Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 09:00

 

 

Dans des ecoles de filles voici les cartes au mur



BANNER-ITAMAR.jpg

palwatch

 

L’Autorité palestinienne définit « la Palestine » : Tel-Aviv, Haïfa, la Galilée, le Néguev, Rosh Hanikra, Césarée, Acco, Massada, Beit Shean et Jérusalem

 

Par Itamar Marcus et Nan Jan Zilberdik

Contrairement aux allégations de l’Autorité palestinienne (AP) qui affirme reconnaître l’existence d’Israël, la télévision et les événements culturels qu’elle contrôle continuent de diffuser le message de non-reconnaissance d’Israël et définissent tout Israël comme « la Palestine ».

Cette semaine, une émission de la télévision de l’AP pour adolescents présentait un court clip vidéo qui s’ouvrait sur les mots à travers l’écran : « La Palestine : Nous reviendrons un jour à la maison », suivis d’une série de photos de villes et de régions en Israël, dont les noms étaient affichés sur l’écran, y compris : Tel-Aviv, Haïfa, la Galilée, le Néguev, Césarée, Acre et Jérusalem. La TV de l’AP montrait également une photo de Massada, faussement intitulée : 
« les montagnes de Jéricho ».
La photo de la Galilée, qui n’était pas titrée, représentait l’ancienne synagogue de Capharnaüm [Kfar Nahoum]. La Bible chrétienne cite la synagogue de Capharnaüm comme l’endroit où Jésus a enseigné le Shabbat [Luc, 4, 31-37].

Après avoir montré les villes et les régions israéliennes, l’animateur TV de l’AP a dit :
« Cette [vidéo] est notre cadeau à la Palestine et à tous les Palestiniens de l’intérieur et de l’extérieur, et à travers le monde. »
[TV de l’Autorité palestinienne (Fatah), le 11 avril 2011]

Dans un récent événement du Fatah qui s’est tenu en présence de Mahmoud Abbas et de plusieurs autres hauts représentants de l’AP, un chanteur palestinien a défini la terre palestinienne « vers laquelle je reviens » comme s’étendant de Rosh Hanikra, au nord d’Israël, à Rafiah dans la bande de Gaza au sud, et de Haïfa, sur la côte ouest israélienne jusqu’à Beit Shean, à la frontière est israélienne. 

Voici les paroles de la chanson interprétée lors de l’événement du Fatah :
« Nous nous engageons et promettons de te soutenir, ô Mahmoud Abbas, jusqu’au Jour du Jugement. Je reviens à toi, la terre la plus pure, ô la terre de liberté. Peu importe la longueur des nuits de l’exil, je reviens à toi, ô terre. De Rafiah à Rosh Hanikra (nord d’Israël) et Beit Shean (ville israélienne) [s’étend]notre côte. Au-dessus de ton sol, ô ma terre, est une vision du Jardin d’Eden. De Rafiah à Rosh Hanikra notre côte, et Beit Shean. Au-dessus de ton sol, ô ma terre, est une vision du Jardin d’Eden. De Rafiah à Rosh Hanikra, au nord et au sud, sont les frontières de cette vision. De Haïfa (ville israélienne) et Tantura à la vallée [du Jourdain] (c’est-à-dire tout Israël). Je reviens à toi, la terre la terre la plus pure, ô terre de liberté. »
[TV de l’Autorité palestinienne (Fatah), le 27 février 2011]


Repost 0
Published by Aschkel - dans Palwatch
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 20:16

 

BANNER-ITAMAR.jpg

palwatch

 

"Palestiniens" - Arrêtons de nous voiler la face

Par Itamar MARCUS et Jacques ZILBERDIK

Article paru dans le Jerusalem Post lundi 14 mars dans lequel PMW explique que l'incitation à la haine et la glorification des terroristes doit impérativement prendre fin avant toute reprise des négociations de paix


L'Autorité palestinienne (AP) et ses dirigeants partagent le blâme du meurtre de ces cinq Israéliens d'Itamar vendredi, dont deux enfants et un bébé, avec les terroristes qui les ont commis. Elle et ses dirigeants ont préparé le terrain de ces assassinats par d’incessantes incitations à la haine et l'apologie de la violence et du terrorisme.


En parallèle de ses belles déclarations en anglais, l’AP continue d’utiliser toutes les structures sous son contrôle pour diaboliser les Israéliens et encourager à la violence. Les terroristes y sont présentés comme des héros et des modèles à suivre pour les Palestiniens, et le meurtre d’Israéliens comme le salut pour la gloire éternelle.


Il y a tout juste deux mois, lorsqu’il a remis 2000 $ à la famille d'un terroriste qui avait attaqué les soldats de Tsahal, le chef de l'AP Mahmoud Abbas a adressé un message clair de soutien à la terreur. La semaine dernière, le journal quotidien officiel de l’AP, Al-Hayat Al-Jadida, annonçait un tournoi de football nommé d’après Wafa Idris, la première femme terroriste-suicide palestinienne. Il y a trois semaines, la télévision de l’AP, qui se trouve sous le contrôle direct d’Abbas, diffusait des clips vidéo à la gloire du terroriste Habash Hanani, qui en mai 2002 a assassiné trois étudiants israéliens dans la même implantation d’Itamar. De surcroît, deux fois en 2008 et une fois de plus l'été dernier, l’AP a nommé des colonies de vacances d’après la terroriste Dalal Mughrabi, qui en 1978 a mené l'attaque la plus meurtrière de l'histoire d'Israël, où 37 civils furent tués dans le détournement d'un bus. 

Mais les tentacules d’incitation à la violence et au terrorisme de l’AP sont encore plus longues, et pénètrent même le domaine culturel et musical, domaines si souvent utilisés ces dernières années ailleurs dans le monde pour promouvoir la paix et la tolérance. L'année dernière, la télévision palestinienne a diffusé des spectacles d'un groupe appelé Alashekeen, dont une chanson annonçant la conquête d'Israël par la guerre sainte, dans laquelle tout Israël est présenté comme “la Palestine”, et les régions du Carmel, près de Haïfa, les villes de Lod, Ramlé, Jérusalem doivent être libérées : “A Ramlé, nous sommes des grenades... la révolution palestinienne [les] attend... Nous avons remplacé les bracelets par des armes. Nous avons attaqué les méprisables [sionistes]. Cet ennemi envahisseur est sur le champ de bataille. C'est le jour de la consolation du djihad. Appuyez sur la gâchette. Nous allons racheter Jérusalem, Naplouse et dans le pays.” 



Comme si la diffusion répétée à la télévision palestinienne de manifestations culturelles de ce groupe musical ne suffisait pas, Abbas a choisi de l’honorer, en publiant un décret présidentiel le hissant au rang de groupe national officiel palestinien. 



L’AP puise cette incitation à la haine nationaliste dans des messages islamiques. Elle semble avoir adopté des idées que l’on croyait être l’apparat de l'idéologie du Hamas : le conflit avec Israël est un Ribat - une guerre de religion d'Allah pour défendre la terre islamique, où le conflit avec Israël est sans concession. Le ministre du Culte, Mahmoud Habbash, nommé par Abbas, scande dans ses sermons que le conflit avec Israël n'est pas territorial mais qu’il entre dans le cadre de la loi islamique : “Allah nous a ordonné le Ribat sur cette terre bénie. Nous devons respecter le commandement d’Allah. Que nul ne se trompe et imagine que le Ribat est un choix et rien de plus. C'est un commandement.” 
Habbash prêche également que le conflit contre Israël - l'ensemble d'Israël - est mentionné dans le Coran : “La catastrophe, en réalité, n'a pas commencé en 1948, mais probablement en 1917, avec la maudite Déclaration [Balfour], qui a fait une promesse à ceux qui ne le méritaient pas... Depuis cette date, un peuple résolu, des combattants et des combattants du Ribat n'ont pas cessé [de se battre] sur notre terre bénie... Ce conflit est explicite dans le Coran et notre engagement envers lui est invoqué dans le Coran.” 
En bref, l’AP, comme le Hamas, enseigne à son peuple que l'islam ne permet pas de réconciliation avec Israël. 



Avec des messages récurrents comme celui-ci, venant de la direction de la soi-disant modérée Autorité palestinienne, comment s’étonner que des carnages comme celui d’Itamar ce week-end puissent avoir lieu ? Les Palestiniens comprennent par là que s’ils assassinent des Israéliens, c’est l’honneur assuré de la part de leurs dirigeants et de la société, une récompense financière à leur famille s'ils sont tués dans la foulée, et qu’ils n’auront fait que respecter une religion qui prône la disparition d'Israël. 

Le terroriste qui a commis ces meurtres ignobles à Itamar a-t-il rêvé d'un camp d'été palestinien à son nom ? A-t-il imaginé Allah lui accorder des récompenses au paradis éternel pour avoir suivi son commandement ? A-t-il senti qu'il accomplissait son devoir national et qu’il recevrait une compensation financière ? 



Et que dire de la communauté internationale qui croit naïvement les dirigeants de l'AP lorsqu’ils prétendent que l'incitation a cessé ? C’est la communauté internationale, représentée par la Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, qui a énoncé les conditions préalables pour que l'Autorité palestinienne réintègre les pourparlers de paix : “Nous n’œuvrerons qu’avec un gouvernement de l'Autorité palestinienne qui acceptera explicitement et sans ambiguïté les principes du Quartet : l’engagement à la non-violence, la reconnaissance d'Israël et l’acceptation des accords et engagements précédents, y compris la Feuille de route (Le Sous-Comité américain de l’Appropriations des maisons, le 23 avril 2009). 


La Feuille de route statue que “toutes les institutions officielles palestiniennes doivent mettent fin à l’incitation contre Israël”. 


La communauté internationale a totalement n’a jamais vérifié si ces conditions étaient respectées, se contentant des promesses d’Abbas, et continuant de financer l'Autorité palestinienne. C’est un autre échec.

Toute personne impliquée dans le processus de paix qui croit que le problème de l’incitation n’est qu’un parmi tant d’autres, tel celui de l'eau, des frontières et des réfugiés, fait une erreur tragique. Toutes ces questions doivent être négociées dans le cadre du processus de paix. Mais tant que l'Autorité palestinienne continuera à diffuser ces messages, il n'y a pas de processus de paix possible.

 

Il incombe au monde d'aviser l'Autorité palestinienne que si elle veut être de la partie, elle doit rayer les messages de haine et les remplacer par une éducation à la paix. 


Et d’ici-là, la communauté internationale doit isoler et ostraciser l'Autorité palestinienne, tout comme elle le fait avec le Hamas, et cesser de prétendre que la paix est en marche.


Repost 0
Published by Itamar - dans Palwatch
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 09:08

 

 

BANNER-ITAMAR.jpg

 

palwatch

Marouane Barghouti (archi-terroriste)sur Israël : « Le pire ennemi et le plus abominable que l’humanité et l’histoire moderne ont connu »
 
Marouane Barghouti purge cinq peines de prison à vie dans une prison israélienne pour avoir orchestré des attentats suicides contre des civils israéliens. Après avoir été inculpé et emprisonné, il a été réélu membre du parlement de l’Autorité palestinienne (AP). Lorsqu’il a été arrêté en 2002, il était à la tête de la branche armée du Fatah, les Brigades des Martyrs Al-Aqsa.

La semaine dernière, Marouane Barghouti a envoyé une lettre à la Conférence internationale des prisonniers palestiniens au Maroc, dans laquelle il exprimait son opinion sur le conflit israélo-palestinien.

Il s’est référé à Israël comme « au pire et plus abominable ennemi que l’humanité et l’histoire moderne ont connu », et appelé le peuple palestinien « la grande nation palestinienne, instigatrice des révolutions et des Intifadas. »

Il a soutenu que les Palestiniens « doivent poursuivre sur la voie de la résistance » et affirmé que « l’indépendance nationale des nations se saisit par le sacrifice, la résistance, la détermination et la lutte. L’indépendance nationale se gagne. Personne ne l’attend. »

Barghouti a également appelé à un boycott total de tous les produits israéliens : « Nous devons continuer à agir pour isoler Israël à une échelle internationale, officielle et populaire plus élevée, à tous les niveaux et dans toutes les sphères, et poursuivre la campagne de boycott des produits israéliens, sans nous limiter exclusivement à ceux des implantations. »

Barghouti est un dirigeant populaire auprès des Palestiniens. A la question de savoir quel président ils éliraient, 19,1 % des Palestiniens ont répondu qu’ils voteraient pour Barghouti – presque autant que les 20,2 % qui ont répondu qu’ils voteraient pour Abbas, qui avait reçu le plus de voix dans un sondage d’octobre 2010.
[Monde arabe de Recherche et de Développement, http://www.awrad.org/pdfs/English_tables-Ocotober2010.pdf, sondage d’octobre 2010]

Dans un sondage où les Palestiniens devaient exprimer leur choix dans de futures élections présidentielles entre Marouane Barghouti et Ismaïl Haniyeh, le chef du Hamas Barghouti a reçu 65 % des voix et Haniyeh 31 %. D’après les conclusions du sondage, si le choix se situait entre le chef actuel de l’AP, Abbas, et Haniyeh, Abbas n’aurait reçu que 56 % des votes.
[Centre palestinien de politique et de recherche par sondage,
http://www.pcpsr.org/survey/polls/2010/p38epressrelease.html, 20 déc. 2010]


Voici la transcription de la lettre de Marouane Barghouti :

Marouane Barghouti : « Je tiens à féliciter tout particulièrement la grande nation palestinienne, instigatrice des révolutions et des Intifadas, forte d’une histoire légendaire de détermination face au pire et au plus abominable ennemi que l’humanité et l’histoire moderne ont connu, l’ennemi qui ne cesse de perpétrer des massacres, de poursuivre l’agression, de voler la terre, d’établir des colonies et de les étendre, et de judaïser Jérusalem – la ville des villes et le joyau de couronne de la nation [arabe] – et qui pratique une politique de détention des membres d’un peuple sans défense. Je saisis cette occasion pour souligner une fois de plus ce que nous avons toujours dit : Israël et ses gouvernements divers n’ont jamais adopté de décision stratégique concernant la paix, attendre d’obtenir une indépendance nationale avec l’approbation du gouvernement israélien n’est rien d’autre qu’une illusion. L’indépendance nationale des nations se gagne par le sacrifice, la résistance, la détermination et la lutte. L’indépendance nationale se saisit, personne ne l’attend. Parier sur les Etats-Unis ne sera d’aucun bénéfice, parce que [les Etats-Unis] ne sont pas les patrons de la paix, mais plutôt les patrons de l’occupation, de l’agression et de l’implantation israéliennes. Pour que notre peuple puisse s’emparer de droits nationaux, la première étape doit être de mettre fin à la scission destructive, honteuse et misérable [entre le Fatah et le Hamas]… Nous devons continuer à agir pour isoler Israël à une échelle internationale, officielle et populaire plus élevée, à tous les niveaux et dans toutes les sphères, et poursuivre la campagne de boycott des produits israéliens, sans nous limiter exclusivement à ceux des implantations. »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 24 janv. 2011]
 
Voici les extraits du sondage du Centre palestinien de politique et de recherche concernant Marouane Barghouti et Abbas :

« Si de nouvelles élections présidentielles avaient lieu aujourd’hui, avec seulement deux candidats, Abbas aurait reçu 56 % des votes et Haniyeh 38 % des votes des sondés. Le taux de participation à une telle élection atteindrait les 59 %. Il y a trois mois, Abbas a reçu 56 % des voix et Haniyeh 36 %. Dans la bande de Gaza, Abbas a reçu 53 % et Haniyeh 43 %, et en Cisjordanie, Abbas a reçu 59 % et Haniyeh 34 %. »

« Si les élections présidentielles opposaient Marouane Barghouti à Ismaïl Haniyeh, le premier aurait obtenu 65 % et le second 31 % des votes des sondés. Le taux de participation dans ce cas aurait atteint les 69 %. Dans la bande de Gaza, Barghouti a reçu 61 % et Haniyeh 27 %. Ces résultats sont similaires à ceux obtenus il y a trois mois. »

« Les personnalités les plus populaires choisies par le public comme vice-présidents potentiels, sur une liste de cinq candidats proposée aux sondés, sont Marouane Barghouti (que 27 % du public a choisi), Ismaïl Haniyeh (18 %), Salam Fayyad (16 %), Moustafa Barghouti (11 %) et Saeb Erekat (5 %). »
[Centre palestinien de politique et de recherche par sondage, http://www.pcpsr.org/survey/polls/2010/p38epressrelease.html, le 20 déc. 2010]
Repost 0
Published by Aschkel - dans Palwatch
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 07:38

 

BANNER-ITAMAR.jpg 

ABBAS -Après le double langage "Non à la violence, oui à la guerre contre Israël", nouveau jeu d'Abbas insulter les Etats-Unis


 

Résumé

Adapté par Aschkel -  © 2011 www.aschkel.info

http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=4706

EoZ pour le rappel des précédentes insultes 

ABBAS -Après le double langage "Non à la violence, oui à la guerre contre Israël", nouveau jeu d'Abbas insulter les Etats-Unis


 

Ce dont les agences de presses occidentales ne parlent pas EVIDEMMENT, ce sont depuis peu les insultes répétées d'Abbas contre les USA et ses dirigeants, qui semble être son nouveau petit passe-temps favori le plus grand de ses passe-temps étant bien évidemment le double langage, véritable maître en la matière et bon élève d'Arafat, avec son "NON à la violence en anglais et son OUI à la guerre contre Israël en arabe".

 

On se souvient, enfin pas nos agences de presse préférées, d'un Communiqué de presse par le "Ministre des Affaires étrangères" de 'L'Autorité Palestinienne" qui affirmait que les Etats-Unis étaient eux-mêmes un "obstacle à la paix", et que ces derniers n'étaient pas un interlocuteur honnête et viable dans les négociations (Tout l'art du détournement!!!)

Les américains n'avait pas pipé mot trop occupés a virer Moubarak.

On se souvient aussi par la suite que lors du discours d'Hillary Clinton à Genève à la réunion des ministres  pour la Lybie au Conseil des Droits de l'homme à Genève, que la délégation palestinienne avait quitté la salle (Quel affront !)

Parler de la Lybie et non pas d'Israël !!! (Re-quel affront pour les arabes appelés palestiniens)

 

Voici les derniers recensés par PMW

Abbas – "Les Etats-Unis nous aident pour un montant de 460 millions de dollars annuellement, cela ne signifie aucunement qu'ils nous dictent ce qu'ils veulent (Payes et tais-toi !) parce que nous nous faisons ce qui est bénéfique à notre cause. Je me souviens qu'ils ont dit, de ne pas aller à la rencontre à Damas (pour discuter avec (khaled Meshaal du 'Hamas), nous y sommes allés, ils ont exigé de nous de ne pas signé le document de réconciliation égyptien (entre le Fatah et le 'Hamas) mais nous avons envoyé Ahmed Al Ahmed le signer."

Jibril Rajoub du Fatah déclare lui- "L'administration américaine a choisi l'agression unilatérale contre le droits de l'homme" (Rien que ca !)

PMW rapporte que de nombreux éditoriaux dans la presse officielle de l'Autorité Palestinienne sont très critiques envers les Etats-Unis, éditoriaux qui devraient être réservés aux pays comme l'Iran ou la Lybie, mais les médias arabes de Ramallah en parle si peu face au sujet favori blâmer Israël pour l'absence de progrès dans les négociations de paix.


Rappel

Abbas fait des déclarations contradictoires : non à la violence, oui à la guerre contre Israël
 
Le chef de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a fait des déclarations contradictoires ces derniers jours concernant la violence et la guerre contre Israël. Devant un public anglophone, Abbas a assuré qu’il n’aurait jamais recours à la violence ; en arabe, il a affirmé qu’il rejoindrait les Etats arabes dans une guerre contre Israël :

Abbas à un public occidental :
« ‘Je suis engagé vers la paix, mais pas pour toujours’, a affirmé M. Abbas. ‘Cela ne veut pas dire que j’aurai recours à la violence – jamais. De ma vie, je ne le ferai jamais. Mais je ne peux pas rester assis à mon bureau à jamais à ne rien faire.’ »
Abbas à un public arabe :
« J'ai répété plus d’une fois que si les Arabes veulent la guerre – nous sommes avec eux. »
Abbas a fait la déclaration contre la violence dans une interview avec Bernard Avishaï pour le New York Times Magazine. La déclaration était destinée à un public international et a été rapportée dans le New York Times le 27 janvier 2011.

Abbas a fait la deuxième déclaration où il n’écarte pas l’option de la guerre lors d’une rencontre avec des journalistes égyptiens et d’autres pays arabes. Cette déclaration était destinée à un public arabe et a été publiée dans le journal quotidien officiel de l’Autorité palestinienne Al-Hayat Al-Jadida le 24 janvier 2011.

Abbas a précisé qu’il était opposé à la violence aujourd’hui parce que les Palestiniens en étaient incapables et parce que la communauté internationale y était opposée. Il n’a pas dénoncé la violence en tant que moyen :
« Nous ne souhaitons pas avoir recours à une lutte armée à cause de notre [manque de] capacités et parce que le climat international ne le permet pas. »

Les dirigeants de l’AP ont maintes fois, au cours des pourparlers de paix de 2010, dépeint la non-violence contre Israël comme une stratégie. Ils ont à plusieurs reprises utilisé un langage contrit, expliquant aux Palestiniens l’aspect rationnel de la non-violence.

Nabil Chaath, membre du parlement, membre du comité central du Fatah et ancien ministre des Affaires étrangères de l’AP, a prononcé une série de discours justifiant l’arrêt de la violence, qu’il explique être dû à la conjoncture du moment : « A l’heure actuelle [la lutte armée] n’est pas possible, et n’est pas efficace », a-t-il affirmé. Il a évoqué « l’incapacité à s’engager dans la lutte armée » et souligné que « [ceci] est devenu indésirable aujourd’hui » et que « la conjoncture internationale ne nous le permet pas ». Chaath a également rappelé le « droit de revenir à un conflit armé si nous considérons que c’est dans l’intérêt de notre peuple ». (Voir citations intégrales ci-dessous)

Abbas a réitéré à trois reprises en 2010 sa volonté de se joindre à une guerre globale arabe : d’abord à la Ligue arabe en mars, puis en juillet et une fois encore aujourd’hui :

Voici les transcriptions des déclarations de Mahmoud Abbas (le gras a été ajouté) :
Le 24 janvier 2011, rencontre avec des journalistes égyptiens et d’autres pays arabes :
« Le Président [Abbas] a souligné qu’en septembre, les dirigeants palestiniens feront passer une résolution dont personne n’a jamais osé rêver, si les options valables concernant le processus de paix venaient à échouer… Le Président Abbas a stipulé que l’Initiative de paix arabe était la solution idéale au conflit arabo-israélien… Il a précisé que l’Autorité palestinienne a diffusé l’Initiative de paix dans les médias israéliens et dans les ‘rues’, afin de la porter à l’attention des Israéliens.
Il a souligné qu’il soutenait les options que les [Etats] arabes choisiraient, et ajouté : ‘J’ai affirmé plus d’une fois que si les Arabes voulaient la guerre – nous sommes avec eux. Je ne peux me battre seul. Nous avons tenté une action militaire pendant la seconde Intifada et durant l’attaque sur Gaza en fin 2008 et début 2009, suite au refus [du Hamas] de renouveler le cessez-le-feu, et cela nous a menés à la destruction. 25 % des maisons de Gaza sont toujours en ruine.’ Il a pointé qu’il s’opposait à une action militaire et que selon lui ces opérations populaires de résistance à l’implantation et à la barrière [de sécurité] ont apporté des résultats positifs évidents à la cause palestinienne. Il a rapporté que 50 % des participants à ces démonstrations sont des Israéliens, et 25 % sont des étrangers. Il a ajouté : ‘Nous sommes déterminés à poursuivre cette activité, et nous ne souhaitons pas avoir recours à la lutte armée, à cause de notre [manque de] capacités et du climat international qui ne nous l’autorise pas. »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 24 janv. 2011]

Le 6 juillet 2010, à la résidence de l’ambassadeur de l’AP en Jordanie, s’adressant à des écrivains et à des journalistes :
« Nous sommes incapables d’affronter l’armée israélienne, et ce point a été abordé au sommet de la Ligue arabe en mars à Syrte (Libye). Là je me suis tourné vers les Etats arabes et je leur ai dit : ‘Si vous voulez la guerre, et que vous tous allez combattre Israël, nous sommes pour. Mais les Palestiniens ne se battront pas seuls, parce qu’ils sont incapables de le faire.’… ‘La Cisjordanie a été totalement détruite et nous n’accepterons pas qu’elle le soit à nouveau’, en plus de ‘l’incapacité à affronter Israël militairement.’ »
[Abbas lors d’une rencontre avec des écrivains et des journalistes à la résidence de l’ambassadeur palestinien en Jordanie, Al-Hayat Al-Jadida (Fatah), le 6 juillet 2010]

Voici les transcriptions des déclarations du membre du parlement palestinien Nabil Chaath (le gras a été ajouté) :
Le membre du parlement Nabil Chaath (1) : « … la lutte armée, qui est devenue aujourd’hui indésirable »
«Le membre du parlement Dr Nabil Chaath, membre du Comité central du Fatah et Commissaire aux Relations extérieures... a souligné que la stratégie déclarée du Fatah pour combattre est d'adopter une lutte ‘non violente’ contre Israël, parce que le Fatah n'a pas la capacité de reprendre la lutte armée qui n'est plus souhaitable à l’heure actuelle, bien que c’est là le droit du peuple palestinien, comme l’ont garanti tous les traités et les résolutions internationaux... Chaath a souligné que la lutte non violente n'est pas moins honorable que la lutte armée, et que la choisir ne revient pas à se soumettre aux exigences israéliennes."
[Al-Hayat Al-Jadida (Fatah), le 20 mai 2010]

Nabil Chaath (2) : « la lutte armée pour le moment… n’est pas efficace »
«Le fait que nous ayons pris actuellement nos distances avec la lutte armée ne signifie pas un rejet total... 
Il a ponctué qu’en raison des difficultés du conflit, le peuple palestinien doit diversifier sa manière de combattre – tout en mettant l'accent sur l'importance de la lutte armée, qui a jeté les bases de l'existence de l’État et contribué à en maintenir le droit et à le présenter au monde - d'autant plus que la lutte armée n'est pas possible à l'heure actuelle ou n'est pas efficace, en raison des difficultés auxquelles est confronté le peuple palestinien »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 21 mai 2010]

Nabil Chaath (3) : les négociations sont « tactiques » et « temporaires »
« Le Dr Nabil Chaath, Commissaire aux Relations extérieures et membre du Comité central du Fatah... a déclaré que la décision de reprendre des négociations est une décision tactique, c'est-à-dire, temporaire et qu'elle a pour but de se défendre... et elle dépend de la possibilité qu'a l'Autorité palestinienne d'obtenir des résultats tangibles de cette manière-là. Il a conclu : ‘même la résistance utilise des tactiques de défense pour ne pas rater d'occasions’. »
[Al-Dustour (Jordanie), le 10 juin 2010]

Nabil Chaath (4) : les Palestiniens reviendront à la violence quand ce sera « dans l’intérêt de notre peuple ».
«Le Dr Nabil Chaath, membre du Comité central du Fatah... a souligné que ‘le peuple palestinien a le droit de se défendre et a le droit d’avoir recours à la lutte armée. Nous l'avons fait pendant cent ans. Le Fatah l'a menée [la lutte armée] pendant 23 ans et le Hamas l'a adoptée depuis 15 ans. Nous sommes fiers de tous nos Shahids (martyrs), et nous avons le droit d'avoir recours à la lutte armée lorsque nous considérons que c'est dans l'intérêt de notre peuple’. »[Al-Hayat Al-Jadida (Fatah), le 7 juin 2010]
 

Voici un article du New York Times citant Mahmoud Abbas :

Les mémoires d’Olmert évoquent un presque accord de paix au Moyen-Orient

Par Ethan Bronner

JERUSALEM - Ehoud Olmert, l'ancien Premier ministre d'Israël, affirme dans ses nouvelles mémoires que lui-même et Mahmoud Abbas, le président palestinien, étaient très proches d’aboutir à un accord de paix il y a deux ans, mais que les hésitations de M. Abbas, les propres problèmes juridiques de M. Olmert et la guerre israélienne à Gaza ont mis un terme à leurs pourparlers. Peu de temps après, un gouvernement de droite israélien est arrivé au pouvoir...
Dans une interview séparée, M. Abbas a confirmé la majorité des propos de M. Olmert...
L’article de M. Avishaï doit être publié dans le Times Magazine le mois prochain...
«Je suis attaché à la paix, mais pas pour toujours», a dit M. Abbas. Cela ne veut pas dire que j’aurai recours à la violence – jamais. De ma vie, je ne le ferai jamais. Mais je ne peux pas rester assis à mon bureau à jamais à ne rien faire. »
Il a affirmé que Washington devait jouer un rôle actif, sinon «les espoirs de paix s'effondreront et la région sera contrôlée par des extrémistes."
[The New York Times, le 27 janv. 2011
Repost 0
Published by Aschkel - dans Palwatch
commenter cet article
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 15:13

 

 

Sympa la famille !

 

 

Clip vidéo de la TV de l’Autorité palestinienne : « Nous traitons le fusil comme un frère »

 

 

 

 

L’Autorité palestinienne (AP) continue de présenter la violence comme une option qui n’est que différée, puisque « pour le moment, c’est impossible ».

Le clip vidéo de la TV de l’AP : « Nous ne jetterons pas nos armes. Nous traitons le fusil comme un frère. »

[TV de l’Autorité palestinienne (Fatah), le 30 déc. 2010]


Tawfiq Tirawi, membre du Comité central du Fatah :
« Notre peuple ne déposera pas le fusil jusqu’à ce que notre terre soit libérée. »

[Al-Hayat Al-Jadida, le 5 janv. 2011]


Le gouverneur de Djénine, Qadura Moussa :

« La Palestine est notre terre, et le fusil sera toujours indépendant. »

[Al-Hayat Al-Jadida, le 11 janv. 2011]



Le membre du Fatah, directeur académique du Conseil des étudiants, Qassam Azmouti :
« Le Fatah n’a pas déposé le fusil, malgré ses appels à la paix. »

[Al-Hayat Al-Jadida, le 11 janv. 2011]



Nabil Shaath, membre du Comité central du Fatah : 
« Nous sommes conscients que pour le moment, il est impossible de revenir à la lutte armée même si c’est le droit des Palestiniens. »

[Al-Hayat Al-Jadida, le 17 janv. 2011]


Voici le texte intégral de ces cinq récentes déclarations qui soutiennent la violence :

Clip vidéo de la TV de l’AP : 
« Yasser Arafat, qu’il repose en paix, qu’il repose en paix, tandis que nous continuons la lutte, la lutte. Sur Allah, nous ne déposerons pas nos armes.
Nous traitons le fusil comme un frère.
Nous traitons le fusil comme un frère. »

[TV de l’Autorité palestinienne (Fatah), le 30 déc. 2010]


« Tawiq Tirawi, membre du Comité central du Fatah… a souligné que notre peuple ne déposera pas le fusil jusqu’à ce que notre terre soit libérée et que l’Etat palestinien indépendant naisse, avec Jérusalem pour capitale… »

[Al-Hayat Al-Jadida, le 5 janv. 2011]



Nabil Shaath :
”Nabil Shaath, membre du Comité central du Fatah et directeur des relations internationales du mouvement… a affirmé… : ‘Dix-neuf ans de négociations et de lutte armée ne sont pas parvenus à apporter la libération d’un seul centimètre de la terre de Palestine. Nous sommes conscients que pour le moment, il est impossible de revenir à la lutte armée, même si c’est le droit des Palestiniens. »

[Al-Hayat Al-Jadida, le 17 janv. 2011]


Le gouverneur de Djénine, Qadura Moussa :
« Pendant les célébrations du 46e anniversaire du déclenchement de la révolution palestinienne, qui se sont tenues à l’université arabo-américaine de Djénine… Le gouverneur de Djénine, Qadura Moussa, a affirmé que le Qatar maintenait ses principes, énoncés dans sa première déclaration, de ‘rébellion jusqu’à la victoire’ [slogan connu du Fatah], libération de la terre et préservation et défense de la dignité humaine palestinienne. Il a également affirmé, ‘La Palestine est notre terre, et le fusil sera toujours indépendant, et son but est de défendre le peuple palestinien et ses ressources. »

[Al-Hayat Al-Jadida, le 11 janv. 2011]

 

Le membre du Fatah, directeur du Conseil des étudiants de l’université, Qassam Azmouti :

« Le directeur [Fatah] du Conseil des étudiants de l’université [arabo-américaine de Djénine], Qassam Azmouti, a pointé que le Fatah est la mère du premier Shahid (Martyr), le premier prisonnier et la première balle, et continuera à être le symbole de la rébellion et un pionnier des défenseurs de la Palestine, de la terre et du peuple. Il a souligné que le Fatah n’a pas abandonné la lutte, malgré son appel à la paix, et qu’il reste fidèle au serment de tous les Shahids sous la direction du Président Mahmoud Abbas. »

[Al-Hayat Al-Jadida, le 11 janv. 2011]
Repost 0
Published by Itamar - dans Palwatch
commenter cet article
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 15:09

 

 

BANNER-ITAMAR.jpg

 

 

Nouvelles théories de conspiration palestiniennes : Israël et les Etats-Unis sont derrière les crises majeures du monde arabe

 

 

Accuser Israël, les Juifs et les Etats-Unis des problèmes du monde arabe est un thème récurrent de l’idéologie palestinienne.

La dernière diffamation de l’Autorité palestinienne (AP) accusait Israël d’être impliqué dans une grande conspiration internationale pour miner les pays arabes et musulmans, du Yémen au Soudan, afin de détourner l’attention internationale de ce que les Palestiniens appellent « la cause palestinienne ».

Ces accusations de conspiration ont été exprimées par une personnalité officielle de l’Autorité palestinienne, le directeur général du bureau du chef de l’AP Mahmoud Abbas, Abd Al-Rahim.

Selon Abd Al-Rahim, Israël a orchestré les événements suivants de destruction dans le monde arabe :
1- la guerre civile au Liban
2- la division du Soudan
3- le conflit civil au Yémen
4- le massacre des Chrétiens en Irak
5- la persécution des Palestiniens en Irak

L’Union générale des écrivains palestiniens, qui blâme également Israël pour les problèmes du monde arabe, suite au meurtre de Coptes chrétiens dans une explosion en Egypte, a affirmé qu’Israël se trouvait derrière les conspirations à l’encontre du monde arabe, y compris l’Egypte :
« Les conspirations qui sont fomentées contre la Palestine, l’Egypte, l’Irak, le Liban et partout ailleurs dans le monde prouvent que l’occupation israélienne et les cercles impérialistes nuisent toujours à l’esprit de la nation [arabe] et à son unité. »

Se joignant au chorus des accusations de conspiration, Tawfiq Tirawi, membre du Comité central du Fatah, a accusé l’Amérique de collaborer pour tenter d’ «attiser la guerre civile » dans « les pays arabes, du Yémen au Soudan ». 

Voici des extraits des trois articles d’actualité qui accusent Israël et les Etats-Unis de conspirer contre le monde arabe, publiés dans le journal quotidien officiel de l’AP : 

« Le mouvement du Fatah dans la région de Bir Zeit a marqué le 46e anniversaire de l’établissement [du mouvement], lors d’un rassemblement qui s’est tenu dans la ville. Le secrétaire général du bureau présidentiel [de Mahmoud Abbas], Al-Tayeb Abd Al-Rahim… a affirmé : … Il existe d’autres conspirations que les plans [israéliens] d’occupation fomentent pour entraîner une baisse [d’attention] pour la cause palestinienne et pour en faire un problème secondaire et non prioritaire, comme la bataille ethno-religieuse qui se déroule au Liban. Il y a une troisième conspiration [israélienne], qui est la division du Soudan. En outre, il y a des pays arabes qui connaissent des dangers, comme ce qui se passe au Yémen et l’existence du soi-disant Mouvement sudiste, les Houthis, et Al-Qaïda au Yémen… Il y a également des massacres perpétrés contre des communautés chrétiennes en Irak, et ce que certains groupes régionaux ont fait aux Palestiniens en Irak. « Il a prévenu d’autres conspirations [israéliennes], dont le but est de faire de notre cause [palestinienne] une cause non prioritaire, le tout selon un plan précis. »

[Al-Hayat Al-Jadida, le 4 janv. 2011]


Titre : « L’Union des écrivains dénonce l’attaque sur l’église à Alexandrie »
« L’Union générale des écrivains palestiniens, et des intellectuels palestiniens à l’intérieur et à l’extérieur [de la Palestine], ont dénoncé l’attaque sur l’église d’Alexandrie, la décrivant comme une attaque lâche destinée à allumer le fusible de la lutte et du combat entre les Musulmans et les Chrétiens dans l’Egypte arabe…
L’union a affirmé que les conspirations étaient fomentées contre l’Egypte, l’Irak, le Liban et partout ailleurs dans le monde sont la preuve que l’occupation israélienne et les cercles impérialistes nuisent toujours à l’esprit de la nation [Arabe] et à son unité, dans le but de déchirer, diviser et détourner l’attention de ce qui est réellement important. »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 6 janv. 2011]


"[Tawfiq] Tirawi [membre du Comité central du Fatah] a dénoncé ce qui s’est passé en Egypte [allusion à l’attentat terroriste sur l’église copte à Alexandrie, dans lequel plus de 20 personnes ont été tuées - ndlr] et ce qui arrive dans les pays arabes, du Yémen au Soudan, orchestré par des éléments étrangers et avec la collaboration des Etats-Unis, dans une tentative d’attiser une guerre civile, que notre nation dénonce. »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 5 janv. 2011]
Repost 0
Published by Itamar - dans Palwatch
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 13:33

Le monde doit savoir a quel genre de malfaiteurs nous avons a faire !

 

Comme dirait mon copain - Non mais t'as vu la manigance ?

je vous laisse juges.!!

 

 

A diffuser bien sur !!!!

Aschkel

 

A propos par Aschkel

 

 

Le Gouvernement espagnol victime d'une fraude de l'Autorité Palestinienne

 

 

 

BANNER-ITAMAR.jpg

L'ambassadeur Alvar Iranzo, a catégoriquement démenti que l'Espagne finançait cette publicité diffusée par les Palestiniens.  L'ambassadeur a déclaré : "Nous sommes victimes d'une fraude". Il a assuré que le gouvernement espagnol est opposé à tout boycott de produits israéliens.  Une enquête va être diligentée par Madrid pour faire toute la lumière sur cette fraude. (Timinnervepas)

Source jpost.com

 

 Article d'hier sur l'annonce :

>Le gouvernement espagnol sponsor officiel de la télévision de l'A.Palestinienne appelant au boycott de tous les produits israéliens

 

Le gouvernement espagnol nie avoir eu connaissance du financement de la télévision palestinienne préconisant le boycott des produits israéliens  

 par Itamar Marcus et Nan Jacques Zilberdik

palwatch

 

Adapté par Aschkel

Pour aschkel.info et lessakele.  

 

Les informations du soir de  la chaîne israélienne Channel 2 TV a ouvert ses commentaires hier à sur une annonce de  Palestinian Media Watch sur le service public de la télévision palestinienne appelant au boycott des produits israéliens, qui est été financée par le ministère espagnol des Affaires étrangères. Le logo du gouvernement espagnol qui suit est apparu en tant que sponsor de l'annonce: 



  
 Texte sur le logo: 
 "Gobierno de España (Gouvernement de l'Espagne)" 
 "Ministerio de Asuntos EXTERIOES Y DE COOPERACIÓN ([espagnol] Ministère des Affaires étrangères et Coopération)" 
 "AECID - Agencia Española de Cooperación Internacional para el el Desaroll (AECID - [espagnol] Agence de la Coopération internationale pour le développement)" 

 Channel 2 a rapporte la réponse suivante du gouvernement espagnol: 
 «Nous [le gouvernement espagnol] ne connaissont pas cette émission que nous avons financé. Le logo du gouvernement espagnol a été utilisée à notre insu." À la suite de notre enquête (Canal 2 TV), le gouvernement espagnol a ouvert une enquête pour savoir exactement ce qui s'est passé. " 
 Le canal 2 nouvelles met fin a cet présentaitn en disant à ses téléspectateurs: 
 "Quand nous obtiendrons les résultats de l'enquête   [du gouvernement espagnol], nous serons heureux de vous les communiquer." 
  
  

 Le clip a été diffusé PA TV avec sous-titres de PMW. 

 
....Nous avons contacté l'ambassade [espagnole] et nous avons reçu une réponse intéressante: 
«Nous ne savons rien à propos d'une émission que nous avons financés. Le logo du gouvernement espagnol a été utilisée à notre insu. " 
Dans la foulée de notre enquête, le gouvernement espagnol a ouvert une enquête pour savoir exactement ce qui s'est passé.


Channel [2 Nouvelles télévision israélienne, le 11 janvier 2011

Repost 0
Published by Aschkel - dans Palwatch
commenter cet article
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 11:50

 

Dossier

           non boycott israel

                   Non

au mythe de l'apartheid

 

Le gouvernement espagnol sponsor officiel de la télévision de l'A.Palestinienne appelant au boycott de tous les produits israéliens
par Itamar Marcus et Nan Jacques Zilberdik

palwatch

 BANNER-ITAMAR.jpg

 

Adapté par Aschkel

 

Pour aschkel.info et lessakele.

 

Article associé

L'Union Européenne finance la guerre juridique contre Israël

 

 

Sponsors-AP.jpg


La semaine dernière, l'Autorité palestinienne TV a commencé à diffuser une annonce faisant la promotion du boycott de tous les produits israéliens. 

L'annonce est parrainée par le gouvernement espagnol, le ministère espagnol des Affaires étrangères et l'AECID – et des associations gouvernementales espagnoles d'aide au développement
La publicité télévisée commence lorsqu'un jeune garçon palestinien entre dans un magasin et surprend une conversation. Un client informe le commerçant que sur les murs de la ville ont été placardées  des annonces à boycotter les produits israéliens." Le commerçant fait valoir qu'il propose  les produits israéliens parce que les clients palestiniens en sont demandeurs. Le client confirme en ajoutant que "les produits israéliens sont bien meilleurs que les produits locaux." 

Puis Le commerçant, demande au garçon  ce qu'il veut. Le garçon choisit un produit israélien en disant «. Je veux des chips israéliennes" Il les prend et se dirige , vers la porte, c'est alors qu'il  entend des coups de feu, (on s'imagine qu'il s'agit de tirs de  soldats israéliens), et l'enfant décide qu'il n'achètera pas ces produits israéliens. Il regarde de chaque côté, les dégâts causés sur le sol retourne vers l'épicier et dit: «. Je ne veux pas des produit israéliens, je veux des produits palestiniens" 

L'annonce se termine avec ce texte sur l'écran: 

"N'optez pas pour la prolongation de l'occupation de nos terres»,

tout en affichant le logo de l'ONG palestinienne des comités de travail de la santé, suivi par les logos des sponsors de l'annonce soit:

"Le gouvernement espagnol, le ministère espagnol des Affaires étrangères et l'AECID (agences gouvernementales espagnol de développement et d' aide humanitairehttp://www.aecid.es/web/es/), ACSUR (une organisation espagnole à but non lucratif http://www.acsur.org/-Palestina-), et Canaan mixte Projet de développement de Jérusalem (agence palestinienne)." 


[TV PA (Fatah), le 5 janvier 2010]

Repost 0
Published by Aschkel - dans Palwatch
commenter cet article
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 11:26

 

 

BANNER-ITAMAR.jpg

Le journal quotidien de l’Autorité palestinienne : Le but d’Israël est « la destruction et la ruine de l’humanité »

Par Ithamar Marcus et Jacques Zilberdick

décembre 2010 

palwatch.

 


L’Autorité palestinienne (AP) poursuit la diabolisation et l’incitation à la haine d’Israël. Un article du quotidien officiel de l’AP dresse le portrait suivant d’Israël : 
Israël est un pays
« dont le but est la destruction et la ruine de l’humanité »
« qui dissémine la destruction, la ruine et les armes à travers le monde »
« qui agit pour tuer les nations, les menacer et occuper leurs terres »
« qui agit pour disséminer une culture de haine et de racisme chez les êtres humains »

Cet article a paru dans la rubrique sportive du quotidien officiel de l’AP sur le Qatar qui a été choisi comme hôte de la Coupe du Monde de 2022. Israël était présenté comme l’icône du Mal dans le monde, en contraste avec l’excellence du Qatar.


L’article reniait également la légitimité de l’existence d’Israël en qualifiant le mont Carmel israélien comme « le mont Carmel palestinien occupé ».

Voici un extrait de l’article de la rubrique sportive de Al-Hayat Al-Jadida, qui couvrait la sélection du Qatar pour accueillir la Coupe du Monde 2022 :
Titre : « Le grand Qatar et le petit Israël »

« Le soir [de l’annonce concernant le Qatar] nous avons suivi les événements. L’élément le plus proéminent des nouvelles fut la sélection du Qatar pour accueillir la Coupe du Monde 2022, et l’incendie déclenché sur le mont Carmel palestinien occupé. Les Arabes et les Qataris célèbrent ce grand accomplissement humain, auquel le Qatar se prépare depuis des années. C’est là le résultat d’efforts incommensurables que [notre] sœur, le Qatar, a investis.
En contraste, nous avons suivi les développements de l’incendie. Israël, qui avait l’habitude de se vanter – et se vante toujours – de son pouvoir, se désintègre devant le feu. Un sentiment de peur et de confusion règne dans les rues israéliennes, et des voix s’élèvent au sommet du gouvernement sioniste, priant le monde d’intervenir et d’éteindre le feu. Israël – dont on entend quotidiennement les préparations de destruction et de guerre – se révèle aujourd’hui incapable de protéger la nature, qui appartient à [toute] l’humanité. C’est un phénomène naturel pour un pays dont le but est la destruction et la ruine de l’humanité.
C’est la différence entre un pays (le Qatar) qui aspire au progrès et au développement humain, et un pays (Israël) qui dissémine la destruction, la ruine et les armes dans le monde ; entre un pays qui agit pour construire une génération humaine, et un pays qui agit pour tuer les nations, qui les menace et occupe leur terre ; entre un pays qui agit pour répandre la culture de l’amour et de la paix, et un pays qui agit pour répandre la culture de la haine et du racisme chez les êtres humains. »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 8 décembre 2010]

Repost 0
Published by Aschkel - dans Palwatch
commenter cet article
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 20:44
BANNER-ITAMAR.jpg
SCANDALEUX !!!

Scandale - Palestinian Media Watch censuré par Youtube...suite

Hélène Keller-Lind

Nos sites  aschkel.info , lessakele ainsi que  desinfos relaient le plus souvent possible les articles de l'équipe d'Ithamar Marcus.
Le compte Youtube de Palestinian Media Watch, cet indispensable Observatoire des Médias Palestiniens,http://www.palwatch.org/ vient d’être fermé...Raison invoquée : PMW violerait les conditions d’utilisation du site en montrant le discours de haine du Hamas et de l’Autorité palestinienne...Il faut se mobiliser pour empêcher que l’on tue le messager plutôt que le coupable.

1. "La télévision du Hamas apprend aux enfants à tuer des Juifs » que l’on trouvait sur :http://www.youtube.com/watch?v=jwN2M6ZIIRU
Violation du 10/02/2009.

2. "LesJuifssont desvirussemblables auSIDA  » que l’on trouvait sur :http://www.youtube.com/watch?v=QYaGl3KjPUwViolation du 01/18/2010.

3. "Vidéo d’adieu avant unattentat suicide du terroriste bombe humaine Adham Ahmad Hujyla Abu Jandal" que l’on trouvait surhttp://www.youtube.com/watch?v=ZYdTudQhWM4Violation du 06/10/2010.

4. "Vidéo d’adieu duHamasavant suicide terroriste : les Juifs sont des singes et des porcs ; des vierges récompenseront ceux qui tuent des Juifs" que l’on trouvait surhttp://www.youtube.com/watch?v=ryc7RqXlVdEViolation du 08/14/2010.

5. "Religieux appartenant àl’Autorité palestinienne :tuez des Juifs, Allah fera des musulmans les maîtres des Juifs" que l’on trouvait surhttp://www.youtube.com/watch?v=zjuDTO8fgqMViolation du 12/12/2010.

6. "Vidéo d’adieu d’un terroriste bombe humaine duHamas : les Palestiniensboivent le sang des Juifs" que l’on trouvait surhttp://www.youtube.com/watch?v=dSftYIGH6-wViolation du 12/15/2010.

Le but de MPW : montrer la réalité de l’incitation palestinienne à la haine des Juifs pour la faire cesser

Le fondateur et directeur de PMW,Itamar Marcus, souligne que ces vidéos – traduites de l’arabe et rendues accessibles au plus grand nombre - avaient été visionnées descentaines de milliers de foiset montraientla réalité de l’incitation à la haine palestinienne, une incitation officielle, dans le but, justement, de tenter de la faire cesser.

Dans son Bulletin du 9 décembre PMW soulignaitl’importancede son travail en indiquant que leministère des Affaires étrangères israélienutilise les documents et données trouvées dans divers médias palestiniens et rendus publics par cet Observatoire, notamment pour évaluer la réalité d’une volonté depaixchez les Palestiniens ou son absence...http://www.pmo.gov.il/PMOEng/Communication/Spokesman/2010/11/spokemadad031110.htm

Itamar Marcus rappelait aussi que ces données sont fournies àBarack Obamapar lePremier ministre israélienet ses équipes. Et que descentainesd’exemples d’incitation à la haine de Mahmoud Abbas et son gouvernement ont ainsi été fournies aux autorités américaines, démentant ainsi les affirmations mensongères des responsables palestiniens qui affirment que cette incitation n’existe pas.http://palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=3503

L’importance de ce travail est reconnue par nombre de parlementaires et dirigeants de par le monde et dans des journaux tels que leWashington Times. A noter que www.desinfos.com ainsi se fait régulièrement l’écho du travail de PMW. Autre rappel, enfin : quelques heures après le guet-apens perpétré sur leMarmaracontre des soldats israéliens c’est PMWqui diffusait une vidéo montrant qui étaient certains des pseudo-humanistes à bord et leur volonté de devenir « martyrs ».... Une vidéo parmi celles qui ont été le plus visionnées sur YouTubehttp://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=2323

Le 9 décembre PMW révélait que MahmoudAbbassoutient totalementOmar Bashir,le Président soudanais responsable descrimesgénocidaires perpétrés auDarfour...
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=3900

On comprend que despressionsont dû être exercées pour limiter l’étendue de la diffusion de documents qui montrent lesdirigeants palestiniens « s’exprimant avec leur propres mots »quand ils s’expriment pour un publicarabe. Et qui diffère totalement du discours lénifiant tenu pour les Occidentaux...

Repost 0
Published by Hélène Keller-Lindt - dans Palwatch
commenter cet article

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories