Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 14:29

 

Merci Abraham

 

Ma maison en Israël

 Par Avraham Azoulay Editorial du  leptithebdo

 © 2011 www.aschkel.info

 

La température monte en Israël ; d'ailleurs, ce n'est pas seulement la chaleur mais aussi la vapeur qui monte. Les étudiants sont sortis dans la rue avec leur tente sur le dos. En signe de protestation, ils plantent leurs piquets sur le boulevard Rothschild, dans plusieurs universités et bientôt dans tout le pays. Des vacances originales cette année,  le camping urbain. Finies les discussions et les parties de plaisir, les épreuves de force les remplacent. Le message est clair : de la maisonnette du Cottage à celui des mansardes en location, les prix flambent. En publiant sur Facebook des mouvements de protestations et des appels aux manifestations, la jeunesse israélienne lance ici un vrai défi à toute la société. Une revendication légitime pour plus de justice sociale et une vraie prise de conscience : si ce pays est le nôtre, pourquoi les prix du logement, en vente comme en location sont-ils si élevés ? La réponse est simple : le marché immobilier a pris des allures d'incendie incontrôlé. En l'absence de pompiers, les universitaires ont décidé de se mettre au travail.  Tous pensaient qu'il était normal de construire en Israël, partout et à tout moment. Or, l'offre étant insuffisante, les prix, comme les flammes, s'envolent vers le ciel. 

 

La folle hausse des prix de l'immobilier nous vient directement de cette politique entamée depuis trop longtemps, et qui lie son destin aux pressions des minorités à l'intérieur des terres, et bien sûr aux influences extérieures. "Gelez" qu'ils disaient, et vous aurez la paix ! Ce gel de la construction a entrainé une paralysie générale des décisions, la gêne d'être pionnier sur sa propre terre et nous mène petit à petit vers une vraie guerre, celle-ci, civile. La force vive au sein du peuple gronde : en maintenant la politique de la courbette, vous risquez de perdre le pouvoir. Le défi est lancé : soit, vendre votre âme à l'Occident et céder à ses revendications insensées, soit le retour du peuple juif sur sa terre en propriétaire souverain. En choisissant de favoriser les Arabes et leurs défenseurs anti juifs, les dirigeants d'Israël s'exposent tout simplement à perdre leur place. Ce combat est essentiel. Il relève d'une politique qui dure depuis trop longtemps et qui a privilégié l'antisionisme aux dépens de notre essence même, celle qui consiste à vivre, à construire, à nous défendre et à exister en Juif libre. Les protestations quant aux prix des logements cachent un vrai ras le bol de notre jeunesse et de toutes les générations qui se sentent flouées... En devenant des marionnettes au service de l'extrême gauche, à la merci du boycott arabe, au détriment des élections américaines, nos dirigeants ont cessé, petit à petit, de nous représenter. Le peuple juif aspire à tout autre chose. Il n'a rien à voir avec le printemps arabe, ne se revendique pas non plus en peuple de l'Occident, il exprime une authenticité, une aspiration à la vérité, à la liberté, à l'intégrité. Le sionisme de Herzl, dont nous commémorons l'anniversaire de décès cette semaine, et que certains voudraient voir disparaître, renaît à travers les nouvelles générations.  Libérées de tout complexe, de toute peur, elles rejettent le joug des dominations et des persécutions étrangères. Le message doit être perçu ainsi et vite. Le printemps israélien n'entrainera ni le sang ni la mort, mais fera naître au contraire, les bourgeons, les fruits et la lumière sur toute la planète.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 20:35

 

 

Dossier du mois

 

 

 

Les Pionners d'Israël - l'économie des implantations par George Gilder

 Dossier du mois pour  © 2011 www.aschkel.info

 

miniature-les-pionniers-d-Israel.png

 

Chers lecteurs,

J'ai le plaisir de vous proposer ce passionant document, que vous pouvez diffuser au maximum autour de vous.

Vous pouvez transmettre le lien de l'article que voici

      http://www.aschkel.info/article-les-pionners-d-israel-l-economie-des-implantations-par-george-gilder-79583735.html

ou encore le diffuser dans le format PDF -  Les pionniers d'Israël - L'économie des implantations Les pionniers d'Israël - L'économie des implantations

 

 

Sous la loi arabe, la Palestine fut toujours un somnolent territoire désertique qui n’aurait pu rendre possible le réveil arabe du 20e siècle. La Palestine sans Juifs n’est pas une nation mais une catastrophe !

 

Contrairement à toute la propagande mensongère dont la plupart des médias crédules nous inondent, les politiques économiques et humanitaires audacieuses d'Israël en Judée-Samarie et à Gaza sont parvenues à encourager une résurrection efficace de l’économie des territoires, avec un taux de rétablissement de près de 10% rien qu’à Gaza.

 

Ainsi que George Will le nota de manière acerbe dans un article particulièrement brillant, « la Turquie clame qu’elle apporte de l’aide humanitaire à Gaza, un territoire qui connaît de plus hauts revenus et une meilleure longévité qu’en Turquie même. »

           

Les performances israéliennes inégalées dans l’industrie et la connaissance ont avivé les délires antisémites familiers au sein de toutes les sociétés qui connaissent l’échec économique et moral dans le tiers monde socialiste et islamique, de l’Iran au Venezuela. Ils s’imaginent tous qu’en délégitimant, en démoralisant, en rejetant et, ultimement, en détruisant Israël, ils franchiront une grande étape vers la fin de l’ensemble de l’Occident capitaliste.

           

Pour les Occidentaux les plus évolués, l’obsession djihadiste sur l’annihilation d’Israël peut sembler bizarre et contre-productive. Mais sur l’importance centrale d’Israël, les djihadistes ont raison.

 

Quittant ce qui était l’objectif américain suprême – dissuader une attaque contre Israël et défendre ce pays contre l’ennemi commun – la stratégie américaine est tombée dans l’incohérence totale, errant d’un funambulisme futile et mortel parmi les tribus d’Afghanistan au soutien de l’armée libanaise (c’est-à-dire le Hezbollah) avec du matériel sophistiqué de combat de nuit qui ne visera personne d’autre qu’Israël, au financement des forces palestiniennes de police avec une assistance en équipement et entraînement de l’ordre de 100 millions de dollars, le tout en prétendant devant l’électorat de loin majoritairement pro-israélien que cela allait en réalité garantir la supériorité militaire d’Israël.

 

Cette tentative irresponsable et imprudente d’entretenir une « doctrine impartiale » équilibrée place les Etats-Unis et le Moyen-Orient dans son ensemble sur une voie qui ne peut conduire qu’à une nouvelle guerre, rendue encore plus vraisemblable et plus mortelle par cette politique de Janus dans laquelle les Etats-Unis arment les deux camps.

            Agir sur la base des faits réels et historiques ferait de la paix une perspective bien plus plausible qu’avec un appel de l’administration Obama à un retour au « processus de paix » qui se focalise principalement sur l’expulsion des Juifs des territoires. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 13:18

 

 

 

Vidéo - Ceci est le sionisme !!!

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 05:37

 

 

 

 

Israël, produit d'une acquisition et non d'un vol de la Palestine

par Daniel Pipes
National Review Online
21 juin 2011

http://fr.danielpipes.org/9933/israel-produit-acquisition

Version originale anglaise:Not Stealing Palestine but Purchasing Israel
Adaptation française: Johan Bourlard

Les sionistes ont volé la terre des Palestiniens : tel est le mantra que l'Autorité palestinienne (AP) et le Hamas enseignent à leurs enfants et propagent dans leurs médias. Comme l'explique lePalestinian Media Watch(Observatoire des médias palestiniens), cette prétention revêt une importance capitale : « Le fait de présenter la création de l'État [d'Israël] comme un acte de vol et sa permanence comme une injustice de l'histoire sert de base à la non-reconnaissance par l'AP du droit d'Israël à l'existence. » L'accusation de vol affaiblit également la position d'Israël sur la scène internationale.

Imagerie palestinienne : un requin en forme d'étoile de David dévorant la Palestine.

Mais cette accusation est-elle fondée ?

Non. Paradoxalement, la construction d'Israël constitue pratiquement le mouvement de migration et de création d'État le plus pacifique de l'histoire. Pour le comprendre, il faut replacer le sionisme dans son contexte. Pour faire simple, la norme, dans l'histoire de l'humanité, c'est la conquête. En tous lieux, le pouvoir s'est établi par l'intrusion et presque tous les États ont été créées aux dépens d'un autre. Aucun d'eux ne domine une fois pour toutes et chacun d'eux possède des racines quelque part ailleurs.

Que ce soient les tribus germaniques, les hordes d'Asie centrale, les tsars de Russie ou encore les conquistadores espagnols et portugais, tous ont redessiné la carte du monde. Les Grecs contemporains n'ont que des liens ténus avec les Grecs de l'Antiquité. Qui peut compter le nombre de fois où la Belgique a été envahie ? Les États-Unis ont été créés avec la défaite des Amérindiens. Des rois ont maraudé en Afrique, les Aryens ont envahi l'Inde. Au Japon, le peuple parlant la langue yamato a éliminé tous les autres groupes linguistiques à l'exception de très petites peuplades telles que les Ainu.

Étant donné sa position géographique centrale, le Moyen-Orient a eu plus que sa part d'invasions : Grecs, Romains, Arabes, Croisés, Seldjoukides, Timourides, Mongols et Européens contemporains. Dans la région, lesluttes dynastiquesont provoqué – en Égypte, par exemple – ce même mouvement de conquêtes et de reconquêtes.

Parmi les nombreuses guerres qu'a connues Jérusalem, celle où l'empereur Titus a vaincu les Juifs, en 70 après J.-C., victoire commémorée par la construction d'un arc de triomphe sur lequel sont représentés des soldats romains emportant une menora prise sur le Mont du Temple.

Le pays qui constitue aujourd'hui Israël ne fait pas exception. DansJerusalem Besieged : From Ancient Canaan to Modern Israel(Jérusalem assiégée : de l'antique Canaan à l'actuel Israël), Eric H. Cline écrit à propos de Jérusalem : « Aucune autre ville n'a été, à travers son histoire, l'objet de luttes aussi âpres. » Il étaie cette assertion en dénombrant « au moins 118 conflits différents ayant Jérusalem pour théâtre ou enjeu durant ces quatre derniers millénaires. » Il estime que Jérusalem a été complètement détruite au moins deux fois, assiégée 23 fois, prise 44 fois et attaquée 52 fois. L'AP s'imagine que les Palestiniens actuels descendent d'une tribu de l'antique Canaan, lesJébuséens. En réalité, ce sont en majorité les rejetons d'envahisseurs et d'immigrants à la recherche de perspectives économiques.

Contrairement à ces scènes continuelles de conquêtes, de violence et de bouleversements, les efforts déployés par les sionistes pour s'établir en Terre sainte jusqu'en 1948 apparaissent comme étonnamment doux, comme ceux de marchands plutôt que de soldats. Deux grands empires, l'ottoman et le britannique, ont exercé leur domination surEretz Yisrael. Les sionistes, par contre, étaient dépourvus d'armée. Il leur était impossible de fonder un État par la conquête.

À la place, ils ont acheté des terres. L'acquisition de la propriétédounam par dounam, ferme par ferme, maison par maison, fut au cœur de l'entreprise sioniste jusqu'en 1948. Fondé en 1901 et destiné à l'achat de terres en Palestine « pour aider à la fondation d'une nouvelle communauté de Juifs libres engagés dans un projet actif et pacifique », leFonds national juiffut l'institution-clé, et non la Haganah, l'organisation clandestine de défense fondée en 1920.

Les sionistes se sont également consacrés à laréhabilitationde terres improductives et considérées comme inutilisables. Ils n'ont pas seulement fait fleurir le désert, mais ils ont aussi asséché des marécages, assaini des canaux, mis en valeur des terres abandonnées,boisé des collines arides, dégagé les pierres et dessalé les sols. Les travaux de réhabilitation et d'assainissement réalisés par les Juifs ont fait chuter le nombre de morts liées aux maladies.

Ce n'est qu'après la fin du mandat britannique sur la Palestine en 1948 et la tentative tous azimuts immédiate des États arabes de détruire et d'expulser les sionistes que ces derniers ont pris les armes pour se défendre et continuer à gagner des terres par la conquête militaire. Et même alors, comme le démontre l'historien Efraim Karsh dansPalestine Betrayed(La Palestine trahie), la plupart des Arabes ont fui leurs terres mais très peu d'entre eux l'ont été par la contrainte.

L'histoire contredit lerécit palestinienselon lequel « des gangs sionistes ont volé la Palestine et en ont expulsé le peuple », conduisant à une catastrophe « sans précédent dans l'histoire » (selon un manuel scolaire de l'AP pour les 17-18 ans) ou que les sionistes « ont pillé la terre et les intérêts nationaux palestiniens, et établi leur État sur les ruines du peuple arabe palestinien » (selon un chroniqueur du quotidien de l'AP). Les organisations internationales, les éditoriaux des journaux et les universités répètent ce mensonge partout dans le monde.

Les Israéliens devraient garder la tête haute et faire remarquer que la construction de leur pays s'est faite à partir d'un mouvement qui a été le moins violent et le plus civilisé de tous les peuples de l'histoire. Ce ne sont pas des gangs qui ont dérobé la Palestine mais bien des marchands qui ont fait l'acquisition d'Israël.

Mise à jour, 21 juin 2011. Pour d'autres informations n'ayant pas trouvé place dans mon article, voir mon blog à l'adresse suivante : «Compléments d'information sur les sionistes qui ont acquis Israël et non pas volé la Palestine. »

Partager cet article
Repost0
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 20:53

 

Vidéo - Israël vu des airs

 

Superbe a regarder en plein écran !!!

 


Partager cet article
Repost0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 23:04

 

 

 

 

Remarquable Israël

par Daniel Pipes


13 juin 2011

http://fr.danielpipes.org/blog/2011/06/remarquable-israel


Version originale anglaise: Remarkable Israel


Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

  Soyez le premier de vos amis à indiquer que vous aimez ça.

Les prouesses militaires d'Israël - opérationnelles comme technologiques – sont réputées, mais l'Etat juif avec sa population de 7,7 millions, n'est pas moins impressionnant dans d'autres domaines:

Haute technologie: "Au cours des deux dernières décennies, Israël s'est transformée, de trou perdu à moitié socialiste en une superpuissance de haute technologie. Par rapport à la population Israël est le leader mondial dans le nombre de start-ups de haute technologie et dans la taille de l'industrie du capital à risque. " ("Beyond the start-up nation" , The Economist, 29 décembre 2010)

Musique classique: «Israël est devenue une superpuissance de poche dans les arts, de la façon la plus visible dans la musique classique ... Les Israéliens suivent nettement la tradition classique européenne et c'est devenu l'exportation culturelle la plus notable du pays.». (David P. Goldman, "Pioneers: A mix of passion and tradition makes Israel a classical-musical superpower [Les pionniers: Un mélange de passion et de tradition fait d'Israël une superpuissance musicale classique], Tablet, 21 juillet 2010)

L'Orchestre philharmonique d'Israël.

Population: la population totale d'Israël aujourd'hui se situe entre celle d'Istanbul et celle de Téhéran, mais cela peut changer: "Avec une fertilité constante, Israël aura plus de jeunes d'ici la fin de ce siècle que la Turquie ou l'Iran ... Israël sera en mesure de déployer la plus grand armée de terre dans le Moyen-Orient. " (David P. Goldman, Israël comme puissance hégémonique au Moyen-Orient, Asia Times, le 24 mai 2011)

Energie: ". L'un des plus grands gisements [d'Israël]- 250 milliards de barils de pétrole dans le bassin de Shfela [est] comparable à l'ensemble des réserves de l'Arabie saoudite de 260 milliards de barils de pétrole" En plus de la taille des gisements, les ingénieurs israéliens sont des pionniers des innovations technologiques pour son extraction. (Lawrence Salomon, "Israel's new energy"[la nouvelle énergie d'Israël], Financial Post, 10 juin 2011)

Créativité: «Israël, par habitant, est le pays le plus créatif et novateur sur la surface du globe." (George Gilder, auteur de Israel Test, interviewé dans ""Choosing the Chosen People" [Choisir le peuple élu]», National Review, 30 juillet 2009)

Commentaire: Pour tous les défis qu'a à relever Israël pour être acceptée par les Palestiniens, le voisinage, les musulmans, les gauchistes, les antisémites, les théoriciens du complot, et fanatiques de tous poils, elle a un record éblouissant de réussite.

Partager cet article
Repost0
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 06:55

 

Vidéo - Israël - Bienvenue

 

Message de bienvenue à deux familles qui font leur alyah.

 

A l'ami de Marc.B

A Claude-Salomon

 

et à tous les autres

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 07:49

 

Merci Guitel et Abraham

 

 

Le temps de vivre - par Avraham Azoulay

Edito leptithebdo

pour © 2011 www.aschkel.info

 

Cette semaine, nous célébrons un mariage et un enterrement : Fatah et Hamas s'unissent, Ben Laden, lui, disparaît.  

 

Abou Mazen a choisi son camp, il vient d'épouser au grand étonnement d'un Occident toujours surpris, mais jamais en colère, Ismayil Hanyieh, chef du Hamas, succursale de l'Iran. La situation devenait très embarrassante pour toute la famille. La mariée vieillissait seule et mal, dans un monde de brutes qui ne l'écoutait plus pleurer, et elle voulait un homme fort, un vrai, qui la protège, décide pour elle, et s'installe chez elle, avec tous ses proches.  

 

Quant à Ben Laden, il n'aura fallu que dix ans pour en venir à bout : mieux vaut tard que jamais. Le président des USA est très fier, enfin une vraie victoire pour  le Prix Nobel,  du vrai pacifisme... Il a bien sûr pris soin de rassurer l'Islam, à l'encontre duquel il n'a aucune plainte particulière – comme nous le savons.

 

   "Les leçons de la Shoah n’ont pas été tirées. La haine des Juifs déferle toujours sur le monde, sur le net et dans tous les médias. L’antisémitisme se renouvelle et s’amplifie, et la haine des Juifs vise désormais leur Etat et son droit à l’existence", a affirmé Netanyahu à l'occasion de Yom Hashoah et à l'approche de Yom Hazikaron. 

Nos ennemis se démultiplient et leurs menaces se poursuivent toujours face à l'indifférence du monde, mais  Barouh Achem, les choses évoluent en ce qui nous concerne. Notre pays est devenu fort, notre armée compte les soldats les plus courageux, notre économie est un modèle pour la planète : la lumière d'Israël rayonne partout et fait trembler les ténèbres. Même si nous sommes haïs et jalousés, notre contribution à l'humanité est indéniable. Notre foi nous permet d'affronter les plus grands défis, sans l'influence du doute.

Quelle fierté de pouvoir aujourd'hui, 66 ans après la seconde guerre mondiale, être Juif et vivre libre sur notre terre, parmi notre peuple ! Nous récoltons aujourd'hui les fruits du courage de tous ceux qui se sont battus pour que nous puissions marcher librement en Israël.

Cette année, plus que jamais, nous nous retrouverons tous au Kotel, avec l'ensemble des communautés de tout le pays, le soir de Yom Haatsmaout. Nous dirons merci à D ieu pour ce cadeau reçu il y a 63 ans, et pour nous avoir accordé le mérite de vivre en ces temps uniques . Nous prierons ensemble, et ensuite, les plus fougueux pourront finir la soirée au centre Davidson, dans l'unité et la chanson israélienne.

Vous découvrirez dans ce numéro spécial Yom Haatsmaaout les vœux de quelques-uns de ces francophones particulièrement bien intégrés et impliqués dans notre beau pays. Quant à nous, nous vous souhaitons une très bonne fête et à notre cher Etat d'Israël, un bon anniversaire, et une vie éternelle, pleine de foi et de force.

Partager cet article
Repost0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 17:27

 

 

 

Birkat Cohanim

 

 

 

Anne Marie Antonietti-copie-1

 

TU AS DU PRIX A MES YEUX, ET JE T'AIME !!

Par Anne-Marie ANTONIETTI

 pour © 2011 www.aschkel.info 

Je parlais, hier, avec un ami qui habite en France. Cette conversation m'est apparue très significative et j'ai voulu vous la partager :

- Le jeune grièvement blessé, il y a quelques jours, par une roquette tirée depuis Gaza sur un autobus, a succombé à ses blessures, ai-je dit à mon interlocuteur.

- Quel jeune, m'a-t-il été demandé ? Quel autobus ? Nos medias n'en ont pas parlé.

- Daniel, l'adolescent qui se trouvait dans le bus scolaire israélien, sur lequel des terroristes ont tiré une roquette anti-char, le 7 avril ; roquette comme celles qui étaient transportées d'Iran à Gaza, il y a un mois, dans le bateau heureusement arraisonné par les Israéliens.

- Quel bateau ? Les medias n'en ont rien dit.

- Le bateau Victoria, arraisonné le 15 mars, transportant 50 tonnes d'armes et de missiles, à destination des terroristes de Gaza.

-  Je n'ai rien entendu de tout cela.

- Il y eut déjà d'autres saisies semblables, auparavant. Mais, hélas, beaucoup de bateaux passent les mailles du filet, et les missiles livrés aux terroristes sont tirés sur la population d'Israël ! Cette fois-ci, sur un autobus : bus de couleur jaune, caractéristique des bus de ramassage scolaire, que les Palestiniens ont visé délibérément, puisqu'ils ont tiré un missile anti-char, guidé au laser, pour être sûrs de tuer les enfants ! Quelques minutes auparavant, l'autobus était rempli d'une trentaine d'enfants revenant de l'école !

 

D.ieu merci, les jeunes sont descendus à la station, sinon le missile aurait fait un carnage : il a explosé sur l'arrière du bus. Or, Daniel se trouvait à l'avant, et il a pourtant été mortellement blessé. Le chauffeur aussi a été blessé On ne veut même pas imaginer quel aurait été le massacre effroyable, si le missile avait touché l'autobus avant la descente des enfants…

 

Le Hamas dit avoir tiré ce missile en "réponse… à l'assassinat de 3 combattants" : 3 des terroristes qui n'avaient cessé de lancer des roquettes, ces dernières semaines, sur la population du sud d'Israël… Après l'attaque du bus, 45 roquettes et mortiers ont encore été tirés sur des villes d'Israël. Viser un bus scolaire et des civils, "en réponse" à l'élimination de terroristes tirant des roquettes !!... En oubliant, bien sûr, que leur élimination est seulement la réponse à LEURS agressions incessantes contre Israël !!

 

Mon ami n'avait rien lu ou entendu concernant tout cela, dans les medias de nos pays. Je lui ai alors demandé :

"Et Mohamed Al-Dura, tu en as entendu parler ?" Il rit : "Qui n'en a entendu parler ?" J'ajoutai : "Et de l'excellent film-documentaire produit en Allemagne par Esther Shapira, et diffusé par la télévision allemande ? C'est une enquête extrêmement sérieuse, avec des expertises de spécialistes (balistiques, médicaux, etc…) prouvant que les tirs sur le mur ne provenaient pas des Israéliens, mais de Palestiniens, et que Mohamed Al-Dura n'a pas été tué, puisqu'il n'y avait pas de sang sur ses vêtements, ni sur le mur, ni sous lui ; des expertises montrent même que c'est un autre enfant qui a été transporté à l'hôpital et qui a été enterré, sous les hurlements de haine et de meurtre contre Israël. De ce film et de ces expertises, tu en as entendu parler ?"

Après un moment de silence… "Non, je n'ai rien entendu dire sur tout cela"…

 

Quel est le prix d'une vie ? Quel est le prix de la vie de Daniel, et de tous les enfants qui étaient visés, dans le bus ? La vie d'un Mohamed Al-Dura a-t-elle, seule, un prix, aux yeux de notre monde ? Même si, finalement, l'enfant palestinien n'est pas mort ou, en tout cas, n'a pas été tué par les Israéliens… Cela n'a-t-il pas d'importance ?… Comme les rétractations du juge Goldstone, reconnaissant désormais qu'il s'est trompé et affirmant que les terroristes de Gaza ont pris en otage leur propre population ; ils l'ont exposée délibérément, quand ils tiraient sur les villes d'Israël. Ce sont EUX qui ont cherché à provoquer un carnage !

 

Quel prix a la vie humaine ? Pour nos medias ? Et pour les activistes palestiniens ? Quel prix a la vie, même, de leurs propres enfants, puisqu'ils s'en servent comme boucliers humains pour leur action terroriste, et que l'éducation et l'enseignement prônent seulement la haine des Juifs et l'appel à mourir en "martyrs" pour en massacrer le plus grand nombre !...

 

En tout cas, si les medias du monde ne jugent pas important d'en parler, ou refusent de le faire, pour notre part, nous devons raconter ce qui se passe réellement, à la fois pour rétablir la vérité des faits, autant que nous le pouvons, et aussi pour rendre justice à Daniel et exprimer notre solidarité à sa famille, et à Israël. Nous devons aussi continuer à affirmer, nous aussi, la nécessité du blocus de Gaza, pour contrôler les cargaisons qui y parviennent, afin que puisse enfin cesser cette peur dans laquelle est contrainte de vivre en permanence la population du sud d'Israël. Et que soient évités d'autres assassinats d'enfants, ou de civils !

 

Alors, oui, parlons de lui : l'adolescent qui a été tué s'appelle Daniel VIFLIC. Il avait seulement 16 ans ! Il habitait Bet-Shemesh et était étudiant de yeshiva. Il était l'enfant unique de ses parents, brisés bien sûr par la mort tragique de leur fils. Daniel séjournait dans la région, durant une semaine, pour rendre visite à sa grand-mère, à l'occasion des fêtes de Pessah… Lors de l'attaque du bus, il subit un grave traumatisme crânien, et il tomba dans le coma. Après 10 jours de lutte contre la mort, il a succombé à ses blessures, à l'hôpital Soroka de Beersheva.

 

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a exprimé ses condoléances aux parents brisés. "Avec tout le peuple d'Israël, nous avons prié pour le rétablissement de Daniel. Je sais que rien ne peut vous consoler, mais je veux que vous sachiez que l'Etat d'Israël ne se reposera pas, tant que les assassins de Daniel ne seront pas jugés."

 

Après l'attaque du bus, en 10 jours, plus de 120 missiles et roquettes ont été tirés depuis la bande de Gaza sur le sud d'Israël… Pourtant, bien qu'un adolescent ait été tué, qui en parle ?...

 

L'apologie de la haine des Juifs et de leur massacre a eu pour résultat, aussi, l'horrible massacre de cinq membres de la famille FOGEL, à Itamar, le 11 mars 2011 (les parents et 3 enfants de 11 ans, 4 ans et 4 mois). "Nous sommes venus pour tuer des Juifs" ont raconté les assassins, deux jeunes Palestiniens du village d'Awarta, proche d'Itamar.

 

Mahmoud Abbas avait affirmé qu'aucun Palestinien ne pouvait avoir commis ce massacre. De même, Kais Awad, chef du village d'Awarta, a déclaré ne pas avoir confiance dans les conclusions israéliennes : "je demande une enquête internationale. Ils sont des enfants et ne peuvent avoir commis un meurtre aussi atroce."

 

Ils ont raison de dire qu'il s'agit d'un massacre horrible, et d'"un meurtre aussi atroce". Et pourtant, oui, ces jeunes (de 18 et 19 ans, l'un lycéen et l'autre étudiant) ces jeunes ont effectivement commis cette horreur ! Ils ont reconnu les faits, lors d'une reconstitution. Ils ont même dit n'en éprouver aucun regret ! Et ils ont précisé : "Le bébé pleurait. Nous sommes revenus et nous l'avons tuée, car elle faisait du bruit"… ajoutant que, pour eux, il n'y a aucune différence entre assassiner des adultes et des bébés juifs !  

 

Le service de sécurité intérieure Shin Beth estime que, bien qu'appartenant au mouvement terroriste du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), organisation de la gauche radicale palestinienne, les deux assassins n'ont reçu d'ordre d'aucune organisation, et ont agi de leur propre chef. Six personnes suspectées d'être leurs complices ont également été arrêtées, a précisé le Shin Beth (certaines ont fourni les armes pour l'assassinat, ou les ont cachées après ; d'autres ont aidé à brouiller les pistes…).

 

L'un des deux terroristes, Amjad Mahmad Uwad, affirme avoir commis ce massacre dans le but de "mourir en martyr". Selon Kol Israël, il déclare n'avoir pas remarqué la présence des 2 autres enfants Fogel, dans la maison. Si nous l'avions su, nous n'aurions pas hésité à les tuer aussi, a-t-il précisé…

 

Quant à Hakim Maazan Niad Awad, il avait déjà poignardé plusieurs jeunes, au cours d'une rixe, en octobre 2010. Son père est membre du FPLP et a purgé une peine de 5 ans de prison prononcée par l'Autorité palestinienne, à la fin des années 90, pour meurtre : "pour sauver l'honneur de la famille", il avait tué une cousine, et avait brûlé son corps… L'oncle d'Hakim, Djibril Awad, également membre du FPLP, était impliqué dans l'attentat terroriste survenu, déjà à Itamar, en 2002 : la femme et les 3 enfants de Boaz Shevo, officier de sécurité, avaient été assassinés dans leur maison. En 2003, Djibril Awad a été tué, au cours d'un échange de tirs avec Tsahal.

 

Le Premier Ministre B.Netanyahou a félicité le Shin Beth pour son travail, dans l'enquête ; "important travail… qui rappelle que nous n'accepterons pas le meurtre de notre peuple, que ce soit en Judée-Samarie, dans la bande de Gaza ou ailleurs."

 

Le porte-parole de Tsahal, Avital Leibovitz, a déclaré que "le meurtre de 5 membres d'une famille constitue très clairement un crime de guerre. Toutes les limites ont été franchies".

 

Le Conseil de Yesha (représentatif des localités juives de Judée-Samarie) a, lui aussi, félicité le Shin Beth. Il a affirmé que "l'Autorité palestinienne, qui mène une campagne d'incitation à la haine contre Israël et ses habitants, est responsable de l'atmosphère meurtrière qui a conduit à cet horrible massacre."

 

Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman a appelé "les chefs des partis de gauche, des partis arabes, les responsables des droits de l'homme et certains grands journalistes à faire leur mea culpa après les aveux des terroristes. Toutes ces personnes, qui se sont précipitées pour mettre la responsabilité de cet acte barbare sur les habitants juifs de Judée-Samarie et les salir aux yeux de l'opinion publique doivent aujourd'hui faire une sérieuse introspection." En effet, ils avaient tous expliqué, voire même justifié, cet horrible assassinat par les soi-disant "exactions des Juifs de Judée-Samarie envers les Arabes palestiniens". Or, les deux terroristes ont déclaré "qu'ils ont voulu tuer des Juifs et mourir en shadid (martyr), sans lien aucun avec une vengeance quelconque", ajoutant "qu'ils ne regrettaient rien de leur acte" : ils voulaient tuer des Juifs, et leur âge n'avait aucune importance.

 

La vie d'un autre Israélien n'a pas beaucoup de prix, non plus, aux yeux du monde : GUILAD SHALIT (Franco-Israélien) est otage des terroristes du Hamas depuis déjà 1760 jours ! Il a maintenant 24 ans. Il a été kidnappé sur le sol israélien, le 25 juin 2006, par un commando de 3 groupes armés palestiniens, dont l'un relevant du Hamas. Depuis son enlèvement, seules 2 lettres et une vidéo sont parvenues à ses parents, Noam et Aviva Shalit. Aucune visite de la Croix Rouge ne lui a été accordée, et les dernières informations officielles le concernant remontent à octobre 2009.

 

Le Hamas exige toujours, en échange de Guilad, la libération d'un millier de prisonniers palestiniens, dont plusieurs sont responsables d'attentats suicides et se disent prêts à mettre Israël à feu et à sang, s'ils étaient libérés...

 

Le négociateur en chef pour la libération de Guilad, Hagaï Hadas, ayant démissionné de son poste, il y a quelques jours, en raison d'"obligations familiales", B. Netanyahou a nommé pour le remplacer David Maidan, haut responsable du Mossad (service secret israélien).

 

On a pu constater, cette semaine, que pour les terroristes palestiniens, même la vie de leurs "amis" et de ceux qui soutiennent leur cause, n'a pas grande importance : elle peut devenir à tout moment une simple monnaie d'échange, susceptible d'être tout bonnement supprimée, si elle ne leur sert à rien : un militant pacifiste italien, membre du mouvement pro-palestinien International Solidarity Mouvement (ISM), avait été enlevé par un groupe salafiste de Gaza. Dans un communiqué à Ismaël Haniyeh, ce groupe exigeait la libération de tous les salafistes détenus dans les prisons du Hamas ; et, en particulier, celle d'Abou Walid al Maqdisi, leader des groupes Tawid et Jihad, affiliés à Al-Qaeda.

 

Le communiqué précisait "si vous ne répondez pas à nos demandes dans les 30 heures à partir de 11h00 ce 14 avril, nous exécuterons le prisonnier". Dans une vidéo de 3 minutes, Vittorio Arrioni était exposé les yeux bandés, une main lui tirant la tête par les cheveux, face à la caméra. Le texte arabe disait également "l'otage italien est entré dans notre pays pour y répandre la corruption", et l'Italie elle-même était qualifiée "d'état d'infidèles"…

 

Mais le Hamas a refusé les libérations exigées. Et Vittorio Arrigoni, âgé de 36 ans, fut assassiné. Il fut retrouvé pendu dans une maison du nord-ouest de Gaza, quelques heures après l'annonce de son enlèvement. Il vivait et travaillait dans la bande de Gaza depuis près de 3 ans.

 

Pendant ce temps, d'autres militants pro-palestiniens, français cette fois, organisent la campagne "Un Bateau Français pour Gaza". Un chargé de communication de cette campagne, interrogé par Guysen, explique que le bateau français partira de Marseille le 15 mai prochain ; cette action s'inscrit dans le cadre d'une initiative européenne ; les organisateurs comptent sur un total de 10 à 15 bateaux, et environ 2.000 personnes. Il s'agirait d'une mission avant tout "humanitaire" (apporter du matériel médical et de construction), mais il reconnaît que les donateurs n'ont aucune idée de ce qui se passe réellement à Gaza.

 

Pourtant, dans le site internet de l'organisation, on peut lire que le but est en réalité politique : il s'agit de "briser le blocus" israélien qui vise à "étrangler la population de Gaza". Certains participants veulent même "amener la paix dans la région". Objectif totalement insensé, puisque la guerre vient des terroristes et de leur pluie incessante de missiles contre Israël ! Or, le blocus sert, justement, à empêcher l'entrée à Gaza d'armement, et de ces missiles ! Objectif insensé, aussi, parce qu'Israël laisse entrer quotidiennement, à Gaza, aide humanitaire, biens médicaux et de construction. Quant à la situation économique : si le Hamas ne détournait pas les fonds internationaux pour financer son terrorisme, l'aide de nos pays parviendrait réellement à la population, depuis déjà des dizaines d'années ! Il n'y aurait même plus besoin d'aide, depuis bien longtemps ! Et il n'y aurait jamais eu de blocus !!

 

Tous ces projets pour "briser le blocus de Gaza" sont une très dangereuse utopie. Il suffit de voir les 50 tonnes d'armement et missiles du bateau Victoria, ainsi que les missiles et roquettes tirés quotidiennement contre Israël, et finalement la mort tragique de Daniel, pour comprendre cette simple évidence !!

 

Lors d'un séminaire consacré au printemps arabe, Alain Juppé, chef de la diplomatie française, a déclaré que la France et l'Union Européenne vont œuvrer durant les prochains mois à la promotion de la création d'un Etat palestinien démocratique aux côtés d'Israël (nos pays sont bien naïfs, s'ils pensent que cet Etat éventuel sera démocratique ! Et s'ils croient que les Arabes se contenteront de ce nouvel Etat, laissant Israël jouir tranquillement du sien !... Ce serait contraire à toutes les déclarations par lesquelles ils ne cessent d'affirmer qu'ils veulent "toute la Palestine occupée", c'est-à-dire y compris le territoire d'Israël !) Alain Juppé a ajouté que la France veut réunir, d'ici 2 mois et demi, une conférence des pays donateurs de l'Autorité palestinienne.

 

Salem Fayyad, premier ministre palestinien, a déjà demandé 5 milliards de dollars supplémentaires, afin de développer un Etat palestinien. En réunion à Bruxelles, avec des donateurs, il a exposé son plan de développement…

 

Quant à Binyamin Netanyahou, il s'est dit préoccupé par l'émergence en Egypte d'un régime hostile à Israël. En effet, à plusieurs reprises, des responsables égyptiens ont récemment qualifié Israël d'"ennemi".

 

Nous pouvons prier ardemment pour que D.ieu garde Israël et sa population !! Et aussi, bien sûr, pour les 3 enfants Fogel ayant échappé au massacre de leur famille ; pour les parents de Daniel ; pour les parents de Guilad, et pour que Guilad revienne très bientôt à la maison, sain et sauf !!

 

Qu'Il vous bénisse aussi, vous qui m'avez fait l'amitié de me lire.

 

Heureusement, l'important n'est pas d'avoir l'attention et la faveur des hommes, des medias et des nations du monde.

L'essentiel est de voir à quoi, et à qui, le TOUT-PUISSANT, LUI,  accorde du prix :

 

"Ainsi parle maintenant l'Eternel, qui t'a créé, ô Jacob !

Celui qui t'a formé, ô Israël !...

Parce que tu as du prix à Mes yeux,

Parce que tu es honoré et que Je t'aime,

Je donne des hommes à ta place, Et des peuples pour ta vie.

Ne crains rien, car Je suis avec toi ;

Je ramènerai de l'orient ta race,

Et Je te rassemblerai de l'occident…".

 (Esaïe chapitre 43)

 

"Moi, Je ne t'oublierai point.

Voici, Je t'ai gravé sur Mes mains ;

Tes murs sont toujours devant Mes yeux….

Je combattrai tes ennemis et Je sauverai tes fils.

Je ferai manger à tes oppresseurs leur propre chair ;

Et toute chair saura que Je suis l'Eternel, ton sauveur,

Ton rédempteur, le puissant de Jacob."

(Esaïe 49) 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 19:05

 

Un énorme merci à notre ami Dominique pour toutes ses actions envers nos amis africains. C'est avec des gens comme cela qu'on gagne !

 

Un immense hommage à Yonathan Netanhyahu

 

 

Israël marque des points en Afrique. En Ouganda, 2 millions de personnes bénéfécieront de 11 nouveaux barrages et réservoirs.

Par Dominique BOURRA

35 ans après l’opération Yonathan menée par Israël contre le dictateur ougandais Idi Amin Dada sur l’aéroport d’Entebbe (ici), Mekorot la compagnie des eaux israéliennes (ici) signe un très gros contrat avec le gouvernement ougandais. Selon le président de Mekorot cité par le journal en ligne Globes, cet accord revêt une importance politique et économique capitale. Mekorot y voit les prémices d’un déploiement vers d’autres pays (le marché commun de l’Est africain regroupe à lui seul 150 millions de consommateurs). Le premier projet sera lancé dans le nord-est de l’Ouganda dans le district aride de karamoja (taille d’Israël) près de la frontière soudanaise.

Des dizaines de millions de dollars seront investis par le gouvernement ougandais pour la construction de plusieurs retenues d’eau et réservoirs. Deux millions de personnes bénéficieront à terme des réalisations israéliennes dans la région. Des sous-traitants locaux  agiront sous la supervision technique et la gestion de Mekorot qui leur transmettra son savoir-faire et de la technologie. Le président de Mekorot voit là une mission pour sa société en Afrique avec un impact positif sur les relations bilatérales israélo-ougandaises. Dans la foulée, une usine de retraitement des eaux pourrait être construite prochainement à Kampala dont les eaux usées sont aujourd’hui rejetées dans le lac Victoria. (A lire également en contrepoint l’article de NanoJV relatif à la visite l’an dernier du président iranien en Ouganda ici).

  Dominique Bourra, CEO NanoJV.

Copyrights Nanojv: http://nanojv.com

Partager cet article
Repost0

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories