Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 16:35

 

 

 

S.Péres à la Maison Blanche et sur CNN en tant que....???.

 

Par Claire Dana-Picard

 

Le président de l’Etat Shimon Pérès, en voyage officielle aux Etats-Unis, a été reçu mardi soir à la Maison Blanche par le président américain Barack Obama. Au cours de l’entretien, qui a duré 45 minutes, Obama a assuré son interlocuteur que les USA empêcheraient toute campagne visant à délégitimer Israël dans les institutions internationales.

En outre, il a pris l’engagement formel que son pays n’imposerait aucune solution diplomatique au Proche-Orient à laquelle Israël s’opposerait. Mais le président américain a quand même ajouté que les pourparlers de « paix » entre Israël et les Palestiniens devaient être suivis de résultats concrets.

A l’issue de la rencontre, Obama a déclaré à la presse : « Nous avons eu une conversation très animée qui a porté sur les événements du Proche Orient. Nous sommes convenus que vu les transformations qui s’opèrent à l’heure actuelle dans le monde arabe, il est urgent, plus que jamais, de trouver un réglement de paix au Proche-Orient ». Pérès, de son côté, a souligné qu’il avait discuté notamment avec son hôte des moyens d’aider « les forces positives » du monde arabe.

Shimon Pérès a exposé au président Obama ses vues sur le conflit et les solutions qu’il préconise, présentées au préalable, a-t-il précisé, au Premier ministre avant son départ pour Washington. Les deux hommes ont bien entendu évoqué également la question du nucléaire iranien et Pérès a alors insisté sur la nécessité d’alourdir les sanctions contre Téhéran.

Et puis, comme on le sait, Pérès a réclamé la libération de Jonathan Pollard, comme il l’a promis à Esther Pollard qu’il a rencontrée juste avant de prendre l’avion pour les Etats-Unis. Il a précisé qu’il avait fait cette démarche « pour des raisons humanitaires » et avait parlé aussi de Guilad Shalit. Obama s’est contenté d’écouter et n’a pas réagi à cette requête.

D’autres sujets ont été abordés : le réarmement de la Syrie par la Russie et l’acquisition d’avions furtifs par l’armée de l’Air israélienne. Pour l’ambassade d’Israël à Washington, l’entretien s’est déroulé de façon satisfaisante.

 

 

Par Shraga BLUM

 

Une fois de plus, le Président Shimon Pérès, en visite aux Etats-Unis, a quitté ses habits présidentiels pour revêtir ceux qu’il n’a en fait jamais quittés : celui d’un invétéré militant politique incapable de reconnaître qu’il s’est trompé de route.
Lors d’une interview qu’il a accordée à la chaîne CNN, Shimon Pérès a cru bon de dire « qu’Israël était prêt à un changement sur le plateau du Golan (sous-entendu, le donner aux Syriens), mais sans que les Iraniens en prennent le contrôle ». On reconnaît là l’argumentaire qui est désormais celui d’une bonne partie de la classe politique – Likoud y compris – qui a abandonné le concept de « droits » pour se reporter sur l’exigence – fragile et versatile – de la sécurité. Pérès a voulu montrer patte blanche en voulant convaincre le journaliste « qu’Israël étaient toujours prêt à la paix avec Damas, et que tous les chefs de gouvernements précédents s’étaient dit prêts à renoncer au Golan en contrepartie d’une paix réelle ». Il a rappelé le fameux « Pikadon » (gage, promesse) fait par Itsh’ak Rabin au président Hafez El-Assad, bien que des études récentes détruisent ce mythe, et attestent que le Secrétaire d’Etat US de l’époque, Warren Christopher avait trompé Rabin en transmettant à Assad un message auquel l’ancien Premier ministre israélien ne souscrivait pas.
Pérès a tout de même dit « que la Syrie devait choisir entre la paix d’un côté, et l’Iran et le Hezbollah de l’autre ». A nouveau, son « sens prophétique » s’est fait jour, comme lorsqu’il promettait un « Nouveau Moyen-Orient » après les accords d’Oslo, quand il déclarait au journaliste de CNN « qu’un régime démocratique en Syrie serait le meilleur pari pour un futur pacifique ». Jusqu’à présent, aucune des révolutions arabes n’a engendré de démocratie, et ce n’est sûrement pas la Syrie qui ouvrirait le bal dans cette direction!
Autre volet où le Président-militant a su merveilleusement lire la carte : l’Egypte. Faisant abstraction du net virage qu’opère actuellement l’Egypte envers Israël depuis le changement de pouvoir, Pérès craint « que l’impasse actuelle du processus de paix ne porte atteinte aux relations israélo-égyptiennes ». Autrement dit, Israël porterait une responsabilité dans la dégradation des rapports entre les deux pays !
Mardi, le Président israélien avait rencontré son homologue américain, Barack Obama, et dans l’interview à la CNN, il déclarait : « Les Israéliens qui n’aiment pas Obama se trompent ! ». Eh oui, il n’y a que lui qui ne s’est jamais trompé. « Parfois le Président Obama ne nous parle pas sur un ton fleuri, mais nous ne comprenons pas toujours en profondeur ses intentions », rajoutait Shimon Pérès.
Il doit encore rencontrer le vice-président Joe Biden, des membres du Congrès américain, avant de se rendre à New York où il aura des entretiens avec les ambassadeurs des pays membres du Conseil de Sécurité ainsi qu’avec Ban ki-Moon, Secrétaire général de l’ONU.
Encore de belles déclarations en perspective.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 12:16

 

GOLDSTONE - Communiqué de Benyamin NETANYAHU au Conseil des Ministres du 03/04/2011

 

Communiqué du Cabinet du Conseil des Ministres

(Communiqué par le Secrétariat du Cabinet) 3 avril 2011

Adaptation Dominique Kahtan

pour  © 2011 www.aschkel.info

http://www.mfa.gov.il/MFA/Government/Communiques/2011/Cabinet_communique_3-Apr-2011.htm

 

Remarques du Premier Ministre Benyamin Netanyahu

 

Goldstone a confirmé ce que nous savions depuis toujours, à savoir que  nous avons toujours dit la vérité, qu'Israël n'a jamais attaqué délibérement des civils et que nos enquêtes et nos instances de contrôle sont au niveau des critères internationaux les plus élevés.

"Il est rare de voir ceux qui propagent des diffamations se rétracter. Et pourtant, c'est ce qui s'est passé dans le cas du Rapport Goldstone. Goldstone a confirmé que nous avons toujours dit la vérité- qu'Israël n'avait jamais attaqué délibérement des civils et que nos enquêtes et nos instances de contrôle sont au niveau des critères internationaux les plus élevés. Contrairement au  Hamas, qui, lui, a attaqué et tué des civils intentionnellement et,  n'a, bien sûr, jamais mené aucune sorte d'enquête.  Ceci nous amène  à appeler  à l'annulation  immédiate du rapport Goldstone.

 

J'ai demandé à Yaakov Amidror, qui est à la tête du Conseil pour la Sécurité Nationale, de convoquer et tenir une réunion extraordinaire des délégués des Ministères des Affaires Etrangères,  de  la Justice et de la Défense  pour trouver une formule et prendre les mesures nécessaires pour contrer, inverser et minimiser les dégâts occasionnés par cette campagne de dénigrement entreprise contre l'Etat d'Israël. Leurs recommandations doivent me parvenir dans ces prochains jours.

Nous agirons sur plusieurs fronts et  en particulier sur le front de la diplomatie publique,  en engageant la communauté internationale et l'ONU à exiger que justice soit faite à l'Etat d'Israël.

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 08:13

Philippe Karsenty - En Israël de lundi à jeudi: conférences à Ashdod, à Jérusalem et à Nétanya / des nouvelles de la campagne

 

Chers amis,

 

Je serai en Israël ce lundi 4 avril et je resterai jusqu’à jeudi après-midi.
Vous pourrez me joindre au numéro de téléphone habituel : 054 924 35 61

 

- Lundi soir à 20h, je ferai une présentation al Dura à Ashdod à l’Espace Francophone au 27, Rehov Ha’Orguim – Immeuble Golden Tower, 1er étage. 
Entrée libre.

 

- Mardi soir à 20h, je ferai une réunion chez un ami à Jérusalem (quartier de Pisgat Zeev).
Le nombre de place étant limité, je vous remercie de bien vouloir réserver vos places en envoyant un message à : philippe@karsenty2012.com
Vous serez informé de l’adresse de la réunion par retour d’email.

 

- Mercredi soir à 20h, je ferai une réunion publique à Natanya au Park Hotel– 7, rue David Hamelech. 
Entrée libre.

Pour suivre les dernières nouvelles de la campagne et de l’affaire al Dura, je vous invite à lire ces articles :

-        Des étoiles de toutes les couleurs...

-        Karsenty running for French Parliament 

-            Députés des Français de l’étranger : les choix contestés de Sarkozy ; Claude Goasguen y déclare : « Valérie Hoffenberg est trop pro-palestinienne pour nous représenter en Israël ».

Pour suivre ma campagne, rejoignez le groupe Facebook qui a été monté à cet effet.
Pour me suivre sur Twitter, cliquez ici.


Amitiés et à bientôt,

 

Philippe Karsenty - www.karsenty2012.com

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 09:49

Merci Guitel, Merci Avraham

 



 

Philippe Karsenty- Interview : peut-être le premier député des Français d’Israël !

Par Avraham Azoulay

pour © 2011 www.aschkel.info

 

 


Lire aussi

>Philippe Karsenty présente sa candidature aux éléctions de Juin 2012 - Par Philippe Karsenty

http://www.aschkel.info/article-philippe-karsenty-presente-sa-candidature-aux-elections-de-juin-2012-70005050.html

 



 

Au mois de juin 2012, une nouvelle catégorie de députés va être élue à l'assemblée nationale française : ils représenteront les Français résidant à l'étranger. Les Français d'Israël auront, eux aussi, à choisir parmi plusieurs candidats. Philippe Karsenty sera l'un d'entre eux. Connu pour son combat sans relâche dans ce qui est devenu « l'affaire Al-Dura », il nous en dit plus sur ces élections et sa candidature.

Le P'tit Hebdo : Expliquez-nous plus précisément. Des députés seront élus par les Français de l'étranger pour les représenter à l'Assemblée Nationale en France ?

Philippe Karsenty : Pour la première fois, les Français qui vivent à l’étranger (ainsi que ceux qui ont la double nationalité) vont pouvoir élire des députés à l’Assemblée Nationale française. Les Français d’Israël (regroupés avec les Français d’Italie, de Grèce et de Turquie) auront donc la possibilité d’être représentés au Parlement français par un député qui défendra leurs intérêts, tant politiques et médiatiques que quotidiens.

Lph : Quel est l'intérêt pour un Français de Netanya ou de Jérusalem d'être représenté par un député en France ?

P.K : C’est une chance unique d’avoir enfin quelqu’un qui portera un message fort de défense d’Israël tout en ayant la légitimité de représenter les Français (ou binationaux) d’Israël. En ce sens, sa voix sera entendue fortement dans l’univers politique et médiatique français, mais aussi sur la scène internationale. Lorsque Israël sera un sujet de débat, comment les médias pourront-ils ignorer ce député ? Par ailleurs, les Français d’Israël, comme ceux des autres pays où vivent des Français, ont des besoins quotidiens pratiques qui ne sont que rarement pris en compte par le législateur français. C’est aussi cela qu’il faudra savoir prendre en compte. Et pour mieux comprendre ces problématiques, je vais aller à la rencontre des Français de l’étranger dans tous ces pays pour les écouter, comprendre quels sont leurs éventuels problèmes fiscaux ou sociaux, liés à leur double nationalité, et faire en sorte que les procédures administratives soient simplifiées.

Lph : Pourquoi vous présentez-vous ?

P.K : J’ai choisi de me présenter à cette élection dans le prolongement de mon activité politique en France [Philippe Karsenty est maire-adjoint de Neuilly] mais aussi de mes combats liés à la défense d’Israël dans l’univers politique et médiatique français. Je pense que ce que j’ai fait dans le cadre de l’affaire Al Dura montre que je ne baisse pas facilement les bras, même quand le combat est difficile. J’ai aussi démontré que l’on peut gagner une bataille difficile quand on défend un bon dossier de façon professionnelle. Le combat pour Israël ne se mène pas en cherchant à être gentil avec nos adversaires. Il faut les convaincre, sinon les vaincre par la puissance de la vérité et de la justesse de nos arguments. Je vous certifie que quand je serai élu, je serai ferme sur les positions qui seront à défendre !

Lph : Quelles sont les conditions pour pouvoir voter ?

P.K : Il faut être français, ou binational, et s’être inscrit aux consulats de Tel-Aviv, de Jérusalem ou de Haïfa d’ici la fin de cette année 2011. L’élection aura lieu en juin 2012 mais les listes électorales seront closes au 31 décembre 2011. Il faudra donc rapidement s’inscrire dans les consulats français (ceux qui ont déjà une carte consulaire sont automatiquement inscrits sur les listes électorales) pour pouvoir aller voter en 2012 et peser sur cette élection. Malheureusement, on a pu constater que les Français d’Israël se déplacent peu pour voter aux élections liées à la France. Il faut changer cette habitude et se mobiliser. Sinon, ce seront les électeurs d’Italie et de Turquie qui choisiront votre député au Parlement. Seriez-vous heureux si votre député était un ami des Islamistes turcs au pouvoir actuellement ? Si vous ne vous occupez pas de la politique, c’est la politique qui s’occupera de vous !

Lph : Nous connaissons Philippe Karsenty pour son combat sans répit pour que la vérité sur l'affaire Al Dura éclate. Y a-t-il du nouveau ou l'affaire est-elle aux oubliettes ?

P.K : L’affaire évolue très favorablement. Pendant longtemps, j’ai été isolé, tant en France qu’en Israël où personne ne voulait voir la vérité. J’ai gagné mes procès en France contre France 2 et Canal +. Puis, j’ai convaincu progressivement des intellectuels et le personnel politique français. Je suis très confiant car j’observe que le gouvernement israélien ne se laisse plus manipuler par certains médias occidentaux qui diffament Israël. J’ai bon espoir de voir les autorités israéliennes prendre prochainement des sanctions contre France 2 et Charles Enderlin. Ce dernier partira à la retraite dans quelques mois. Ce serait une honte s’il pouvait se retirer sans avoir été sanctionné. Et même si cela arrivait, je continuerai le combat pour la vérité et pour l’Histoire.

Lph : Vous semblez porter le drapeau d'Israël dans cette affaire. Quelles sont vos positions personnelles par rapport à la politique israélienne ? 

Lph : Si vous me le permettez, je souhaite corriger cette affirmation. Le combat Al Dura est un combat français pour l’essentiel, même si cette affaire a eu des conséquences désastreuses en Israël qui justifieraient qu’Israël se mobilise un peu plus. Néanmoins, quand la TV publique française ment, c’est le citoyen français qui est trompé. C’est la démocratie française qui est malade. Malade du mensonge qui devient la règle en France. Malade de son antisémitisme qui se cache derrière ce qu’ils appellent de « l’antisionisme » qui devient banal dans les médias français. Oh bien sûr, vous entendez certains juifs très connus hurler contre Marine Le Pen. En revanche, où sont ces gens-là quand les pseudo-intellectuels français et certains hommes et femmes politiques français unissent leurs voix aux boycotteurs d’Israël ?

Pour ce qui concerne la politique israélienne, je suis un légitimiste. Vous êtes citoyens d’une démocratie, vous avez des dirigeants élus et je ne me sens pas le droit de vous dicter vos choix. Que penseraient nos amis italiens, turcs, ou grecs, si je venais me mêler à leurs joutes politiques ? Je suis toujours surpris quand j’entends des Français tenter de dicter leurs choix aux Israéliens. S’ils veulent le faire, qu’ils viennent habiter en Israël et participer au débat démocratique israélien !

Quand j’entends nos bonnes consciences et nos hommes politiques français venir donner des leçons à Israël, je trouve cela grotesque.

Au Proche-Orient, Israël est, et devrait être perçu comme le seul paysdémocratique, fiable et stable, dans lequel les droits universels sont protégés, et où les droits des minorités sont garantis.Et pourtant, c’est Kadhafi et Bachar el Assad qui ont été récemment reçus avec tous les honneurs en France…

 

Lph : Vos positions sont intéressantes mais, petit problème, vous n’habitez pas Israël !

P.K : En effet, pas plus que je n’habite la Turquie, l’Italie ou la Grèce. Le travail d’un député français se fait au quotidien en France, à l’Assemblée Nationale où il faut être présent pour défendre ceux que l’on représente.

Lph : Et vous ne parlez pas l’hébreu !

P.K : C’est vrai, ou si mal, tout comme je ne parle ni l’italien, ni le grec, ni le turc. Encore une fois, permettez-moi de vous rappeler que le rôle d’un parlementaire français est d’agir au Parlement français, de savoir bien s’exprimer en français à l’Assemblée Nationale et dans les médias français et anglo-saxons qui ne manqueront pas de solliciter ce représentant des Français d’Israël et des autres pays. Et pour cela, je pense être qualifié pour le faire. Je fais régulièrement des conférences en France et dans le monde entier où j’ai l’habitude de débattre en français, en anglais ou en espagnol.

Lph : Ne craignez-vous pas que certains pensent que votre travail communautaire vous a servi de marche-pied pour d’autres fonctions ?

P.K : Je suis obligé de vous contredire car je n’ai jamais eu ou recherché de position communautaire. Cherchez bien, vous verrez que je ne me suis fait élire dans aucune organisation du monde communautaire juif. Certains pourraient considérer que c’est une faiblesse. J’ai tendance à penser le contraire dans le cadre de cette campagne et pour les batailles à venir. Les seules élections auxquelles je me suis présenté sont des élections françaises, et c’est ce qui m’a permis, après une campagne difficile, de devenir maire adjoint de Neuilly-sur-Seine en 2008. Je respecte le travail communautaire mais je pense que le combat pour Israël et le peuple juif se situe à l’extérieur de la communauté, là où elle est attaquée… même s’il est vrai que parfois, les attaques venues de l’intérieur sont aussi dangereuses ! Je souhaiterais ajouter que c’est parce que j’ai pu consacrer la quasi-totalité de mon temps à ce combat, sans m’encombrer des jeux communautaires, que nous sommes en train de faire triompher la vérité de l’affaire Al Dura. J’ai donc le sentiment de rester dans mon domaine de compétence dans cette campagne où il ne s’agira pas seulement d’être élu, mais aussi de savoir manœuvrer dans le monde politique français afin d’atteindre des objectifs difficiles. Etre élu sera une chose, il faudra aussi savoir « faire le job » ! C’est pour cela que je conçois cette future activité comme le prolongement naturel de mon action politique et médiatique.

Lph : Vous partez à cette élection sans le soutien d’un parti politique. Est-ce un choix délibéré ?

P.K : Absolument. De nombreuses personnes m’ont suggéré d’obtenir l’investiture d’un parti politique français. Je crois que ce serait une faiblesse car je ne serais alors qu’un pion parmi tant d’autres. Les états-majors des partis dominants n’ont besoin que de figurants pour faire masse. Ma détermination m’a permis de mener, avec d’autres, des combats difficiles et que certains considéraient comme perdus d’avance. J’ai pu avancer parce que je n’étais entravé par aucun parti, par aucune institution, par aucune structure dont les intérêts seraient venus gêner mon action. Et puis, quand on observe les positions politiques des partis français vis-à-vis d’Israël, ça ne donne vraiment pas envie…

Lph : L’UMP envisage de présenter Valérie Hoffenberg, la représentante du Président de la république au Proche-Orient. Que vous inspire cette candidature ?

P.K : C’est une candidature habile qu’il faut sérieusement considérer. Cette candidate bénéficiera du soutien d’une partie de la machine UMP, ainsi que de ceux que la politique arabe de la France satisfait. N’oubliez pas qu’elle travaille au Quai d’Orsay. Elle aura donc ces relais actifs qui défendront la diplomatie française hostile à Israël dont elle est la plus pure représentante. Bien sûr, elle maniera le double langage pour faire croire aux naïfs qu’elle défendra aussi Israël. La plus belle réponse à cette candidature a été donnée par Claude Goasguen, le député français le plus actif dans la défense d’Israël, lorsqu’il a déclaré : « Valérie Hoffenberg est trop pro-palestinienne pour représenter l’UMP en Israël ». Si elle venait à être élue, ce serait certainement la fête à Ramallah ou en Turquie... mais pas à Jérusalem !

 

Philippe Karsenty sera en Israël du 4 au 7 avril pour lancer sa campagne électorale

Dans ce cadre, il participera à des réunions publiques à :

Ashdod

Le lundi 04 Avril

Espace Francophone

27 Ré'hov Ha'Orguim

Immeuble Golden Tower

1er étage 

 

Soirée à Jérusalem

 Mardi 5 avril : pour obtenir des détails,

écrire à philippe@karsenty2012.com

 

Netanya :

Mercredi 6 avril à 20h

au Park Hotel – 7, rue David Hamelech NATANYA


Partager cet article
Repost0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 11:02

 

 

 

« La réponse d’Israël aux tirs de roquettes est trop molle”.

 

Des officiers de Tsahal s’interdisent de critiquer le gouvernement, mais affirment qu’Israël devra payer le prix pour la façon qu’il choisit de répliquer aux tirs de roquettes depuis Gaza. « Le Hamas est sorti plus fort du dernier conflit », disent certains officiers.

Shmulik Hadad

 Adapté par Marc Brzustowski

 

Pour © 2011 lessakele  et © 2011 aschkel.info

      ynetnews

 

Tags : Terrorisme,_Nazislamisme,_Djihad_mondial,_terrorisme_palestinien


Des officiers de Tsahal ont admis, dimanche, qu’Israël  avait perdu plusieurs points dans sa confrontation au Hamas et aux groupes terroristes, du fait de sa façon de répliquer aux récents tirs de roquettes. « On a besoin d’analyser minutieusement comment les choses se sont déroulées ici et espérer que nous n’aurons pas à payer un tribut plus lourd pour le choix de cette manière d’agir dans un futur proche », a déclaré un officier à Ynet.

 

Alors que Tsahal doit encore analyser pleinement les récents évènements à la frontière sud, on peut entendre des voix en provenance de l’armée très critiques envers la réponse « trop molle » d’Israël aux tirs de roquettes contre trois villes israéliennes importantes.  

 

Plusieurs officiers pensent que le 'Hamas   est ressorti plus fort du conflit.

 

 

“Après l’opération “Plomb Fondu”, une équation très claire était créée, selon laquelle Tsahal répliquait de façon disproportionnée à toute violation de la situation de calme qui prévalait. C’était la façon de faire et le message qui était transmis à l’autre camp », explique un officier.

 

“ Il y avait bien, de temps en temps, des tentatives pour tester [notre détermination], mais une réponse sérieuse rappelait le message envoyé durant l’opération et ramenait la dissuasion qu’elle pouvait se répéter la prochaine fois ».  

 

Les officiers font attention de ne pas pointer du doigt vers le sommet de la hiérarchie ou vers le gouvernement, mais prétendent que les organisations terroristes ont réussi à imposer de nouvelles normes de déclenchement du feu sans être, pour autant, sujettes à représailles.

 

 

“Israël et Tsahal sont constamment testés dans leurs réactions et c’est cela qui détermine le prochain round. Sentir que c’est sans grand risque conduit à envisager les choses autrement et c’est bien pourquoi on a constamment besoin de réviser les décisions d’action d’Israël, au fur et à mesure », explique un officier.


Une batterie anti-missiles “dôme de fer” à Beersheba (Photo: Herzl Yosef)

 

 

Pendant ce temps, la nouvelle conception de la défense aérienne israélienne poursuit le « test en grandeur réelle » du système « Dôme de fer » et il est prévu de déployer deux batteries dans des zones différentes du Sud, au cours des prochains jours. Elles seront installées sur des sites choisis à l’avance et mises de côté pour leurs servants.

 

 

Des sources de la sécurité expliquent que le déploiement en cours de la première batterie – près de Beersheva – a une signification symbolique plutôt qu’opérationnelle. Premièrement, selon des sources militaires, la batterie « sautera à cloche-pied » {se déplacera] entre diverses localisations, durant les prochains jours et deuxièmement – tant que la phase de test opérationnel reste incomplet, son efficacité est, de fait, moindre.

 

Plus tard dans la semaine, si des progrès significatifs ont été accomplis et que les tirs de roquettes persistent, des décisions plus consistantes seront arrêtées, concernant la mise en position qui doit être faite des deux batteries.

 

“Dans tous les cas de figure, la capacité de les transporter de place en place en quelques heures contribuera à tirer un plein avantage de leurs apports en temps réel”, ajoute cette source de la sécurité.

 

 “Netanyahou a promis plus de fortifications”

 

Les responsables du Conseil des localités du Sud étaient optimistes, dimanche, à l’issue de leur rencontre avec le Premier ministre Benyamin Netanyahou , déclarant qu’il avait promis de fournir les financements pour renforcer les fortifications des établissements scolaires qui restent, à ce jour, non-fortifiés.


Netanyahu rencontre les responsables du Conseil (Photo: Amos Ben Gershom, GPO)

 

 

Les dirigeants du Conseil ont expliqué que Netanyahou leur avait dit qu’il tiendrait une concertation sur le sujet et avait ajouté qu’on suggérait qu’Israël ne lancerait pas d’offensive militaire d’envergure sur la Bande de Gaza dans un avenir proche. « Nous devons agir de façon à stopper les tirs de roquettes, mais on doit trouver le moment approprié pour ce faire », a déclaré Netanyahou aux responsables du Conseil.

 

Le Bureau du Premier Ministre a ensuite prétendu que Netanyahou n’avait pas promis de financement supplémentaire pour les fortifications, mais qu’il avait demandé à ce qu’on lui présente toutes les options valables qui contribuent à les renforcer.

 

Assistaient également à la rencontre le Ministre Matan Vilnaï et le Ministre de l’Education Gideon Sa’ar. « En ce moment, ce n’est pas une période idéale pour une offensive militaire, mais nous devons résolument maintenir notre force de dissuasion », Netanyahou a-t-il déclaré aux responsables du Conseil.

 

Yehiel LasriPhoto: Shaul Golan
 Close window  Close window

 

Le Maire d’Ashdod Yehiel Lasri a commenté, juste après la rencontre, que : « Je pense que c’était une excellente entrevue, et nous avons progressé pour envisager des solutions qui n’avaient pas été imaginées au cours des années précédentes. Le problème essentiel que nous avons discuté était la fortification des établissements scolaires. »

 

Hanan Greenberg a contribué à  ce reportage.

Partager cet article
Repost0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 09:27

 

 

Israël - Communiqué de Benyamin Netanyahou concernant la sécurité dans le sud

 

Communiqué du Conseil des Ministres

(Communiqué par le Secrétariat du Cabinet – Dimanche 27/03/2011)

mfa.gov

 Adapté par Aschkel - © 2011 www.aschkel.info

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a fait les remarques suivantes.

 

Ces deux dernières années ont été les plus calmes de la décennie écoulée au niveau sécuritaire dans le sud et en général.

Durant ces deux dernières années nous avons adopté une politique de réponse systématique et cohérente à toute attaque contre Israël

 

Au cours des deux dernières semaines, divers éléments ont tenté de violer le calme et la sécurité auxquels nous nous étions habitués au cours des deux dernières années.

Nous sommes interessé par le calme et la sécurité et nous n'avons aucun intérêt dans l'escalade, néanmoins nous n'hésiterons pas à utiliser la force de l'Armée israélienne contre quiconque attaquera notre peuple. Nous ne tolérerons aucune attaque contre nos citoyens, c'est la poilitique du gouvernement d'Israël.

C'est aussi la politique de tout gouvernement, de tous les pays à travers le monde, qui a le droit droit et le devoir de défendre ses citoyens.

 

Le Ministre de la Défense Ehud Barak a informé les ministres sur les derniers évenements concernant la sécurité et les attaques terroristes répetées des terroristes de la bande de Gaza en direction des habitants du sud, le déploiement d'une batterie d'Iron Dome, ainsi que l'information selon laquelle kle 'Hamas était prêt au calme et stopper les tirs sur les communautés civiles israéliennes

 Le Cabinet a approuvé la nomination du Major Général Yakov Amidror (aujourd'hui retraité) comme Directeur du Conseil de sécurité nationale

 

 







Partager cet article
Repost0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 09:44

les semaines précédentes

La semaine politique en iSRAEL

 

 

La semaine politique en iSRAEL-copie-1

 

La semaine politique en Israël du 20 au 25 mars 2011- déclarations de B.Netanyahu à Moscou et d'A.Lieberman en France

par Aschkel Lévy et 'Haim Ouizemann

 

 

pour

 

© 2011 www.aschkel.info

 


 

Rencontre d'Avigdor Lieberman avec Alain Juppé.

Communiqué par le Bureau du Ministre des affaires étrangères.

 

Avigdor Lieberman a remercié Alain Juppé pour sa condamnation sans équivoque de l'attentat terroriste de Jérusalem et la compréhension française de l'obligation d'Israël de défendre ses citoyens.

Le vice-premier ministre et le ministre des affaires étrangères Avigdor Lieberman ont rencontré hier Jeudi 24 Mars à Paris le ministre des affaires étrangères Alain Juppé.

Les deux ministres ont discuté en détail de la situation des relations entre Israël et les palestiniens. Avigdor Lieberman a dit qu'Israël se félicite du soutien ferme de l'occident pour la défense de civils innocents contre l'agression cruelle des régimes despotiques, mais une prise de position ne peut en aucun cas être sélective. Israël espère que la politique appliquée aujourd'hui envers la Libye sera appliquée envers l'Iran et la Syrie, ou ces régimes continuent d'assassiner des dizaines de dissidents chaque jour, sans discernement et sans pitié, et ou les politiques étrangères de ces régimes ont un impact négatif sur le Moyen-Orient et le monde encore beaucoup plus dangereux.

Avigdor Lieberman a remercié Alain Juppé pour sa condamnation sans équivoque de l'attentat terroriste de Jérusalem qui a été émise hier et pour l'engagement de la France à la sécurité d'Israël, ainsi que de la compréhension française de l'obligation d'Israël de défendre ses citoyens.

Lieberman a précisé à son hôte que l'escalade des activités terroristes au cours des dernières semaines, les bombardements terroristes, l'attentat de Jérusalem, et le massacre d'Itamar sont tous dus  à l'incitation à la haine continue  institutionnalisée par l'autorité palestinienne contre Israël.

Il a précisé également que l'Autorité palestinienne  consacre beaucoup d'efforts et d'enthousiasme en vue de sa réconciliation avec le 'Hamas et le djihad mais ne montre aucune volonté d'engager des négociations directes avec  Israël.

 

Liberman a également prévenu son homologue des efforts accrus déployés par les forces radicales pour la contrebande d'armes à destination de la bande de Gaza, comme cela a été mis en évidence par la cargaison du navire le "Victoria", entre autres trafics découverts dans le même temps.

 

Avigdor Lieberman a répété que le but du terrorisme est une lutte contre l'Occident et qu'il ne fait aucune discrimination entre les citoyens des différents pays.

Israël est la ligne de front ciblé par le terrorisme, Guilad Shalit citoyen français est retenu dans des conditions inhumaines, dans un état inconnu et détenu par le 'Hamas, de Ruth Fogel, d'origine française sauvagement assassinée avec sa famille à Itamar, ou de la citoyenne britannique assassinée dans l'attentat terroriste de Jérusalem. Toutes ces personnes sont les victimes du terrorisme, comme le sont les citoyens du sud d'Israël qui vivent sous les attaques terroristes constantes de roquettes depuis Gaza.

Les deux ministres ont également discuté des questions bilatérales et du renforcement des liens entre Israël et la France. Avigdor Lieberman a invité Alain Juppé en Israël ce que celui-ci a accepté avec plaisir.


 

Le Premier ministre a décidé de réagir à l’attentat à Jérusalem et aux tirs de roquettes en provenance de Gaza par une série d’actions militaires contre le Hamas et le Jihad islamique, dans la bande de Gaza et, peut-être, en "Cisjordanie," mais il n’a pas l’intention de lancer une opération d’envergure qui risquerait de provoquer une escalade dans la région.

Eli Berdenstein – Maariv 


« Nous agirons avec fermeté, responsabilité et sagesse pour préserver le calme et la sécurité qui ont régnés au cours des deux dernières années », a déclaré hier M. Netanyahu peu avant d’embarquer en direction de Moscou.

La décision concernant la manière d’agir a été prise au terme de consultations qu’a eues le Premier ministre à l’aéroport avec le ministre de la Défense, Ehud Barak, le ministre chargé de la protection de la population civile, Matan Vilnaï, le directeur du Shabak, Yuval Diskin, et le chef d’état-major, Benny Ganz.

Selon des responsables politiques, le Premier ministre Netanyahu veut trouver le juste milieu entre une riposte dure qui adresserait un message clair et les pressions qu’il subit de la part de Washington et de certains ministres, comme Ehud Barak, qui lui demandent de faire preuve de modération pour éviter que la situation ne dégénère.

M. Netanyahu rencontrera aujourd’hui le président russe, Dmitri Medvedev, et le Premier ministre, Vladimir Poutine. Leurs entretiens porteront essentiellement sur des questions stratégiques et les bouleversements au Moyen-Orient.


Une semaine de terreur sur le sud d'Israël

résumé en cliquant sur la bannière

Gaza--terrorisme--roquettes--attentats-copie-1.jpg


 

20-03-2011

 Tir de roquettes sur la zone du Néguev occidental et Ashqelon: en pas moins de 40 minutes, 51 roquettes sont tirées à partir de Gaza sur le Sud d'Israël. Le Hamas revendique l'offensive contre Israël. Une roquette touche une chambre-abri. Aucune victime n'est à déplorer. Nombres d'événements liés à la fête de Pourim sont annulés.

Nous tenons à remercier le soutien de nos amis du Canada et plus particulièrement celui de notre amie Dora Marrache de Radio Shalom Canada pour l'expression de son soutien aux citoyens du Sud d'Israël si durement éprouvés ces derniers jours.

Lettre ouverte aux habitants du Sud d'Israël rédigée et lue par Dora Marrache:

http://www.aschkel.info/article-lettre-ouverte-aux-habitants-du-sud-d-israel-dora-marrache-63303226.html 

Les Tirs de Roquettes vers Israël – rapport détaillé IDF

http://www.aschkel.info/article-les-tirs-de-roquettes-vers-israel-rapport-detaille-idf-68251227.html

La publication du livre «Israël contre l'Iran» (en hébreu) rédigé par les journalistes Yaaqov Katz et Yoaz Hendl révèle que Tzippi Livni, alors ministre des affaires étrangères, opposa son veto à la publication d'un document vidéo prouvant la participation des forces égyptiennes à l'effort palestinien d'introduire des armes dans la Bande de Gaza.

Le Chef d'état-major, alors Gaby Ashkenazi, expédia le document compromettant dans un envoi diplomatique à l'Ambassade d'Israël à Washington afin que celui-ci soit remis à la Commission du Congrès chargée du Budget extérieur.  Tzippi Livni, mise au courant de la démarche de Gaby Ashkenazi, aurait empêché la transmission du document afin de ne point compromettre les rapports bilatéraux entre Israël et l'Egypte. 

 Décès du député Zeev Boïm (Qadima) à l'âge de 67 ans, des suites d'un cancer. Ancien maire de Qiryat Gat, il occupe successivement les fonctions de vice-ministre de la Défense, ministre du logement et de la construction, ministre de l'agriculture et du développement rural, puis ministre de l'intégration. Il entre pour la première fois à la Knesset en 1996, puis lors de la 15e Knesset en 2000 comme député du Likoud, après l'élection de Moshe Qatsav à la Présidence d'Israël, puis il suit Ariel Sharon après la division du parti Likoud et la création de Qadima. Dans leur éloge funèbre en son honneur, Tsippi Livni, la dirigeante de l'opposition (Qadima) et le Premier ministre Benyamin Netanyahou (Likoud) mettent l'accent sur le fait qu'«il représentait une génération de valeurs et qu'il fut un véritable sioniste et patriote israélien».

21-03-2011

  Poursuite de la grève des assistants sociaux qui touche à son 12e jour. Les pourparlers entre leur syndicat et le ministère du Trésor sont au point mort. Ofer Eyni, le dirigeant de la Histadrout qui apporte son soutien aux revendications des assistants sociaux face au gouvernement, annonce que désormais, son syndicat ne poursuivra plus son aide face à l'obstination des assistants sociaux à ne pas accepter le compromis proposé par le gouvernement. Ce dernier avance: salaire différentiel (moyenne de 25% pour les employés du secteur public), versement unique de 2000 shekels et création de 50 nouveaux postes. La semaine de travail sera prolongée d'une heure et demie, passant de 39  à 40 heures et demie. Les assistants sociaux du secteur privé ne recevraient pas moins de 6000 sheqels mensuels.

22-03-2011

  Accusé de viols et d'obstruction à la justice, Moshe Qatsav, 8e président de l'Etat d'Israël, est condamné à 7 ans de prison ferme et 2 avec sursis.  Le 8 mai, Moshe Qatzav devrait commencer à purger la peine requise à son encontre. Toute la classe politique de droite comme de gauche s'accorde à dire qu'il s'agit d'un jour triste pour l'institution de la présidence, mais que c'est un jour de victoire pour la démocratie israélienne. Le principe d'égalité de la loi s'applique à chaque citoyen sans distinction de statut social.

 Moshe Qatzav émigre d'Iran en Israël avec sa famille à l'âge de 5 ans. D'origine modeste, il devient le premier étudiant de la ville de Qyriat Malachie et à 24 ans accède à la fonction de  maire. Il participe à la guerre des Six Jours et de Yom Kippour. Elu sur la liste du Likoud, il devient député de la 9e Knesset. Après la démission du président Ezer Weizmann, il est élu, en 2002, à la présidence de l'Etat d'Israël.

23-03-2011

 Attentat perpétré en plein cœur de Jérusalem. On déplore l'assassinat d'une femme et  de 60 blessés.  Le terroriste dépose une valise piégée qui explose à proximité de la Station Centrale d'autobus. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou et le ministre de la Défense Ehoud Barak annoncent: «nous ramènerons le silence». Les services de Police appellent le public à l'extrême vigilance et à ne pas hésiter à  les contacter au moindre doute.

Double langage de l'autorité palestinienne: Salam Fyiad, tout en condamnant l'attentat commis à Jérusalem déclare le jour même sur les ondes de El-'Hayat El-Jazzera à propos des terroristes palestiniens: «Je n'oublie pas de rappeler avec honneur le  grand courage de ces prisonnières combattantes et de tous ces combattants emprisonnés en Israël et soumis à une souffrance indescriptible. La question de ces prisonniers nous contraint à redoubler d'efforts afin d'assurer leur libération des chaînes colonialistes et des tortures de nos bourreaux». Une des femmes terroristes dont  S. Fyiad fit mention est Irina Sarhana qui, associée à son époux-terroriste se fit exploser causant la mort, en 2002, de 2 citoyens israéliens et blessant 36 autres personnes. La liste est loin d'être exhaustive. N'oublions pas qu'en 2008, on ne déplora pas moins de 6 attentats meurtriers.

24-03-2011

 Nouvelle salve de tirs de roquettes sur Ashdod. On ne déplore ni victimes ni dégâts.

  Première historique lors de la Coupe d'Europe de Basket-ball: Victoire de l'équipe israélienne de femmes Elitzour-Ramleh sur l'équipe  française d'Arras (61 contre 53).

 

L'équipe d'Aschkel.info souhaite à chacun d'entre vous Shabbat Shalom.

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer l'ouverture du site chronique de la knesset de notre ami de l'équipe Aschkel.info 'Haïm Ouizemann où vous retrouverez des articles concernant l'actualité de Knesset.


chronique-de-la-Knesset.jpg

Partager cet article
Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 13:12

 

Aujourd'hui 24/03 -  Benyamin NETANYAHU est en visite aujourd'hui a Moscou - Quelques chiffres

 

Israël-Russie - relations en chiffres 

 

 

russie-israel-en-chiffres-copie-1.jpg

 

 

russie israel en chiffres1


Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 20:36

 

 

 

Communiqué du bureau du Ministre Avigdor Lieberman à la veille de sa visite en France

 

http://www.mfa.gov.il/MFAHeb/Spokesman/2011/FM_Liberman_to_visit_France_230311.htm

Adapté par Aschkel.

© 2011 www.aschkel.info

Le vice premier ministre et le ministre des affaires étrangères Avigdor Lieberman partira ce soir (23 Mars) pour Paris et se réunira  avec son homologue français Alain Juppé. Les deux ministres parleront des relations bilatérales, des événements au Moyen-Orient et les relations entre Israël et les arabes palestiniens.

Avigdor Lieberman dira au ministre des affaires étrangères s'attendre à un soutien français aux réponses de l'armée israélienne face aux attaques de missiles depuis la bande de Gaza contre les agglomérations civiles israéliennes.

Avigdor Lieberman dira à Alain Juppé que l'escalade dans les tirs de missiles par le 'Hamas et les tentatives croissantes de contrebande d'armes en provenance d'Iran en direction de la bande de Gaza visent à exploiter la situation au Moyen-Orient, à menacer et nuire à  l'Etat d'Israël.

Les deux ministres discuteront de la poursuite des sanctions contre l'Iran.

Ils signeront un accord de coopération pour les Etats d' Afrique dans les secteurs de l'agriculture et les questions de santé publique.

Avigdor Lieberman se réunira à Paris également avec les membres parlementaires de la société amitié France-Israël, avec Valérie Hoffenberg, conseiller présidentiel sur le processus de paix au Moyen-Orient et avec Nicole Guedj, présidente de l'association France-Israël.

Avigdor Lieberman et Valérie Hoffenberg discuteront de l'initiative française pour le développement de parc industriel dans la région de Bethléhem et dans la bande de Gaza.

Lors de sa visite à Paris, Avigdor Liebeman se réunira avec les dirigeants de la communauté juive française, visitera la Grande synagogue et tiendra une réunion avec les chefs du Consistoire, l'organisme qui représente la communauté en matière religieuse vis-à vis des autorités françaises.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 10:01

 

 

La semaine politique en iSRAEL-copie-1

La semaine politique du 13 au 18 mars 2011

 

Par 'Haim Ouizemann

 

 © 2011 www.aschkel.info

 

 

13-03-2011

Carnage à Itamar (11-3-2011): dans la nuit du vendredi au Shabbat, un groupe de terroristes palestiniens réussit à pénétrer sans entraves dans l'implantation d'Itamar, non loin de Sichem (Naplouse) et assassinent sauvagement, dans leur sommeil, cinq membres sans défense  de la famille Foguel avant de quitter l'implantation sans la moindre inquiétude. Le père Oudi (36ans), la mère Routi  (35ans) et trois de leurs enfants, sans pitié. Seuls leur fille aînée Tamar (12 ans) et ses deux frères Yshaï (2 ans et demi) et Ro'y (8 ans) garderont la vie sauve.

Dénoncé par toute la classe politique de droite comme de gauche,  ce crime suscite dans l'autorité palestinienne des réactions quelque peu mitigées. Abou Mazen, le Président de l'Autorité palestinienne, condamne ce carnage. Toutefois, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou lui a demandé de mettre «un terme à l'incitation à la haine». Peu avant l'attentat, le ministre de l'Information et des Affaires Étrangères, Riyad Al-Maliki, n'a pas manqué de préciser que «les Palestiniens n'ont jamais commis d'actes barbares sur des enfants et bébés pour des motifs nationalistes».

Riyad Al-Maliki est une personnalité politique influente en Europe. Lauréat en 2000 du prix européen de la Paix à Copenhague et du prix de la paix d'Italie en 2005, il semble frappé  d'amnésie psycho-historique et morale, apanage caractéristique de  l'Autorité palestinienne.

Les faits:

 . A Itamar, en 2002,  Rachel Shako  (40 ans) et ses deux fils Naira (16), Save (12) et sa fille Alicia (5 ans) sont cruellement et sauvagement assassinés dans leur propre maison par deux terroristes palestiniens. Un garde de sécurité est également assassiné lors de l'assaut terroriste revendiqué par les Brigades des Martyrs d'el-Aqsa.

. Goush Qatif: Tali 'Hatouel fait route vers Ashkelon pour y rejoindre son époux David. Alors enceinte de 8 mois, elle et ses 4 filles Hila (11 ans), Hadar (9 ans), Roni (7 ans) et Meirav (2 ans) sont assassinées à bout portant par des terroristes palestiniens.

http://upload.wikimedia.org/

. Jérusalem (9 Août 2001): Moti Schijveschuurder, son épouse Tzira et leurs enfants Rea'ya (14 ans), Avraham Ist'hak (4 ans) et 'Hemda (2 ans) sont parmi les 15 victimes de l'attentat de la pizzeria Sbarro à Jérusalem, assassinées par des terroristes palestiniens. Deux autres filles Leah (8 ans) et 'Haya (7 ans) sont grièvement blessées. Leurs trois  frères  Ben Sion, Meïr et Samuel ont la vie sauve.

http://www.mfa.gov.il/

. Hébron (26 mars 2001): Shalhevet Pass, à peine âgée de 10 mois, est assassinée dans sa poussette par un tireur d'élite palestinien. Arrêté puis relâché par l'Autorité palestinienne, le terroriste est appréhendé par les forces de sécurité  intérieure, il est condamné par la justice israélienne et purge actuellement une peine de 30 ans de prison.

http://www.laad.btl.gov.il/s

. Le massacre de Ma'alot (à proximité de Kiryat Schmona): le 15 mai 1974, le couple Cohen, leur fils (4 ans) et 22 élèves de l'école «Nétiv Meïr»,  pris en otages parmi 105 autres élèves et 10 autres  enseignants, sont abattus par un groupe de terroristes qui réussit à s'infiltrer à  partir du Liban. Lors de l'assaut par les forces israéliennes lancé sur l'ordre du ministre de la Défense, Moshe Dayan, contre l'avis du Premier ministre d'Israël Golda Meïr, 3 adultes trouveront la mort, 68 autres seront blessés. Tous les terroristes sont éliminés.

 Un conseil: Riyad Al-Maliki et ses amis de l'Autorité palestinienne devraient revoir leur manuel d'histoire, celui même que l'Union européenne et ses citoyens financent si généreusement pour le «bien» d'une génération d'enfants palestiniens nourris au berceau de la haine de l'autre et plus précisément du Juif israélien.

L'équipe d'Aschkel  se joint à la terrible douleur de la famille Foguel.

 

15-03-2011

Arraisonnement du navire «Victoria» par les forces d'élite israéliennes (Commando de la Marine Shayetet 13) dans les eaux internationales (380 km des côtes israéliennes). Le navire en partance de la Syrie, battant pavillon libérien et riche d'un arsenal (50 tonnes) en provenance d'Iran via Chypre, Beyrouth et la Turquie a pu être intercepté en heure et temps voulu grâce aux Services de Renseignements israéliens. 4 containers sur les 39 chargés à bord du «Victoria» contiennent des missiles et roquettes d'un diamètre de 60  à 120 millimètres semblables à ceux détenus par les groupes de terreur à  Gaza.  Les missiles mer-terre de type C.704 dont la portée balistique peut atteindre 35 kilomètres sont utilisés  par l'Iran. Ces missiles constituent la principale découverte de Tsahal et auraient pu menacer d'une part la surveillance de  la  côte  de Gaza et d'autre part les réserves  de Gaz israéliennes.

. Karine A (2002): arraisonnementdu navire Karine A transportant 50 tonnes d'armes contre Israël. Yasser Arafat sera directement accusé d'avoir partie prenante dans la transaction avec l'Iran.

http://www.mfa.gov.il/MFA/


. «Opération Quatre Espèces»: en 2009, Tsahal arraisonne le cargo Francop qui devait livrer au mouvement du Hezbollah basé au Liban 500 tonnes d'armes en provenance d'Iran.

Le gouvernement de l'Etat d'Israël présente, alors, une plainte contre l'Iran pour infraction aux trois résolutions du Conseil des Nations-Unies 1373 (interdit de soutien aux groupes terroristes) et 1701 (interdit d'armer le Hezbollah, 1747 (interdiction de la livraison d'armes menaçant l'équipage de bord et le personnel maritime).

Les derniers événements démontrent une fois de plus que l'Iran fait fi de toute résolution internationale et n'a de cesse de tout entreprendre pour accentuer son soutien d'armement au Hezbollah, au Liban et au Hamas à Gaza. Ainsi, l'embargo maritime des côtes de Gaza, si décrié par les Européens depuis l'affaire du Mavi Marmara, s'avère vital sur le plan de la Défense nationale, nécessaire et justifié  sur le plan du Droit international.

. «Opération Katarina»: document sur les forces d'élite de la Marine (Shayetet 13) de l'Armée israélienne:

youtube

-Le Procureur général, Moshe Lador, requiert  un chef d'accusation pour motif de corruption contre Ehoud Olmert (ancien maire de Jérusalem; ancien Premier ministre de l'Etat d'Israël), Ouri Lopoliansky (ancien maire de Jérusalem) et Shoula Zaken (ancienne secrétaire d'E. Olmert)  dans l'affaire Holyland.

L'affaire Holyland pose avec une grande acuité la question: Pouvoir et business sont-ils conciliables?

 -Annulation de la visite du ministre des Affaires Sociales Moshe Ka'hlon chez Jonathan Pollard en raison de l'aggravation de son état de santé. Jonathan Pollard purge une peine de prison depuis 26 ans.

 

16-03-2011

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou propose à son homologue japonais l'aide de l'Etat d'Israël, à la suite de la catastrophe au Japon due au tremblement de terre de vendredi dernier et au tsunami qui lui a succédé.

                                                                                

17-03-2011

-La Knesset, réunie en séance plénière, autorise en lecture préliminaire la proposition de loi «Anat Kam» du député Otniel Schneller (Qadima). La loi distingue, dans le cas de transmission de renseignements à un ou des agents hostiles, entre l'intention préméditée de porter atteinte à la défense de l'Etat d'Israël et celle de ne pas y porter atteinte. Dans le premier cas, 15 ans d'emprisonnement sont prévus par la loi; dans le second cas, l'accusé est passible d'une peine maximale de 10 ans de prison. Selon Otniel Schneller, Anat Kam appartient à cette dernière catégorie et précise que «l'acte d'une personne de transmettre un renseignement aux medias, attitude indigne, si elle n'est pas mue par une intention de porter atteinte à la défense d'Israël,  n'est pas à considérer comme un acte d'espionnage». Le ministre de la Justice, Yaakov Neeman soutient la loi Kam.

-Annonce par le ministre des Affaires sociales, Moshe Kah'lon, de la hausse du SMIC qui passe de 3850 à 3890 Shekels, soit une augmentation de 40 shekels.

-Poursuite de la grève des assistants sociaux. Le gouvernement refuse d'accepter les revendications des grévistes. Pour exemple, le gouvernement propose de verser un salaire aux assistants sociaux du secteur privé  de 6000 shekels par mois. Les grévistes, quant à eux, réclament 7.150 shekels mensuels.

-Sondage  du Docteur Mina Tsema'h commandé par la chaîne télévisée 99 de la  Knesset:

22% des interrogés sont d'avis que le parti Kadima  est apte à mener le processus de paix avec l'Autorité palestinienne à son terme, sans porter atteinte à la sécurité d'Israël, contre 21% au Likoud.

37%: aucun parti n'est capable de conclure un accord de paix définitif.

Après le massacre de la famille Foguel, 57% des interrogés pensent  que l'Autorité palestinienne n'est pas un partenaire pour la paix.

 

18-03-2011

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou annonce, à la chaîne télévisée C.N.N., qu'Israël reconsidérait son programme de construire une centrale nucléaire dans le Sud (Néguev) à la suite de la catastrophe nucléaire au Japon: «Notre chance est d'avoir trouvé du gaz. Je ne crois pas que nous nous tournerons vers l'énergie atomique dans les années à venir».

Cependant, les responsables du programme de recherches concernant la future centrale et la 'Hevrat Ha'hashmal (compagnie israélienne d'électricité) demandent instamment à Benyamin Netanyahou de ne pas arrêter totalement l'avancée de ce programme.

 

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer l'ouverture du site chronique de la knesset de notre ami de l'équipe Aschkel.info 'Haïm Ouizemann où vous retrouverez des articles concernant l'actualité de Knesset.


chronique-de-la-Knesset.jpg

L'équipe d'Aschkel.info souhaite à chacune et à chacun Shabbat Shalom et Pourim Saméah'.

Partager cet article
Repost0

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories