Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 21:49

 

pour aschkel.info et lessakele

 

Merci Marc pour ce texte

 

marc lev

Par Marc Lev

29 mai 2010

Et la flottille nommée " 1441" ??

 

Et voilà donc une nouvelle flottille internationale en route vers Gaza !

Oh certes, pas n'importe laquelle ! Celle partie jeudi avec quelques huit bateaux ( transformés dorénavant en six), avec quelques 750 - 800 "défenseurs des droits de l'homme" acheminant un chargement d'équipements humanitaires vers Gaza, médiatisant ô combien ce périple...Surtout espérer que l'International scrute en direct le "véto musclé" israélien quant à l'arrimage à Gaza...

On omettra au passage ( mais la chose serait-elle voulue ?..) les quelques 15.000 tonnes de marchandises diverses acheminées hebdomadairement vers cette région par Israël...Et quoi ! Avons-nous ou pas un état colonialiste, impérialiste, volontairement étouffeur de populations ??

On oubliera ici les diverses personnalités " défenseuses des droits de l'homme" se trouvant à bord des bâteaux : une certaine députée arabe de la Knesset, les Sheiks rattachés au Mouvement Islamique, les personnes ayant fui la région pour mieux déprécir l'image d'Israël en Angleterre ou ailleurs, les hommes de religion pourvoyeurs d'armes...

Au final, de toute façon, ce qui comptera ce seront les réactions israéliennes...Y aura-t-il arraisonnement ? Jusqu'où les bâteaux parviendront-ils ? Qu'en sera-t-il des passagers, du matériel ? Y aura-t-il une opposition violente entrainant des réactions des soldats israéliens que le monde se délecterait à visionner ???

Alors je me prends à rêver, à espérer devrais-je dire... Ce même jour, les mêmes eaux, et une flotille imposante dénommée "opération 1441" ( oui, 1441 journées ce jour de détention en otage pour Guilad Shalit !) avec des milliers de sympathisants des VRAIS droits de l'homme, de ceux qui s'opposent aux détentions arbitraires d'otages, de ceux qui demandent à ce que les conventions de Genève quant au sort des otages soient respectées...

"Opération 1441" pour rappeler au monde, à l'International, que le " gentil Hamas" en manque de tout... n'est peut-être pas si porté sur la défense des droits de l'homme ( pas plus d'ailleurs vis à vis des soldats israéliens que de la population palestinienne), que refuser l'échange d'un homme contre des centaines n'a rien d'une réaction humaine, humanitaire (autant envers les israéliens que pour la population palestinienne) et qu'il serait plus que temps que ce monde réagisse dans le sens réel des droits de l'homme et non vis à vis d'une opération médiatique rondement menée.

Verrons-nous bientôt cette réponse internationale afin d'éveiller les consciences autour d'une situation qui est et que celui-ci préfère ignorer ??

Oui, il serait à mes yeux grand temps de mettre sur pied cette réponse qui ne se fait que trop attendre ! 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 20:17

 

 

marc lev

 

Marc Lev

 

Oui, moi aussi je suis pour les boycott !!

 

Je viens de visionner à nouveau le film produit lors de la dernière manifestation - appel au boycotte des produits israéliens de ce 24 avril en appelant aux clients du magasin "Carrefour" de Montreuil à ne surtout pas acheter de produits israéliens ( source : collectif France multiculturelle).

Certes, celui-ci n'est ni le premier, ni le dernier ( je présume) qui va montrer l'implication de certains pour une cause spécifique et j'en appelle ici à poursuivre ces types d'actions, mais de grâce, qu'elles s'appliquent à des situations adaptées !!

Je m'explique : avant que d'en appeler à la mise en quarantaine il serait bon, intelligent, logique de se renseigner sur la situation sur le terrain, de-même qu'à l'implication directe qu'un appel à la mise à l'index peut avoir sur les populations que l'on pense représenter...

Ainsi et concernant cette région de Palestine, n'est-ce pas Salam Fayad ( le Premier Ministre Palestinien) qui aurait admis "que la croissance économique palestinienne de 7% en 2009 a été aidée par la bonne performance de l'économie israélienne.." ?

Devrais-je comprendre par ses mots que si l'économie israélienne se porte bien il y a un effet direct sur l'économie palestinienne ? Et ce, jusqu'à prévoir une croissance économique palestinienne pour 2010 de 10% ou plus ?

Alors quoi ? Doit-on boycotter l'économie israélienne ? Ces actions vont-elles avoir l'impact que vous attendez ou tout l'opposé ??

Quitte à vous rejoindre dans vos appels au rejet, aux interdictions d'achats, au refus d'utilisation, au...je me permettrais ici de vous proposer quelques directions à prendre et qui, elles, auront tout de l'humain et tout simplement des droits de vies comme par exemple :

Le Soudan ! Et oui ! Qu'en est-il du Darfour ? Des milliers de morts ? Des millions de "déplacés" ? Des vols, viols, mutilations depuis 2003..???

La Somalie et ses miliciens islamistes ! Qui tue qui ? Quelle faction islamiste est-elle celle qui détient "la raison " ???

La République Démocratique du Congo appelée par l'envoyée spéciale de l'O.N.U pour les violences faites aux femmes et aux enfants du nom de " Capitale mondiale du viol " ??

L'Iran où nous connaissons dorénavant tous le droit à s'exprimer librement...Où les droits des différences, des minorités, des femmes...sont ce que nous avons pu tous voir et entendre...

Si vous désirez en appeler à bon escient à rejeter, à suspendre les relations, les exemples internationaux ne manquent certes pas en matière de : prostitution enfantine, de travail forcé pour ces mêmes enfants, de soldats enfants, de viols, de lapidations, de massacres, de mutilations, de....

Alors, oui, boycottons la moitié des états du globe car voilà bien le journalier de ce qui nous entoure et de ce que nous ne désirons certainement pas voir, car au final il est bien plus facile de s'attaquer à un état démocratique qu'à un/des groupes extrémistes, des fois que ceux-ci décident de ne pas se laisser faire... n'est-ce pas ??

Partager cet article
Repost0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 05:41

Nous ne le répéterons jamais assez.....

 

marc lev

22 avril 2010

par Marc Lev.

Et les lieux saints musulmans de Jérusalem ?...

 

En ces temps de nouvel anniversaire de l'état d'Israël ne serait-il pas de rigueur de rappeler au monde ce qu'il en est de la ville-capitale israélienne Jérusalem en terme d'historique, de territoire et de lieux saints ?

Ainsi nous connaissons tous les allégations des musulmans qui s’appuient sur le Coran pour revendiquer Jérusalem, pourtant Jérusalem n’y est pas mentionnée une seule fois alors que ce nom est cité 669 fois dans la Torah... La 17ème sourate contient une allusion floue à une « Mosquée la plus  éloignée »:

« Loué soit celui qui a conduit pendant la nuit son serviteur de la mosquée inviolable à la mosquée la plus éloignée ». Mais existe-t-il une base solide qui prouverait qu’il est ici parlé de la mosquée al-Aqsa de Jérusalem ? La réponse est bien évidemment : Non !

 

Au temps de Mahomet, qui mourut en 632 après J-C, Jérusalem était une ville chrétienne du royaume byzantin. Elle ne fut conquise que six ans plus tard par le calife Omar. Durant cette période, il n’y avait que des églises dans la ville et sur le Mont du Temple se trouvait l’église byzantine de Sainte Marie...

Vers l’an 711, soit 80 ans après la mort de Mahometl’église fut transformée en mosquée et appelée al-Aqsa afin de donner corps à l’incompréhensible sourate 17 du CoranMahomet ne pouvait donc pas penser à cette mosquée quand il écrivit le Coran,puisqu’elle n’exista que trois générations après sa mort...

D’ailleurs Mahomet n’éprouvait pas de sympathie particulière pour Jérusalem. Il permit à ces fidèles de prier tournés vers Jérusalem pendant quelques moispensant ainsi convaincre les juifs de se tourner vers l’islam.

La tentative ayant échoué, il prononça même le 12 février 624, l ‘interdiction de prier en direction de Jérusalem.

La Mecque est citée des centaines de fois. Médine est mentionnée un nombre incalculable de fois. Mais Jérusalem, jamais! Il n’existe aucune preuve historique que le prophète Mohamed se soit rendu à Jérusalem...

Il en est bien évidemment qui rétorqueront que la Mosquée Al Aqsa et le Dôme du Rocher à Jérusalem représentent le troisième lieu saint de l’Islam », après la Mecque et Médine et les explications ci-dessus laisseraient matière à interrogations sur la question...

Effectivement, et alors que le monde arabe contrôle 99,9% des terres du Moyen-Orient, la superficie totale d'Israël de 0,1% parait déjà trop importante... d'où cette obligation d'y créer également un historique religieux, n'est-ce pas ??

En ces journées du soixante deuxième anniversaire de l'état d'Israël, Il serait peut-être temps à l'International d'ouvrir ses yeux, de regarder les réalités et vérités bien en face pour reconnaitre avec franchise que Jérusalem est de facto la capitale israélienne ! Source :("pauvre Palestine, pauvre peuple palestinien" article de J. Farah sur worldnetdaily.com)

 

Découvrez les autres textes sur ce dossier

cooltext450942699.png

Partager cet article
Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 23:29

 

Pour aschkel.info et lessakele 

 

Par Marc Lev

Lire ses textes en cliquant 

marc lev

 

 

08 avril 2010

Mais quel retournement face au nucléaire iranien ??

 

 

 

Alors que les Etats Unis viennent d'adopter une nouvelle doctrine nucléaire dont précise celle-ci ni l'Iran, ni la Corée du Nord ne font partie.

Alors que Ahmedinehad en a profité pour promettre une réponse "fracassante" de son pays, que son ministre des Affaires Etrangères M. Mottaki a formulé cette formule : " nous appelons les Etats Unis à tenir leur promesse d'un désarmement nucléaire dans le monde entier et dénonçons les Etats Unis pour avoir été les premiers utilisateurs de l'arme atomique à Hiroshima".

Il est intéressant de revenir quelque peu dans le temps ( en 1981) et de voir les réactions diverses suite à l'attaque par Israël du site Osirak pour des raisons qui semblent des plus similaires à l'actualité de ces dernières années.

Ainsi, voici ce qu'Israël déclarait à l'époque : " Nous suivons depuis longtemps et avec une inquiétude croissante la construction du réacteur atomique Osiraq. Nous avons appris de sources absolument sûres que ce réacteur, sous des dehors trompeurs, était construit pour fabriquer des bombes atomiques. La cible de ces bombes serait Israël. C'est ce qu'a clairement annoncé le dirigeant de l'Iraq. Après les légers dégâts infligés au réacteur par les Iraniens, Saddam Hussein avait annoncé que ceux-ci s'étaient trompés de cible car ce réacteur avait été construit pour lutter contre Israël. Les bombes atomiques que le réacteur était en mesure de fabriquer, que ce soit à partir d'uranium enrichi ou de plutonium, auraient été de la puissance de la bombe d'Hiroshima. Le peuple israélien se trouvait progressivement exposé à un danger mortel."

L'attaque a eu lieu en date du 7 juin 1981 pour des raisons simples :Israël avait eu connaissance des dates auxquelles le réacteur commencerait à fonctionner ...en septembre 1981...

Le gouvernement américain de l'époque avait alors réagit en condamnant la chose mais comme l'a précisé à l'époque l'ambassadeur américain au Conseil de Sécurité de l'O.N.U: "Comme le Président de mon pays, Ronald Reagan, l'a déclaré dans sa conférence de presse : « Je crois vraiment qu'il faut reconnaître qu'Israël avait des raisons de s'inquiéter étant donné l'attitude passée de l'Iraq, qui n'a jamais signé de cessez-le-feu ou reconnu Israël en tant que nation, qui n'a jamais participé à aucun effort de paix et ne reconnaît même pas l'existence d'Israël en temps que pays »...

Les choses semblent-elles avoir vraiment changé ??

D'ailleurs l'attitude du Conseil de Sécurité, elle, peut-elle encore nous étonner ce jour alors qu'à l'époque voilà ce qu'on y déclarait :

Alors effectivement les Etats Unis d'aujourd'hui semblent être parvenues à des décisions autres que celles de 1981, mais combien de mois, d'années faudra-t-il attendre encore afin d'obtenir un consensus des "Grands" pour des réactions concrètes ? Durant ce temps la course iranienne au nucléaire avance à grands pas, les installations produisent en des lieux connus ou pas, l'enrichisssement a peut-être commencé de facto et ???

Ahmadinejad continue à se moquer de l'international en s'exprimant ainsi vers Obama : " mesure un peu ce que tu fais. Sache que des gens plus importants que toi n'ont pas pu faire quoi que ce soit contre   l'Iran "...

Israël se retrouve dans une position d'attente, à savoir: où et quand l'industrie nucléaire iranienne permettra-t-elle à Ahmadinejad d'appuyer sur le bouton " mise à feu destructrice du "cancer israélien"" ??

Les choses n'ont-elle pas tout du déjà-vu, déjà entendu, hormis du " déjà fait " ??

Sources :  Le Point.fr du 07-04-2010 - Université Libre de Bruxelles ( Centre de Droit International).

 

 

" L'Assemblée Générale, lors de sa 56ème séance plénière du 13 novembre 1981, a adopté la résolution 36/27 avec 109 voix pour, 34 abstentions et 2 voix contre (Israël et les Etats-Unis) qui indique :

 

« Ayant examiné la question intitulée « agression armée israélienne contre les installations nucléaires IRAQUIENnes et ses graves conséquences pour le système international établi en ce qui concerne les utilisations pacifiques de l'énergie nucléaire, la non prolifération des armes nucléaires et la paix et la sécurité internationales,

 

Exprimant sa vive inquiétude devant l'acte d'agression sans précédent commis par Israël contre les installations nucléaires IRAQUIENnes, le 7 juin 1981, qui a suscité une grave menace pour la paix et la sécurité internationales..."

 

 

 

 

logoaschkel.info
Partager cet article
Repost0
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 05:11
aschkel.info et lessakele

Cliquez pour ses autres articles

marc lev


Par Marc Lev

Envoyons des kassam, des obus pour mieux prouver notre engagement à la trève...

 

Aux dires du porte-parole du Hamas dans la bande de Gaza, Ayman Taha, il s'avère que l'état d'Israël n'a de cesse d'attaquer, de provoquer, de menacer la population de la bande de Gaza alors que cette même organisation terroriste a respecté la trève décidée en 2009.

Les paroles prononcées par celui-ci hier devant des médias arabes en disent d'ailleurs long sur la chose, et ainsi Taha n'hésite nullement à accuser l'état d'Israël de la dégradation des relations ainsi que de la nouvelle escalade de la violence par ces mots :

" L'armée d'occupation sioniste continue ses violences criminelles à Gaza. Le Hamas est en train de perdre la patience qu'il a gardée malgré les attaques ennemies et pèse l'annonce d'un arrêt de la trève unilatérale qu'il a observée depuis les combats de Gaza l'année passée. Nous ne pourrons plus laisser passer d'autres attaques sionistes sur Gaza et ne resterons pas en croisant nos bras..."

D'ailleurs n'apprend-on pas ( journal Israël Hayom du 21 mars 2010) que des hauts responsables du Hamas indiquaient que  cette organisation ne serait aucunement responsable des tirs de roquettes contre Israël et que ceux-ci seraient l'oeuvre d'autres organisations...

Pour ma part, et si je ne m'en tiens qu'à la date de ce 21 mars dernier, je ne peux que noter que pour cette même journée il y a eu :

- Un jet de cocktail Molotov contre un véhicule israélien près de Ramallah.

- Des tirs contre une patrouille israélienne près de Hébron.

- Un véhicule israélien lapidé près de Bétlehem.

- Une tentative d'attentat contre des soldats près de Naplouse.

- Une nouvelle roquette de type Kassam tiré de Gaza vers le sud d'Israël.

La veille a dailleurs vu quelques 3 roquettes Kassam tirées vers Israël...

Et puis si l'on se tient aux dires de cessez le feu observé, de trève suivie par le Hamas, il me semble assez bizarre d'apprendre que depuis cette date de janvier 2009 de l'après "plomb durci", le territoire israélien a pu "profiter de ce climat de retenu" du Hamas par lequel "pas plus " de 150 roquettes Kassam et 75 obus de mortier sont tombés sur Israël depuis la bande de Gaza...( source : tsr info.ch du 22 mars).

Ces chiffres prouvent ( comme tout un chacun peut bien évidemment s'en rendre compte) de la volonté du Hamas de démontrer par A + B que c'est encore Israël qui attaque, provoque...

D'ailleurs comme il est dit dernièrement, ça n'est pas le Hamas qui tente de tuer de l'israélien, ça n'est pas lui le responsable de la mort d'un travailleur thaïlandais...Tout cela ne peut qu'être de la faute du gouvernement israélien, n'est-ce pas ?

Quel état au monde accepterait de recevoir en permanence des roquettes sur ses citoyens ? Quel est le pays qui reconnaitrait les efforts de bonne volonté déployés par l'autre partie qui se concrétiseraient par des obus volant ici et là vers ses habitants ?

Ces quelques chiffres, données afin de rappeler au monde cette réalité qu'il est bien trop facile d'omettre lorsque l'on ne réside ni à Sderot, ni à Zikim, ni même dans la zone du sud d'Israël...

La paix, oui, mais avec qui ??



logoaschkel.info
 
Partager cet article
Repost0
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 04:09



Sur aschkel.info et lessakele

marc lev

Par Marc Lev.

16 mars 2010

Israël - "Palestine", et si rien n'avait changé depuis 1993 ?

Une fois de plus des pourparlers israélo-palestiniens se mettent en place.

Une fois de plus nous parlons de pourparlers indirects dont le but est en général de créer un climat de confiance, de faire se rencontrer deux parties qui ne se connaissent pas réellement...Comme si des dizaines, des centaines de rencontres n'avaient pas eu lieu ne serait-ce que depuis la reconnaissance du droit d'exister à Israël en 1993 par Arafat. Comme si il n'y avait encore jamais eu de discussions sérieuses, de signatures ofiicielles. Comme s'il n'y avait aucun échange économique ou même en terme de défense...

Certes le gouvernement Obama désirerait marquer un plus quant à une solution Israël - Palestine, mais quelqu'un s'est-il penché quelque peu sur l'historique des quelques plus ou moins vingt dernières années quant aux avancées - reculées, aux traités puis à leur non reconnaissance, aux discussions sans fin menant encore et encore à des impasses ou pire : à des violences ?

En 1993 il y a donc eu le fameux "traité d'Oslo" où les deux parties acceptèrent l'idée d'une période transitoire d'un gouvernement palestinien avec des responsabilités s'accroissant avec le temps. Accord des deux parties...

En 1994 c'était le traité du Caire par lequel la direction et la responsabilité des villes de Gaza et de Jéricho passaient aux mains des palestiniens. de-même que ce traité a vu des propositions concrètes quant au développement des relations palestino-israéliennes...Traité signé et approuvé...

En 1995 on se retrouvait pour un "Oslo 2" avec des définitions claires quant aux responsabilités des deux parties, avec des accords sur des plans administratifs, de sécurité, d'élections, juridiques...et ce jusqu'au partage de la Palestine en trois zones définies. Accords signés...

L'année 1995 voyait ainsi de nouvelles vagues de terreur et d'actes terroristes sur le sol d'Israël...

En 1997 c'était l'accord de Hébron qui était signé ( par du côté israélien Benjamin Netanyahou) afin de définir le statut de cette ville.

En 1998 se signait un traité rappelant les obligations que les deux parties ont accepté par le passé...et oui, encore un traité...

En 1999 c'était à Sharm el-Sheikh que l'on se rencontrait afin de rappeler les décisions déjà prises et de prévoir un nouvel agenda afin de donner de nouvelles terres aux palestiniens. Et des signatures...

En 2000 ce fut les fameuses rencontres de Camp David qui se terminèrent en réel cul de sac...Pas de traité...

D'où...en septembre 2000 voilà que l'action ( non pas pacifique ) se mettait en place avec la deuxième Intifada...

En 2002 commença l'érection du mur de séparation afin d'empêcher des infiltrations terroristes mais dont le tracé a été condamné par les institutions internationales...

En 2003 on voyait la proposition saoudienne  ( adoptée par la ligue arabe unie) avce retrait des frontières d'Israël jusqu'aux lignes de 1967, solution à trouver pour les réfugiés palestiniens, création d'un état palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale...

L'année 2003 voyait également le non moins fameux "agenda" de G. Bush avec ses différentes étapes afin de parvenir à la création d'un état palestinien. Israël accepta cet agenda...

Cette même année 2003 voyait un cessez le feu " oudana" officiel  des palestiniens ( déclaration du mois de juin) qui ne tint pas plus que deux mois ( acte terroriste à Jérusalem se terminant avec 23 morts et 130 blessés)...

Encore en 2003, Ariel Sharon déclarait la "séparation" de la Palestine par laquelle Israël quitta  ( parfois par la force) des villages juifs de la bande de Gaza ainsi que quatre autres au Nord de la Samarie...

Et nous voilà en 2007 avec le "sommet d'Annapolis" où les deux parties s'engageaient de suite à concrétiser l'agenda décidé en 2003 et s'engageaient de-même à reprendre des pourparlers directs afin de parvenir à sa fin jusqu'en décembre 2008...Signatures, traités, engagements...

En 2009 le gel des pourparlers était concret...

En septembre 2009 Obama parvient à faire se rencontrer Netanyahou et Mahmoud Abbas à New-York et ???

Certes ces dates, rencontres, traités, serrages de mains, accolades, réunions...Ces milliers de feuilles de papier tapées afin de consigner les divers engagements, les prochaines étapes, les avancées nous ont-elles apporté la paix, le bien-être, le calme espéré ???

Les paroles comme les écrits semblent s'envoler dans cette région, donc il ne reste plus que les actes conjoints afin qu'enfin les choses se mettent réellement à avancer pour ne plus reprendre encore une fois à zéro des pourparlers non-directs entre étrangers qui ne se connaissent pas...

( Source : The Epoch Times No 154)


.logoaschkel.info 

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 04:40


 Par Marc Lev

Sur aschkel.info et lessakele


marc lev



09 mars 2010
Et si les tunnels de contrebande servaient à autre chose qu'à enrichir les caisses du Hamas ??

 

S'il est vrai qu'une situation de blocus n'aide pas spécifiquement à développer quelque économie qu'elle soit, la situation de la ville de Gaza me semble décidemment différente en plusieurs points :

Tout d'abord s'il est un fait que ces tunnels permettraient entre autre l'acheminement de ressources qui manqueraient à Gaza , il nous faut quelque peu remettre les constructions de tunnels dans leur contexte...

La police égyptienne ne vient-elle pas de détruire un tunnel de trois mètres sur trois dont la construction a dû coûter "la bagatelle" de 300.000 $ ? ( source : site internet égyptien :Masrawy).

Est-ce à dire que pour faire de la contrebande de nourriture, de médicaments, de matières premières qui manqueraient à la population le besoin concret se voulait une réelle route souterraine ?

Est-ce à dire que ces tunnels n'auraient pas permis la mise sur pied de "taxes au passage" :tout d'abord du côté égyptien, puis à la sortie vers Gaza afin de remplir les trésoreries qui permettront l'achat d'armes , encore et encore ?

Est-ce à dire que ces 300.000$ n'auraient pu trouver meilleure utilisation dans les poches de la population gazaouite ?

Mais n'est-il pas plus important de développer une politique de contrebande d'armes, de munitions, de pièces détachées à des fins meurtrières que d'user de cette même contrebande afin d'aider son propre peuple ?

Mais il est vrai que si l'on s'en tient aux déclarations du secrétaire adjoint aux affaires humanitaires et coordinateur de l'aide d'urgence aux Nations Unies, M. Holmes : "le blocus israélien mine le développement d'une économie réelle", et c'est pourquoi il en appelé à la levée du blocus, à la réouverture des points de passage... ( source : service d'information des Nations Unies).

Alors, et comme pour dénigrer cet état, comme pour faire la nique à ceux qui déclarent que le blocus ( d'ailleurs israélien comme égyptien...) mine tout développement économique de Gaza, je vous présente l'usine d'eau minérale Arjan créée en 2009...

Il s'avère que son directeur, M. El Bardawil a eu l'idée de creuser un puit, de purifier l'eau pompée et d'y ajouter des éléments comme zinc, sodium, potassium....Pour ce faire il a acheté en Chine neuf machines lui permettant d'obtenir au final une eau minérale "made in Gaza" qu'il commercialise non seulement vers les magasins de la ville mais vient de signer des accords avec des usines internationales afin d'exporter sa production à l'étranger.

Il s'avère ( et alors que l'usine fonctionne déjà 24 heures sur 24) qu'hormis une politique de développement bien définie: achat d'autres machines, agrandissement de l'usine, M. El Bardawil a pour idée d'étendre sa production et de parvenir à fabriquer des jus de fruits...(source: info-palestine du 7 mars 2010)

D'où : qui dit blocus ne dit pas obligatoirement empêchement de créer, d'inventer, de développer...

D'où : accuser Israël de miner le développement d'une économie réelle me semble quelque peu une accusation prise à la légère ne serait-ce qu'en s'appuyant sur cet exemple concret.

D'où: si les millions de dollars dépensés pour construire des tunnels, pour acheter et stocker de l'armement à tout va, pour servir une machine de guerre avaient été dépensés pour développer des industries, une économie pouvant ( malgré le blocus) étendre ses tentacules vers l'international, la situation de Gaza serait peut-être sensiblement différente...

Mais y a-t-il un intérêt Hamasnique à la chose ???

 

Hors, et cela certes pas pour fâcher ce "cher" M. Holmes

Partager cet article
Repost0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 15:13



Israël, Palestine,mais qui se souvient de l'histoire telle qu'elle fut réellement ??

 


Merci à Marc Lev pour ce texte



Pour ceux qui considèrent l'histoire contemporaine comme la source afin de comprendre l'actualité, et alors que certains Ahmadinejad n'hésitent nullement à déclarer ( ce dimanche 30 février) : " par la grâce de Dieu et grâce à la résistance palestinienne, le régime sioniste d'occupation a perdu sa raison d'être", voilà une carte montrant les frontières et limites du Foyer National Juif tel que celui-ci a été accepté à la conférence internationale de San Remo en...1920 !!

Si l'on désire se référer à l'historique et aux décisions non pas nationales mais bien internationales, et par-là même à cette carte, la question du "régime sioniste d'occupation" n'a plus aucune raison d'être et la Cisjordanie comme la bande de Gaza faisaient bel et bien partie de cette décision !

Il est d'ailleurs tout à fait légal ( en juridiction internationale) de se reporter au mandat de la SDN de 1922 qui reconnaissait le droit des juifs de vivre en Judée Samarie...

N'oublions d'ailleurs nullement ici qu'en 1947 cette même SDN devenue depuis pour la région l'UNSCOP recommanda le partage de la Palestine de l'époque entre un état juif et un état arabe ( adoption approuvée par l'ONU le 29 novembre 1947) mais les pays arabes rejetèrent le plan de partage et s'engagèrent dans une première guerre qui trouva sa fin par les accords de Rhodes ( 1949) dans lesquels aucune frontière ne furent établies mais des lignes d'armistices afin, pour les états arabes, de ne pas officialiser des limites...

Entre ces fameux accords de Rhodes et la Guerre des Six Jours s'écoulèrent pas moins de 18 années durant lesquelles un état Palestinien aurait pu être créé mais les territoires destinés aux palestiniens suite aux accords de Rhodes furent tout simplement récupérés par l'Egypte et la Jordanie...

Les occasions suscitées par les voisins arabes afin de soulever les populations, de concrétiser une nouvelle guerre, de tenter d'envahir n'ont certes pas manqué depuis cette année 1922 ...

Les accords et propositions afin de permettre aux populations palestiniennes d'avoir leur terre, non plus:  n'oublions pas qu'il y a dix ans à Camp David, le gouvernement israélien de l'époque avait proposé de donner toute la Bande de Gaza ainsi que 91% de la Judée-Samarie, proposition totalement refusée par Yasser Arafat...

N'oublions pas que ces propositions allaient voir des augmentations de terrains proposés afin de créer un état palestinien : "Plan Clinton" ( en 2000), puis proposition d'Ehud Olmert ( en 2008) qui furent toutes rejetées et non acceptées...

Entendons-nous bien : mon désir de paix n'a pas changé d'un iota, ma persuasion quant à un désir similaire provenant d'une majorité de la population arabe et palestinienne également, mais certes l'histoire moderne avec des axes tels que l'Iran, le Liban, la Syrie, la Turquie, le Hamas que l'on peut ajouter à la désinformation internationale semble diriger une fois de plus la région vers des conflits que j'aurais et de loin préféré remplacer par un avenir de paix, d'entente et de relations saines...

Partager cet article
Repost0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 14:52






Par  Marc Lev 

Merci pour l'envoi de ce texte



Israël - Palestine: les ingérences internationales n'entrainent-elles pas au final une réaction opposée à un état d'entente ??

 

Prenons d'une part les déclarations de ce dernier week-end de M. Kouchner quant " à la reconnaissance immédiate d'un Etat palestinien avant même la négociation sur les frontières"...

Reprenons ici celles de Nicolas Sarkozy du 24 février par lesquelles il décrivait : " une situation d'autant plus incompréhensible et inacceptable que tout le monde connaît les termes d'un accord de paix définitif : Jérusalem capitale de deux états, un état Palestinien dans les frontières de 1967, un échange de territoires et une discussion sur les réfugiés"...( source : le Figaro intern. du 23 février)

Entrevoyons ici les déclarations actuelles de l'ancien président de la 10e Conférence Islamique ( en octobre 2003), M. Mahathir Mohamad ( ex 1er ministre de Malaisie), qui lors d'un discours récent ( source : Toronto Sun du 13 février) a expliqué que : " les juifs ont toujours été un problème en Europe et on a dû les confiner dans des ghettos, les massacrer, et, pourtant, ils se sont relevés et ils tiennent en otage aujourd'hui des gouvernements entiers. De plus, après leur massacre par les nazis d'Allemagne, ils ont survécu pour redevenir une source de grands problèmes pour le monde"...

Tout à l'opposé rappelons la décision dernière du gouvernement canadien quant à cesser son financement à l'UNWRA - United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees  ( seule agence créée face à des réfugiés spécifiques, les autres réfugiés se trouvant tous sous la bannière de l'UNHCR) pour cause d'administration des installations de cette organisation ( comprenant "quelques" 25.000 palestiniens) par des terroristes du Hamas...

D'ailleurs si l'on s'intéresse d'un peu plus près à cet organisme, on constatera ( chiffres de 2008) que sur 38 nations contribuant au financement de cette agence de l'UNWRA, l'Union Européenne a versé 59% du montant total, les Etats Unis 34% et les 22 pays réunis de la Ligue Arabe 4%..

Quoiqu'il en soit les observations faites par Khaled Abou Toameh pour le "Hudson New York Programs du 26 janvier 2010 quant à la période de l'avant recherche internationale à tout prix de traités entre israéliens et populations arabes avoisinantes me semble des plus parlantes.

Ainsi celui-ci nous rappelle que le nombre des victimes juives comme arabes depuis les accords de paix (??) d'Oslo ( 1967 et 1993) n'a eu de cesse d'augmenter...

Il n'omet pas de nous rappeler qu'avant les divers processus de paix au Moyen-Orient, les populations arabes qui vivaient en Cisjordanie comme à Gaza pouvaient librement chaque matin prendre leurs voitures et se rendre où que ce soit en Israël. D'ailleurs à cette époque plus de 200.000 palestiniens travaillaient journellement en Israël...

Parallèlement des milliers de juifs israéliens affluaient régulièrement vers les villes et les villages palestiniens, qui pour s'y approvisionner en fruits et légumes, qui pour y faire réparer sa voiture, qui pour un rendez-vous chez le dentiste ou simplement pour déguster le "houmous" du coin...

Il n'y avait à cette époque ni barrages routiers permanents, ni barrières, ni mur, mais également pas de milices armées extrémistes qui écumaient les rues des cités palestiniennes, pas de tirs de missiles de ces territoires, pas d'attentats suicides...

Les marchands palestiniens savaient pouvoir trouver en Israël les marchandises leur faisant défaut et leur présence n'avait rien de rare à Tel Aviv comme dans le reste d'Israël, comme même à Jérusalem...

Alors certes les temps ont bien changé ! Les intérêts internationaux se sont sentis dans l'obligation de s'immiscer, de provoquer, de concrétiser pour le bien des peuples régionaux...

Les déclarations et autres actions internationales afin de rechercher la paix à tout prix semblent au concret entrainer une chaîne se déplaçant dans un sens totalement opposé, comme si l'on avait amnésié ces années d'entente naturelle par lesquelles juifs, arabes, palestiniens vivaient non seulement à côté les uns des autres mais ensemble.

A l'heure où chaque continent se sent l'obligation d'interférer dans les affaires régionales serait-il encore possible de rêver à un retour de cette époque passée mais peut-être malgré tout pas révolue ???

Partager cet article
Repost0
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 04:43

10 février 2010

Et si la Jordanie n'avait aucun intérêt à aider le peuple palestinien de Cisjordanie??

 


Par Marc Lev

Sur   aschkel.info et lessakele.

Faisant suite à l'article
Le roi de Jordanie appelle les Etats-Unis à réagir, le chantage continue donc !





Avant que de pénétrer directement dans le sujet de l'intérêt jordanien à aider ou pas concrètement le peuple palestinien de Cisjordanie, il nous faut quelque peu remonter le temps et nous rappeler que la Cisjordanie a été annexée par la Jordanie en 1949 pour y  instaurer sa souveraineté en 1950 ( accordant ainsi la nationalité jordanienne à tous les résidents de Cisjordanie) et au final rompre les liens administratifs et légaux entre la Jordanie et la Cisjordanie en 1988 sans omettre bien évidemment de retirer au passage la nationalité jordanienne à tous les Palestiniens qui résidaient sur ce territoire...

Il nous faut de-même connaitre des faits concrets qui eurent lieu en 1991 et par lesquels pas moins de 250.000 jordaniens d'origine palestinienne qui avaient été expulsés du Koweït se virent retirer leur nationalité jordanienne alors qu'ils s'en revenaient dans ce qu'ils pensaient être leur pays...

De-même que entre les années 2004 et 2008 quelques 2700 jordaniens d'origine palestinienne ont été privés de leur nationalité et des centaines de milliers d'autres encourent le même risque ( source : Human Rights Watch -rapport du 8 février)...

La problématique de telles décisions se répercutent directement sur ces populations jordano-palestiniennes qui, ainsi, du jour au lendemain, perdent tous droits basiques de citoyenneté tels que l'accès à l'éducation et aux soins médicaux...

Parallèlement à de tels agissements (qui ne sont bien évidemment aucunement repris dans les médias arabes ou\et internationaux) le roi Abdallah de Jordanie  s'exprime clairement sur la question :" le roi a rejeté les propositions appelant la Jordanie à annexer certaines parties de la Judée Samarie, ou de servir d’état palestinien, disant que « ca ne fonctionnera jamais »."

Effectivement l'actualité décrite ci-dessus des dépossessions de nationalité ne semble pas être des plus opportunes afin de pouvoir garder en son giron cette population palestinienne !..

Le roi Abdallah d'ailleurs se sent obligé de renchérir par ces termes : "la solution à deux états ( Palestine et Israël) est la seule solution dans ce cas. La Jordanie ne veut rien avoir à faire avec la Judée-Samarie, tenter de transformer la Jordanie en Palestine n'a aucun sens pour moi"...

D'ailleurs il est bien évident que les actions jordaniennes contre la population palestinienne n'ont absolument rien de répressif, que somme toute elles n'ont que pour but d'aider ces populations, et que le refus de donner ne serait-ce que des droits évidents ne pourra qu'aider aux pourparlers israélo-palestiniens...

D'ailleurs les autorités jordaniennes n'ont-elles pas expliqué leur décision comme un moyen de contrer toute tentative future d'Israël de transférer la population de Cisjordanie vers la Jordanie ?..( source : palestine-solidarité.org du 1er février 2010)

Mais dans ce climat ô combien propice à rejeter une fois de plus la balle des conditions du peuple palestinien dans le camp israélien, et où il est finalement peut-être par trop aisé de créer un peuple apatride, je laisserai le dernier mot au roi de Jordanie, le roi Abdallah : 

 

 

 

"L'Iran et Al-Qaïda ont récemment annoncé leur soutien à la cause palestinienne, et c’est l’injustice envers les palestiniens qui permet à des acteurs étatiques et non étatiques de prendre le rôle de défenseurs de la Palestine."

Oui, heureusement que la patrie d'adoption puis de retrait de nationalité sait reconnaitre les injustices commises envers les palestiniens, tout au moins chez les voisins israéliens..!

Partager cet article
Repost0

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories