Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 19:44

 

 

Vister le blog de notre armée en Français

IDF

 

 

Voici le Document officiel et complet des Opérations humanitaires et civiles réalisées par l'Etat d'Israël pour la Bande de Gaza/Juin 2011

 

 

 

tsahal.png

 

Ministère de la défense- Doc Aschkel-copie-1 Ministère de la défense- Doc Aschkel-copie-1

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 11:45

 

Les conséquenses de l'irresponsabilité palestinienne - un véritable cauchemar !

Guy Perrimond

Les militaires israéliens vont plancher tout l'été pour mettre au point un plan baptisé la “Tour d'Oz”, dans la perspective d'une possible reconnaissance d'un Etat palestinien par les Nations unies en septembre prochain. L'armée redoute en effet les conséquences que pourrait avoir une telle décision pour le “maintien de l'ordre” le jour d'après.

Une des principales questions porte sur le statut juridique des militaires en opérations en Cisjordanie. Vont-ils devoir présenter un visa pour entrer sur le territoire d'un futur Etat palestinien pour arrêter un suspect à Naplouse ou à Ramallah ?

Jusqu'à présent, aucune réponse claire n'a été fournie par les juristes. De même concernant la nature des manifestations qui risquent de se produire après une déclaration d’indépendance. Parmi les scénarios envisagés figurent des marches de milliers de Palestiniens vers les implantations et les bases militaires israéliennes disséminées en "Cisjordanie".

L'état-major va devoir aussi décider si les préparatifs et l'entraînement en vue d’une véritable guerre sont prioritaires face à une menace d'émeutes palestiniennes, considérées jusqu'à présent comme une simple menace “tactique”. En attendant de trancher, l’armée a déjà prévu d'acquérir du matériel anti-émeute.

Les crédits affectés à ces transactions vont être doublés. Parmi les “armes” qui devraient être utilisées figure un système acoustique qui émet un son strident crescendo censé provoquer la dispersion d'une foule de manifestants. Tout le matériel commandé devrait être livré en août prochain.

Les postes de contrôle vont également être surélevés en "Cisjordanie", tandis que des blocs de béton seront utilisés pour gêner les manifestants. Selon les plans de Tsahal, si les militaires ne parviennent pas à bloquer l’avance des Palestiniens en réduisant au minimum le nombre de victimes, ils n'hésiteront pas à ouvrir le feu, notamment en cas d'infiltrations palestiniennes dans des implantations, à l’image de celles qui ont eu lieu récemment sur le plateau du Golan en provenance de Syrie.

Sur le plan politique, les militaires envisagent deux cas de figure : les services de sécurité de l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas pourraient tenter de s'interposer pour arrêter les manifestants ou, au contraire, prendre la tête d'une troisième Intifada. Sur le papier, la première option est évidemment préférable pour l'armée. Mais si la deuxième se confirmait, les militaires se préparent à attaquer les infrastructures du futur Etat, y compris des bâtiments abritant la police et les services de sécurité palestiniens.

Les experts des renseignements militaires estiment, toutefois, que l'Autorité palestinienne ne mettra pas en danger la survie de ses institutions, dont elle pourrait avoir besoin en cas d'épreuve de force avec le Hamas, qui contrôle toujours Gaza.

 

ttu

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 13:31

 

 

IDF

 

 

Hezbollah/ Album Photos : Armement et Techniques du groupe terroriste Implanté au Sud du Liban

Lire aussi

Dossier exclusif : Armement lourd du Hezbollah - Gilles RAPHEL

Exclusif : Tsahal révèle le déploiement du Hezbollah (au Sud-Liban) 

Israël : Le Hezbollah possède un arsenal "de plus de 40 000 roquettes " Vidéo 

 

Ces photos mettent notamment en évidence la connexion directe qui existe entre le Régime Iranien et le Hezbollah, ainsi que la volonté claire de cette organisation terroriste d’attaquer  l’État d’Israël.

 

Cet album présente les différentes techniques et l’armement utilisés par le Hezbollah pour attaquer Israël. Des centaines de roquettes, de grenades et de fusils ont été trouvés par Tsahal. Ils devaient permettre au Hezbollah de continuer à tirer des roquettes contre les civils et les soldats israéliens.

Les armes saisies mettent en évidence la connexion entre le régime iranien et l’organisation terroriste du Hezbollah, comme le prouve le symbole de la Garde Révolutionnaire Iranienne sur un lance-roquettes qui apparaît sur l’une des photos. L’Iran ne fournit pas uniquement le Hezbollah en armement, mais a aussi pour rôle de former les terroristes, qui peuvent suivent un entraînement dans des bases militaires iraniennes. Le Hezbollah est un ennemi extrêmement dangereux : l’organisation terroriste viole ouvertement les Droits de l’Homme et ne reculera devant rien pour détruire l’État d’Israël.

Lance-roquettes portant le symbole de la Garde Révolutionnaire Iranienne

Depuis la fin de la Deuxième Guerre du Liban en 2006, l’Armée Israélienne s’est totalement retirée du sud du Liban, région dont le Hezbollah a pris le contrôle, en ignorant la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU. Cette résolution appellait le Hezbollah à ne pas se réarmer et interdisait la reprise d’activités paramilitaires dans la région. (Pour accéder à l’article, cliquez ici).

Exemples de violations de la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU par le Hezbollah :

  • Le 3 septembre 2010,  des terroristes du Hezbollah ont déplacé des armes à la suite d’une explosion dans un site de stockage d’armement au sud du Liban.
  • Le 14 juillet 2009, un immeuble utilisé par le Hezbollah a explosé, exposant ainsi une très grande quantité de munitions stockées.
  • Le Hezbollah utilise le village d’Al-Khiam et d’autres villages pour dissimuler des armes. Ces zones urbaines sont transformées en bases militaires. (Pour accéder à l’article, ICI).
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 11:28

IDF

 

 

Tsahal - La semaine en image - 03/07 > 09/07

 

La Semaine de Tsahal en Images (03/07 au 09/07)

Chaque dimanche, l’équipe du site de Tsahal vous propose de revenir sur les principales actualités de l’Armée Israélienne et les reportages qui ont été publiés pendant la semaine. Un tour d’horizon complet et en images. 

1. Les terroristes de la bande de Gaza attaquent à plusieurs reprises cette semaine

Une série d’incidents ont eu lieu cette semaine.  Un soldat de l’Armée Israélienne a été blessé jeudi 7 juillet lorsqu’un engin a explosé près d’un groupe de soldats le long de la frontière au sud de la bande de Gaza. Plus tôt cette semaine, des terroristes ont tiré sur un véhicule de l’Armée Israélienne. Mardi soir (5 juillet), en réponse aux tirs de roquettes Qassam  sur le territoire israélien des jours précédents, un avion de chasse israélien a pris pour cible un tunnel utilisé pour des activités terroristes au nord de la bande de Gaza. Mardi 5 juillet également, un avion de chasse israélien a pris pour cible un groupe de terroristes qui tentaient de lancer une roquette contre le territoire israélien.

Explosion près de la bande de Gaza, un soldat blessé

2. Dossier sur l’Opération Entebbe

A l’occasion du 35ème anniversaire de la date de l’Opération Entebbe, nous vous avons proposé de revenir sur l’une des opérations les plus audacieuses menée par Tsahal.

Joie des otages israéliens à leur retour en Israël

3. Portrait d’un héros : Yonathan Netanyahou

Nous avons tenu à rendre hommage à Yonathan Netanyahou, seul soldat israélien tué lors de l’Opération Entebbe. Il s’agit d’un homme d’exception considéré comme un héros en Israël, et au-delà.

Yoni Netanyahou. Photo : Courtesy, JPost

4. Cette Semaine dans la Peau d’un Soldat…

Cette semaine, vous avez partagé l’histoire de Dan, Simon, Samuel et Julien. Ces quatre amis se sont connus pendant leur service dans la Brigade Nahal. Ils nous ont confié chaleureusement leurs souvenirs et leur expérience au sein de l’Armée Israélienne.

Dan, Simon, Julien et Samuel pendant leurs classes

5. Retour sur nos Gros Plans …

Dôme de Fer : Le Tout Dernier Système d’Interception de Missiles

Le Centre d’Entraînement au Combat en Milieu Urbain qui entraîne les unités spéciales israéliennes et les armées du monde entier à livrer bataille en milieu urbain par le biais de simulations dans ce centre qui inclue des tours, des marchés et des passages souterrains.

Des armées du monde entier viennent s'entraîner dans ce centre très spécial qui restitue fidèlement les conditions de combat en milieu urbain

Des Arabes Israéliens combattants dans Tsahal

Un soldat du Bataillon Bédouin de Reconnaissance du Désert

6. La Photo de la Semaine

Des joueurs de la NBA et des soldats de Tsahal se sont rencontrés dans une base de l’Armée de l’Airen Israël en octobre 2010.

Des joueurs de NBA rencontrent des soldats israéliens

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 20:12

 

Je sens qu'il y en a qui vont encore s'énerver du génie des israéliens ! .....

Avec sa nouvelle création, Israel envoie les vieux Awacs au rayon antiquité.

Par Dominique BOURRA

 

 

 

Israel Aerospace Industries (IAI)  et la branche militaire d’Airbus sortent conjointement le nec plus ultra de la guerre info-centrée. On connaissait les Awacs pour Airborne Warning and Control System. Voici désormais les « AEWACS » plus avancés technologiquement.

Elta la filiale d’IAI  spécialisée dans la guerre électronique a développé au fil du temps des Systèmes de détection et de commandement sophistiqués et prouvés au combat, les AEW (pour Airborne Early Warning) vendus dans le monde entier et adapté sur divers aéronefs comme le jet d’affaires israélien Gulfstream  G550 ainsi transformé en mini-forteresse électronique. IAI emploie le terme de 4ème génération pour qualifier ses systèmes, autant dire qu’il se classent parmi les meilleurs du monde.

La nouvelle alliance entre la branche « guerre-elec » d’IAI et Airbus Military basé en Espagne a donné naissance au C-295 AEW, version « awacs » de l’avion de transport Airbus C-295. Le C 295 AEW  est   équipé d’un dôme rotatif  incluant un radar tridimensionnel à balayage électronique qui détecte et traque diverses cibles, sur le sol, dans les airs ou sur la mer (ndlr : voire dans le cyberespace, mais cela n’est pas précisé dans l’histoire).  Le résultat est visualisé en 3D.   Par ailleurs le C295 embarque bien évidemment une électronique d’écoutes et d’interceptions.

Il va de soi également que l’avion dispose pour sa protection antimissiles de contre-mesures et de leurres divers à la pointe de l’état de l’art. Enfin les systèmes de ce nouvel aéronef sont interopérables (avec ceux de l’OTAN ou autres) et  s’inscrivent dans un schéma de guerre info-centrée.  Le fameux Network Centric Warfare (NCW) ainsi que l’ont baptisé les américains, auteurs du  concept (en savoir plus sur le  concept de NCW ici).

*

Dominique Bourra, CEO of NanoJV

Copyrights Nanojv: http://nanojv.com

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 08:37

 

Vidéo : Transfert d’aide humanitaire vers la bande de Gaza – Qui aide vraiment ?

blogtsahal

En dépit de l’agitation provoquée par la flottille en mai 2010, les bateaux ne transportaient que 4000 tonnes de biens (principalement des médicaments périmés depuis 1 an), ce qui constitue deux-tiers de la quantité transférée en une seule journée par Israël vers la bande de Gaza.

 

 

 

 

 

 

Chaque jour, l’Armée Israélienne assure le transfert de près de 6000 tonnes de marchandises vers la bande de Gaza. Cela représente 260 camions, qui entrent via le point de passage terrestre de Keren Shalom 

En dépit de l’agitation provoqué par la flottille en mai 2010, les bateaux ne transportaient que 4000 tonnes de biens (principalement des médicaments périmés), ce qui constitue deux-tiers de la quantité transférée en une journée par Israël vers la bande de Gaza.

En réalité, la quantité de marchandises transférée dépend uniquement des commandes de l’Autorité Palestinienne. Israël transfère la quantité de marchandises qui est commandée, mais sa capacité de transfert est supérieure (400 camions en une journée soit 12000 tonnes de marchandises). Il incombe à l’Autorité Palestinienne de maximiser la capacité de transfert totale du point de passage de Kerem Shalom.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 14:09

 

Comment transférer de l'aide humanitaire dans la Bande de Gaza - Questions / réponses sur le Blocus

blogtsahal

Tsahal rappelle la marche à suivre pour transférer de l’aide humanitaire vers la bande de Gaza. Israël coordonne quotidiennement l’entrée de 250 à 280 camions de marchandises par les canaux officiels. 

Nous avons récemment publié le rapport d’activité du mois de mai de l’Unité de Coordination des Activités Gouvernementales dans les Territoires, détaillant notamment les quantités de marchandises transférées chaque jour par Israël vers la bande de Gaza. Ainsi, ce sont près de 6000 tonnes de denrées alimentaires, de carburant, de matériaux de construction et d’autres biens qui sont transférés vers la bande de Gaza quotidiennement. Ceci contraste avec les convois maritimes qui ont provoqué par le passé des confrontations violentes avec les forces de sécurité israéliennes et égyptiennes et qui ont rarement livré les quantités de nourriture que l’armée achemine régulièrement.

Israël coordonne le transfert de 250 à 280 camions de marchandises via le point de passage de Kerem Shalom quotidiennement. En fin de compte, ce sont les fonctionnaires palestiniens qui sont responsables des commandes de marchandises et de matériaux transférés, et qui n’utilisent pas la pleine capacité du point de passage.

Le blocus maritime légal imposé sur la bande de Gaza suite aux attaques répétées contre les citoyens d’Israël a permis à la Marine Israélienne de mettre fin au trafic de roquettes et de munitions à destination du Hamas, du Jihad Islamique et des autres organisations terroristes de la bande de Gaza.

Comment un petit groupe d’activistes a réussi à aider les palestiniens de Gaza

En juin 2011, le convoi européen « Miles of Smiles 3 » a atteint le point de passage de Rafah. Les dix organisations de défense des Droits de l’Homme européennes du convoi ont transféré 30 tonnes de fournitures médicales, 12 ambulances, de la nourriture pour bébés et des chaises roulantes vers la bande de Gaza, en coordonnant leurs efforts avec le Croissant-Rouge égyptien. Le transfert de marchandises n’a pas généré de violence parce que les organisateurs n’étaient concentrés que sur la livraison des biens, plutôt que sur la délégitimation d’Israël au moyen d’une confrontation violente.

Contrairement au convoi « Miles of Smiles 3 », les organisateurs de la flottille pour Gaza de mai 2010 avaient appareillé dans l’intention de provoquer une confrontation violente, en refusant de livrer les biens via les points de passage terrestres. La flottille pour Gaza de 2010 est arrivée avec l’équivalent de seulement 20 camions de marchandises (dont des médicaments périmés). Le 31 mars 2010, un organisateur de la flottille pour Gaza a explicité le but de la flottille : isoler Israël sur la scène internationale et briser le blocus légal imposé sur la bande de Gaza.

L'UNRWA et le Comité International de la Croix-Rouge sont les principales organisations opérant sur une base régulière dans la bande de Gaza.

Marche à suivre pour transférer des marchandises et des biens vers la bande de Gaza

  1. Pour faire une donation aux palestiniens de la bande de Gaza, contacter l’une des organisations humanitaires (l’UNRWA et le Comité International de la Croix-Rouge sont les principales organisations opérant sur une base régulière dans la bande de Gaza). Il est possible de trouver les informations nécessaires pour nouer contact avec ces organisations sur leurs sites internet respectifs.
  2. Les organisations humanitaires qui opèrent dans la bande de Gaza soumettent toutes leurs demandes formelles à la branche des organisations internationales del’Unité de Coordination des Activités Gouvernementales dans les Territoires(CAGT).
  3. L’officier des donations de la CAGT, qui appartient à la branche des organisations internationales de l’unité, est chargé d’approuver et de coordonner le transfert de toutes les donations. L’UNRWA, la Croix-Rouge et les principales autres organisations reçoivent généralement un accord immédiat.
  4. Les demandes pour les articles à double emploi doivent être examinées.
  5. Pour chaque demande présentée, Israël transfère des milliers de tonnes de biens et matériaux dans la bande de Gaza via le point de passage terrestre de Kerem Shalom.

 

Questions/Réponses : Pourquoi le Blocus Imposé sur Gaza est Légal

blogtsahal

La Marine Israélienne  est résolue à maintenir le blocus maritime sur la bande de Gaza indépendamment des diverses provocations lancées par des organisations internationales qui ont pour but de délégitimer Israël et son droit à protéger ses citoyens des tirs de roquette du Hamas. 

Voici quelques éclaircissements sur les questions les plus fréquemment soulevées concernant l’aspect légal du blocus maritime imposé sur la bande de Gaza par Israël.

Pourquoi Israël a-t-il décidé d’imposer un blocus maritime sur la bande de Gaza ?

Selon le droit international, l’imposition d’un blocus maritime est légale car Israël se trouve dans une situation de conflit armé avec l’organisation terroriste du Hamas, l’entité dirigeante de la bande de Gaza. Le Hamas est reconnu comme étant une organisation terroriste par les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Union Européenne et l’État d’Israël.

Depuis sa prise de pouvoir dans la bande de Gaza  en 2007, le Hamas a tiré des milliers de roquettes sur les principaux centres de population israéliens, mettant ainsi en danger les vies d’un million d’habitants. Ces dix dernières années, le Hamas a orchestré une longue série d’attentats-suicides en territoire israélien, faisant des centaines de victimes civiles israéliennes. Le Hamas fait rentrer illégalement des roquettes dans la bande de Gaza  via les tunnels souterrains de contrebande ou par voie maritime.

 Quels aspects pourraient rendre ce blocus illégal ?

Le blocus maritime imposé sur la bande de Gaza est légal tant qu’Israël ne bloque pas l’accès des ports et des côtes de pays qui ne sont pas impliqués dans le conflit entre Israël et le Hamas. Selon le droit international, Israël doit également continuer à communiquer publiquement sur le blocus maritime auprès des belligérants et des États neutres.

Quelles sont les restrictions qui découlent du blocus maritime ?

Selon le droit international, si un blocus maritime est mis en vigueur, aucun navire (civil ou ennemi) ne peut entrer dans la zone concernée. Par conséquent, conformément au droit international, Israël est en droit d’intercepter un navire qui tente de violer le blocus maritime dans les eaux internationales.

Le simple fait qu’un navire prenne le départ dans l’intention de violer un blocus maritime, indépendamment de la marchandise qu’il transporte, est considéré comme une violation du droit maritime international, selon le Manuel du Commandant Américain sur le Droit des Opérations Maritimes.

Les organisateurs de la flottille violent-ils le droit international ?

Étant donné que les organisateurs de la flottille ont déclaré publiquement, aussi bien à l’écrit qu’à l’oral, leur intention claire de violer le blocus maritime légal imposé par Israël sur la bande de Gaza, Israël est en droit de prendre des mesures opérationnelles dès que la flottille aura appareillé.

Quelles précautions sont prises par Israël afin d’empêcher la confrontation avec les passagers de la flottille ?

Dès l’instant où la flottille pour Gaza pénétrera dans les eaux internationales, les soldats de la Marine Israélienne vont relayer des avertissements explicites aux capitaines des navires en réaffirmant qu’Israël est en droit d’imposer un blocus maritime sur la bande de Gaza. Si la flottille décide d’ignorer ces avertissements, Tsahal tentera de prendre contrôle des bateaux pacifiquement.

Si besoin est, le droit international autorise l’utilisation de la force lors de l’entrée des soldats sur les bateaux. Par conséquence, les soldats israéliens useront de leur droit de légitime-défense  s’ils sont attaqués par les passagers à bord des  navires.

Comment Israël porte assistance à la population palestinienne dans la bande de Gaza ?

Parallèlement au blocus maritime qu’il impose sur la bande de Gaza, l’État d’Israël assure le transfert quotidien de 250 à 280 camions du dimanche au jeudi via le point de passage terrestre de Kerem Shalom. Ces camions transportent 6000 tonnes de marchandises et de matériel. En réalité, Israël transfère la quantité de marchandises commandée par l’Autorité Palestinienne, mais sa capacité de transfert est supérieure.

Quels sont les rapports de situation sur la population palestinienne dans la bande de Gaza ?

Selon un rapport du mois d’avril 2011 de la Banque Mondiale, « l’éducation et la santé à… Gaza sont très développées. Ces indicateurs sont comparables à ceux des pays de la région et du monde entier ». En outre, les palestiniens bénéficient d’une baisse récente du chômage.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 13:20

 

 

 

 

Liste des Tentatives de Contrebande d’Armes par la Voie Maritime

blogtsahal

 

Lire également

>Tsahal vous parle désormais en français

Vidéo : Le Blocus Maritime sur la Bande de Gaza en Cinq Points

 

 

 

Par le passé, Tsahal a déjoué de nombreuses tentatives de contrebande d’armes à destination de la bande de Gaza, justifiant ainsi la nécessité d’imposer un blocus maritime – que la prochaine flottille a l’intention de violer. 

15 mars 2011 : Victoria

Le mardi 15 mars 2011 au matin, des soldats des Forces Spéciales de la Marine israélienne  (la Shayetet 13) ont intercepté un bateau transportant un chargement d’armes équivalent à celui saisi sur le Karin-A en 2002, à 200 miles à l’ouest des côtes israéliennes, sans rencontrer aucune résistance de la part des membres de l’équipage. La cargaison du Victoria, un navire battant pavillon libérien et naviguant entre le port de Mersin en Turquie et celui d’Alexandrie en Égypte, était destinée aux organisations terroristes de la bande de Gaza. Les armes, d’origine iranienne, devaient être déchargées en Égypte avant d’être infiltrées dans la bande de Gaza . Les services de renseignements israéliens avaient suivi de près le déroulement des événements et ont joué un rôle majeur dans la saisie du bateau, effectuée en conformité avec les lois internationales.

Le Victoria transportait 50 tonnes d’armes et autres équipements militaires, dont : 66 960 balles de Kalachnikov de calibre 7.62mm, 230 obus de mortier de 120mm, 2270 obus de mortier de 60mm, 2 systèmes de radar fabriqués en Angleterre, 2 grues hydrauliques de montage pour le système de radar, 2 dispositifs de lancement et 6 missiles antinavires C-704 d’une portée de 35 km de manufacture chinoise. Des guides d’utilisation en persan ainsi que des symboles des Gardes de la Révolution Islamique ont également été trouvés sur le navire, mettant en évidence la lourde implication iranienne dans la tentative de contrebande. L’obtention de missiles antinavires C-704 aurait constitué un gain stratégique significatif pour les organisations terroristes opérant dans la bande de Gaza.

3 novembre 2009 : Francop

Le Francop a été intercepté au large des côtes de Chypre en route de l’Iran vers la Syrie d’où son chargement devait être transféré clandestinement au Hezbollah au Liban par voie terrestre. Le bateau transportait 36 conteneurs d’armes, pour un poids total de 500 tonnes : 9000 bombes de mortier, 3000 roquettes Katioucha, 3000 cartouches de fusil, 20 000 grenades et 500 000 balles d’armes à feu. Ni l’armateur ni l’équipage n’étaient au courant du contenu de la cargaison, dissimulée dans les conteneurs sous des sacs en polyéthylène. La cargaison avait été chargée au port de Bandar-Abbas en Iran sur un navire iranien et transférée sur le Francop, un navire allemand, lors d’une escale dans le port égyptien de Damiette. La quantité d’armes saisies était dix fois plus importante que celle du Karin-A.

Missiles trouvés sur le Francop

12 octobre 2009 : Hansa India

Le Hansa India, naviguant en provenance d’Iran et battant pavillon allemand, était censé décharger sa cargaison de 8 conteneurs en Égypte. Suite aux avertissements lancés par les autorités allemandes, le vaisseau n’a pas été déchargé et a continué sa route jusqu’à Malte où il a été saisi. On y a découvert une cargaison de munitions et de matériel industriel conçu pour la production d’armes, apparemment destiné à la Syrie.

Le Hansa India

Janvier 2009 : Monchegorsk
Une cargaison d’armement envoyée par l’Iran a été interceptée et saisie dans le port de Limassol à Chypre sur le Monchegorsk, un navire russe battant pavillon chypriote et affreté par la compagnie maritime iranienne Irisl. Des obus de char, d’artillerie et de mortier ont été trouvés sur le bateau ainsi que du matériel utilisé pour la production de roquettes.

Le Monchegorsk

21 mai 2003 : Abu Hasan

L’Abu Hasan a été intercepté dans les eaux à l’ouest de Haïfa, alors qu’il naviguait du Liban vers l’Égypte en transportant à son bord des explosifs du Hezbollah destinés à la bande de Gaza. Le bateau lui-même était un bateau de pêche, utilisé afin de dissimuler ses intentions. La cargaison contenait un système d’activation par radio pour faire exploser des bombes à distance, des CD d’instructions sur la façon de perpétrer des attentats suicides à la bombe, 5 boîtes pleines de détonateurs de roquettes et 25 détonateurs de roquettes de type Katioucha. Les cerveaux de la tentative de contrebande d’armes étaient liés à l’Autorité Palestinienne d’Arafat et au Hezbollah.

23 novembre 2002

Après de nombreuses tentatives de lier contact avec un bateau de pêche palestinien inconnu se dirigeant de la bande de Gaza vers Israël, le bateau piégé à la bombe, a explosé près d’une bateau de patrouille de sécurité israélien, faisant 3 blessés modérés et 1 blessé léger parmi les soldats israéliens.

8 juin 2002

Deux Palestiniens ont été surpris en train de nager le long de la côte dans le nord de la bande de Gaza, munis de 4 grenades, un fusil d’assaut AK-47, et 4 chargeurs remplis de munitions, dans une tentative d’infiltrer une communauté israélienne du sud du pays.

3 janvier 2002 : Karin-A

Le Karin-A a été intercepté en Mer Rouge, alors que son chargement était destiné à l’Autorité Palestinienne. Il transportait 50 tonnes d’armes dans 80 conteneurs immergeables, dont : des roquettes RPG-7, des lance-roquettes antichar RPG-18, des mines antichar et antipersonnel de fabrication iranienne, 2200 kilogrammes d’explosifs brisants, des missiles et lance-missiles antichar de type Sagger, ainsi que des fusils d’assaut, mitrailleuses, AK-47, 735 grenades, 700 000 balles de petit calibre et de l’équipement de plongée. Les conteneurs immergeables devaient être plongés dans la mer, ramenés vers la bande de Gaza par le courant marin et enfin être récupérés par un plus petit bateau pour être livrés dans la bande de Gaza.

Armement trouvé sur le Karin-A

L’ancien conseiller financier et bras droit de Yasser Arafat de l’époque, Fouad Shubaki, était largement impliqué dans la tentative de trafic d’armes. Parmi les membres d’équipage se trouvaient des membres de l’Autorité Palestinienne et Arafat finit par admettre l’implication de l’Autorité Palestinienne dans la tentative de contrebande. Le bateau avait été acheté au Liban et transportait des marchandises à usage civil (graines de pastèques, graines de sésame, riz, jouets, vêtements) entre le Soudan et le Yémen, dans le but de dissimuler les armes à bord.

7 mai 2001 : Santorini

Le Santorini a été intercepté alors qu’il naviguait en provenance du Liban à destination de la bande de Gaza. Il contenait une importante cargaison de 40 tonnes d’armes, dont des missiles anti-aériens Strela du même genre que celui utilisé par les terroristes ayant visé et manqué de peu l’avion d’Arkia transportant des passagers israéliens, au décollage de Mombassa au Kenya en novembre 2002. La cargaison contenait également des mortiers, fusils d’assaut et armes à feu, grenades, mines et matériel explosif, des lance-missiles antichar portatifs RPG-7 et des fusées d’artillerie.

Trois membres de l’équipage à bord du Santorini ont été condamnés pour tentative de trafic d’armes du Liban vers la bande de Gaza : la capitaine (un trafiquant d’armes professionnel) et deux membres de sa famille à bord du bateau. Les trois hommes avaient déjà été impliqués dans trois tentatives précédentes de contrebande soutenues par le Hezbollah et le FPLP-CG (Front Populaire de Libération de la Palestine – Commandement Général).

Le Santorini avait été acquis par le FPLP-CG dans une petite île au large de la Syrie et était immatriculé en tant que bateau syrien. Lors de précédentes tentatives de contrebande par l’équipage, les armes avaient été empaquetées en Syrie et transférées du Liban par un bus syrien. Une partie de l’armement antichar provenait d’Iran.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 13:11

 

 

Vidéo : Le Blocus Maritime sur la Bande de Gaza en Cinq Points

Depuis le mois de janvier 2009, Israël impose un blocus maritime sur la bande de Gaza afin d’assurer la sécurité de ses citoyens. Cette vidéo explique les raisons du blocus maritime et ses implications concrètes en cinq points.

 

blogtsahal

 


Vidéo : Pourquoi les Bateaux à Destination de la Bande de Gaza Représentent une Menace pour Israël

Une grande partie des armes que possède le Hamas a été envoyée par la voie maritime.

 

Afin de protéger les civils israéliens contre les attaques de l’organisation terroriste du Hamas, l’Armée Israélienne impose un blocus maritime légal sur la Bande de Gaza 

Compte tenu des tentatives répétées du Hamas de faire passer clandestinement des armes vers la bande de Gaza par voie terrestre et maritime et des difficultés à inspecter les bateaux en mer, il est indispensable que l’Armée Israélienne contrôle toutes les marchandises avant qu’elles ne soient transférées vers la bande de Gaza.

Par conséquent, la Marine israelienne sera forcée d’intercepter la flottille si celle-ci tente de violer le blocus maritime qu’Israël est en droit d’imposer.

blogtsahal

Partager cet article
Repost0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 09:18

 

Enfin !!!!!

 

Je suis très heureuse de vous annoner l'ouverture du blog de Tsahal en langue française.

Nous remercions le caporal Nissim Boucai et le soldat Sarah Barenbaum.

Nous leur souhaitons la meilleure des réussites sur le Web francophone et un immense Mazal Tov pour communiquer sur l'Armée israélienne, une des armées les plus morales du monde.

 

Pour votre information et votre ré-information visitez le site chaque jour.

www.idf.il/fr

 

 

Partager cet article
Repost0

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories