Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 15:56

Tracts otan en Lybie

Guerre psychologique/Le Saviez-vous ? : Des milliers de tracts largués au-dessus de la Libye, de la Corée du Nord, de Gaza….

Toute guerre possède son volet « opérations psychologiques » et les frappes occidentales contre la Libye n’échappent pas à la règle. L’OTAN a procédé au largage de tracts au-dessus du territoire libyen afin d’inciter les soldats et les mercenaires du Colonel Kadhafi à cesser le combat. Quelques autres exemples…

[Lire la suite »]

Repost 0
Published by Aschkel - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 09:26

 

Punaise, c'est pas vrai ! On est envahi de dingues !!!


 

 

Le saviez-vous ? Ere de la Terreur Sacrée

 

Par Albert Soued, http://soued.chez.com – le 31/08/11

 

Aux Etats-Unis existe une sous-culture qui croit dans la guerre cosmique. Elle est constituée de petits groupes dont le plus important a pour nom "Identité chrétienne". Leur croyance dans l'origine israélite des britanniques en est le fondement. Mais il s'agirait d'après eux des vraies tribus d'Israël, dites "aryennes", qui ont émigré vers les îles britanniques après la conquête babylonienne du nord d'Israël. Il y a ici un véritable transfert d'identité : tribus d'Israël vers les Aryens, puis vers les Britanniques, puis vers les Américains blancs.

Ce mythe/transfert serait né en Angleterre au 19ème s puis aurait disparu, renaissant aux Etats-Unis après la 2ème guerre mondiale, notamment dans l'Idaho. Lors de sa migration, ce mythe prit des tons antisémites, les Juifs actuels n'étant pas fils d'Israël, mais de la copulation d'Eve avec Satan. Ainsi les Etats-Unis seraient envahis par des usurpateurs, des imposteurs selon "le complot des Sages de Sion". Il faut donc s'armer pour se défendre contre eux !

Et les croyants de cette foi sont armés. Ils ont aussi une bible "Le complot des Chroniques de Turner" par William Pierce, alias Andrew Mac Donald. C'était le livre de chevet de Timothy Mac Veigh qui a fait sauter un immeuble à Oklahoma City le 19/04/95 (appelée Elohim city). Son but était d'attirer l'attention des vrais Chrétiens et de déclencher une révolte ou une guerre, l'Armageddon, pour détruire les Juifs et le "faux Israël".

Le concept de "guerre sacrée" est au centre de la foi de la "nation aryenne", les descendants du véritable Israël. Cette guerre doit rétablir le Royaume de Dieu par la destruction du "faux Israël".

Pour certains adeptes, les Juifs ne seront pas détruits, mais convertis à la vraie foi, évangélisés, ce sont les "fondamentalistes chrétiens".

Pour d'autres, comme ceux d'"Identité Chrétienne", lors du prochain cataclysme, les Juifs et l'état d'Israël seront détruits et les vrais Israélites seront sauvés, ravis vers le Ciel.

Dans leur manuel de doctrine, on trouve: "La chute du gouvernement américain est imminente. Nous vivons déjà les affres préliminaires de la révolution nationale et planétaire… les agents de Satan dirigent la conspiration de l'Antéchrist, complotant pour la destruction de la chrétienté et de toute la race… Un bain de sang couvrira le sol de cette grande nation, avec une seule issue, la victoire du Christ ou de Satan"

 

Dangereuses, ces différentes sectes américaines et leurs gourous (exemple, le révérend Richard Butler) sont surveillés par le FBI qui a déjoué depuis 1983 de nombreux attentats. N'est ce pas le Jihad chrétien à petite échelle…?

 

Source: D Benjamin/ S Simon- The Age of Sacred Terror – Random House -NY - 2002

Repost 0
Published by Aschkel - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 08:44

 

 

Le saviez-vous ? Le monde compterait une quantité de 20.500 têtes nucléaires

 

Zone militaire


En avril 2009, alors qu’il était à Prague, le président américain Barack Obama avait déclaré vouloir un monde sans armes nucléaires. Il n’est d’ailleurs pas le seul puisque plusieurs personnalités (dont Jacques Attali, Michel Rocard, Javier Solana, etc…) partagent cette ambition, notamment au sein du mouvement « Global Zero ».

En attendant, cet objectif est encore loin d’être atteint (et le sera-t-il un jour?). En effet, selon l’Institut international de recherche pour la paix de Stockholm (Sipri), il y aurait actuellement dans le monde près de 20.500 têtes nucléaires, détenues par 8 pays, qui sont les Etats-Unis, la Russie, la France, la Grande-Bretagne, la Chine, l’Inde, le Pakistan et Israël et dont « plus de 5.000 sont déployées et prêtes à l’emploi, dont près de 2.000 sont maintenues dans un état de haute alerte opérationnelle ».

Le Sipri souligne que l’Inde et le Pakistan « augmentent leurs capacités à produire de la matière fissile à usage militaire ». Et l’Institut de faire remarquer que « c’est le seul endroit dans le monde où il y ait une véritable course à l’armement nucléaire ». L’inquiètude est de mise avec Islamabad, en raison de l’action « d’acteurs non-étatiques ».

Par ailleurs, l’on pourrait ajouter la Corée du Nord, qui a déjà réalisé deux essais nucléaires en 2006 et en 2009, et l’Iran, dont les expériences en la matière sont fortement soupçonnées d’avoir une finalité militaire.

Quant aux 5 autres pays détenteurs d’une force de frappe, le Sipri estime que, bien que signataires du Traité de non prolifération (TNP), ils « déploient de nouveaux systèmes d’armes nucléaires » ou « ont annoncé leur intention de le faire ».

« Les Etats nucléaires modernisent et investissent dans leur armement nucléaire existant. Il semble donc peu probable qu’il y ait un véritable désarmement nucléaire dans un avenir prévisible » note le rapport du Sipri.

Parmi les puissances nucléaires reconnues, et toujours selon le Sipri, la Russie et les Etats-Unis totalisent 19.500 têtes nucléaires sur les 20.500 estimées. Bien que les deux pays ont ratifié le nouvel accord START, entré en vigueur à partir de février 2011, il ne devrait pas y avoir d’impact majeur sur le nombre d’armes nucléaires déployées par l’un et l’autre, étant donné que le texte en prévoit un maximum de 1.550 contre 2.200 auparavant.

Repost 0
Published by Aschkel - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 07:30

Chers Lecteurs,

Tous ceux qui connaissent ce quartier sont invités a laisser leurs commentaires, ou écrire directement à la rédaction du site >CONTACT

 

 

 

Une affaire "Bettencourt" à l"échelon des Rosiers - Une sombre affaire qui interpelle tous ceux qui connaissent le "marais"

Par Jean Aikhenbaum

pour © 2011 www.aschkel.info

 

Ou comment en France sont protégées les personnes âgées vulnérables ! 


En plein cœur du Marais à Paris, rue des Rosiers, Albert Zmuckin, rescapé de la Shoah (né en 1933) possédait des biens, hérités de ses parents qui se décomposaient comme ceci : 

Au 6 de la rue des Rosiers une boutique louée à IKKS et en face au 3 ter un appartement au second étage d’une superficie de 87 m2*. On peut évaluer l’ensemble à 1 million 500.000 euros. Ces biens, normalement en toute logique auraient dus revenir au décès d’Albert Zmuckin à ses héritiers légitimes, son fils qui apparemment ne veut plus entendre parler de son père biologique ou à défaut sa nièce Mme Erella Folickmann, héritière en second rang, qui vit à Jérusalem. 

Jean Aikhenbaum, qui gérait les biens de Zmuckin s’aperçoit de diverses malversations, il prévient la Juge des tutelles du 4ème arrondissement, précise dans un courrier en date du 30 mai 2007 qu’il lui adresse, la vulnérabilité d’Albert Zmuckin qui a pendant de nombreuses années fait partie d’une secte « Le Christ de Montfavet ». 

Voici à ce sujet ce que déclare Jean Aikhenbaum dans ce courrier :

J’ai appris la première tentative d’appropriation des biens de Zmuckin par Slim Soula par un tiers M. Maarek qui lui-même, l’avait appris par M. Goebble – syndic de l’immeuble du 6 rue des Rosiers à Paris (75004) dont dépendent les dits biens. J’avais été en rapport à plusieurs reprises avec M.Goebble pour régler les diverses formalités de la cession du fonds de commerce, et qui tenait à m’avertir, que Zmuckin avait demandé à plusieurs reprises l’Article 20 (pièce que délivre un syndic, dans le cas de la vente d’un bien immobilier).

J’ai donc commencé par aller voir Zmuckin, et lui en ai demandé la raison et pourquoi, il ne m’en avait pas préalablement averti. Je lui ai rappelé que depuis plusieurs années, je m’occupais (bénévolement) de la gestion de ses biens, et que mon objectif était de faire en sorte, qu’il ait un revenu décent, ce qui lui permettrait d’avoir un complément de retraite lui permettant de subvenir à ses besoins.

Il m’a tenu des propos incohérents, a bafouillé et m’a finalement dit qu’il voulait hypothéquer la boutique pour prêter 200.000 euros à Slim Soula, qui en avait soi-disant besoin pour la bonne marche de ses affaires (explication invraisemblable, puisque dans l’hypothèse d’un prêt pour un bien immobilier, le syndic n’a à ma connaissance, pas à intervenir).

En fait, je l’ai appris plus tard par la juge des tutelles, qu’ il s’agissait d’une donation à hauteur de 30% des murs de la boutique du 6 rue des Rosiers à Paris 4ème louée à IKKS. 

J’ai également prévenu l’un de nos amis communs M. Piotr Daszkiewicz, et lui ai demandé son avis. Piotr, a pensé à juste raison que l’objectif de Slim Soula était de manipuler Albert Zmuckin dans le but évident de le dépouiller de ses biens. 

J’ai également vertement admonesté Slim Soula, qui m’a dit qu’il était dans son intention de me prévenir et qu’il n’avait pas l’intention de nuire aux intérêts d’Albert Zmuckin. Je rappelle que Soula, savait pertinemment bien que je gérais les biens de Zmuckin (voir la note, qu’il a cosigné) et que pour mener à bien son opération, il ne tenait absolument pas que je sois informé de cette manipulation. 

J’ai réussi à retrouver l’adresse de la nièce de M. Zmuckin, Mme Erella Folickmann, pour lui faire part de cette situation. Elle seule avait qualité pour entreprendre une action en justice, puisqu’elle est héritière potentielle en second rang. 

La Juge des Tutelles m’a écouté, a semblé porter intérêt à ce que je lui ai dit, mais n’a pas entendu ni M. Maareck, ni M. Goebble, ni M. Piotr Daszkiewicz, ni les autres témoins qui auraient confirmer mes propos. Elle n’a finalement trouvé rien à redire à une donation au profit de Soula, à hauteur de 30% ainsi que vous pourrez le constater, à une estimation ridicule, compte tenu de la valeur réelle du bien. Il est également à noter, que cette opération s’est faite en l’étude de M° Gardel et non à l’étude du notaire de la famille Zmuckin M° Jousse, qui connaissant parfaitement Albert Zmuckin se serait probablement opposé à ce genre de transaction. 

Slim Soula, s’est trouvé donc conforté dans sa position. La justice lui donnait raison, pourquoi n’en aurait-il pas profiter ? A la suite de quoi, il s’est donc octroyé 46 % des parts supplémentaires de la boutique, toujours au quart de la valeur réelle de ce bien, et pour couronner le tout, avec par surcroît un prêt de 100.000 euros, avec la caution de Zmuckin ! 

Ce qui veut dire en clair, que Soula s’est approprié des parts de la majorité de la boutique appartenant à Albert Zmuckin avec pour ce prêt, la caution d’Albert Zmuckin, et ce sans avancer le moindre centime ! Il se trouve donc, à ce jour propriétaire de 66% d’un bien dont la valeur totale est de 640.000 euros au minimum. La valeur des parts de Soula sur la boutique à la suite de ces deux opérations peut-être estimée à 400.000, voire 450.000 euros ! Il a donc un rapport annuel de 32.000x066 = 21.500 euros environ ! Il a donc acheté les parts de la boutique Zmuckin, dépossédé les éventuels héritiers légaux, avec pour ce faire l’argent de Zmuckin.

Je ne connais quant à moi, aucune opération aussi juteuse, et tout ça sans que la justice n’y trouve à redire ! 

J’ai donc alerté à nouveau Madame le Juge des Tutelles, qui a transmis tout de même le dossier au Parquet. Parallèlement, Mme Folickman a déposé plainte dans un premier temps contre X et dans un second temps pour « abus de faiblesse » à l’encontre de M. Soula, par l’intermédiaire de M° Rapaport – Avocat à Paris.

Il me semble également important de souligner, que bien qu’Albert Zmuckin se soit coupé à la suite de cette affaire de la quasi totalité de ses relations tant familiales qu’amicales, il gardait un lien avec David Gurfein, (voir ma première correspondance à Mme la Juge des Tutelles)ce dernier lui téléphonait très régulièrement et nous donnait ainsi de ses nouvelles. Le 30 octobre 2008, Gurfein me prévient, qu’Albert Zmuckin ne répond plus au téléphone. J’ai pensé, du fait de l’état physique dans lequel il se trouvait, (M. Zmuckin se déplace avec difficultés), qu’il était peut-être malade et dans l’incapacité de répondre... M. Maarek s’est déplacé, a sonné et frappé à sa porte et n’a obtenu aucune réponse. j’ai donc demandé à M.Maarek, d’avertir la caserne des pompiers de la rue de Sévigné. Ceux-ci se sont déplacés, ont frappé violemment à la porte et n’ont également obtenu aucune réponse. Ils ont donc pénétré pa r la fenêtre (l’immeuble étant en cours de ravalement) en la poussant. Albert Zmuckin était présent en caleçon, a admonesté les pompiers et a dit qu’il ne souhaitait pas répondre ! un PV de l’intervention par les pompiers a été dressé. Il est fort probable que ce comportement lui ait été dicté par Slim Soula. Ceci démontre, si besoin était, la précarité mentale dans laquelle se trouve Albert Zmuckin. 

De l’appartement du 3 ter rue des Rosiers Paris 4°

Autre fait préoccupant, aujourd’hui, Albert Zmuckin n’habite plus dans l’appartement au 3 ter rue des Rosiers, on ne sait plus où il se trouve. il nous est impossible d’avoir de ses nouvelles. Soula, là encore a bien manœuvré, Zmuckin est injoignable, toute nouvelle action en justice est dorénavant impossible, puisque nous devons d’abord retrouver Zmuckin pour tenter d’entreprendre un nouvelle action ! mieux encore, il est impossible de connaître ses conditions de vie, son état de santé. 

L’acte notarié montre que l’appartement a été vendu à M Chenat – Fillon, au prix de 640.000 euros, il apparaît que l’appartement fait 87 m2 82 soit un prix au m2 de 7.356 euros ! ( environ 25 à 30 % du prix au-dessous du marché, pour un bien de ce type, dans ce quartier le prix moyen se situe entre 10/12.000 euros/m2. La valeur réelle de cet appartement au prix du est de 850.000 euros. Pour quelles raisons a-t-il été vendu 200.000 euros en dessous de sa valeur réelle ? Connaissant Zmuckin comme nous le connaissons, nous pouvons sans crainte de nous tromper, dire que cet appartement a été vendu, à ce prix sur les instigations (pressions) de Slim Soula. Dans quel but ? que vont devenir ces 640.000 euros ? 

Le Tribunal d’Instances et le parquet ont rendu, dans cette affaire un non lieu*. Slim Soula a eu donc libre cours et l’aval des autorités judiciaires pour s’approprier en toute légalité d’une grande partie des biens Zmuckin. Il a fait en sorte d’éloigner tous les proches et amis qui auraient pu mettre un frein à ses objectifs. Kafkaïen, le terme n’est pas trop fort, pour souligner les carences, défaillances, insuffisances et même la désinvolture avec laquelle sont traités les individus qui nécessiteraient protection.

Oui, il y a bien des dysfonctionnements graves dans notre système judiciaire et c’est le citoyen de base qui en fait les frais. Les faits divers, sur ce sujet sont assez éloquents et se passent de commentaires. En toute quiétude et toute liberté des individus tels que Slim Soula, peuvent profiter pleinement des défaillances et lacunes du système judiciaire et dépouiller en toute impunité une famille de son patrimoine. 

Aux yeux de tous ceux qui l’ont approché, il est évident qu’ Albert Zmuckin, personne âgée, personnalité fortement perturbée est particulièrement vulnérable, il est également évident qu’il a été manipulé par Slim Soula dont l’objectif est de s’approprier du vivant d’Albert Zmuckin ses biens et ne rien laisser à ses héritiers légitimes. Son système, d’un point de vue strictement légal est pratiquement inattaquable.

Chut, ne répétez cette histoire surtout à personne, Slim Soula, bien qu’il soit sûr de son bon droit ne tient tout de même pas à ce que cette affaire s’ébruite. 

Pas besoin de braquer une banque ou un fourgon blindé, dépouiller une personne âgée, vulnérable ne comporte aucun risque et peut rapporter gros très gros. 
Bonnes gens dormez tranquille, la justice veille, elle passe, elle est passée, elle est même trépassée.


*Pourtant certains éléments fournis dans les diverses correspondances adressées tant par Jean Aikhenbaum que par Erella Folickmann auraient dû interpeller les autorités judiciaires, qui soulignent la concordance sur les troubles graves de la personnalité qui affectent Albert Zmuckin :

-la première donation des 30%, suivie de la vente des 46 % des parts restantes à un prix ridicule. 

- le décès dans des conditions atroces de la mère de Mme Folickmann, sœur d’Albert Zmuckin. Morte de faim et retrouvée 6 mois après son décès, sans qu’Albert Zmuckin n’éprouve le besoin d’intervenir ou de prendre des nouvelles de sa soeur. (Te souviens-tu que ma mère est morte toute seule et qu'on l'a retrouvée morte 6 mois plus tard dans son studio d'Evian, parce que tu avais refusé de prendre le train ("trop cher") pour voir ce qui se passait, ….. En 1997, lors de l'enterrement de ma grand-mère, j'ai pu constater à nouveau les conditions effroyables de vie que mon oncle menait dans l'appartement: sale, non entretenu, dans un fouillis incommensurable, économisant sur le chauffage au gaz (il mettait le thermostat à 17 degrés en plein hiver, et j'y ai même attrapé une mauvaise angine…), le frigo hors d'usage, etc., déclarations d’Erella Folickmann)

- le fait d’avoir « prêté » des sommes importantes (40.000 ou 50.000 euros –voir courrier à la juge des tutelles en date du 30 mai 2007.

-l’intervention des pompiers le 30.10.2008 voir plus haut. 

- le fait que Slim Soula a tout mis en œuvre pour éloigner la famille, les proches d’Albert Zmuckin, on sait que telles méthodes sont l’un des principes de toute entreprise sectaire. 

- sa clochardisation à domicile etc.

- la corrélation unanime des proches sur la vulnérabilité de Zmuckin .

-le pouvoir signé par Albert Zmuckin, contresigné par Piotr Daszkiewicz, Slim Soula, Jean Aikhenbaum en date du 8 juillet 2004 donnant à Jean Aikhenbaum le pouvoir de le représenter et de n’entreprendre aucune action concernant ses biens, sans l’aval écrit de Jean Aikhenbaum. (On peut à la lecture de ce pouvoir voir le crédit qu’apporte Slim Soula à sa propre signature) - bien que ce pouvoir n’a aucune valeur juridique, il a néanmoins une valeur morale et symbolique. On peut également constater, la valeur qu’attache Slim Soula à sa signature. 

- le fait qu’aucun des proches d’Albert Zmuckin, qui est à l’origine de la dénonciation de cette affaire, n’a d’intérêt particulier et que leur seul objectif a été de tenter de protéger Zmuckin.

références : 1°) Une donation de 30 % dans un premier temps à été faite par Zmuckin au profit de Soula ….demeurant …… en l’étude de M° Gardel, au Perreux sur Marne (référence d’enliassement : 2007P1206 – date de dépôt 31/05/2007 date de l’acte 23/04/07). 

1ère constatation le prix de transmission de 45.000 euros est une somme ridicule très largement sous évaluée, puisque dans ce cas l’estimation de la valeur des murs serait de 135/140.000 euros (toujours en prenant comme base une rentabilité à 5%)– soit approximativement le ¼ de sa valeur réelle.
La donation à hauteur de 30 % au prix actuel du marché en retenant l’estimation basse aurait due être effectuée à hauteur de 192.000 euros. 

2°) Une vente de 46 % des parts restant a été faite toujours au profit de Soula pour un montant de 84.000 euros (avec caution hypothécaire et solidaire de Zmuckin !) date de dépôt, 26/12/07 date de l’acte 31/10/07 référence d’enliassement 2007P2813 notaire M° Gardel Le Perreux sur Marne. 
Soula se trouve indivisionnaire majoritaire, sans avoir versé un centime pour un bien dont le rapport actuel se situe aux alentours de 32.000/an. 
Sur la vente de 46 % faite au profit de SOULA, même constatation que la précédente, nous avons encore une sous évaluation évidente, si nous reprenons l’estimation de 640.000 euros les 46 % valent donc réellement 292.400 euros. 

3°) Privilège de prêteur référence d’enliassement 200V1157 au 31/10/07 (montant 84.000 euros de principal + 16.800 euros accessoires) prêt avec la caution solidaire de ZMUCKIN. 
4 – vente de l’appartement 3 ter rue des Rosiers Paris 4° - date du dépôt 22.09.10 référence d’enliassement : 2010P 1693 date de l’acte 06.08.2010 Notaire Benjamin Dumontait Villeurbanne. Bénéficiaire M. Chenat – Fillon 

· après consultation de l’acte de vente de l’appartement il apparaît que celui-ci fait 87 m2 82 soit un pris moyen au m2 de 7.356 euros ! ( environ 25 à 30 % du prix au-dessous du marché)
· dans un échange de mails avec ma correspondante du groupe Zannier (propriétaire du fonds de commerce de la boutique IKKS, celle-ci me dit avoir fait une proposition à 720.000 euros refusée par Slim Soula qui demandait au moins 850.000 euros ! 

dernière information sur l'immeuble 3 ter rue des Rosiers, un autre appartement du même type situé au 5ème étage (l'immeuble possède un ascenseur) s'est vendu également récemment, sur la base de 12.000 euros du m2 soit 4.650 euros de + ! même si l’appartement Zmuckin était en mauvais état, et considérer devoir pendre en compte une moins value (-1.500 euros m2) on est en droit de se demander a qui a bien pu profiter la différence soit environ 150/200.000 euros. Référence donnée par l’agence située rue Ferdinand Duval. 


Je ne connais pas d’appartement à ce prix, dans ce quartier, même en mauvais état. Le prix de 12.000 euros du M2 est plus proche de la réalité. Même si l’on considère une moins value de 1500 euros du M2, on arrive tout de même à un prix se situant autour de 10.500/10.000 euros du m2. Ce qui fait un prix total de 870.000 euros alors que cet appartement a été vendu 640.000 soit une différence de 230.000 euros. Même s’il y a eu tractations, cette somme n'est certainement pas inférieure à 180.000 euros. Zmuckin n’a aucun intérêt à faire une sous estimation de son bien puisque en tant que propriétaire occupant, il n’a pas de plus value à payer. Une fois encore, il est évident que Slim Soula a manipulé encore une fois Zmuckin pour s'octroyer une commission occulte. 

Une question également peut être posée, L’acquéreur M. François Fillon (et Mme) est journaliste, cofondateur de Macadam, le journal coup de pouce - journal censé aider les personnes en situation précaire – fait par une équipe de journalistes professionnels et bénévoles. François Fillon journaliste, a fait (si il a payé effectivement le prix indiqué sur l'acte - ce dont nous doutons fortement) une excellente affaire. Ce qui étonne et interpelle, c’est que François Fillon a été pour l’acquisition de cet appartement, en présence d’Albert Zmuckin, et ce obligatoirement à plusieurs reprises. Que ce dernier était accompagné de Slim Soula, puisque le connaissant parfaitement, nous savons qu’il est dans la totale incapacité de concevoir et de mener une telle opération (voir plus haut). Il est impossible également, lorsque l’on est en sa présence, ne serait-ce que quelques instants de ne pas se rendre compte de sa grande vulnérabilité.

Repost 0
Published by Jean Aikhenbaum - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 12:08

 

Merci Jean, 

 

Le Saviez-vous ? - Dieffenbachia seguine plante symbole des crimes contre l'humanité ?

par Piotr Daszkiewicz et Jean Aikhenbaum 

 

Tags - Shoah, seconde guerre mondiale, nazis

 

On s'est aperçu qu'un cancer bien spécifique  touchait des survivants des camps de concentration, il a  la particularité de    se manifester chez certains d'entre eux,  avec quelques 60 ans de retard !  cette référence provient d'un journal scientifique spécialisé. (ref.Urology 48 (6) 1996).

Pour les spécialistes américains, ces cancers sont le résultat de l’expérimentation criminelle de scientifique nazis sur les déportés et sur des prisonniers. Les chercheurs se sont posés et se posent encore des questions afin de connaître quel est le type de substance injecté qui en porte la responsabilité. Il faut savoir que ces substances ont été administrées à des fins de stérilisation. La réponse a cette question  est d’autant plus difficile à mettre en évidence, que les victimes sont dans l’incapacité de pouvoir apporter de quelconques  précisions sur  les expérimentations qu’elles ont subies.

 

Jusqu’à ce jour, ce mystère perdure, et n’est toujours pas élucider malgré de nombreuses recherches   effectuées dont celles patronnées par le Musée de l’Holocauste en Israël.

Ceci nous fait penser à une  expérience nazie méconnue du public et on peut ajouter de la plupart des  spécialistes. 

Vous avez très certainement rencontrées et peut être en avez vous même chez vous, des espèces du genre Dieffenbachia.  Ce sont des plantes ornementales qui entrent  souvent dans les décors de nos appartements. Elle sont très populaires. On les trouve très facilement  chez tous les fleuristes, pépiniéristes  et même dans les supermarchés.

Elles émettent des substances volatiles intéressantes pour nos organismes que l'on appelle phytoncides. Le Dieffenbachia seguine jouit depuis longtemps d’une réputation particulière. C’est  "le curare de la Haute Amazonie", les indiens l'utilisent pour empoisonner leurs flèches. The Gardner's and Botanist's Dictionnary  dans sa version publiée par Philippe Miller en 1807,  relate qu’il était utilisé dans les Caraïbes pour châtier les esclaves récalcitrants. A cette fin, on introduisait dans  la bouche des victimes, des feuilles ou du jus de Dieffenbachia seguine.  Les indigènes l’utilisaient également à faibles doses comme contraceptif et à plus fortes doses pour stériliser  leurs ennemis.

En 1940, G. Madaus et R. Koch, deux chercheurs publièrent en Allemagne un article sur les stérilisations d’animaux de laboratoire obtenues à l’aide du Dieffenbachia seguine. Un médecin allemand, le Dr Adolf Pokorny  considéra que  cette découverte était "primordiale pour l'intérêt politique du Troisième Reich". Il adressa une note personnelle au chef des S.S. Heinrich Himmler, pour lui proposer cette plante afin de stériliser "les ennemis du peuple allemand  ” : quelques millions de prisonniers de guerre, des détenus politiques, des prêtres et des juifs. Le Dr. Pokorny suggéra de garder secrètes  toutes les recherches et d’entreprendre la  culture intensive du Dieffenbacchia dans des serres prévues à cet effet.

Himmler fut extrêmement intéressé par le communiqué de Pokarny. Il  approuva  cette proposition et la trouva "de la plus haute importance" pour les nazis. La réalisation d’une  politique massive  de stérilisation des citoyens des pays occupés, était désormais possible, il fallait l'entreprendre au plus tôt.

Pohl, responsable S.S. des camps de concentration fut chargé de fournir toute l'infrastucture et la logistique pour  la production et les premières expérimentations  du Dieffenbacchia seguine sur les humains. Les Tziganes détenus dans le camp de concentration de Lakenbach ont éte les premiers cobayes.

La culture en serre du Dieffenbachia seguine ne donna pas  les résultats préalablement escomptés par les nazis. Pris par le temps, et désireux de mener à bien leur projet les responsables de cette expérimentation  décidèrent alors d’importer massivement la plante d’Amérique du Sud, d'où elle est originaire. Mais en 1942,  fort heureusement, le Brésil déclara la guerre à l'Allemagne et les sous-marins alliés assurèrent un  blocus efficace qui ralentirent notablement l'application industrielle à grande échelle  de ce projet. Ils n'en demeurent pas moins exact, que cette expérimentation a pu se faire tout de même à un échelon que l’on peut qualifier de plus artisanal.

L’utilisation du Dieffenbachia seguine  à des fins criminelles a fait  l'objet d'enquêtes du  Tribunal International de Nurenberg. Ce qu'il faut savoir, c'est que cette tâche a été particulièrement ardue pour les enquêteurs par le  fait que la majorité des documents avaient été détruits dans les derniers jours de la guerre par les nazis. Ceci on le comprend bien afin de laisser le moins de traces possibles disponibles.

 Les enquêteurs réussirent néanmoins à découvrir que l'Institut mis en place pour cette expérience  a fonctionné  jusqu'en avril 1945. Le Tribunal de Nurenberg n'a toutefois jamais réussi à définir l’endroit précis des cultures. Ils en conclurent  qu'elles devaient se situer "à proximité d'un des camps de concentration".

Lorsque l'on interrogea les botanistes allemands qui  participèrent   à ce projet, il  prétendirent ne pas connaître la finalité et l'objectif de leurs recherches. Le Dr A. Pokorny soutint même que "son travail sur le Dieffenbachia seguine avait pour but de saboter  les projets d’Himmler. De son avis cette plante n'avait aucune action stérilisante, et son application sur les humains était impossible". Parmi les officiers S.S. jugés comme criminels de guerre, quelques-uns se montrèrent plus coopératifs et dénoncèrent  ou plus exactement se déchargèrent sur leurs complices scientifiques. Ainsi, R.Brandt reconnut que : "grâce à la proposition du Dr Pokorny, des expériences avaient bien été faites sur des détenus des camps de concentrations et que celles-ci avaient pour but de tester l’efficacité de cette plante.”

M. Dvorjetski, survivant du ghetto de Vilnus, professeur de médecine et d'histoire des sciences à l'Université de Tel-Aviv consacra plusieurs années de sa vie, afin de  tenter d’élucider l'énigme sur les recherches secrètes faites par les botanistes nazis. Il retrouva plusieurs témoins et de nombreux nouveaux documents. Il localisa même les terrains de cultures qui étaient situés à proximité du camp de concentration de Dachau*.

Il nous semble d’autant plus important de rappeler que cette plante est étroitement liée et directement impliquée dans le génocide,  que les protagonistes de ces crimes n’ont jamais été punis ni même inquiétés. Mieux encore,  ces derniers  réussirent à semer le doute dans l’esprit des juges et il fallut plusieurs années de recherches au professeur  Dvorjeski et aux historiens des sciences anglais pour convaincre le public, les médias et démonter les thèses négationnistes qui avaient trait à  ce sujet. 

 

 

Piotr Daszkiewicz - Historien des Sciences – biologiste – Dr es-ciences

Jean Aikhenbaum - HSTES Paris

* Cet article est fait à partir des publications et communiqués du professeur Dvorjetski.

 

 

Ce texte, ainsi que celui qui a été précédemment publié dans Actualités Juives sur le faux aurochs de Heck, fera parti d’un ouvrage en préparation  sur l’histoire de la participation des scientifiques nazis à  l’holocauste.

 

Intervention Novembre 1998

Repost 0
Published by Aschkel - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 09:45

 

 

Vidéo - La philosophie de la liberté - cela a l'air si simple et pourtant....................

 

 

superstickies (1)

 

 

 

Nous remercions Jonathan Gullible

 

jonathangullible

 

 

 

Repost 0
Published by Aschkel - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 12:46

 

VATICAN-polemiques-copie-1

 

 

Nous juifs, qui avons tant souffert des diffamations, des mensonges et fausses accusations des chrétiens, des massacres perpetrés tout au long de l'histoire............

Nous juifs qui avons été dhimisées, massacrés, spolliés et chassés des terres arabo-musulmanes, nous savons ce qu'il en est de la souffrance, aussi nous regrettons formellement ce qui arrive aux chrétiens d'Orient dans les pays arabo-musulmans, nous prouvons chaque jour ici en Israël que chacun est libre quant à sa foi et n'est nullement humilié ou déconsidéré parce qu'autre que juif.

Aussi, la papauté doit avoir une attitude claire et sans ambiguité, ce qu'elle n'a pas fait encore lors du dernier synode !

Aschkel

 

Au Vatican… - © Dry Bones


 

Le saviez-vous ? Chrétiens d’Orient - un peu d'histoire

Ecrit par Raymonde Reznikov-Envoyé par Myriam

Pour aschkel.info et lessakele

 Depuis quelques mois, on a vu apparaître dans la presse quelques entrefilets, souvent discrets, sur la situation « délicate » des chrétiens dans certains pays du Moyen-Orient. A l’approche des fêtes de Noël, les titres ont grossi et les informations se sont faites plus précises.

Une centaine de parlementaires français, à l’initiative du député Dominique Souchet (MPF), ont lancé un appel à Michèle Alliot-Marie, lui demandant « d’intervenir auprès des autorités des pays concernés ». Les signataires demandent aussi à Paris « d’agir sur le long terme avec détermination et fermeté auprès des instances internationales pour faire de la protection des minorités religieuses une priorité. »

La roue tourne

A la fin du IVè  siècle, Théodose Ier fit interdire définitivement les cultes païens et détruire les sanctuaires.

En 415, l’évêque Cyrille d’Alexandrie fit massacrer la savante Hypathie par ses fidèles fanatisés.

An sixième siècle, Jean d’Ephèse dit l’inquisiteur fit raser les temples et renverser les idoles.

En 580, Tibère, successeur de Justinien, envoie un général contre les Juifs et les Samaritains, et lui ordonne au passage de s’occuper des païens d’Héliopolis (Baalbek) :

« Il en arrêta beaucoup…, les humilia, les crucifia et les tua. »

(Jean d’Ephèse, III, 3, 27-34)

Comme l’Islam, le Christianisme acquit son empire par les armes. Ses églises furent bâties sur les ruines d’autres sanctuaires et sur le sang de ses victimes. Avant de s’apitoyer, ne l’oublions pas.

Le retour de bâton s’appelle aussi « Karma collectif »

Les victimes d’aujourd’hui devraient se souvenir qu’hier encore elles hurlaient avec les loups ; en voici la preuve :

 

 PRESSIONS DES CHRETIENS D’ORIENT AU CONCILE VATICAN II

 Un concile, c’est quoi ? 

Définition du dictionnaire Larousse :

(du latin consilium, assemblée)

Assemblée d’évêques et de théologiens qui décide de question de doctrine et de discipline ecclésiastiques. (…)

Par extension : collection des actes d’un concile.

 

Le Concile Vatican II

 Le concile dit Vatican I (1869-1870) se déroula sous le pontificat de Pie IX.. On lui doit la définition dogmatique de l’infaillibilité papale…

Jean XXIII a ouvert le concile, dit Vatican II, le 11 octobre 1962. Le 8 décembre 1965, Paul VI a présidé la cérémonie de clôture.
Un des sujets le plus discuté fut celui concernant les Juifs et la suppression des mots “coupables de déicide”du vocabulaire catholique.
Les représentants et les observateurs des Eglises orientales s'opposèrent parfois avec virulence à cette réforme. Les successeurs actuels de ces « patriarches » et leurs fidèles s'estiment aujourd’hui persécutés.
Faut-il les plaindre ?

Pendant quatre ans, Henri Fesquet, l’envoyé spécial du journal « Le Monde » a suivi chaque séance. Ses chroniques furent publiées en 1966 par l’éditeur  Robert Morel.

En voici quelques extraits significatifs:


Une mise au point de Maximos IV sur les rapports entre les chrétiens et les Juifs

 28 novembre 1963

Sa Béatitude Maximos IV vient de faire paraître une mise au point sur le chapitre 4 du schéma qui a trait aux relations entre chrétiens et Juifs.

Cette mise au point, parue dans la presse libanaise précise :

« La question juive peut être envisagée sous un double aspect : l’aspect spirituel religieux et l’aspect civil politique. L’Eglise, quand elle envisage le judaïsme, ne le fait que sur un plan spirituel religieux. Le concile œcuménique a plusieurs fois déclaré qu’il n’a pas à intervenir dans les questions civiles et politiques. »

Maximos IV reconnaît ensuite que :

« Les pays arabes, en combattant Israël sous l’aspect politique en tant qu’injuste occupant de la Palestine, n’ont cessé de respecter la liberté de toutes les religions inspirées, y compris le judaïsme. »

Il ajoute :

« Israël tente depuis longtemps d’obtenir la reconnaissance du Vatican. Il utilise, pour arriver à cette fin, tous les moyens efficaces, et ces moyens sont, en cette matière, considérables. Néanmoins, le Vatican ne l’a pas reconnu par considération pour nos pays arabes et la sauvegarde des intérêts chrétiens. »

Cependant conclut le patriarche, nos propres états arabes :

« prennent ça et là des positions gênantes pour les communautés chrétiennes comme c’est le cas pour la question scolaire. (…)

Soyons donc justes, regardons les choses avec objectivité, travaillons à rendre des services réciproques, car le sacrifice, s’il est exigé indéfiniment du même côté, ne peut durer. »

piusxiiandmaximosiv.jpg

Maximos IV et Pie XII

29 septembre 1964

Objet : suppression des mots « peuple déicide » des textes chrétiens

 Réplique des orientaux

Le cardinal Tappouni, patriarche d’Antioche des Syriens, monte alors à la tribune et s’exprime au nom de tous les patriarches orientaux (…)

« Je demande avec beaucoup d’insistance, que cette déclaration tout à fait inopportune soit totalement abandonnée. Ce n’est pas que nous soyons contre la religion juive ni pour la discrimination. D’ailleurs, nous sommes presque tous des sémites, mais si nous ne voulons pas cette déclaration c’est parce que nous désirons éviter de très graves difficultés pastorales. On dira chez nous que le concile est pro-juif, ce qui nous fera beaucoup de tort. »

 

13 octobre 1964

Protestation du haut comité palestinien contre la déclaration sur les Juifs 

Pour protester contre la présentation d’une déclaration sur les Juifs, le haut comité arabe de Palestine va envoyer une délégation au Vatican, est-il annoncé dans un communiqué remis à la presse libanaise. Le communiqué souligne « les tentatives faites auprès du concile œcuménique pour faire innocenter les Juifs » et ajoute : « Ces manœuvres cachent les efforts de l’impérialisme et du sionisme, pour amener l’Eglise à prendre position dans le conflit palestinien en faveur du Judaïsme international. »

12-13 octobre 1964

Paul VI apaisera-t-il les inquiétudes suscitées au concile par l’offensive contre les déclarations sur les Juifs et la liberté religieuse ?

 Rapport de Henri Fesquet :

« Insérer la déclaration sur les Juifs dans le schéma de l’Eglise n’est peut-être pas en soi une mauvaise chose, mais peut servir de prétexte à raccourcir et à affadir un texte longuement mûri et moralement approuvé par l’assemblée conciliaire. Les pays arabes, qui ont multiplié les pressions politiques sur le Vatican, l’emporteront-ils, au moins partiellement, sur la volonté de la majorité de l’assemblée ? »


16 octobre 1965

Mais les chrétiens orientaux alliés avec les pays musulmans n’étaient pas seuls à mener le combat, trente et un mouvements catholiques signèrent un texte violemment anti-sémite. Extraits :

« Aucun concile ni aucun pape ne peuvent condamner Jésus, l’Eglise catholique, apostolique et romaine, ses pontifes et ses conciles les plus illustres. Or la déclaration sur les Juifs comporte implicitement une telle condamnation, et, pour cette éminente raison, doit être rejetée. »

Le patriarche orthodoxe d’Antioche : des critiques 

Damas, le 16 octobre

Théodose VI, patriarche d’Antioche et d’Orient, a publié vendredi une déclaration critiquant le texte adopté par le concile, aux termes duquel tous les Juifs ne peuvent être tenus pour collectivement responsables de la mort du Christ en croix.

Selon le patriarche orthodoxe, seuls les Juifs qui ont suivi le Christ et cru dans ses enseignements méritent le salut et sont exempts de la malédiction chrétienne éternelle qui pèsent sur eux.

 En guise de conclusion :

 Le grand rabbin Kaplan interrogé par Europe n° 1 a déclaré :

« Je veux bien qu’on s’aperçoive en 1965 que le mot déicide n’a pas de sens et que de plus il a une résonance odieuse. Mais précisément en raison de tout le mal que cette fausse accusation a faite aux Juifs depuis dix-sept siècles, le schéma aurait dû déclarer nettement que l’accusation ne devait plus être portée contre les Juifs parce qu’elle n’a pas de sens et qu’elle a cette odieuse résonance. Or, le schéma n’en parle pas. On aperçoit la claire volonté de ceux qui ont modifié le texte de l’année dernière de ne pas laver les Juifs de l’accusation de déicide et cela est extrêmement grave. »

recycledtreehaifabottles.png

 Au coeur de la ville de Haifa (Israël): un sapin de Noël fait de 5480 bouteilles plastiques recyclées

Note:

Il faut souligner que ce concile se déroulait avant les évènements de 1967

Myriam 
מרים

Repost 0
Published by Aschkel - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 05:11

 

Qui a vu l'eclipe de lune du 17 Décembre 2010 - Photos

 

Shéma - science.nasa

 

Solstice Lunar Eclipse (map, 550px)

très belles photos du Rav Rah'mim DUFOUR - ISRAEL










Repost 0
Published by Aschkel - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 07:23

 

Photos du Jour - IRAN

Par Aschkel - Source - EoZ

 

 

 

Ces images ont été publiées samedi par les médias iraniens et montrent une étoile de David sur le toit du bâtiment de la principale compagnie aérienne nationale à l'aéroport de Téhéran. 

L'image satellite a été prise à partir des service de Google Earth. Selon les iraniens, le bâtiment Iran Air a été "construit par les ingénieurs israéliens,"  avant la Révolution islamique de 1979 lors du règne de Shaa Mohammad Reza Pahlavi. 

«Il est intéressant de noter que même 32 ans après la victoire de la "révolution", ce symbole "sioniste" n'a pas encore été retiré de ce bâtiment» indique un site web.

Tous les symboles indiquant la collaboration étroite entre les deux pays avant la "révolution" ont été pourtant retirés.


Sur Google earth ICI

 Google Earth ICI  dans les jardins ou parking de  l'université de Bandar Abbas en Iran

 

Repost 0
Published by Aschkel - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 06:18

 

 

Le saviez-vous ? Qu'en pensez-vous ?

 

Programme de jumelage entre juifs et musulmans : Ensemble pour faire face à l'islamophobie et à l'antisémitisme
par le Marc Schneier
12 novembre 2010




New York – Les malentendus entre juifs et musulmans portant sur ce que l'autre croit et pratique ont existé depuis des générations. Ces perceptions erronées, ainsi que des facteurs sociaux et politiques, ont malheureusement entraîné des tensions entre nos deux communautés.

Nous sommes tous des enfants d'Abraham et, comme dans tout rapport de fratrie, il est essentiel pour nous, juifs et musulmans, de nous rappeler nos origines communes et de nous soutenir les uns les autres. Le « week-end de jumelage » est conçu pour favoriser et renforcer les relations entre juifs et musulmans. Cette initiative novatrice réunit juifs et musulmans dans leurs propres communautés, dans les mosquées et synagogues, ainsi qu'étudiants et groupes de jeunes dirigeants musulmans et juifs.

Chaque année, des participants s'engagent à travailler de façon continue pour combattre l'islamophobie et l'antisémitisme. Dans certaines communautés, ce programme marque le début d'activités interreligieuses entre musulmans et juifs que nous espérons voir se poursuivre avec les générations à venir.

Le premier « week-end de jumelage » a eu lieu en novembre 2008. Il a été initié par la Fondation pour la compréhension ethnique (FFEU) en coopération avec la société islamique d'Amérique du Nord, le Conseil musulman des affaires publiques et le Congrès juif mondial. Le programme de jumelage résulte d'une résolution adoptée lors du Sommet national des imams et des rabbins organisé par la FFEU à New York en 2007. En outre, le « week-end de jumelage » bénéficie du soutien de sa Majesté le Roi Abdullah d'Arabie saoudite et reflète sa volonté de promouvoir les voix modérées et la coopération avec d'autres communautés religieuses.

En juillet 2009, la FFEU a conduit une mission d'imams et de rabbins européens aux Etats-Unis, coparrainée par le Congrès juif mondial et la Société islamique d'Amérique du Nord. Les imams et rabbins (28 au total) de France, Grande-Bretagne, Hollande, Belgique, Italie, Suisse, Allemagne, Norvège et Russie se sont entretenus avec des dirigeants politiques et des militants sociaux américains et ils ont discuté de la question de savoir comment améliorer les relations interreligieuses dans leurs propres communautés. La mission s'est achevée avec l'engagement des imams et des rabbins européens de participer au « week-end de jumelage » prévu en 2009 dans leurs pays d'origine.

En novembre 2009, le deuxième « week-end de jumelage » des mosquées et synagogues annuel a vu 100 mosquées et 100 synagogues se rassembler sous le thème ''Construire un programme commun'' pour englober les questions sociales au titre d'une seule communauté. En Europe, le jumelage a été lancé à Paris, lors d'un événement parrainé par la Société de l'amitié judéo-musulmane de France et coparrainé par le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), le Consistoire, la Grande mosquée de Paris et le Fonds juif européen. 

Suite à la mission de juillet des imams et des rabbins européens, la participation au « week-end de jumelage » en 2009 s'est élargie avec l'introduction de congrégations jumelées issues de sept pays européens – Grande-Bretagne, France, Allemagne, Italie, Suisse, Belgique et Pays-Bas. En France, où les tensions entre juifs et musulmans ont été particulièrement vives, 19 mosquées et 19 synagogues ont célébré leur jumelage, renforçant l'idée selon laquelle la réconciliation entre les deux communautés religieuses est possible.

Cette année, tout au long des mois de novembre et de décembre, plus de 100 mosquées et 100 synagogues, dans 22 pays répartis sur quatre continents, vont participer au « week-end de jumelage ». Le 31 octobre dernier, le jumelage a débuté avec un jumelage virtuel à l'échelle mondiale au cours duquel les participants du monde entier ont vu des reportages sur les initiatives judéo-musulmanes en cours dans plusieurs pays.

Soutien supplémentaire à nos efforts de sensibilisation, l'annonce de la publication d'un nouveau livre que je coécris avec l'imam Shamsi Ali, le chef spirituel du Centre culturel islamique de New York, la plus grande et la plus prestigieuse mosquée de la ville. Nous analyserons les passages difficiles et controversés de la Torah et du Coran et présenterons la voix de la modération en revoyant ces textes sacrés. Le livre sera un précieux outil pour faire avancer les relations judéo-musulmanes dans les communautés du monde entier.

Au cours des trois dernières années, des milliers de juifs et de musulmans de Californie, de New York et de Toronto, ainsi que de Londres, Paris, Bruxelles, Francfort et d'autres villes européennes, ont non seulement visité leurs lieux de culte respectifs pour la première fois mais ils ont également étudié la Torah et le Coran ensemble, servi, les uns à côtés des autres, des repas aux pauvres et aux sans-abri et noué de profondes amitiés.

Le « week-end de jumelage » nous a encore et encore montré que les juifs et les musulmans peuvent non seulement vivre pacifiquement en bons voisins mais aussi s'associer pour construire une communauté meilleure.



*Le rabbin Marc Schneier est le vice-président du Congrès juif mondial et le président de la Fondation pour la compréhension ethnique. Article écrit pour le Service de Presse de Common Ground (CGNews). 

Source: Service de Presse de Common Ground (CGNews), 12 novembre 2010, www.commongroundnews.org

Repost 0
Published by Aschkel - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories