Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 11:24

 

upj

 

Cet été s'est tenue la première session de l'Université Populaire de Jérusalem, organisée par plusieurs personnalités intellectuelles éminemment respectées, autour du Professeur Georges-Elia Sarfati. Nous ignorions notre chance que l'une de nos contributrices, Catherine Stora, ait participé à ces 6 journées. 

Fraîche émoulue et à peine sortie de ce marathon pour l'esprit, elle nous livre ses premières impressions à chaud. 

Nous commencerons par la fin, avec ce petit mot de conclusion du Pr G-E Sarfati. 

Ensuite viendra un florilège des "petites phrases marquantes", gravées dans la mémoire de l'auditrice.

Le journal détaillé de ces journées paraîtra, dès que Catherine aura fait le point et... soufflé un peu. 

Nous avons convenu qu'il était grand temps de sortir de l'enseignement du mépris, en matière de Judaïsme comme de Sionisme et que là se trouve la source de tout ce que nous construisons.


Aschkel et Gad



 

La synthèse du professeur Sarfati.

 

 

 

Le professeur Georges-Elia Sarfati a tenu à prononcer devant nous quelques phrases de conclusion, après cette première session de l’Université Populaire de Jérusalem, dont il est l’instigateur, et qu’il a menée à bien.

 

Il a d’abord évoqué le fait que beaucoup de choses ont été dites, que, par exemple, une partie des ONG qui sévissent sur le territoire a été évoquée, en rappelant qu’il s’agit d’informations élémentaires, mais qui ne sont pas connues ; elles devraient selon lui faire partie de l’instruction civique.

 

On assiste à un réveil de la société civile, a-t-il affirmé, et il s’agit à présent de diffuser ces savoirs : on peut transformer les mentalités, en imposant le respect des normes du débat, car c’est du fait de leurs exactions que les Palestiniens ont réussi à corrompre les catégories du droit, du langage, de l’histoire, etc… Il faut se battre avec les armes de la probité et de l’honnêteté intellectuelle, afin de promouvoir cet indispensable travail de réarmement intellectuel.

 karat%c3%a9%20upj%20plage%20005

Il nous a remerciés pour notre présence, notre attention et notre assiduité,  et a affirmé avec force qu’il n’y a pas lieu de céder au défaitisme. Il a insisté sur la nécessité qu’il y a, à diffuser cette action pédagogique, et a reparlé d’Im Tirtsou, de l’importance d’accompagner leur mouvement, en rappelant que c’est pour la vérité que nous nous battons.

 

Le peuple juif est un peuple éminemment moral, a-t-il affirmé, et nous ne pouvons accepter un débat biaisé et des affirmations mensongères : il faut affirmer ces vérités et refuser la posture de défense que l’on tente de nous imposer.

 karat%c3%a9%20upj%20plage%20029

Il a ensuite parlé d’envisager la prolongation de cette action, en évoquant un monde francophone fragilisé et la nécessité de réajuster ses normes morales, intellectuelles et culturelles.

 

Il faut enseigner Israël, au Peuple juif, et aux Nations, a-t-il conclu. Il faut s’affirmer, être combatif, se rattacher aux matières qui structurent l’identité juive, l’histoire, l’analyse, et la compréhension des enjeux et des défis de notre époque.



im_tirtsou


Repost 0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 09:38

 

!cid B0237F8C5C094CC5A71BD10E1BC87C19@PCdeJeanMarc

 

DE VERITABLES AMIS D’ISRAEL ? Raphaël Draï

 

Enfin, Ben Laden a été éliminé et c’est une bonne chose, mais, depuis des semaines les nouvelles préoccupantes concernant Israël se succèdent selon un timing qui risque de prendre chacun de court.

En ce sens, Shmuel  Trigano a bien  fait de sonner le tocsin, s’agissant de la probabilité de voir un Etat palestinien unilatéralement reconnu par une grande majorité de l’Assemblée générale des Nations-Unies dès septembre.

Crédible ou non, cette éventualité produit, d’ores et déjà, des effets réels, et notamment le nouveau pacte passé entre le Fatah  de Mahmoud Abbas et le H’amas de Haniyeh et de Khaled Méchaal. Sans parler de la politique ouvertement favorable à cette organisation de la part des nouveaux maîtres de l’Egypte.

Barack Obama vient de se remettre en selle médiatiquement avec la liquidation du chef d’El Qaida, mais il pourra se féliciter des dégâts qu’il aura occasionnés au Moyen Orient en trois années de mandat. C’est bien lui qui, depuis le début, a conforté les dirigeants palestiniens dans l’idée qu’ils pourraient se passer d’une négociation directe avec Israël, sans parler du tohu -bohu qui bouleverse le monde arabe et dont nul ne peut prédire les conséquences, puisque si Ben Laden n’est plus, la guerre se poursuit en Libye et Ahmadinedajd est toujours là.

De son côté, la diplomatie française est également source de préoccupations.

Continuer la lecture 

Repost 0
Published by Aschkel - dans Raison Garder
commenter cet article
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 19:05

 

 

raison-garder-mini-2[1]

 

L'avenir de Jérusalem - Vidéos du Colloque Raison Garder

Dimanche 13 Mars 2011


Introduction : Shmuel Trigano et Raphaël Draï

 

 

 
 
La suite ICI
Repost 0
Published by S.Trigano - dans Raison Garder
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 10:40

 

raison-garder-mini-2[1]

 

L’AVENIR DE JERUSALEM

 Communiqué de Raison Garder du 17 mars 2011.

 

Le dimanche 13 mars 2011, le mouvement né de la pétition « Raison Garder » avec ses 11500  signataires, a tenu son quatrième colloque, un colloque international que les précédents avaient intellectuellement préparé, sur « L’avenir de Jérusalem ». Dans l’ordre d’intervention y ont contribué Armand Abecassis, Eliezer Cherki, Sergio Minerbi, Bat Ye’or, Nadav Shragaï, Raphaël Draï, Shmuel Trigano.

300 participants et participantes venus de Paris, de toute la région parisienne et de province ont suivi avec une attention qui n’a jamais faibli l’exposé des données religieuses, internes et internationales, démographiques,  topographiques, juridiques et stratégiques  de la situation.

Fidèle au projet de Raison Garder de repenser sans  passion idéologique et dans leur réalité contraignante toutes les dimensions de la situation du Moyen Orient, en pleine et préoccupante mutation, le colloque a mis en évidence en quoi le projet de « compromis territorial » avec l’Autorité Palestinienne, dont  la partition de Jérusalem serait le stade final,  préjuge d’une volonté de paix de la partie adverse que ni les faits sur le terrain  ni les analyses d’opinion ne confirment. Les cadres politiques et les perspectives idéologiques dans lesquels jusqu’à présent cette situation a été présentée de manière unilatérale ne répondent pas aux exigences de l’examen objectif  des relations internationales et des rapports de force qui les dominent. Ils comptent pour peu, sinon pour rien les intérêts légitimes de l’Etat démocratique d’Israël et de sa population.

Les participants et participantes à cette journée qui fera  date dans l’ histoire  du judaïsme de France ont réaffirmé les droits historiques, politiques et sécuritaires du peuple juif sur la ville unifiée de Jérusalem. Pierre d’angle de l’identité juive à travers l’histoire et les espaces de la dispersion, Jérusalem représente un symbole primordial, physique et spirituel, ainsi qu’un repère vital également pour les Juifs de la Diaspora  selon les paroles ineffaçables et intensément actuelles du prophète Isaïe: « Pour l’amour de Sion, je ne me tairai pas ! » (Is. 62,1).

Au terme de ce colloque que de nombreuses personnalités ont honoré de leur présence, et notamment  David Messas, Grand rabbin de Paris, Raison Garder tient à exprimer les vifs remerciements pour leur  aide aux responsables de Radio J avec Michel Zerbib, des CCJ et particulièrement de Sammy Ghozlan, Albert Myara et André Benyoun, du BNVCA, de l’association médicale Rambam, de nombreuses militants du Bnei Brith et de la Wizo, de l’AJOC, du Consistoire central et de tous les sites qui les ont relayés .

Que chacun et chacune trouve ici l’expression de leur gratitude pour cette réussite commune.

Site de Raison Garder, où la conférence sera mise en ligne :

http://www.raison-garder.info/

 

Site la revue Controverses qui publiera les actes du colloque en juin 2011 :

http://www.controverses.fr/

 

controverses@gmail.com

 

Repost 0
Published by Aschkel - dans Raison Garder
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 19:47

 

raison-garder-mini-2[1]

 

L’ UPM ET L’ UMP, par Raphaël DRAÏ

Incourtournable le colloque pour jERUSALEM- inscrivez-vous et participez nombreux

 

colloque-raison-garder.jpg

Le remaniement ministériel, effectué dans l’urgence et annoncé ce dimanche,  porte Alain Juppé à la tête du Quai d’ Orsay. Il y succède à Michèle Alliot-Marie, victime d’une  escapade irréfléchie dans la Tunisie de Ben Ali. Le Canard Enchaîné a fait le reste. Alain Juppé est, à n’en pas douter, un homme d’expérience  qui  a déjà occupé ce poste,où il a laissé une excellente trace. Que faut –il lui souhaiter ? Qu’il ne mette pas trop vite ses pas et son intelligence dans ce bourbier que l’on nomme : « la- politique- arabe- de –la- France ».

 

La preuve que cette politique n’en est pas vraiment une, c’est que la France n’a rien vu ou n’a rien compris des bouleversements qui s’annonçaient à quelques encablures de Marseille. Cette cécité a de quoi engendrer amertume et anxiété, mais il faut savoir maintenant ne pas accumuler les erreurs. Car l’autre erreur consisterait à se soulager de cette anxiété en faisant de l’Etat d’Israël la cause élective pour ne pas dire le bouc– émissaire de ces soulèvements dont nul ne saurait prédire l’issue. Car de nouvelles violences ont éclaté en Tunisie, où l’on découvre qu’il ne suffit pas de renverser un dictateur pour obtenir du jour au lendemain emplois et logements.

Il y a, sans doute, de l’idée dans le projet d’Union pour la Méditerranée, dans cette UPM revenue depuis dimanche à l’ordre du jour et qui comporte, comme par hasard les mêmes initiales que l’UMP. De l’idée, mais aussi beaucoup d’illusion à croire que le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, pour nous y limiter, ont de vrais points communs. Et que dire de l’impasse faite dans ce jeu de Mécano  sur l’Etat d’ Israël ! Comme le monde serait beau, comme la planète serait facile à gérer sans ce sacré Etat juif et qui entend le rester … Un Etat qui doit repenser toute sa géostratégie , comme la France y est également contrainte. Car l’on relèvera beaucoup d’inconséquence à vouloir la chute des régimes qualifiés de dictatoriaux en refusant les répliques migratoires qui en résultent.

La comparaison avec la chute du mur de Berlin est d’une stupidité achevée. Lorsque ce Mur est tombé en novembre 1989, l’Allemagne de l’Ouest  était en mesure d’absorber sur place et sans délai l’Allemagne de l’ Est, ce qui n’est pas le cas de l’Europe face aux possibles « tsunamis »  migratoires en provenance d’Afrique du Nord et de l’ Afrique subsaharienne. La situation présente, si mouvante, commande alors deux attitudes complémentaires :

  • bien sûr, la circonspection dans l’analyse de ces mouvements insurrectionnels et de leurs péripéties désormais internes,
  • mais aussi, comme on l’a dit, le rappel de véritables repères.

 

Continuer la lecture 

Repost 0
Published by Aschkel - dans Raison Garder
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 18:22

!cid B0237F8C5C094CC5A71BD10E1BC87C19@PCdeJeanMarc

 

VETO DE BARACK OBAMA, A CONTRE CŒUR. Raphaël DRAÏ

Aucune illusion n’est permise, concernant le veto opposé vendredi, à contre cœur, par l’administration Obama au projet de résolution qui tentait de condamner les constructions reprises par Israël au motif qu’elles attesteraient de sa volonté colonisatrice, y compris à Jérusalem -Est. Le moment n’est pas encore venu de discuter les bases réelles de cette tentative de condamnation planétaire relativement au droit international, un droit  trop souvent dicté par des impératifs strictement politiques, quand il n’est pas orienté par des considérations confessionnelles et existentielles.

Continuer la lecture 

 

 

colloque raison garder

 

Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 11:09

 

!cid B0237F8C5C094CC5A71BD10E1BC87C19@PCdeJeanMarc

TEMPS INCERTAINS, REPERES CLAIRS, par Raphaël DRAÏ

Donc Hosni Moubarak n’aura pas eu la possibilité ni la force de se maintenir au pouvoir. La « révolution Facebook », et surtout la CIA, seront venu à bout de sa résistance, afin qu’il abandonne définitivement la présidence de l’Egypte. Faut–il s’en réjouir ? Faut–il se lamenter ? Tous ces derniers jours, Barack Obama a paru hésiter, se chercher. En vérité, il savait que la partie était déjà largement jouée et il n’a pas tardé à en retirer le bénéfice, au moins médiatique. Alors a t –il ouvert les portes de l’espoir ou bien la boite de Pandore,  surtout depuis que des milliers de tunisiens« post- benalistes » tentent de gagner les plages européennes?

Continuer la lecture 

 

colloque raison garder

 

Repost 0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 08:10

 

 

raison-garder-mini-2[1]

 

 

De l’enfant Al Doura aux animaux : toujours le meurtre « rituel »

- Par Schmuel Trigano

Continuer la lecture Raison Garder : colloque international : L’AVENIR DE JERUSALEM

 

 


La campagne actuelle contre « l’abattage rituel » (une expression inventée au départ pour désigner l’abattage selon la cacheroute) a incontestablement des relents antisémites, même si il se pourrait bien que la chose reste inconsciente à ses initiateurs. Elle est manifestement dirigée contre l’islam mais elle prend le judaïsme en otage, pour démontrer son équité (un coup à gauche, un coup à droite) et donc l’absence de racisme dans son intention. Le problème que pose l’insertion de l’islam dans la République a été tellement refoulé et dévoyé par le politquement correct qu’il revient en masse à la façon d’un retour du refoulé, dans lequel les pires choses se mèlent dans la confusion. Ce qui ne peut s’exprimer légitimement revient sur scène dans l’excès et la stridence mais en se fixant sur des objets secondaires (Burka, etc).

 

Que nous dit cette campagne sinon que les Juifs ont un rapport trouble avec le sang ? Le vieux mythe médiéval du « meurtre rituel » accusait les Juifs de sacrifier un enfant pour fabriquer les matsot de Pessah avec son sang. Dans cette dernière décennie nous avons vu ressurgir dans le monde musulman et dans la presse européenne cet imaginaire hideux et pousse au crime, insistant sur la propension des Juifs à tuer des enfants. La thématique du sang est ici très importante. Ajoutée à celle de l’enfant, elle suggère la cruauté infinie. La mort simulée de l’enfant Al Dura, mise en scène par France 2 au début de la dite « deuxième intifada », est devenu le drapeau et l’emblème du monde arabo-islamique. On en a vu les effets dans nombre de caricatures de journeaux européens. Le mot « rituel » dans l’abattage rituel a une très importante signification, de ce point de vue, comme si les Juifs avaient un rite religieux d’exécution d’un être vivant, l’animal en l’occurence, versant son sang. 

On a l’impression que les initiateurs de cette campagne ne mangent jamais de bifsteack! Contrairement à ce qu’ils croient, le judaïsme partage l’horreur qu’inspire sur le fait que l’être humain est un carnivore (ce que la Genèse considère comme une concession à l’humanité post-diluvienne, alors que dans le jardin d’Eden l’homme, dans sa vocation, consomme des végétaux), mais contrairement aux acteurs de cette campagne, au lieu de dénier la violence qu’implique l’acte de se nourrir, il l’assume pour la cantonner dans un champ limité (les animaux permis) et selon des règles obligatoires et restrictives (nul ne peut égorger lui même un animal comme celà se fait dans toutes les campagnes du monde). Le fait d’étourdir un animal pour l’abattre ne change rien au fait qu’on le tue pour le manger. C’est là un relent de la culture « sanitized », « hygiénique » des peuples fatigués de Scandinavie. C’est comme préférer la piqure léthale à la guillotine pour exécuter un condamné à mort. C’est la même violence et la même mise à mort, sauf qu’elle protège le narcissisme et le besoin de pureté des exécutants. 

Il faut être honnête sur le plan de la morale. Si vous mangez de la viande, vous devez intégrer dans votre conscience que vous mangez de la chair d’un animal vivant que vous avez abattu. Sinon n’en mangez plus !

L’étourdissement qui d’après les spécialistes est loin d’être toujours efficace est aussi un « rituel », celui de l’abattage d’un être vivant. La régle de la cacherout se donne cependant des motivations morales en rapport avec l’animal : éviter sa souffrance en provoquant le vidage subit de tout son sang qui précipite sa mort. Le judaïsme a horreur du sang mais il reconnaît sa réalité, de la même façon que sa morale reconnaît l’existence de la violence pour mieux la juguler à l’inverse d’autres religions qui la dénient pour l’ignorer, ce qui ne la supprime pas. Loin de là. Il inscrit même dans sa doctrine de la loi fondamentale de l’humanité, les « lois de Noé », l’interdiction d’arracher un membre à un animal vivant.

La question de l’abattage musulman et des règles du Hallal, n’est pas notre problème. Certaines modalités publiques de la fête de l’Aïd, par exemple, où les particuliers ont à pratiquer le sacrifice d’un mouton, ne se rencontrent en aucune façon dans les pratiques juives. Je voudrais dire à ce propos que la décision du consistoire d’apposer sur les produits cachers la mention « hallal –cacher » est profondément troublante. Outre la faute politique qu’elle constitue, elle est aussi un facteur d’égarement religieux et symbolique.

Repost 0
Published by Aschkel - dans Raison Garder
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 22:18

 

 


 

 

raison-garder-mini-2[1]

 

 

Raison Garder

a le plaisir de vous inviter à son prochain colloque international*

 

 

 

L'AVENIR DE JERUSALEM

 

 

le Dimanche 13 Mars 2011 de 9h30 à 18h

 

à l'Espace Reuilly

 

21 rue Hénard, 75012 Paris, Métro ligne 8, Montgallet.

 

 

Entrée: 15 €

 

Places limitées, il est préférable de réserver

 

Inscrivez-vous en envoyant un e-mail à l'adresse:

conference@raison-garder.info  

 

 

Comment la ville où fut proclamée l’unité du genre humain,

la ville d’où sont sorties des civilisations entières,

est-elle devenue la pierre de touche d’un conflit dans lequel la planète se sent engagée ?

La résurgence en ces lieux du peuple qui en a porté l’idéal à l’origine et tout au long de l’histoire

est au coeur du problème mais aussi le refus de cette présence souveraine

qui, pour la première fois dans l’histoire, y a assuré la liberté de religion et de croyance.

Quels sont les enjeux, les impératifs et les éventuels dangers liés à cette situation?

C’est pour se confronter à ce défi que Raison Garder ouvre le débat.

 

*en collaboration avec l’Observatoire du Monde Juif.

 

PROGRAMME DETAILLE :

 

 

 

9h30-10h00 : accueil des participants

 

10h00-10h15 : Raphaël Draï et Shmuel Trigano

La question de Jérusalem, au miroir du conflit moyen oriental

 

10h15-10h45 : Armand Abecassis

L'unité entre la Jérusalem terrestre et la Jérusalem céleste comme condition de paix.

 

10h45- 11h15 : Eliezer Cherki

Une absence très présente : Jérusalem dans la tradition coranique - source du conflit et espoir de paix.

 

11h15- 11h45 : Sergio Minerbi

Les Eglises chrétiennes face à Jérusalem

 

11h 45-12 h30 : Jérusalem : le théologique et le politique

Débat avec les intervenants

 

 

Pause, 12h30-14h30

 

 

14h 30-15h00: Baat Ye’or

Jérusalem ou al-Kods?, Le choix de l’Union européenne et ses implications

 

15h- 16h00 : Nadav Shragaï

Israël et les Palestiniens : les dangers de la division de Jérusalem.

 

 

16h-16h 15 Pause

 

 

16h15-16h45 : Raphaël Draï

Le statut de Jérusalem et le droit international. Quel droit international ?

 

16h45-17h15 : Shmuel Trigano

Jérusalem comme symbole stratégique

 

17h15-17h45 : Table ronde : Une Jérusalem unifiée et la paix du monde

 

 

Continuer la lecture 

Repost 0
Published by Aschkel - dans Raison Garder
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 19:24

 

raison-garder-mini-2[1]

 

OBAMA, JUSQU’A QUAND ?

Raphaël DRAÏ

Continuer la lecture 

Au terme d’un bras de fer qui dure à présent depuis plus de 10 jours, Hosni Moubarak n’a pas quitté l’Egypte. La comparaison avec Ben Ali a fait long feu, si l’on peut dire. Mais a fait long feu aussi la diplomatie incohérente et dangereuse de Barack Obama et de sa Secrétaire d’Etat, Hillary Clinton.

 

Diplomatie incohérente parce qu’il nous aura été donné de voir, en direct -comme si la Place Tahrir du Caire avait été translatée à Paris, Place de la Concorde-, les méfaits d’une politique néo – colonialiste, d’ingérence éhontée, dans les affaires d’un Etat souverain, en l’occurrence l’Egypte, de la part d’un autre Etat, les Etats-Unis, pour ne pas le nommer, et cela, tenons-nous bien, au nom des  progrès de la démocratie et de la promotion des droits de l’Homme. Durant toute cette dernière semaine, nous aurons appris que le Président actuel des Etats-Unis faisait agir ses hommes de paille et activer en sous- main ses réseaux sur tout le territoire égyptien pour tenter d’y déloger le Président Moubarak ; et qu’il avait dépêché au Caire à son intention un émissaire spécial chargé de lui signifier d’avoir à se démettre sans délai. Hélas pour Barack Obama -  l’auteur de l’inoubliable « Salam Aleikoum » délivré à l’université cairote d’El Azhar, dès le début de son mandat, mais en l’absence criante du Président Egyptien – Hosni Moubarak n’est vraiment pas Ben Ali. L’émissaire de Washington s’est fait, semble t-il, sérieusement savonner la tête par le Raïs, lequel est toujours en fonction tandis que la Place El Tahrir, lentement, se décongestionne. D’où cette question :

Barack Obama est –il réellement en mesure de présider aux destinées de la  1ère puissance politique de la planète, statut de moins en moins assuré sous sa présidence[1] ?

 

Continuer la lecture 

Repost 0
Published by Raphael DRAI - dans Raison Garder
commenter cet article

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories