Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 22:28

 

 

logopmw.jpg

      http://www.palwatch.org/

 

Abbas ment à Obama en niant l’existence de l'industrie de la haine véhiculée par l'Autorité palestinienne



Par Itamar Marcus et Jacques Nan Zilberdik

 

Traduction et adaptation française

 Aschkel et Marc Brzustowski

Sites : http://www.aschkel.info/ et http://lessakele.over-blog.fr/



(AP ou PA = Autorité Palestinienne ou Palestinian Authority)

Le Président de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas est malhonnête lorsqu'il a affirmé, cette semaine, au Président Obama, que l'Autorité Palestinienne a cessé toute incitation à la haine contre Israël.

Répondant à la question du Président Obama, voulant savoir si l'AP avait fait des efforts probants "sur les questions de l'incitation à la haine" M. Abbas déclare :

"Je vous le dis bien en face, Monsieur le Président : nous n'avons rien à voir avec l'incitation à la haine contre Israël, et nous n'en faisons aucune. 

«Ce que nous souhaitons, c'est vivre en bonne coexistence et parvenir à un Etat palestinien indépendant qui vivrait côte à côte avec Israël ..."

AP [9 Juin 2010]


En contradiction flagrante avec l'affirmation d'Abbas,
Palestinian Media Watch a publié un rapport documenté, cette semaine, qui prouve que l'incitation à la haine de l'AP, la violence et la non-reconnaissance d'Israël ont continué sans relâche tous les jours et même depuis le tout début des pourparlers indirects.


Par exemple, alors que M. Abbas a déclaré au Président Obama qu'il soutient un futur Etat palestinien "vivant côte à côte avec Israël", il y a à peine quelques semaines,
  la TV officielle de l'AP a demandé aux Israéliens de quitter Israël et de retourner en Allemagne et en Pologne :


«D'où êtes-vous [les Israéliens] ? Bien sûr, vous provenez d'Ukraine, bien sûr, vous venez d'Allemagne, de Pologne, de Russie, d'Ethiopie ... je vous demande de retourner  vers votre patrie d'origine! 
PA TV [(Fatah), le 4 mai et 7, 2010]

 

PA TV est la propriété de l'Autorité palestinienne, elle est sous le contrôle direct du bureau de M. Abbas.


En outre, le mois dernier, l'Autorité palestinienne a continué à héroïser les terroristes qui ont tué des civils israéliens en attribuant leur nom à des événements sportifs, une pratique maintes fois condamnée par l'administration Obama.


Ce ne sont que deux exemples parmi tant d'autres cités dans le nouveau rapport PMW démontrant que l’autorité palestinienne poursuit ses violations de toutes les conditions, des principes et des attentes fixées par les États-Unis pour l’acceptation de l'Autorité palestinienne comme un partenaire dans le processus de paix.

 

 

Lire le rapport 

 

Abbas ment à Obama (1) ABBAS MENT A OBAMA - ICI 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 20:31

 

 

logopmw.jpg


Hélène Keller-Lind

mercredi 19 mai 2010

 

En dépit des avertissements de l’Administration Obama,l’Autorité palestinienne continue à donner des terroristes pour modèleet à apprendre aux Palestiniens, enfants y compris, qu’Israël n’existe pas.... 
A quoi jouent donc Mahmoud Abbas et Salam Fayyad ? En dépit des mises en garde américaines contre l’incitation à la haine et à la violence, ils persistent et signent, en effet, enseignant amour du terrorisme, en glorifiant Abou Jihad, entre autres terroristes, et négation de l’existence d’Israël.

De mille et une manières, notamment par le biais de leur télévision officielle. L’une de leurs cibles préférées sont les enfants palestiniens, invités à découvrir en cette mi-mai 2010 dans un programme intitulé « Poussins » la beauté de la Palestine dans des villes comme.... Haïfa ou Jaffa, villes israéliennes, situées à l’intérieur de la Ligne Verte, on le sait.

Palestinian Media Watch révèle les deux derniers épisodes cette campagne systématique mise en place alors que des négociations dites de proximité commencent. Son fondateur et directeur a d’ailleurs récemment fait l’objet d’une attaque virulente de l’un des membres purs et durs de l’OLP, Hanan Ashrawi qui, ne pouvant nier l’évidence ou l’exactitude des révélations de PMW, choisissait ironie et attaques infondées

Le 12 mai un programme de cette même télévision officielle palestinienne proclamait qu’Israël se situe sur des terres volées et enjoignait les Juifs de regagner leurs pénates en Europe ou en Éthiopie...Ce programme diffusé le 18 mai, conçu pour les « Poussins, » s’inscrit donc dans la suite logique de la pensée officielle palestinienne.

Un enseignement à la haine, un déni de l’existence d’Israël ou de sa légitimité ne peuvent conduire à la paix. Ce qu’Itamar Marcus déplorait récemment, reprenant d’ailleurs les déclarations faites à ce propos par Hillary Clinton lorsqu’elle était Sénatrice

Partager cet article
Repost0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 05:13

 

 

 

 

 

logopmw.jpg

 

A lire et voir

>>>«Si les terroristes sont glorifiés, comment peut-on aspirer à la paix ? » Campagne Télévisuelle de Palestinian Média Watch aux U.S

 


 

 

 

 

Par Hélène Keller-Lind

Le hareng rouge de Hanan Ashrawi

desinfos

 

Preuve que la campagne de spots télévisés de Palestinian Watch à Washington est nécessaire et efficace : Hanan Ashrawi la qualifie de « hareng rouge » - manœuvre de diversion- et tente de « tuer le messager... » ( kill the messenger ) 
C’est l’une des femmes fortes de l’OLP. Elle a cet inimitable débit de bulldozer couplé à une mitraillette. Et manie fort bien la langue dans laquelle elle s’exprime, débitant contre-vérités et horreurs sans coup faillir avec un aplomb et un dogmatisme inébranlables.

Certes elle est moins pourrie que la plupart des dirigeants palestiniens puisqu’elle a démissionné de son poste de ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en 1998 pour protester contre la corruption endémique de l’Autorité palestinienne. Mais elle n’a jamais démissionné en raison de la politique de terreur menée par les dirigeants palestiniens de l’époque. Et, contrairement à l’image angélique que donne d’elleWikipedia, la fille de l’un des fondateurs de l’OLP est une idéologue confirmée et sa modération est toute relative.

Elle n’a jamais condamné le terrorisme en soi

Ainsi signait-elle certes en juin 2002 une pétition contre les attaques perpétrées par des bombes humaines. Oui, mais dans cette pétition ces attaques n’étaient pas condamnées en tant que telles, comme elles auraient dû l’être par quiconque ayant un minimum d’humanité, mais ne l’étaient que parce qu’elles entraînaient des résultats négatifs par rapport aux buts recherchés par les dirigeants palestiniens. Donc condamnés pour être contreproductifs.

Elle s’était d’ailleurs prononcée à plusieurs reprises pour l’utilisation de la violence. Notamment lorsque deux réservistes israéliens d’origine russe s’étaient perdus en regagnant leur base, avaient été arrêtés par la police palestinienne, emmenés au commissariat de Ramallah – où elle vit – et lynchés avec une violence inouïe avant que leurs corps soient traînés dans les rues de la ville derrière des véhicules pour le plus grand bonheur des habitants de la ville...On se souvient de ces images terribles de l’un des meurtriers exhibant fièrement à la fenêtre du commissariat ses mains sanguinolentes trempées dans le sang de l’un de ces hommes... [ On peut souligner au passage que l’un des assassins était serveur dans cet hôtel si raffiné et au service impeccable qu’est l’American Colony à Jérusalem et qui est le QG de la presse internationale ]

Très sollicitée alors par CNN et autres médias elle « excusait » ces meurtres particulièrement barbares en prétendant que ces réservistes avaient été pris pour des espions israéliens. Sans s’indigner le moins du monde de l’horreur qu’ils avaient subie...Mais en s’indignant des répliques israéliennes et prétendant que les Israéliens allaient détruire la ville dont, disait-elle, elle sentait la sol trembler...Elle réitère d’ailleurs ses propos dans un texte dans lequel elle fustige Israël, entre autres faisant sienne la légende du meurtre de Mohamed Al-Dura. Sa condamnation des lynchages n’est que de pure forme et elle la justifie dans la foulée. On voit donc ici nettement à qui on a affaire....

Son discours prononcé à Durban en 2001 – cette grand messe onusienne anti-israélienne et antisémite - est également significatif. Elle y accuse Israël de tous les maux possibles et imaginables dans un brûlot anti-sioniste d’une rare violence qui, de fait justifie un terrorisme contre lequel elle ne s’est jamais prononcée en raison de sa nature. On est loin de la Sainte Hanan de Wikipedia.

Une enseignante qui côtoie le terrorisme

Elle a été enseignante à l’université de Bir Zeit dès 1974 elle en est restée membre jusqu’en 1995. Cette université, aujourd’hui fief du Hamas, était décrite à ses débuts comme « l’incubateur du radicalisme intellectuel » palestinien. Un radicalisme qui n’a jamais été non violent. Parmi les étudiants il y avait, en effet, Marwan Barghouti ou Yahya Ayyash, qui y étudia l’ingénierie et mit ses études à profit pour transformer des Palestiniens fanatisés en bombes humaines.... Ce terroriste est aujourd’hui glorifié, parmi d’autres, par les dirigeants palestiniens...

Drôle de ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de législateur

A la fin des années 90 elle a été ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Mais n’a apparemment rien fait pour protéger ses étudiants contre l’incitation au martyre des enfants alors systématiquement mis en place dans les médias officiels palestiniens... ni contre les syndicats d’étudiants affiliés à des mouvements terroristes.

Comme membre du Conseil Législatif palestinien, elle n’a rien fait pour s’assurer qu’une loi palestinienne soit promulguée contre les crimes dits d’honneurs....violences faites aux femmes dénoncées même par ceux qui ne sont pas tendres vis-à-vis d’Israël.... et qui perdurent aujourd’hui... Lors d’une récente conférence de presse, interrogée à ce sujet, la déléguée palestinienne en France estimait d’ailleurs que la résistance primait tout et que donc, en quelque sorte, le sort des femmes violentées ou tuées par des hommes de leur entourage pouvait attendre....

Alors que des négociations dites de proximité viennent de commencer entre les Palestiniens et Israël sous l’égide des États-Unis, PMW, Observatoire des Médias Palestiniens depuis 14 ans, a lancé une campagne d’information à Washington en diffusant sur de grandes chaînes américaines des clips très courts qui se bornent à monter Mahmoud Abbas et Salam Fayyad glorifiant le terrorisme, une attitude fermement condamnée par les États-Unis et la question posée est : «  si on glorifie les terroristes, comment peut-il y avoir la paix ? »

Fidèle à son orientation, PMW donne la parole aux Palestiniens eux-mêmes, à leurs dirigeants, leurs imams, leurs universitaires, leurs personnalités à travers leurs médias, leurs prêches, leurs manuels scolaires et n’intervient que pour déplorer que l’incitation à la haine et à la violence rende tout espoir de paix impossible. Et fasse des Palestiniens eux-mêmes des victimes comme on l’a vu avec l’incitation au martyre des enfants préconisé par Arafat en tête et contre lequel PMW avait agi en faisant savoir ce qui se tramait.

Ce clip fait mouche car il montre à Washington même, siège du gouvernement fédéral des États-Unis, une réalité déplorable, condamnée d’ailleurs par le Président Obama lui-même ou la Secrétaire d’État américaine

Le « hareng rouge » de Hanan Ashrawi qui entend « tuer le messager...

Preuve qu’il fait mouche : Hanan Ashrawi réagit. . Et qualifie ce document qu’elle ne peut démentir puisqu’il est véridique, de « Hareng rouge » - manœuvre de diversion-. En fait, et c’est classique, c’est elle qui utilise une manœuvre de diversion en tentant de noyer le poisson sous un tombereau d’accusations infondées destinées « à tuer le messager » - « kill the messenger » - c’est-à-dire tenter de discréditer celui qui donne une information ne vous convenant pas.

Et elle accuse Itamar Marcus de toutes sortes de turpitudes. Ce qu’avait déjà fait d’ailleurs Haaretz – oui, vous savez, ce quotidien qui a fait son miel avec des articles écrits en se basant sur des documents volés par une femme soldat aujourd’hui accusée de haute trahison - Il est vrai que pour eux porter une kippa est synonyme d’extrémisme...voire pire sans doute. Et puis, faute d’arguments valables, justement on pointe un doigt accusateur...Mais les faits sont têtus et l’Autorité palestinienne et l’OLP – dont Hanan Ashrawi est toujours membre, comme elle est membre du Conseil Législatif Palestinien – approuvent et glorifient le terrorisme, donnant des terroristes en modèle à la jeunesse palestinienne. Pour son malheur et celui des Israéliens.

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 20:21

 

 

 

logopmw.jpg

 

 

Ce que révèle Palestinian Media Watch et les remèdes préconisés

Hélène Keller-Lind

 

desinfos

 

 

Si les Palestiniens ont vécu en bonne intelligence avec les Israéliens pendant toute une période, c’était avant que ne commence une éducation à la haine et la violence mise systématiquement en place par l’Autorité palestinienne. D’où une dégradation préjudiciable aux deux parties mais aussi la preuve que cela est réversible, estime Itamar Marcus, fondateur et directeur de l’ONG Palestinian Media Watch

Une dégradation vertigineuse

En 1999 les Palestiniens considéraient à 76 % qu’Israël venait devant les États-Unis, la France et l’Autorité palestinienne en matière de démocratie et de Droits de l’Homme. C’était après 28 années d’administration israélienne de la Judée Samarie. Mais en 2008, après l’assassinat de 8 élèves d’un Lycée israélien dans une attaque terroriste, selon le New York Times, 84 % des Palestiniens approuvaient ces meurtres. Ce que souligne Itamar Marcus, fondateur et directeur de l’ONG Palestinian Media Watch – PMW –

Cette dégradation vertigineuse s’explique, dit-il dans une interview récente accordée à Joan Brunwasser, par l’éducation à la haine et l’incitation à la violence dispensés systématiquement par l’Autorité palestinienne, ce qui débuta avec l’ère Arafat. La situation actuelle est donc réversible, estime-t-il, mais, bien évidemment, plus le temps passe, plus il sera difficile d’éradiquer la haine suscitée délibérément par cet enseignement.

Négociations de paix mais en parallèle augmentation du terrorisme

Il y a 14 ans Itamar Marcus voulut comprendre pour quelles raisons, alors qu’il n’y avait jamais eu d’attentats suicides en Israël même et alors qu’un processus de paix venait de démarrer avec Arafat la situation avait empiré et le nombre d’attentats terroristes considérablement augmenté. Ceci en dépit du discours de paix tenu officiellement par les dirigeants palestiniens. Et il se rendit compte alors qu’il y avait un double discours palestinien. L’un, officiel, en anglais destiné à l’Occident, l’autre en arabe, destiné aux Palestiniens et au monde arabe. D’où la création d’un Observatoire des Médias Palestiniens, PMW.

C’est à un travail incessant que se livre donc depuis 14 ans cette ONG. Son équipe lit les 3 quotidiens palestiniens, regarde et enregistre les programmes de la télévision officielle palestinienne, examine les manuels scolaires utilisés dans les écoles palestiniennes. Ce qui lui permet de dresser un tableau réel, loin de toute propagande, de la réalité palestinienne et de livrer les résultats de ses observations dans ses Bulletins que l’on reçoit sur abonnement gratuit ou que l’on retrouve sur son site et au cours de conférences données notamment dans divers parlements de par le monde.

On ne peut construire la paix en enseignant haine et violence

Aucune idéologie ne soutend les travaux de PMW si ce n’est la certitude que l’on ne peut construire la paix en dispensant une éducation à la haine et à la violence ou en donnant comme modèle des terroristes ayant assassiné des civils [ ce qui a été récemment le cas avec la glorification de terroristes notoires par l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas et Salam Fayyad y compris ]. Une évidence énoncée par Hillary Clinton lorsque, Sénatrice, elle recevait Itamar Marcus au Sénat américain

« Modifier le tracé de frontières ne dépend que d’une décision politique » souligne Itamar Marcus, « mais la haine reste gravée dans les esprits. »

Lorsque PMW avait montré au Sénat américain des vidéos de la télévision palestinienne dans lesquelles l’Autorité palestinienne incitait les enfants à devenir « martyrs, » Hillary Clinton avait qualifié cette pratique de « maltraitance d’enfants » et les vidéos les pires étaient déprogrammées dès le lendemain de la télévision officielle palestinienne. Ce qui était dans l’intérêt des enfants palestiniens et ce dont se félicite donc Itamar Marcus.

Il explique par ailleurs que l’incitation à la violence est interdite en Israël, qu’Arabes et Palestiniens n’y sont pas attaqués en tant que tel et que si attaques verbales il y a elles ne concernent que les actes terroristes et le fait que le terrorisme soit encouragé par l’Autorité palestinienne.

L’antisémitisme le plus éculé

Dans cet article publié dans OPEdnews.com, il est question d’une parodie jouée en public à l’université islamique de Gaza, filmée et reprise par la télévision palestinienne du Hamas. Le sujet en est le meurtre rituel dont sont accusé des Juifs religieux buveurs de sang musulman...

Mais cette diabolisation des Juifs et d’Israël n’est pas que le seul fait du Hamas, souligne Itamar Marcus. Il donne l’exemple d’un responsable de l’Autorité palestinienne qui accusait Israël de répandre le Sida dans la population palestinienne, de vouloir détruire la mosquée Al Aksa en injectant de l’acide dans ses fondations, de pratiquer quelque 5000 expériences médicales par an sur des prisonniers palestiniens [ accusation reprise par une ancienne prisonnière arabe avec l’approbation de la déléguée palestinienne en France et de Hanine Zoabi, députée israélienne du mouvement Balad, lors d’une conférence de presse à Paris le 14 mars NDLR ].

Autre exemple avec éclairage religieux cette fois : dans un sermon diffusé le 29 janvier 2010 par la télévision officielle palestinienne le prédicateur déclarait : « les Juifs, ennemis d’Allah et de son Messager, ennemis de l’humanité en général et des Palestiniens en particulier, les Juifs sont les Juifs. Même si les ânes cessaient de braire, les loups de hurler, les serpents de mordre, les Juifs ne cesseraient de haïr les musulmans. Le Prophète dit « vous combattrez les Juifs et vous les tuerez. »

Et, alors que des négociations de paix viennent d’être péniblement mises en place par les États-Unis, cette même télévision affirmait qu’Israël vit sur « des terres volées »....

Si Itamar Marcus constate que diabolisation et haine justifient ensuite le terrorisme, il reste convaincu que si l’Autorité palestinienne cesse ces pratiques pour les remplacer par une éducation à la paix, alors la situation pourra enfin progresser. Mais il avertit : plus cela tarde, plus cela deviendra difficile d’effacer la haine.

Partager cet article
Repost0
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 09:44

 

 

 

 

http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=2138

 

 

 

Bulletin : PMW US TV ad shows PA glorification of terror as major obstacle to peace

 

Traduction et adaptation française : Hanna L.

Sous-Titrage de la vidéo : Danilette


Pour aschkel.info et lessakele

 

 

 

 

Diffusion d’un flash publicitaire télévisuel aux Etats-Unis, de Palestinian Media Watch,  

 

 

démontrant que la glorification du terrorisme par l’Autorité palestinienne,

 

est

 

l’obstacle majeur à la paix.

 

Palestinian Media Watch a lancé une campagne publicitaire télévisée, à Washington, D. C., pour mettre en évidence la nécessité d’une éducation à la paix comme condition sine qua non pour la paix. Le spot télévisé de 30 secondes, est diffusé sur CNN, Fox News, MSNBC et également relayé dans les grands titres de l’actualité, dans la région de Washington ce mois-ci, ce spot démontre l’impact négatif sur la paix,  de la politique de l’Autorité palestinienne qui glorifie les terroristes.

 

La campagne publicitaire, a été rendue possible grâce à l’initiative et le soutien financier d’un donateur privé.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Cette campagne publicitaire coïncide avec la publication cette semaine, à Washington, du nouveau rapport de Palestinian Media Watch, qui met en évidence, l’utilisation du terrorisme :L’institutionnalisation de l’incitation à la haine par l’Autorité palestinienne.

 

 

 

 

 

Le rapport de 26 pages, ainsi que d’autres documents seront présentés aux membres du Congrès, jeudi au cours d’un événement, en présence du Député Brad Sherman, président du Sous-comité de la Chambre des affaires étrangères sur le terrorisme, de la Non-prolifération et du Commerce, ainsi que du Député Steven Rothman, membre de la Sous-commission des opérations étrangères, du Comité des Appropriations.

 

La campagne publicitaire et le rapport de suivi de l’administration américaine, démontrent une condamnation ferme et publique, de la glorification des terroristes palestiniens. Cette glorification des terroristes est un obstacle à la paix.

 

Phillip Crowley, porte parole du Département d’Etat :

 

« Nous condamnons fermement la glorification [palestinienne] des terroristes. Honorer les terroristes qui ont assassiné des civils innocents, que ce soit par des déclarations officielles ou par l’inauguration de lieux publics, est une entrave aux  efforts de paix et cela doit prendre fin. Nous continuerons à tenir les dirigeants palestiniens pour responsables de la provocation. »[08 avril 2010]

 

Cette condamnation ainsi que d’autres émanant du gouvernement des Etats-Unis sont les réponses, en liaison aux rapports et bulletins récents de Palestininan Media Watch, en ce qui concerne la pratique de l’Autorité palestinienne consistant à glorifier des terroristes.

Le spot télévisuel se termine par les mots suivants :

 

« Si les terroristes sont glorifiés, comment peut-on aspirer à la paix ? »

 

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 19:51

      aschkel.info et lessakele

Palestinian Média Watch collabore avec le Ministère des Affaires Etrangères

 

 

 

ENFIN !!!!


Sur Aschkel.info et Lessakele nous n'avons pas hésité depuis quelques temps déjà à traduire les travaux de cet excellent organisme qu'est Palestinian Média Watch qui démontre le double langage de l'Autorité Palestinienne,

D'une part le langage modéré devant les occidentaux, et d'autre part la mise en place par celle-ci d'une véritable industrie de la haine.


Je vous laisse découvrir le dernier dossier traduit.

Allez au ciel en tuant des juifs.

 

 

Vous retrouvez ces dossiers traduits dans les A propos d'Aschkel.

 

A propos par Aschkel

 

 

Le Ministère israélien des Affaires Etrangères a décidé de prendre à bras le corps le lourd dossier de la propagande outrancière diffusée par l’Autorité Palestinienne. Pour cela, le vice-ministre Dany Ayalon a décidé de se faire aider par un organisme très connu qui n’est autre que « Palestinian Media Watch », dirigé par le Dr. Itamar Marcus. Cette organisation a pour but de « scanner » tout ce qui se dit et s’écrit dans les médias palestiniens mais aussi dans les programmes scolaires. C’est par l’intermédiaire de ce site notamment (www.pmw.org.il) que l’on voit la différence abyssale entre les déclarations de l’Autorité Palestinienne à destination des médias étrangers, et ce qu’elle écrit et diffuse en langue arabe, ou ce qu’elle enseigne à sa jeunesse. Ce qui fait dire au journal « Haaretz », que « ‘Palestinian Media Watch’….est une organisation de droite » !!! Lundi dernier, les journalistes politiques et les représentants de la presse étrangère en Israël ont été invités à une conférence de presse conjointe de Dany Ayalon et Itamar Marcus. Ce dernier a présenté aux journalistes présents un « petit aperçu » sur les campagnes actuelles d’incitation à la haine d’Israël et des Juifs dans la sphère palestinienne. Répondant aux critiques venues de la gauche, qui craint plus que tout de voir démasquée l’Autorité Palestinienne, Dany Ayalon a répondu « que ce qui est important en l’occurrence était de faire prendre conscience aux journalistes étrangers de l’ampleur de la haine et de la propagande véhiculées par l’Autorité Palestinienne, qui jouit de la notoriété en Europe et obtient des subsides énormes de nombreux pays occidentaux ». Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a donné son feu vert à cette nouvelle attitude du Ministère des Affaires Etrangères face aux différentes campagnes de délégitimation d’Israël de la part de l’Autorité Palestinienne.

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 10:22

 

      pour aschkel.info et lessakele

 

 

La paix peut-elle éclore des germes de l'inculture et de la haine?
 

pour aschkel.info et lessakele

 

 

La paix peut-elle éclore des germes de l'inculture et de la haine?
 
Que se cache t-il derrière le refus de négociations directes, en face-à-face avec la partie israélienne, sinon le refus de reconnaître l'autre?
 
Quels sont les multiples visages des "modérés" comme Mahmoud Abbas, Salam Fayyad, Saeb Erekat, lorsqu'ils se penchent sur les manuels scolaires de leurs propres enfants?
 
Quelle idéologie, mais surtout quel projet, qui, à ce jour, n'a toujours pas été abandonné?
 
Qu'enseignent les professeurs palestiniens et que diffusent les médias de l'Autorité Palestinienne, à cette heure encore?
 
Que disent-ils pour préparer les futures générations à la "tolérance" et à la "cohabitation" avec les Juifs?
 
Comment un projet d'Etat palestinien pourrait-il voir le jour, aussi longtemps que le fondement du programme scolaire dans les territoires, tous les territoires, aussi bien ceux sous la tutelle du Hamas que du Fatah, s'appuient ouvertement, au vu et au su des Nations-Unies chargées de les contrôler, sur les mythologies haineuses des Protocoles des Sages de Sion, avec des analogies mot pour mot à Mein Kempf, du "poète romantique allemand" Adolf Hitler, à qui l'on doit son œuvre majeure, "la Solution Finale"?
 
Le travail rigoureux d'observation, réalisé par Itamar Marcus et son équipe de Palestinian Media Watch, pour le compte d'une commission tripartite israélo-palestino-américaine contre l'incitation à la haine, nous éclaire, malheureusement, mais lucidement, sur l'absence totale de réforme de fond, tout au long du processus d'Oslo et sur la permanence du programme de destruction massive et d'appel au génocide répercuté par toutes les branches palestiniennes impliquées dans l'éducation des jeunes enfants et la préparation mentale à l'action terroriste.
 
C'est ce témoignage incontournable qu'Hanna a traduit pour vous, coordonné par Marc Brzustowski pour lessakel et édité, supervisé par Aschkel.info, en collaboration étroite avec Itamar Marcus et Barbara Crook, enseignante à l'école de journalisme et de communication de l'Université Carleton d'Ottawa (Canada).
 
Il est accablant. Nous ne saurions trop "proposer des solutions", sinon insister, avec les anciens dissidents tels que Nathan Sharansky, sur le fait que la liberté n'est pas un vent venu de nulle part, contre l'endoctrinement systématique. Il ne sert de rien de courir, le long terme de la "réforme" tant souhaitée et jamais venue, des Institutions culturelles et éducatives palestiniennes est une condition sine qua non de tout pourparler direct israélo-palestinien.
 
Sans quoi, le monde ne pourra pas dire qu'il "ne savait pas".

Par Marc Brzustowski

Je remercie Itamar Marcus et son équipe pour le magnifique travail qui est le leur.

je vous recommande d'aller sur le site palwatch
Notre équipe de traduction d'Aschkel.info et lessakele fera l'essentiel pour vous apporter en excluvité les rapports et études de Palwatch

Ce travail a été effectué par Par Itamar Marcus et Barbara Crook
Avec le personnel de recherche de PMW : Ben Hamo
Zachy, Hila Ben Haim, Lisniasnsky Dina, Malelis Dror,
Ron Pichkhadze

A la demande d'Aschkel Lévy  pour l'adaptation française
Traduit par Hanna Lévy

coordonné  par Marc Brzustowski
Edité par aschkel.info et lessakele

Par Gad - Publié dans : contre-Djihad 
Partager cet article
Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 06:56

 

 

A-propos-par-Aschkel.jpg

 

http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=505

 

 

 

 

Falsification de l'histoire par l'Autorité palestinienne

 Jésus était un musulman palestinien.

 

 

 

 

Traduit et commenté par Aschkel

pour aschkel.info et lessakele

 

 

 

 

 

Je vous propose une série de documents qui dévoile comment l'Autorité palestinienne a fait de la réécriture de l'histoire un des objectifs centraux de son idéologie.

Série que vous pourrez retrouver dans A propos... par Aschkel

 

J'informe à l'avance les pro-palestiniens et palestinistes  si prompts a faire de tout exposé reposant sur des faits vérifiés de la propagande sioniste que tous les exemples cités ci-dessous  émanent de l'Autorité palestinienne elle-même et de ses organes. Si ces propos les froissent, ils ont tout loisir d'en référer aux principaux responsables, à Ramallah.

  

  

1) Programme de la télévision de l'autorité palestinienne :

 

Jésus était un musulman palestinien.

 

Réecrire l'histoire de la terre d'Israël dans le but de nier le droit d'Israel  à exister en ce lieu est au cœur de la politique de l'Autorité palestinienne.

 

 

Bien avant la guérilla terroriste qui a débuté en 2000, l'Autorité palestinienne a entamé une guerre psychologique concernant l'histoire, avec pour ambition d'effacer l'histoire juive et de la remplacer par une histoire palestinienne fabriquée.

 

 

Cette réécriture a deux objectifs :


-           Effacer 3000 ans d'histoire et de présence juive en terre d'Israël

-           Inventer une histoire ancienne palestinienne musulmane et arabe dans ce pays qui à ce jour, reste dénuée de faits marquants.

L'objectif de cette révision historique en tant que stratégie politique a été exprimé publiquement lors d'un colloque d'historiens (autoproclamés) en 1988, lorsqu'il est apparu que la réécriture de l'histoire coïncidait avec l'objectif politique du refus (de la reconnaissance) du droit d'Israël d'exister.

 

Le Dr Yussuf Alzamili (Dr du département d'histoire du collège de K'han Younes) a appelé toutes les universités et collèges a écrire l'histoire de la Palestine et à ne permettre aucun apport extérieur au risque de la déformer et (à D' ne plaise) et de légitimer ainsi l'existence des Juifs sur cette terre.

 

Le professeur d'histoire autoproclamé Abou Amar - Abou Amar est en fait le nom de guerre du sanguinaire Yasser Arafat- avait déclaré que –"Il n'y a absolument aucun lien entre l'ancienne génération de Juifs et la nouvelle"

(Journal Al-Hayam 4 déc 1988)

 

L'effacement de l'histoire juive de la Terre d'Israël par le remplacement d'une histoire ancienne et moderne est un des objectifs principaux de l'idéologie de l'Autorité palestinienne pour la revendication de la Terre d'Israël.

 

 

La Shoah et d'autres aspects de l'Histoire juive sont tour à tour niés, minimisés ou déformés.

 

Une autre distorsion est de persuader les Arabes de cette région que Jésus, étant un juif vivant dans la terre de Judée, était, selon les dirigeants de l'Autorité Palestinienne, en fait, un palestinien qui a prêché l'Islam.

Ce procédé le prive ainsi, non seulement, de ses origines juives, mais vise aussi à délégitimer le Christianisme, dont Jésus est le personnage central.

 

Retrouvez ci-dessous nombre d'exemples de déclarations émanant des organes de presse, tv et internet du Fatah, extrêmement contrôlés par l'Autorité palestinienne puisqu'elle dirige elle-même les programmes et les publications.

  

Jésus est musulman palestinien.

  

Dans le cadre de sa tentative en cours pour inventer une histoire de la Palestine, l'Autorité Palestinienne compose avec le passé et inclut dans sa réécriture, le personnage de Jésus considérant que le Jésus historique qui vivait en Judée/Israël vivait en fait en Palestine.

 

Dans le journal Al-Hayat Al Jadida du 18 nov. 2005 on trouve texto :

 

-"Nous ne devons pas oublier que le Messie (Jésus) est palestinien, le fils de Marie la Palestinienne."

  

En plus de la distorsion, cette dernière ne s'embarrasse pas des anachronismes, puisque ce sont les Romains (L'Empereur Hadrien) qui ont changé le nom de la Judée et d'Israël pour celui de Palestine en 135 de l'ère vulgaire, après la dite naissance de ce Jésus, pour punir la nation juive de sa rébellion.

 

Une autre anomalie et de taille, Jésus serait devenu un Shahid, comprenez martyr, un saint martyr de l'Islam (rien que cela), seulement l'Islam lui-même ne fait nullement référence à lui comme s'agissant d'un Shahid.

 


 

 

Cette caricature  parue dans le supplément à Al-Hayat Al Jadida du 11 déc. 2000, montre le détournement de la crucifixion comme un symbole palestinien, le mot inscrit sur la croix est "intifada".  

 



  

Le Fatah fier de la Vierge Marie Palestinienne :

Source site internet du Fatah-Autorité palestinienne 8 mars 2010-[http://www.palvoice.com/index.php?id=23043]

 

 

Communication du Fatah et de l'administration scolaire.

Déclaration en l'honneur de la journée internationale de la femme

 

-"Si nous sommes fiers de la sainteté de notre terre, nous sommes fiers et encore plus fiers que la première sainte femme parmi les nations et les peuples de la terre soit de la Terre Sainte. La vierge Marie, la femme d'amour et de paix est de la nation de Palestine, dont les racines sont ancrées dans les profondeurs de l'histoire.

Notre mouvement prend note de la fierté de toutes les femmes shahidas (martyrs), des prisonniers, des combattants palestiniens, qui sont devenus un modèle de sacrifice, et fiers d'une école qui enseigne le sens du don et du sacrifice."

 

 

(Je n'aimerais pas être à la place de la pauvre Agar, vous savez la mère d'Ischmael, il est vrai qu'elle n'était qu'une servante...)

  

Je rappelle tout de même que des millions d'euros des contribuables européens, entre autres, sont utilisés chaque année lorsque qu'ils ne sont pas tout bonnement subtilisés, en partie, pour cette industrie de la haine et du mensonge.

  

Jésus était un palestinien torturé

Source : Source: Palestinian TV (Fatah), Dec. 24, 2009

 

Mustafa Barghouti nous apprend ceci :

 

-"Nous devons toujours nous rappeler que Jésus a été le premier palestinien qui a été torturé dans ce pays"

  

Jésus est un prophète palestinien

Source: Palestinian TV (Fatah), June 9, 2009

Dr. Tayseer Al-Tamimi, PA Chief Justice of Religious Court, and Chairman of Supreme Council of Islamic Law:

Vidéo Click here to view.

 

-"Jésus est le seul prophète palestinien"

 

 

Jesus et Marie sont des palestiniens par excellence

Source: Palestinian TV (Fatah), May 12, 2009 Mufti de l'Autorité palestinienne, Muhammad Hussein

Vidéo Click here to view

-"Jésus est né dans ce pays, il fit ses premiers pas dans ce pays afin de répandre les enseignements de l'islam. De lui et sa mère, nous pouvons dire qu'ils étaient des Palestiniens par excellence."

 

(Jésus enseignant l'Islam, les chrétiens apprécieront ! Pauvre  prophète Mahomet qui n'aurait donc pas enseigné l'Islam en premier et qui à cause de l'Autorité palestinienne risque en plus de perdre sa place de prophète et exemple parfait !)

  

Les palestiniens le peuple du Messie

Lors de la visite du Pape Benoit XVI - 09 mai 2009

Source: Al-Hayat Al-Jadida (Fatah), May 9, 2009

 

 

-"La visite du Pape est une occasion pour que les dirigeants palestiniens puissent plaider leur cause….pour que sa Sainteté (Le Pape) puisse assumer sa résponsabilité religieuse et politique envers le peuple de la terre Sainte, le peuple arabe palestinien, la population du Messie Jésus."

  

 

Les paroles et réponses du Pape lors de son voyage n'ont pas été anodines, pour ce qui me concerne, elles ont été d'une insouciance déconcertante et terrifiante car elles laisseront des races, pour quelqu'un qui se dit Pape



….

...."Monsieur le Président, le Saint-Siège soutient le droit de votre peuple à une patrie palestinienne souveraine sur la terre de ses ancêtres,..

 

Les ancêtres des palestiniens ????????????

 

"Puisse la paix fleurir à nouveau sur ces terres ! Puisse Dieu bénir son peuple par la paix !"

 

  http://www.la-croix.com/documents/doc.jsp?docId=2373576&rubId=47602

 

(Il est vrai que dans la Torah, ce que les chrétiens appellent l'Ancien testament, D' en parlant de son peuple parle du peuple palestinien….)

-         

 "Avec angoisse, j’ai été le témoin de la situation des réfugiés qui, comme la Sainte Famille, ont été obligés de fuir de leurs maisons....

 

Comme mélange des genres on ne fera pas mieux

 

http://storico.radiovaticana.org/fr1/storico/2009-05/287352_discours_de_benoit_xvi_lors_de_ceremonie_de_depart_des_territoires_palestiniens.html

 

 

 

Jésus le palestinien était un prophète de l'Islam

Source: Palestinian TV (Fatah), Apr. 21, 2009 Mufti de l'autorité palestinienne Muhammed Hussein.

Vidéo :Click here to view.

C'est ce même Monsieur qui avec une connaissance et un professionnalisme extraordinaire traite d'archéologie.---dans le prochain document

 

"Nous parlons d'une chaine continue des prophètes de l'Islam, d'Adam a Muhammad, qui représente un appel pour le monothéisme et la mission de l'Islam…Les prophètes étaient tous de la même religion l'Islam, par exemple Jésus est né dans ce pays à Bethléhem….il a également vécu à Nazareth, se rendit à Jérusalem, alors qu'il était un palestinien, nous croyons en lui comme prophète de l'Islam tout comme nous croyons au prophète Mahomet."

Là le Mufti prend des sacrés risques tout de même…

C'est un peu embrouillé…reprenons.


Abraham est considéré comme le père du Monothéisme par tous, comment se fait-il qu'il ait donné le monothéisme au monde puisqu'il était déjà musulman ?

N'est-ce pas l'Islam lui-même qui dit, que dis-je, qui crie et même vocifère que seul Allah est D' et que seul Muhammad est son prophête…

C'est bien cela, la concurrence est très rude niveau prophète en terre d'Islam.

 

 

Le christianisme est né dans un pays arabe

Source: Al-Hayat Al-Jadida (Fatah), Oct. 28, 2006

 

"Le christianisme est né dans notre pays arabe, et le Messie Jésus est un palestinien syrien né à Nazareth"

 

 

Gros moment d'humour pour les historiens ! Je conseille


(Ne parlons pas des Babyloniens, des Perses ou des Grecs, qui doivent avoir des problèmes d'archives aussi puisque tout le monde était musulman dans la région, allons directement aux Romains.

Les Romains ont donc des textes faux et archi-faux, puisque qu'ils ne parlent pas de la conquête d'un pays arabe, mais de la conquête de la Judée dont les habitants sont les Fils d'Israel les judéens.

Idem pour les Byzantins, qui eux, ce sont pris de plein fouet la conquête arabe en 638, et qui ont vu leur domination s'achever.

 

Mais, en même temps, comme Jésus est palestinien et prophète musulman, les chrétiens byzantins étaient de ce fait aussi tous musulmans.

Ce n'est tout de même pas très orthodoxe ni charitable, de la part des fiers conquérants arabes de devoir conquérir une patrie déjà musulmane.

 

Là ou le Monsieur a un peu exagéré sur le thé à la menthe, c'est que : - soit Jésus est un palestinien, soit il est syrien, a moins que la Syrie soit la Palestine et vice et versa. Ce qui est plusque probable.

Mais le must de cette déclaration c'est que Jésus est né maintenant à Nazareth !

 

Il faut donc que nous corrigions tous nos classiques !)

  

 

La bible parle du mot Palestine pour se reférer a la terre d'Israel

Source: Al-Hayat Al-Jadida (Fatah), Nov. 18, 2005

 

"Ils (les chrétiens) lisent dans le livre saint de la Bible le nom de Palestine et le nom réels de nos villages et villes….Nous ne devons pas oublier que le Messie Jésus est palestinien le fils de Marie la palestinienne.

  

(Commentaire de PMW – L'autorité Palestinienne suppose que peu de palestiniens lisent l'hébreu, la Thorah et les évangiles chrétiens. Si ces derniers devaient la lire, ils y apprendraient que Jésus était un juif, qu'à cette époque la Palestine n'existait pas et les noms hébreux utilisés par Israel aujourd'hui, y compris le nom de terre d'Israël sont les noms que l'on trouve dans la Torah.)

 

Et bien oui mais comme tous les chemins mènent à Rome, L'empereur Hadrien celui qui a donné le nom de Palestine à la Judée en 135, a du forcément connaitre les premiers patriarches, a du être esclave en egypte ou.... vivait au temps de Jésus le Palestinien musulman et était bien sur musulman lui même.

  

Jésus le premier palestinien a été tué par les juifs.

Source: Al-Hayat Al-Jadida (Fatah), Jan. 24, 2000

 

Sur la manchette "Nazareth la ville ou les juifs ont assassinés le premier palestinien fils de Nazareth"

  

Donc Jésus n'est plus mort à Jérusalem mais a Nazareth, et né la-bas aussi.

Nous qui avons mis près 2000 ans à nous sortir de cette affirmation de la papauté disant que le peuple juif était un peuple déicide, il va falloir tout recommencer à zéro, avec Mahmoud Abbas, cette fois.

 

 

Coran 9/29

"Ceux qui parmi les gens du Livre ne pratiquent pas la vraie religion

Combattez les jusqu'à ce qu'ils payent directement le tribut après s'être humiliés".

4/46

"Certains Juifs altèrent le sens des paroles révélées, Allah les a maudit à cause de leur incrédulité …, et ceux qu'il maudit, il en fait des singes et des porcs".

5/85…

"Ceux qui nourrissent la haine la plus violente contre les Fidèles sont les Juifs et les idolâtres". 


Et si en fait la bande a Abbas n'était qu'une bande de Juifs falsificateurs de l'histoire, vous y avez pensé a cela ?

A suivre
logoaschkel.info

 

Partager cet article
Repost0

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories