Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 05:52

 

A travers les âges

jpost

 

Qui n'a jamais touché du bois ? Enroulé précieusement un fil rouge autour de son poignet ? Ou encore accroché une Hamsa (main de Fatma) dans sa maison ? Tous ces petits rituels ont beau trouver leur origine dans les temps les plus reculés, ils n'ont pas perdu une miette d'intérêt à nos yeux.


PHOTO: JPOST

Jamais nos sociétés n'ont-elles été aussi rationalistes. Jamais, pourtant, n'ont-elles autant fait commerce de porte-bonheur, de remèdes miracles et autres ruses prophylactiques.
Véritables ressources contre le mauvais œil ou simples légendes profitant aux charlatans ? La réponse appartient à chacun. Seule certitude : toute cette magie, puisqu'il s'agit bien de cela, trouve sa raison d'être dans la peur. Or, tant qu'il y aura des hommes sur terre, l'angoisse et l'anxiété seront de ce monde.

C'est ce que nous rappelle le Musée de la Bible de Jérusalem à travers sa nouvelle exposition "Anges et démons". Ouverte au public depuis le 5 mai dernier, cette première initiative du genre nous propose un mystérieux voyage au fil des ans pour découvrir les différents usages de la magie.
"L'idée vient de Filip Vukosavovic [conservateur]", confie la directrice du site Amanda Weiss. "Au départ, il voulait traiter de l'évolution de la magie dans le monde entier. Mais devant l'ampleur de la tâche, il a préféré se concentrer sur la communauté juive, depuis la destruction du premier temple jusqu'à nos jours." Ce qui n'enlève rien à l'intérêt du sujet. Bien au contraire.

Comment penser ensemble magie et judaïsme ?

A la seule évocation des mots "magie" et "judaïsme", notre esprit s'éveille. Les deux termes ne sont-ils pas incompatibles ? Comment concilier paganisme et religion dans une même exposition ? Et finalement, où se trouve la limite entre les deux ?

Autant de questions qui supposent de définir au préalable ce que l'on entend par "magie". Car depuis l'apparition de l'homme sur terre, les usages de la sorcellerie ont eu deux buts distincts : soit porter préjudice à quelqu'un ou quelque chose, soit, à l'opposé, se protéger du mal. Le premier type, communément appelé "magie noire", est formellement interdit par les textes bibliques ('Vous ne permettrez pas à une sorcière de vivre' Exode 22:17 ; 'Ne doit figurer parmi vous aucune personne qui utilise la divination, un devin, ou un enchanteur, ou une sorcière, ou un médium, ou un nécromancien (interrogation des personnes décédées dans un but divinatoire, NDLR)' Deutéronome 18:10-11). Le second type, qualifié par certains de "magie blanche", a toutes ses raisons d'exister.

De nombreux rabbins ont même contribué à son développement. Le Talmud ne dit-il pas, en référence au mauvais œil : "Sur cent décès, seul un est d'origine naturelle" ? "La magie est bel est bien présente dans la tradition juive, il n'y a qu'à observer autour de nous tous ces objets aux pouvoirs surnaturels censés nous protéger de la jalousie, des maladies, de la vermine...", rappelle Amanda Weiss. "La Hamsa, l'œil... font partie de notre quotidien, mais ils n'ont rien de religieux. Ils sont là en complément, pour nous apporter une énergie supplémentaire."

Et la Kabbale dans tout ça ? Magique ou non ?

L'efficacité de toutes ces amulettes n'est bien entendu pas démontrable. Au pire, leurs propriétaires auront dépensé leur argent pour rien. Au mieux, ils se sentiront rassurés. Mais à en croire Yoël Benharrouche, jamais leurs problèmes ne seront réglés en profondeur.

Enseignant expérimenté de Kabbale, ce rav hiérosolomytain tient à différencier son savoir de la magie, y compris blanche. "La magie ne se nourrit que de superstitions. Elle manipule la peur des gens en leur faisant croire que leur problème c'est ce qu'ils expérimentent à l'instant T. Comme si on disait à un enfant que l'eau vient du robinet. Alors que sa source se trouve bien plus loin, bien plus profonde."
Et ce n'est pas parce que la sorcellerie utilise de nombreux codes de la Kabbale que les deux se confondent. "La Kabbale est la science universelle des secrets de la vie. Elle est censée apporter plus de lumière au monde et requiert un véritable effort de la part de celui qui décide de l'étudier.

Elle exige un comportement moral irréprochable, des codes de vie stricts et un changement en profondeur." On est certes bien loin des recettes magiques ancestrales prônées par certains "sages". Comme celle qui conseille de brûler un œuf sur lequel on a marqué le nom de celui qu'on aime pour obtenir son cœur.

Toujours est-il que certains y croient dur comme fer. La preuve en images à la fin de l'exposition qui propose une série de témoignages de personnes qui font usage ou ont bénéficié de la magie avec succès. Même la conservatrice assistante, Oree Meiri, confie son trouble après un an et demi de préparation. "Je ne peux ni affirmer que ce sont des sornettes, ni assurer que cela est vrai. Si au départ j'étais plutôt sceptique, aujourd'hui je suis un peu perdue", avoue-t-elle en souriant.

Exposition Anges et démons, la magie dans le monde juif à travers les âges
Musée de la Bible à Jérusalem
Dimanche, lundi, mardi et jeudi : de 9h30 à 17h30
Mercredi : de 9h30 à 21h30
Vendredi et veilles de fêtes : de 9h30 à 14h
Samedi et jours de fête : fermé
Téléphone : 02-5611066
contact@blmj.org

Partager cet article
Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 08:05

 

 

Cela faisait bien longtemps que je ne vous avait pas proposer quelques carticatures


Un petit moment de détente pour le week-end ?

 

 

 

 

 

 

 

L'intifada d'Obama

 

 

A tous les dirigeants terroristes et tous les pays qui tentent de se procurer des armes nucléaires, je n'ai qu'une chose à dire !!! Pas selon ma cadence !


 

Le puits des voeux

 

 

 

 

Un âne brésilien et un âne turc tirent la charette


 

 

 


Partager cet article
Repost0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 20:38

(TA)

 

 

 

Je ne résiste pas après le texte d'Arié (article précédent) de remettre en ligne cette feuille de route pour les U.S.A

 

Texte original : « The Middle East "Road Map," Applied to the USA », sur le site "The Xenophile Historian" (L’Historien Xénophile [= qui aime les étrangers]), 27/08/2007.

 

Traduction française : Menahem Macina pour upjf.org

 

Texte entier   ICI

 

 

La «Feuille de Route» pour le Moyen-Orient, appliquée aux Etats-Unis

Durant de nombreuses années, et au moins depuis la Guerre des Six-Jours de 1967, on a parlé d’une résolution du Conflit arabo-israélien dans laquelle Israël échangerait la paix contre des territoires. Malheureusement, ceux qui appellent à un tel arrangement oublient que les Arabes possèdent déjà la majeure partie des territoires du Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ! De plus, on pourrait avoir envie de demander à un Indien américain s’il pense qu’un accord terre-en-échange-de-la-paix est une bonne idée.

Si nous avions essayé la même chose ailleurs, qu’aurions-nous obtenu ? Le résultat aurait-il été de nature à nous satisfaire ? Suivez-moi pour voir la logique de la cession de territoires en échange de la paix, appliquée aux problèmes américains…

 

Le Plan de Paix américain – Phase 1

 

Pour commencer, restituons tous les territoires d’outre-mer à leurs propriétaires originaux. Cela inclut [l’île de] Guam et Porto Rico, qui ont été conquis de force sur l’Espagne ; [l’île de] Hawaï, qui a été annexée sans le consentement de la population indigène ; et l’Alaska, acheté aux Russes à un prix qui les a manifestement dépouillés. Nous nous retrouvons avec une Amérique continentale, appelée aussi "The Lower 48" [littéralement, les "48 (Etats) inférieurs", expression équivalant à "l’Amérique continentale"].

 

Le Plan de Paix américain – Phase 2


 

Voici maintenant à quoi ressembleront les Etats-Unis après la restitution des territoires pris de force au Mexique.

 

Le Plan de Paix américain – Phase 3

 


Ensuite, nous nous retirerons de la Rive Ouest, kidnappée par des fanatiques, aux cris de « Destinée manifeste ! » [1].


Le Plan de Paix américain – Phase 4

 

Les Etats de l’extrême sud ont les plus grandes communautés hispanophones, toujours menacées de mauvais traitements tant qu’ils sont dans un pays dominé par des anglophones.

 

Le Plan de Paix américain – Phase 5

 

Nous devrions revendre à la France le Territoire de la Louisiane. Ce n’est que par cupidité que nous l’avons acheté en premier lieu. En outre, Thomas Jefferson [2] a dit un jour que le territoire situé à l’est du Mississipi devrait « suffire pour une centaine, voire un millier de générations » [3].

 

Le Plan de Paix américain – Phase 6


La Révolution américaine n’a rien à voir avec le territoire situé entre les monts Appalaches et le fleuve Mississipi ; alors, que font les Etats-Unis en gardant le pays que la Grande-Bretagne a promis aux Indiens en 1763 ?

  • Si les Britanniques ne veulent pas qu’il leur soit restitué, rendons-le aux Indiens en créant un Etat des Américains Autochtones.
  • Des membres du Mouvement Indien d’Amérique (AIM) exerceront des fonctions dans le gouvernement provisoire de la République des Américains Autochtones, jusqu’à ce que des élections soient organisées.
  • Les habitants d’ascendance européenne ou africaine seront autorisés à rester s’ils peuvent prouver que leurs ancêtres vivaient dans la région avant 1776.
  • La capitale de la nouvelle république sera située à Cahokia, dans l’Illinois, où vivait avant 1492 [et vit encore aujourd’hui] la plus grande communauté d’Amérique du Nord.
  • Le démantèlement des "colonies" illégales comme Atlanta Detroit et Chicago commencera immédiatement.
  • Une fois que les Anglo-Américains auront achevé leur retrait sur les frontières de 1763, les Américains Autochtones reconnaîtront le droit des Etats-Unis à l’existence.

 

-----------------------------------


Notes de Menahem Macina


[1] « Destinée manifeste » : Slogan forgé par les colons de la Nouvelle-Angleterre, au XIXe siècle, pour justifier la Conquête de l’Ouest. Il résume la croyance selon laquelle c’est la destinée des Etats-Unis, voire leur mission divine, que de s’étendre sur le continent nord-américain, des rives de l’Océan Atlantique à l’Océan Pacifique, voire au-delà. Il fut utilisé en 1845 par un journaliste new-yorkais, du nom de John L. O’Sullivan, pour encourager l’annexion du Texas ». (D’après l’article Wikipedia, en anglais : « Manifest Destiny ».)

[2] Voir la notice bibliographique (en anglais) consacrée par Wikipedia à Jefferson.

[3] La phrase est extraite d’un discours prononcé par Jefferson devant le Sénat américain le 3  mars 1803. La mention « territoire situé à l’est du Mississipi» n’y figure pas.

Partager cet article
Repost0
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 18:51

C'est la fête des mères au Canada, alors bonne fête des mères a toutes les Mamans de la part de notre ami Marcel

 

Bon Matin Honorable Tout Aschkel, ,
 
De ces Voix et Paroles, que toutes les MAMANS de ce Jour d"Aujourd'hier, d'Hier et de Demain, dont rappelle la Fête des Mères, soient et demeurent, parmi les Premières, à Les Accueillir de leurs Enfants AimantEs ... Chalom !
 
Bonne Fête des Mamans à Toutes, à Tous !
 
Marcel 

9 mai 2010 / 25 iyar 5770
 
pj.: Un p'tit CaDo !
 
Référence-Cado (Merci Mimi, pour l'Inspiration) de Marcel  destinée à Toutes ces Mamans qui, pour des raisons Motifs de Mémoires, d'Histoires, conservent l'Anonymat, dont notre Maman, la Deuxième Personne de notre Lev :  
 

 

 


 

Paroles de chanson 
 
Quand je me demande qui je suis,
Je suis un peu séfarade, un peu Ashkenazi,
Un peu israélienne, une gouttelette exilique
Peut-être que je suis religieux, peut-être laïque,
Mais entre moi et moi, je suis un Juif,
C'est mon caractère unique,
Pas mieux que les autres, pas pire
Il suffit de juifs.

Parfois, un soldat, parfois un étudiant,
J'ai un passé énorme, et je vois aussi l'avenir
Parfois, un 
mitnaged
 [À l'opposé de Hassid], parfois un Hassid,
Peut-être spirituel matérialiste, peut-être,
Mais toujours, toujours, je suis un Juif et que c'est mon unique.
Pas pire, ni meilleur, soit une baisse différentes, il suffit de juifs.

Tout à coup, je suis revenu de loin,
Pour que nous puissions être ensemble, ici, que je peux être plus sûr,
Que je puisse retourner à rire, que je peux vivre avec 
nakhes
 et ne pas craindre,
Parce que je suis un Juif, et que c'est mon unique
Pas mieux, ni pire, simplement un Juif.

Mon frère, rien ne réussira à me briser,
Mon âme est le cadre d'une lumière éternelle supérieur
Pour réparer le monde [
L'prises et Haolam
] Est ma réalité,
Voilà comment je suis né, je suis un Juif
Simplement un Juif, tout comme dans les autres religions
J'ai vacances et 
Shabbatot et les coutumes et mitsvot
.
Bien que tout le monde est convaincu de sa justesse,
En fin de compte nous sommes tous des juifs devant le trône de Son Honneur.

J'ai terriblement peur de la haine sans fondement,
Love ma terre, l'amour de mon peuple,
J'ai été ici et là et dans le monde entier
Tout ce que vous demandez, je vais avoir deux avis
Et aussi un troisième,
Parce que je suis un Juif.
C'est mon caractère unique, pas pire, pas mieux, un peu différent,
Simplement un Juif.

 

 

Lyrics (from the Jewish Daily Forward)

When I ask myself who I am,
I am a bit Sephardi, a bit Ashkenazi,
A bit Israeli, a droplet Exilic
Perhaps I’m religious, perhaps secular,
But between me and myself, I am a Jew,
That is my uniqueness,
Not better than the Other, not worse
Simply Jewish.

Sometimes a soldier, sometimes a student,
I have a huge past, and I also see the future
Sometimes a 
mitnaged [the opposite of Hasid], sometimes a Hasid,
Perhaps materialistic, perhaps spiritual,
But always, always, I am a Jew and that is my uniqueness.
Not worse, nor better, a different drop, simply Jewish.

Suddenly I returned from afar,
So that we can be here together, that I can be more secure,
That I can return to laughter, that I can live with 
nakhes and not fear,
Because I am a Jew, and that is my uniqueness
Not better, nor worse, simply a Jew.

My brother, nothing will succeed in breaking me,
My soul is part of an eternal higher light
To mend the world [
l’taken et ha’olam] is my reality,
That is how I was born, I am a Jew
Simply a Jew, just as in other religions
I have holidays and 
Shabbatot and customs and mitzvot.
Though everyone is confident of his rightness,
In the end we are all Jews before the Throne of His Honor.

I am terribly afraid of baseless hatred,
Love my land, love my people,
I have been here and there and in all the world
Whatever you ask, I’ll have two opinions
And also a third,
Because I am a Jew.
That is my uniqueness, not worse, not better, a bit different,
Simply a Jew.

 

Et comme c'est dimanche un peu de détente...........................

 

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 04:05





Londres - Le musée d'Histoire Naturelle - Vos plus belles photos de Londres




Le musée Juif de Londres prépare
sa ré-ouverture en mars 2010
 

artclair
LONDRES (ROYAUME-UNI) [03.03.10] – Le musée Juif de Londres s’apprête à ouvrir ses portes le 17 mars 2010. Le personnel s’active en coulisse pour lancer le nouveau projet du musée après sa fermeture en 2008 pour un programme de rénovation et d’extension.

L’ancien musée – construit en 1932 – a triplé en superficie en se développant dans une usine de piano du XIXe siècle située à l’arrière du bâtiment, lui permettant ainsi de présenter ses collection dans de nouvelles vitrines et avec de nouvelles installations interactives.

Les visiteurs entrent dans le musée par une galerie qui présente sous forme de flash des images sur des écrans, de la communauté juive d’aujourd’hui montrant ainsi la diversité de l’une des plus anciennes minorités du pays.

Une autre salle présente une des plus grandes pièces du musée, un mikveh – un bain rituel médiéval découvert en 2001, daté de 1260, provenant de la maison d’un riche banquier juif – témoignage de la vie religieuse et culturelle menée par la communauté juive avant son expulsion d’Angleterre en 1290.

Les étages supérieurs présentent les collections du musée. Une galerie recouverte d’un dôme traite du judaïsme et présente des pièces rares du cérémonial religieux dont des portes richement ornés d’un arc du XVIIe siècle. Des installations interactives – un « Ask the rabbi » ou une version électronique des Dix commandements – permettent de mieux appréhender la religion juive.

Une autre galerie raconte l’histoire des Juifs de Grande-Bretagne du XVIIIe siècle à nos jours. Le dernier niveau est réservé aux expositions temporaires. La première présentera des textes juifs enluminés appartenant au Vatican qui n’ont pas encore fait l’objet d’exposition. 

Le projet de rénovation d’une valeur de 10 millions de livres a été financé par le fond de la 
Heritage Lottery et la contribution de deux généreux mécènes.
Partager cet article
Repost0
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 18:17


18/02/2010


Les roses de l’Ariana de Albert Naccache

Le dernier âge d’or pour les juifs de Tunisie pourrait se situer entre les années 1950 à 1962. Durant cette période, l’émancipation juive avait entrainé un conflit identitaire pour ceux qui estimaient devoir consolider leurs racines locales, ceux qui pensaient leur avenir dans la terre de leur culture et ceux, moins nombreux, qui voyaient dans le retour à Sion la réalisation de leur rêve.

 <<< Ecouter



 

Peu de livres ont décrit cette période faste qui transpire dans les mots de ceux qui l’ont vécue en l’idéalisant aujourd’hui. Le temps a effacé les mauvais souvenirs et embelli les difficultés. Les témoins de cette époque vieillissent en même temps que leur mémoire et leur disparition, malheureusement programmée, risque d’enfouir leur témoignage dans le vide collectif.

En ce sens, le livre d’Albert Naccache fait œuvre historique car il fixe le temps, rafraichit les mémoires et laisse à la nouvelle génération, grandie au lait des traditions, de l’accent tunisien et des spécialités culinaires des fêtes religieuses, un repère pour consolider ses racines en pays d’exil. L’auteur prouve aussi que l’informatique mène à tout, même à l’ouverture d’une page historique par le jeu de la plume en nous éclairant sur le judaïsme à travers le prisme d’une petite banlieue de Tunis. Il nous parle certes de sa vie personnelle mais c’est l’histoire de tous les juifs de Tunisie qui apparait en filigrane, entre les lignes de son récit.

L’histoire vécue par beaucoup d’autres de ses semblables et gravée dans leur mémoire de manière indélébile avait besoin d’une transcription sur papier pour servir de témoignage vivant pour les générations futures. Le rappel de certaines anecdotes tendrait à considérer les juifs tunisiens comme des extra terrestres tant l’histoire contée parait aux antipodes de la vie occidentale. Mais elle a l’avantage d’être réelle parce que tous les juifs de cette époque l’on vécue ainsi, à la virgule près. C’est en ce sens que la lecture du livre éveillera chez beaucoup de lecteurs les souvenirs d’une jeunesse insouciante, mais modeste, gravée dans les brûlures de l’Histoire.

Jacques BENILLOUCHE

Partager cet article
Repost0
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 13:30

Allez !

Quelques petites caricatures ! Faut bien se marrer !!!





Partager cet article
Repost0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 20:12

EXPOSITION DE CALLIGRAPHIE / PHOTOGRAPHIE
À BESANÇON DU 28 JANVIER AU 28 FÉVRIER 2010

PROGRAMME : ISRAËL PALESTINE LA PAIX COMME UTOPIE

Découverte d'une exposition urbaine de Lin Delpierre et Michel d'Anastasio

le jeudi 28 janvier 2010, 16h45 - rendez-vous Place Pasteur > Google map



Michel d'Anastasio, artiste-calligraphe, a qui nous avions déjà consacré un article, nous révèle la beauté initiale de la lettre hébraïque comme acte de création à l'état pur, geste imitant le point-origine de l'incarnation du Verbe, sans causalité ni autre finalité que l'infini du sens.
 
A la demande de la Mairie de Besançon, Michel est associé à une exposition mettant en valeur le travail de coopération réalisé par l'entremise de cette collectivité territoriale entre Israéliens et Palestiniens, autour du thème, crucial pour la région, de l'eau et de sa distribution.
 
Michel d'Anastasio reprend et cisèle les principes et racines toraniques de l'eau (mayim), depuis Berechit (la Genèse), soit la conjonction des cieux (Chamay'im) et de la terre (haaretz) comme don de la vie (haï, ou au pluriel, pour signifier les entrelacs des relations entre le monde d'en haut et le monde d'en-bas : Haïm), Mayim évoquant sa source.
 
Il est un court instant à saisir qui est celui du droit de se perdre dans le jeu de miroirs de l'âme, dans les reflets de l'art, indépendamment du sens politique que l'on donnerait à une telle exposition. Le second volet photographique, voulu comme complémentaire, par la Mairie, est donné par Lin Delpierre, une femme, son  alter-ego, photographe, dont le graphisme semble plus engagé, pour ne pas dire "orienté" par une vision et une seule des causes des problèmes que rencontre le Moyen-Orient, à travers le conflit israélo-arabe, depuis 65 ans.
 
Sur ce point, qu'on aborde suffisamment par ailleurs, sur nos blog et site, on ne relèvera pas le discours implicite, considérant qu'il est des moments d'émotion qui ne doivent pas être troublés par les a-priori et passions politiques, sans être crédule sur le contenu sous-jacent d'un message, qui est déjà un détournement du regard et de l'entendement.
 
L'art porte à la conciliation, à l'essai, l'esquisse, l'allusion, et chacun demeure libre, sur le fond, d'en penser ce qu'il voudra.
 
Gad
L'eau 
     calligraphie-hebreux 1calligraphie-hebreux 4calligraphie-hebreux 6
Les cieux
 
 
Dans les rues de Besançon
Exposition calligraphie Besançon - Israël Palestine, la paix comme utopie par Danas paris

 Exposition calligraphie Besançon - Israël Palestine, la paix comme utopie par Danas paris
Exposition calligraphie Besançon - Israël Palestine, la paix comme utopie par Danas paris


Voir toutes les photos sur > .flickr.com
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 06:38

Faut bien se marrer un peu !

Merci à Terre d'Israel


A suivre...



islam-idiots-inutiles

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 19:30
Un peu de détente tout de même c'est Dimanche !


Je vous propose dans cette tribune de l'Art de découvrir cet artiste israelien, qui manie la plume aussi bien que le crayon.


http://shaycharka.blogspot.com/




Son nom SHAY CHARKA
התמונה שלי









 
Partager cet article
Repost0

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories