ne pas trouver dans son texte les moyens forcément utilisés par ce ‘’malfaiteur’’ juif à l’encontre de la Présidente de la commission d’experts indépendants de l’ONU, Mary McGowan, qui valida par son enquête l’innocence israélienne.

 

Qualité qui alarme au plus haut point Charles Enderlin, jusqu’à écrire que « les bavures relevées durant l’opération Plomb durci sont inacceptables ». CQFD.

 

Stéphane Hessel et Charles Enderlin se veulent des consciences intègres et des professionnels. Par leurs actes et leurs écrits ils passent aux aveux. Ceux de leur anti-israélisme primaire commun condamnant systématiquement l’état juif quoi qu’il fasse, ainsi que leurs refus obstinés de reconnaître leurs bavures lorsqu’elles sont établies.

 

Des bavures, évidemment, inacceptables aux yeux de ceux épris d’équité, de justice et des droits de l’homme quel qu’il soit.

 

Victor PEREZ ©

 

Liens :

 

(1) : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-5-preceptes-d-indignez-vous-de-stephane-hessel_948929.html

 

(2) : http://blog.france2.fr/charles-enderlin/2011/04/04/reconsiderer-le-rapport-goldstone/ 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 09:09

 

Logo Goldstone

 

 

Goldstone …..Le grand nettoyage

 

Par Avraham Azoulay du leptithebdo

 

pour© 2011 www.aschkel.info

 

Le grand nettoyage de Pessa'h a commencé. Le h'amets est partout, dans chaque recoin, dans chaque tête, dans chaque regard... quel travail ! Combien d’heures faudra-t-il? 5 h pour certains, 5 jours pour d’autres, chacun suivant sa capacité à chercher et surtout à trouver.

 

L'exemple le plus surprenant auquel nous assistons en ce moment, c'est bien sûr le revirement du Juge. Il était, il y a deux ans, le Juge Goldstone.

Il est avec son ''mea culpa'' devenu le Juif Goldstone. Son titre dépend de la personne qui le qualifie. Quoi qu'il en soit, le mal qu'il a fait à notre pays et à son peuple est immense. Qualifier les soldats de Tsahal de criminels de guerre, croire sans recul les dires des Palestiniens et ne pas entendre la vérité d'Israël... C’est vrai on a du mal à pardonner.

Pourtant, nous devons reconnaître que son acte de ''Teshouva'' est audacieux et que peut-être d'autres Juifs, à travers le monde et en Israël, verront en lui un exemple de courage. Le courage d’oser dire '' Oui, je me suis trompé, j'ai été aveuglé et j'ai blessé injustement Israël, mon peuple, en rejoignant le camp de l'ennemi, en m'éloignant tout simplement de la justice et de la vérité''. Goldstone doit continuer s'il veut notre pardon, il doit se lever et aller convaincre comme il l'a fait il y a deux ans après la guerre.

Il doit crier haut et fort que nous avons bel et bien lutté contre les terroristes du H'amas. Sa teshouva ne doit pas s'arrêter là. Il doit prendre son bâton de pèlerin et proclamer que la grande erreur de ces dix dernières années depuis le « massacre » à Jénine  et l’affaire de Mohamed Al Doura jusqu'à la fameuse «flottille» Marmara, c'est  d'avoir mis sur un pied d'égalité Israël et les terroristes. Peut-t-on comparer Les Etats-Unis à l'Iran?

Comment créditer les dires de ces ‘’journalistes’’ qui vivent à Ramallah ou à Gaza et couvrent les évènements d'un conflit aussi sensible ?

Comment encore croire ces  donneurs de leçons acquis à une seule cause ?

Où est passée la vraie couverture des évènements par des professionnels ?

Les journalistes sont devenus juges et le juge lui, devient enfin un vrai journaliste... Il faut faire de l’ordre dans les tiroirs, dans les médias, dans les esprits...

Décidément, le nettoyage de printemps qui a commencé dans le monde arabe est loin d'être fini. Il a pris un tournant significatif et arrive aussi d'une autre manière chez les Juifs prêts à tout pour la justice.

Il  atteint déjà l'Europe et l'Amérique. Jurons de dire toute la vérité, acceptons les différences d'opinion. Non à la pensée unique  ...voilà ce que tous, nous gagnerons. Que chacun ressente ce qu'il veut sans que son travail de professionnel ne soit influencé. 

Le juge a parlé enfin en homme,  il a retiré l'habit  atteint de cette lèpre des bien-pensants de ce siècle qui s'est propagée comme une maladie.... Nous n’avons pas peur de la vérité quand elle est dite par des observateurs indépendants qui mettent de côté leurs émotions personnelles et observent les faits avec recul. Ceux-là, nous les respecterons, Juifs ou pas, qu’ils aillent ou non dans notre sens, s’ils restent honnêtes et impartiaux. Il est très facile de commencer à vider tous les tiroirs de nos pensées, de nos sentiments, ou de nos actes. Il est plus difficile de faire un tri, de jeter ce qui nous alourdit.

Mais quand la fête arrive, c’est légers et armés d’un force nouvelle que nous nous engageons dans cette aventure ô combien palpitante ! 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 09:04

 

 

 

Qui est Raphaël Lévy ?

Raphaël A. Lévy est l’auteur de deux films longs métrages et d’une pièce de théâtre. Artiste multidisciplinaire, il pratique le vitrail et l’enluminure sur parchemin.

                    09               KetoubahNeuilly

Le roman, L’Homme qui voulait changer le monde (ISBN 2-89485-333-5 ) tiré de l’un de ses scénarios, est le premier à être publié.

Détails sur le produit

 

Trois mille ans de l'histoire de Jérusalem link

 

 

Voir son blog :  link
        RL

INDIGNONS-NOUS & RÉJOUISSONS-NOUS !

L’ANTISÉMITISME DÉCRYPTÉ

Avertissement

 C’est parce qu’Israël et ses enfants ne cessent de faire l’objet d’attaques, de critiques infondées, de violences et de meurtres, que le juif agnostique que je suis s’interpelle pour essayer de comprendre et d’analyser l’injustice séculaire subie par tous les siens depuis deux mille ans.

Une telle injustice aurait dû  s’estomper compte tenu  des progrès scientifiques et humains, la Défense des droits de l’homme, le Tribunal de Justice Internationale, l’ONU, et tant d’autres Institutions, mais il n’en est rien. Je vois deux causes principales à ce triste état de choses.

1) Les médias occidentaux, politiquement corrects, tendancieux jusqu’à l’aveuglement, et pour n’en  citer que quelques uns : CNN, l’AFP, le Monde, Europe 1, le Nouvel Obsertvateur, désinformateurs insatiables et finalement complices des terroristes islamistes qui (ce n’est un secret pour personne) NE VEULENT PAS LA PAIX NI D’ÉTAT PALESTINIEN EN DEHORS DE LA DISPARITION D’ISRAËL. Ces reporters-journalistes, prétendument progressistes, flouent des millions de lectrices et de lecteurs, à coups de formules alambiquées, mensongères, au  détriment des Juifs et d’Israël. Hélas, si l’on  peut apréhender et traîner en  justice descriminels, ces désinformateurs jouissent de l’immunité sacro-sainte de la liberté d’expression, cette excroissance cancéreuse de la démocratie. Il faut donc espérer que la Vérité et la Justice prévaudront un jour, comme le soleil qui, toujours, se lève et triomphe des ténèbres.

2) La nébuleuse des trois religions dites monothéïstes. Le présent propos ne se prévaudra de pertinence que si l’on  se penche résolument sur les fondements des deux  religions prétendant être la continuation  du Judaïsme, mais qui dans les faits lui sont hostiles et littéralement opposées : le Christianisme et l’Islam. Je dis bien  opposées.

Mes amis chrétiens et musulmans comprendront qu’il y a des moments impérieux où une ou plusieurs réalités-vérités doivent surgir de leur contexte et que, longtemps muselées, elles étaient appelées tôt ou tard à briser la muraille qui les contenait. Il est des lois naturelles, comme des barrages -les plus puissants soient-ils- édifiés par l’homme et que le torrent endigué finit par briser. Vous êtes chrétiens et musulmans, non par nature, non par choix mais par héritage, et si je « manifeste » aujourd’hui ma révolte c’est au nom d’un humanisme épuré de toute religionet de toute politique. Si nous sommes frères humains, sortis du ventre de nos mères, alors les pages qui suivent ne devraient offenser personne. La diplomatie n’est pas mon fort. Et pour cause, lorsqu’un chirurgien opère d’urgence afin de sauver une vie, son bistouri coupe dans le vif. L’esthétique, ce sera pour après, comme il devrait en être de même pour la diplomatie. La vie avant toute chose.

Les Justes de toute confession, politique ou religieuse, ont une place privilégiée dans le Panthéon des cœurs juifs et dans l’émouvante Allée des Justes à Jérusalem. Anges gardiens de l’humanité, nous leur tressons des couronnes de lauriers arrosées de nos larmes de reconnaissance. Ces héros de l’ombre sont les garants d’une justice triomphante de l’esprit machiavélique des antisémites.

Dialogue surréaliste, quand les hommes se créent des dieux à leur image

- Moïse a eu  la bonne idée de créer une religion  sans idole et dont le Dieu universel n’a ni commencement ni fin… Et si, nous, les 12 apôtres juifs, nous faisions mieux que lui ? Gratifions ce Dieu universel d’un fils, en notre guide spirituel Yoshouah, alias Jésus. Lançons la rumeur, le monde est si friand de surnaturel.

- Mais si, dans le futur, d’autres que nous utilisent la manière forte envers nos frères Juifs récalcitrants à notre mythologie ?

- On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs…- Oh là, mes frères, voyez cet étranger qui s’approche. Il semble avoir quelque chose d’important à nous annoncer.

- Je m’appelle Mahomet. Que la paix soit avec vous !

- Et qu’elle soit avec toi également.

- Dans six cents ans, je serai le dernier et unique porte-parole du Dieu tout puissant.

- Vraiment !

- Sans aucun doute. En attendant, faites croire ce que vous voudrez à qui vous voudrez. Quant à moi, je vous offre en  primeur la sourate 98, verset 5  de mon  Coran  à venir : Les Juifs, les Chrétiens, et les païens brûleront éternellement dans le feu de l’enfer. Ce sont les plus viles de toutes les créatures”. Au revoir, Salam Ahlékoum, que la paix soit avec vous.

 Lire l'essai complet ici :

Antism.Dcrypt Antism.Dcrypt

Antism.Dcrypt.2 Antism.Dcrypt.2

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 08:10

 

 

Logo Goldstone

 

Goldstone - La confédération des juifs de France et amis d'Israël demande l'annulation définitive du rapport et réparations des dégâts occasionnés

 

Cjfai  CONFEDERATION DES JUIFS DE FRANCE et AMIS D'ISRAËL

                                                                                           Communiqué

 

*la Confédération regroupe une vingtaine d'associations juives et d'associations amies d'Israël parmi les plus importantes existant sur le territoire national( Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme,les C.C.J, Europe-Israël, Fédération des Organisations Sionistes de France, France-Israël,LIBI, Union des C.C.J, Union des Patrons et Professionnels Juifs de France,...)et les adhérents directs

 

Communiqué de Presse du Cjfai,

 

« Confédération des Juifs de France et Amis d’Israël » :

 

Le 15 septembre 2009, la Commission Goldstone remettait son rapport qui énonçait : « La mission est arrivée à la conclusion que des actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être par certains aspects à des crimes contre l’humanité ont été commis par les Forces israéliennes de défense ».

Avant toute investigation, cette Commission a déterminé qu’Israël a “provoqué des violations massives des droits humains” et a accusé Israël de « cibler des établissements médicaux et de détruire systématiquement le patrimoine culturel palestinien » et  tout en se gardant bien d’accuser le Hamas  de  quelque violation que ce soit.

Ce réquisitoire était haineux, mensonger, partial et télécommandé par des Etats, membres de la « Commission des Droits de l’Homme de l’O.N.U » , devenus , soudainement « Etats voyous » depuis le « Printemps arabe » !

Face à un tel parti pris, juifs et amis d’Israël ont crié leur colère et leur honte.

C’est ainsi que le  22 novembre 2009, sous le nom de « Collectif d’Urgence », plus d’un millier de personnes s’étaient réunies au Théâtre du Gymnase pour dénoncer ce rapport Goldstone « inique et fallacieux » .

A l’époque les media et parfois quelques irresponsables communautaires ont dénoncé un rassemblement  « d’extrémistes juifs » sans même essayer de comprendre une situation des plus complexes et sans essayer de restituer les faits et la  vérité.

Deux magnifiques rapports, l’un sous la plume et la direction de Shmuel Trigano, l’autre par les autorités israéliennes ont rétabli les faits et démontré le cynisme de ce rapport.

Mais, rien n’y fit ! La désinformation, le mensonge, le dénigrement et la haine continuaient de fuser sur nos media et dans la logorrhée de certains politiciens haineux et malintentionnés.

Depuis, le monde a basculé et les faits nous ont donné raison! Les faits sont les faits, et les faits sont têtus :

Le « Printemps arabe » a transformé les « gardiens du temple ‘Onu-esques’ » en états criminels voués aux gémonies des états occidentaux
le « Collectif d’Urgence » a organisé « les juifs de France  et amis d’Israël en colère » en forces militantes actives et décidées d’une part à ne plus laisser aucune place à la délégitimation d’Israël sur le sol de notre République et, d’autre part, de lutter sans merci contre l’antisémitisme et le négationnisme. Cette force a donné naissance à la « Confédération des Juifs de France  et Amis d’Israël ».


Enfin, le Juge GOLDSTONE a fait son « mea culpa » dans les colonnes du Washington Post en date du 1er Avril 2011 et dément les conclusions de son propre rapport ! (voir document joint)


Bien que ce remord tardif n’excuse en rien « l’erreur historique »  de ce juge sud-africain, nous pouvons saluer le « mea culpa » de celui  qui, peut-être parce que plus libre aujourd’hui, admet enfin qu’en vertu des éléments dont il dispose, Israël est innocent de toute imputation de crime de guerre. Et, « a contrario », il souligne que « les crimes qui auraient été commis par le Hamas  ont été intentionnels » et ajoute qu’il a « trouvé des preuves de crimes de guerre présumés et peut-être des crimes contre l’humanité par le Hamas ».

Cependant, nous ne pouvons oublier que ce rapport tendancieux a été de nature à encourager la haine de l’Etat juif et a conduit à la commission d’actes antisémites plus nombreux et plus graves depuis sa publication, faisant augmenter de façon exponentielle les chiffres des actes recensés : synagogues incendiées, violences physiques, menaces, injures, etc…

Ce même rapport fallacieux  a incité et incite encore des organisations, des associations, des mouvements politiques, à mettre en place des opérations hostiles à Israël telles que :  flottilles, « bateau français pour Gaza  » ou  commandos de Boycott  qui, dans l’illégalité,  investissent les grandes surfaces. (Suite aux plaintes du BNVCA 80 personnes sont poursuivies devant les tribunaux ). Les preuves et les aveux du juge Goldstone discréditent définitivement toute opération de ce type, autant qu’ils permettent de désavouer Stéphane Hessel à l’indignation sélective.

Compte tenu de ces nouveaux éléments, nous demandons instamment aux autorités françaises d’intervenir auprès des instances « ad hoc » onusiennes pour faire annuler définitivement ce rapport « Goldstone » et réparer ses effets nocifs.

Nous demandons aux organisations prétendues humanitaires, aux partis politiques engagés sans discernement pour la seule cause palestinienne, de faire preuve de lucidité, de rechercher la vérité, et  de mettre un terme à leur « unilatéralisme exacerbé » , source principale de l’antisémitisme . Seule une telle équité permettra d’aboutir à une « Paix juste et durable » dans la région.

Notre combat pour la vérité sera sans concession et la lutte contre la désinformation de nos media (voir affaire Canal Plus) est au cœur de ce combat !

Ce combat ne fait que commencer mais finira par triompher, et pour cela nous nous attacherons à rassembler toutes les forces républicaines de notre pays.

Richard C. ABITBOL – Président

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 19:01


logo ngo entier


Les articles sur les scandales

Logo le scandale des ONG-copie-1

http://www.aschkel.info/pages/Le_scandale_des_ONG-2669670.html

 

GOLDSTONE -Les ONG, Human Right Watch, B'Tsélem et autres promoteurs du rapport doivent immédiatement revenir sur leurs déclarations falsifiées 

 

http://www.ngo-monitor.org/article/false_allegations_by_ngos_rejected_by_judge_goldstone

Adapté par Maayan BURROUGHS

pour  © 2011 www.aschkel.info

 


HRW, B'Tselem et autres promoteurs du Rapport Goldstone doivent immédiatement revenir sur leurs déclarations sur la bande de Gaza
(Jérusalem) - En réponse à l'article(1) historique du juge Richard Goldstone dans le Washington Post, dans lequel il se rétracte sur les principales allégations du «Rapport Goldstone», le groupe de surveillance NGO Monitor appelle les ONG qui ont été ses principales sources à retirer et à réviser leurs revendications calomnieuses. 

 

NGO Monitor note également que le rapport Goldstone, publié sous les auspices du Conseil des Droits de l'Homme en Septembre 2009, a été utilisé pour justifier une vaste campagne de diabolisation d'Israël avec de fausses accusations de "crimes de guerre», et aussi pour justifier les demandes de BDS (Boycott,  Désinvestissement , Sanctions).

 

«Avec la confession de Goldstone que« notre mission d'enquête n'avait pas de preuves »et que« les civils n’étaient pas  délibérément pris politiquement pour cible en tant que tel», les ONG politisées qui ont fourni ces allégations ont été exposées à nouveau comme étant  partiales et manquant de crédibilité», a déclaré le professeur Gerald Steinberg, président de NGO Monitor. 

 

"Goldstone a été induit en erreur par l'orchestration d'une campagne menée par des ONG puissantes, dont Human Rights Watch, Amnesty International, B'Tselem, Breaking the Silence , Adalah, le Centre Palestinien pour les Droits de l'Homme, et Al-Haq. 

 

Comme NGO Monitor l’a démontré lorsque le rapport a été publié, la soi-disante «preuve» fournie par ces groupes, a été au cœur de la guerre politique contre Israël. Goldstone a été pris dans une  grossière manipulation. "

Le revirement de Goldstone est une preuve supplémentaire du rôle central joué par Human Rights Watch (HRW) dans l'exploitation des droits de l'homme et dans la promotion des fausses conclusions du rapport Goldstone. 

 

HRW a employé Marc Galasco, un collectionneur obsessionnel de souvenirs nazis, comme son "principal analyste militaire" sur la guerre de Gaza. 

 

Les fonctionnaires ont également tenu une collecte de fonds avec les élites d'Arabie Saoudite à Riyad – non pas pour exposer les violations quotidiennes des droits de l’homme en Arabie saoudite - mais pour renforcer «  les conclusions » de Garlasco sur le conflit. 

 

De même, HRW a fait l'éloge  du régime de Kadhafi et le  soi-disant "printemps de Tripoli."

Steinberg continue ", HRW a été à la pointe de la diabolisation et des distorsions, depuis  l'infâme conférence de Durban 2001, et a utilisé son influence pour promouvoir Goldstone, qui était dans le conseil de HRW. 

 

Les dirigeants de cette organisation du secteur du Moyen-Orient ont une longue histoire d'engagement dans le noyau-dur au soutien anti-Israël. Ce comportement immoral conduit le fondateur de Human Rights Watch, Robert Bernstein, à dénoncer sa propre organisation, présageant le revirement de Richard Goldstone. "

En outre, Steinberg note, "les ONG israéliennes financées par les gouvernements européens et le New Israel Fund ont également joué un rôle central dans la promotion de l'ordre du jour unilatérale des régimes répressifs au Conseil des Droits de l'Homme. Ces groupes ont continué de faire pression sur le Congrès Américain, le Parlement Européen et sur la Knesset. L’article Goldstone du Washington Post a révélé ces campagnes comme rien de plus que de la propagande anti-israélienne. "

 

(1)-http://www.washingtonpost.com/opinions/reconsidering-the-goldstone-report-on-israel-and-war-crimes/2011/04/01/AFg111JC_story.html


Partager cet article
Repost0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 21:37

 

Logo Goldstone

Goldstone reconnaît s'être trompé - Israël demande l'annulation du rapport

 

Par Shraga BLUM

Le mal est fait, Israël a été traîné dans la boue depuis l’Opération « Plomb Durci », mais trois ans après le juge (juif) sud-africain Richard Goldstone, reconnaît « qu’il s’est trompé » dans la rédaction du Rapport qui porte son nom. 
Dans un article retentissant qu’il a fait paraître vendredi dans le « Washington Post », sous le titre « Nouvelle réflexion du Rapport Goldstone sur Israël et les crimes de guerre » écrit notamment cette phrase qui fait frémir : « Si j’avais su à l’époque ce que je sais aujourd’hui, le Rapport aurait été tout différent ». Le problème, c’est que les autorités israéliennes l’avaient maintes fois averti, mais en vain. Goldstone relève dans son article, que depuis la rédaction de son Rapport, « qu’Israël a consacré des efforts considérables pour enquêter sur 400 cas de comportement éventuellement illicites de la part de soldats de Tsahal, alors que le Hamas n’a pas fait le moindre effort en ce sens concernant les tirs de roquettes et mortiers vers Israël ». En aurait-il pu être autrement, M. Goldstone ? Ce dernier, on ne sait pas si c’est pas naïveté ou par autisme, écrit : « Nous aurions espéré que le Hamas enquête sur ses propres crimes et cesse de tirer des roquettes en directions des villes israéliennes »…
Mais il rajoute « que le fait qu’il n’y ait relativement que peu de victimes civiles israéliennes dues aux tirs de roquettes n’enlève rien à la gravité du crime ».
Mais ce qui est la plus important dans cet article c’est l’aveu d’une différence fondamentale de nature entre l’attitude d’Israël et celle de Hamas. « Les crimes commis par le Hamas en tirant sur des civils étaient délibérés, alors que les accusations envers Israël concernant des attaques délibérées contre des civils on été émises de manière précipitée, les enquêtes menées par Israël et transmises à l’ONU prouvant qu’Israël n’avait jamais sciemment visé des civils ». Goldstone cite l’un des exemples les plus marquants de la guerre anti-terroriste menée par Tsahal, la mort de 29 personnes dans la maison de la famille Al-Simouni. Goldstone accrédite aujourd’hui la thèse israélienne qui dès le début affirmait qu’il s’agissait d’une erreur d’un officier qui avait mal interprété les clichés obtenus par un drone. Le juge admet « qu’il s’agissait d’une négligence et non pas d’un ordre délibéré de tirer sur une maison où se trouvaient des civils ».
Le juge sud-africain reconnaît également « que sa Commission n’avait pas à l’époque tous les éléments en main pour expliquer la mort de civils à Gaza, car cela aurait sans doute influencé sur la qualification de ‘crimes de guerre’ » !! Et il ose tout de même égratigner Israël au passage, estimant « que du fait de l’absence de coopération de la part d’Israël, la Commission n’avait pu définir les causes exactes de la mort de civils » !
Il reconnaît enfin « que suite au Rapport, Israël avait affiné sa législation et les consignes pour temps de guerre, afin d’éviter encore davantage la mort de civils dans le camp ennemi ».
A la fin de son article, Richard Goldstone se réfère é l’assassinat de la famille Fogel z.l. et appelle la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU « de condamner ce massacre impardonnable d’un couple d’Israéliens et de leurs trois enfants ».
Evidemment « mieux vaut tard que jamais », mais l’Histoire millénaire du Peuple juif a maintes fois montré que les « mea culpa », aussi sincères furent-ils, ne sont jamais arrivés à effacer l’empreinte maléfique des calomnies lancées au départ. Et dans le cas du Rapport Goldstone, la responsabilité d’organisations israéliennes d’extrême gauche, qui ont collaboré activement à sa rédaction, est énorme, et il est indispensable qu’elles se livrent désormais à un examen de conscience approfondi.
Les réactions à ce revirement sont très nombreuses et seront rapportées dans un autre article.

 

Israël demande à l’ONU d’annuler le rapport sur les prétendus crimes de guerre pendant l’opération de Gaza

d’après Reuters | adapté par desinfos

samedi 2 avril 2011


Israël a appelé, samedi, les Nations unies à annuler le rapport qui a déclaré qu’il avait commis des crimes de guerre au cours de son offensive de Décembre 2008-Janvier 2009 sur Gaza, après que son auteur ait dit qu’il pouvait avoir eu tort. Le juriste sud-africain Richard Goldstone a présidé une mission d’enquête qui, dans un rapport de 2009 au Conseil des droits de l’homme a dit que à la fois Israël et le groupe islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, se sont rendus coupables de crimes de guerre dans le conflit.

Goldstone a écrit dans les colonnes duWashington Post publié ce vendredi : "Si j’avais su alors, ce que je sais maintenant, le rapport Goldstone aurait été tout autre."

Environ 1.400 Palestiniens, dont des centaines de civils, et 13 Israéliens ont été tués dans la guerre dévastatrice qui a été lancée avec pour objectif déclaré d’Israël de mettre fin aux des tirs de roquettes transfrontaliers des terroristes palestiniens.

Israël avait refusé de coopérer avec la mission Goldstone et a condamné son rapport comme déformé et partial.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans un communiqué écrit rendu public samedi a appelé l’ONU à annuler le rapport Goldstone.

« Tout ce que nous avons dit, a été prouvé, Israël n’a pas nuit intentionnellement à des civils, ses instructions ont été dignes et le fait que Goldstone se soit rétracté devrait amener à mettre le rapport à l’écart », a dit Netanyahu dans une déclaration.

Avigdor Lieberman Ministre des Affaires étrangères Israélien a déclaré sur la chaîne israélienne Channel 2 dans « Meet the Press que "la vérité est parvenue à la lumière", et cela est du à la marche arrière de Goldstone et aux efforts diplomatiques en faveur d’Israël.

Goldstone a indiqué dans son exposé de vendredi que l’Etat juif avait collaboré avec lui à l’époque, pour démontré qu’il n’a pas délibérément pris pour cible des civils », comme question de politique."

Les enquêtes des militaires israéliens devraient plus tard, faire la lumière en cas de faute sur les massacres de civils, a déclaré Goldstone.

"Je regrette que notre mission d’enquête n’a pas eu de telles preuves expliquant les circonstances dans lesquelles nous l’avons dit des civils ont été visés, car cela aurait probablement influencé nos résultats sur les crimes et l’intentionnalité de la guerre, » a déclaré Goldstone.

Goldstone a également écrit que Israël a enquêté "à un degré significatif" sur les incidents cités dans son rapport, alors que le Hamas a "rien fait" pour examiner ses attaques à la roquette contre des civils qui ont fait « délibérément et sans discrimination ».

Les responsables du Hamas ont refusé de commenter.

NDLR  Á lire et à diffuser, d'urgence ! 
Partager cet article
Repost0

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories