Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 08:37

 


 

 

Par Aschkel

 © 2011 www.aschkel.info

 

Gaza – Les terroristes de Gaza ont envoyé une roquette sur le Néguev après la riposte de Tsahal cette nuit.

 

Une autre roquette s'est abattue cette nuit sur le Conseil Régional d'Eschkol dans le Néguev Occidental, il n'ya ni blessé, ni dégâts.

IDF

Plus tôt Les forces de sécurité israélienne ont mené une action de représailles dans la nuit de mardi contre des infrastructures terroristes dans la bande de Gaza. Les représailles israéliennes ont été menées à la suite du pilonnage intensif des zones civiles et des deux roquettes qui se sont abattues sur la villes d'Aschkelon.

Deux tunnels de contrebande visant à l'infiltration de terroristes sur le sol israélien, deux sites de stockage et de fabrication d'armes, ainsi que deux autres infrastructures terroristes ont été ciblées pas l'armée.

 

L'organisation terroriste du 'Hamas est tenue pour responsable de tout acte de terreur envers les citoyens de l'Etat d'Israël et de ses civils en provenance de la bande de Gaza.  L'armée israélienne répondra avec vigueur contre toute atteinte à la sécurité des civils israéliens.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 05:22


 


 

Le 'Hamas obtient la reconnaissance du Caire, et frappe Israël de 54 obus de mortiers

DEBKAfile Reportage exclusif 19 mars2011, 12:27 PM (GMT+02:00)

 

Adapté par Marc Brzustowski

 

Pour © 2011 lessakele  et © 2011 aschkel.info

 

 

http://www.debka.com/article/20782/

 

Tags:  Egypt      Hamas    Israel    mortar barrage    Syria 

 

Tsahal expose le chargement d’armes iraniennes pour Gaza

 

 

A lire - Israël – 54 obus de mortier tirés par les terroristes de Gaza sur les civils Israéliens depuis samedi matin

 

Les civils israéliens vivant à proximité de la frontière de Gaza se sont reveillés samedi 19 mars, sous une pluie d’attaques d’obus de mortiers la plus massive depuis des années – 54 obus tirés en 15 minutes. Deux civils ont été blessés et les propriétés ont subi des dommages substantiels. Le Hamas a revendiqué sa responsabilité de façon inhabituelle, galvanisé par le soutien qu’il a obtenu de la part d’un nouvel allié, les nouveaux dirigeants du Caire, qui se sont, désormais, alignés sur la Syrie et l’Iran.

 

Le gouvernement Netanyahou n’a pas informé le public israélien au sujet des nouveaux vents de mauvaise augure qui se mettent à souffler du Caire, bien que ceux-ci soient déjà en mouvement : le Caire a offert au Hamas dirigeant la Bande de Gaza une reconnaissance de facto, il est sur le point de lever le blocus de la Bande de Gaza et forge de nouveaux terrains d’entente avec Damas, le Hamas palestinien et les jihadistes radicaux qui vivent là.

*

 

L’armée égyptienne qui a pris le pouvoir au Caire a également fermé les yeux sur au moins deux à trois bateaux d’armes iraniennes, antérieurs à la saisie de l’AS Victoria, la semaine dernière, qui sont passés à travers les mailles du filet du blocus maritime israélien et ont livré des armes, comprenant des missiles air-mer C-704 à El Arish. Le Hamas sera libre de sortir et de venir les récolter par le passage rouvert de Rafah.


Il est désormais évident que l’autorisation donnée par le Caire aux deux navires de guerre iraniens de transiter par le Canal De Suez, le 22 février, sachant qu’au moins un d’entre eux transportait des armes pour les extrémistes, était conforme à la nouvelle ligne politique égyptienne.

 

Un peu plus tôt, Israël a autorisé deux brigades de l’infanterie égyptienne mécanisée à entrer dans le Sinaï et à se déployer le long de sa côte méditerranéenne, quoi que cela outrepasse la clause de démilitarisation du traité de paix de 1979. Israël escomptait que ces troupes allaient garder le gazoduc transportant du gaz vers Israël et la Jordanie et qu’elle ferait barrage aux livraisons d’armes iraniennes vers le Hamas. Mais ce n’est pas du tout ce qui s’est passé.

 

Cette semaine, des porte-parole se prononçant au nom de la compagnie du gazoduc ont annoncé que le gaz égyptien était à nouveau en fonction. Après qu’Israël ait fait appel à la Maison Blanche et aux dirigeants des commissions des relations extérieures du Sénat et du Congrès,  pour intercéder auprès de l’Egypte, c’est juste un filet de gaz qui a coulé à l'intérieur du gazoduc, au prétexte que le pipeline avait besoin d’être testé après avoir explosé lors de l’attentat du Hamas du 5 février.

 

La fable égyptienne est aisément soutenue par le Gouvernement israélien et ses porte-parole de la Défense, qui continuent d’assurer tout un chacun que rien n’a changé dans les relations égypto-israéliennes.


Selon les sources de Debkafile au Caire, le levier sous tension, derrière le virage de la politique égyptienne, est tenu par le nouveau Ministre des affaires étrangères Nabil Alaraby. Depuis seulement deux semaines à ce poste, les premières tâches qu’il s’est lui-même imposées ont consisté à alléger l’embargo égypto-israélien autour de la Bande de Gaza, à rouvrir le barrage pour que le Fatah facilite le passage de gens et de marchandises, abaisser le niveau des relations avec Israël et l’Autorité Palestinienne conduite par Mahmoud Abbas, et ouvrir une nouvelle page des relations avec la Syrie.

 

Durant les deux jours que la Secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a passé au Caire (les 15 et 16 mars), le Conseil Suprême militaire égyptien a envoyé le chef de la Mahabharat (les services secrets) Mourad Mwafi à Damas. Le Président syrien Bachar al Assad l’a reçu lors d’une longue conversation vendredi 19 mars, au troisième jour de sa visite.

 

Jeudi, le Général égyptien a rencontré le dirigeant du Hamas Khaled Meshaal. La participation de Meshaal au sommet islamiste radical de Khartoum soutenu par l’Iran, la première semaine de mars, n’a pas eu l’air de le déranger, pas plus que son approbation de deux missions – porter les Frères Musulmans au pouvoir au Caire et lancer des attentats terroristes contre Israël.

 

Jusqu’à présent, les forces israéliennes n’ont connu aucune réussite dans leur traque des assassins du Hamas qui ont commis les meurtres cruels de cinq membres d’une même famille à Itamar, le 11 mars. Considérant la régression précipitée de la situation politique et militaire d’Israël et la politique de l’autruche adoptée par ses dirigeants, tout se passe comme si c’était le Hamas qui dictait désormais l’agenda sécuritaire d’Israël. Le Hamas, soutenu par la poigne de l’Iran, de la Syrie et, maintenant, de l’Egypte, sent qu’il peut intensifier en toute sécurité sa guerre contre Israël, sans en subir trop lourdement le contrecoup. 

Partager cet article
Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 14:58

 

 

Les Etas-Unis se préparent pour des frappes par air et par mer contre les forces de Kadhafi

 

 

DEBKAfile Reportage exclusif 17 mars 2011, 10:53 AM (GMT+02:00)

 

Adapté par Marc Brzustowski

 

Pour © 2011 lessakele  et © 2011 aschkel.info

 

http://www.debka.com/article/20772/

 

Tags:  Egypt     Libya    US military action 

Le sous-marin USS Providence

 

Peu de temps après avoir quitté l’Egypte pour Tunis, mercredi 16 mars, la Secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a demandé en urgence au chef de la junte militaire en Egypte, le maréchal Mohammed Tantawi la permission d’utiliser les bases aériennes égyptiennes pour que les avions militaires américains puissent établir une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Libye. C’est un reportage exclusif des sources militaires à Washington de Debkafile.

 

Clinton a expliqué à Tantawi qu’elle espérait une approbation du Conseil de Sécurité de l’ONU d’une zone d’exclusion aérienne, Durant sa session spéciale de ce jeudi 17 mars. Mais cela ne devrait pas être suffisant pour stopper l’avance de Mouammar Kadhafi et les Etats-Unis devrait recourir à l’action militaire contre son armée. Elle n’a pas développé comment.

 

Mais les sources de Debkafile affirment que la Maison Blanche soupèse l’option de frappes aériennes américaines pour mettre un terme à la marche de Kadhafi sur Benghazi, la seconde ville par importance de la Libye et le tout premier bastion rebelle. L’objectif de cette action serait moins de préserver le contrôle de cette ville par les rebelles que d’empêcher Kadhafi de proclamer sa victoire sur l’opposition à son régime et contre ses challengers étrangers.


Un autre volet du plan pris en considération à Washington entraînerait des frappes contre les centres de gouvernement et de l’armée de Kadhafi, à Tripoli, la capitale.

 

Tantawi a promis à Clinton de convoquer le Conseil Suprême de l‘armée jeudi, avant la réunion du Conseil de Sécurité et la tenir informée de sa décision avant qu’elle ne prenne son vol pour quitter le Moyen-Orient.

 

Selon nos sources à Washington, le Pentagone propose d’utiliser la grande base aérienne égyptienne d’El Mansoura dans le Delta du Nil pour établir la zone d’exclusion aérienne et lancer des attaques aériennes sur la Libye.

 

Le virage de l’Administration Obama en faveur d’une intervention militaire directe en Libye était perceptible tôt ce jeudi matin (dans la nuit de mercredi selon l’horaire à Washington) dans les remarques de l’Ambassadrice américaine à l’ONU, Susan Rice :

 

Elle a déclaré : “La vision américaine est que nous avons besoin d’être préparés à envisager des phases qui incluent, mais peut-être aillent au-delà d’une simple zone d’exclusion aérienne, alors que la situation sur le terrain a évolué et qu’une zone d’exclusion aérienne comporte des limitations inhérentes à ce genre d’opérations, en termes de protection des civils en péril immédiat ».

 

Par “la situation sur le terrain”, elle faisait référence aux trois colonnes de Kadhafi, renforcées par des milliers de combattants de la fédération tribale de Warefla, qui progressent rapidement sur Benghazi. Les sources militaires de Debkafile rapportent que les brigades Saadi et Khamis, cette dernière constituant la 32è Brigade libyenne, la plus importante de ces troupes, se déplacent en APC, et son en train d’approcher du dernier bastion rebelle. Ils ont l’appui d’une brigade d’artillerie et d’une brigade de tanks. A l’ouest, les navires lance-missiles libyens ont verrouillé Benghazi.

 

Nos sources ajoutent que les unités de l’armée libyenne basées à Benghazi sont entrées en action dès l’arrivée du contingent principal. Ces troupes ont été prises dès le commencement du soulèvement libyen, le 15 février, à l’intérieur du territoire détenu par les rebelles. Elles se sont tenues de côté en attendant les ordres de Kadhafi pour se jeter dans la bataille.


Un autre signe de la forte inclination du Président Obama à entreprendre une action militaire allant au-delà de l’établissement d’une zone d’exclusion aérienne, survient avec le déploiement lundi 14 mars du sous-marin nucléaire d’attaque USS Providence au large des côtes libyennes.

 

Au cours de la dernière décennie, ce sous-marin a souvent été appelé en appui des attaques de missiles américains, habituellement à coups de tomahawk, aussi bien en 2003 en Irak qu’en Afghanistan.

 

La flotte américaine présente au large des côtes libyennes comprend aussi le navire d’assaut de la marine USS Kearsage, qui est un porte-hélicoptères ; le vaisseau de transport amphibie marine Docks et les destroyers lance-missiles USS BarryUSS Ponce et USS Mason.

 

Le porte-avions américains USS Enterprise, actuellement près de la Mer Rouge, pourrait également être appelé en cas d’attaque de missiles américains sur la Libye. 

Partager cet article
Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 07:00

 

 

Victoria -Liste des armes - l'Iran et la Syrie directement mis en cause. Preuve du bien-fondé du blocus maritime israélien le long de la bande de Gaza (mise à jour)

 

Par Aschkel - pour © 2011 www.aschkel.info

IDF

 

 

Article publié le 16 mars mise à jour le 17 mars

 


Articles associés

 

>La marine israélienne intercepte un vaisseau transportant des armes livrées par les navires de guerre iraniens

>Exlusif photos des armes iraniennes saisies par l'armée israélienne sur le Victoria

>Vidéos de la marine israélienne interceptant le navire chargé d'armes à destination des terroristes de Gaza

>La Marine israélienne a intercepté un navire chargé d'armes a destination des terroristes de la Bande de Gaza

>Un avion bourré d’armes, en provenance d’Iran a atterri en Turquie

 


 

Le Premier Ministre Benyamin Netanyahu a effectué une visite sur le port d'Ashdod.

"Il est de notre devoir et pas seulement notre droit de mettre fin a ces trafics d'armes, d'inspecter de décharger et de désarmer ces navires. Ces armes en provenance d'Iran, se sont déplacés vers la Syrie, et ont fait route ensuite vers les groupes terroristes de la bande de Gaza, l'objectif ultime étant de viser les citoyens de l'Etat d'Israël"

 

Le Ministre de la défense Ehud Barak a félicité le Chef du personnel de la Marine pour ces opérations navales réussies. "Cette interception a évité une dégradation de la situation sécuritaire dans le sud du pays et la nature et la capacité de ces missile aurait pu modifier la situation. Nous avons à faire ici à un axe impliquant l'Iran, la Syrie et le 'Hezbollah tentant de renforcer le terrorisme dans la bande de Gaza, le combat continue par air, mer et terre, dans n'importe quelle direction, ici ou plus loin, ce combat continuera cat il est nécessaire pour la sécurité de tous".

 

 

Le Chef d'Etat-Major : Benny Ganz sur le port d'Ashdod

 "Cette chasse à la contrebande continue constamment, c'est une tâche opérée dans le silence, le secret et la détermination, ce que vous voyez ici est le fruit de cette détermination"

 

Le Commandant de la marine Eliezer Marom a également abordé la réussite de l'opération.

"Les armes sont introduites clandestinement par la mer rouge et parfois par la méditerranée, cette prise est relativement faible, mais les armes que nous avons trouvé aujourd'hui sont différentes (Missiles antinavire et anti radar). Ces armes sont un risque important pour l'équilibre de la région"

 


Weaponry Found On-Board the "Victoria"

Weaponry Found On-Board the "Victoria"

C-704 Anti-Ship Missile Found on the "Victoria"

      Missile Identification Document in Persian

 

Weaponry Found On-Board the "Victoria"

Voici une liste préliminaires des armes et systèmes d'armement découverts et déchargés ce matin au Port d'Ashdod de la cargaison du Navire "Victoria"

 

 

66.960 balles de kalachnikov de 7.62 mm

230 obus de mortiers de 120 mm

2 270 obus de mortier de 120 mm

6 missiles antinavires C-704 - fabriqués en Chine

2 systèmes de radar fabriqués en Grande-Bretagne

2 lanceurs

2 grues hydrauliques de montage pour le système de radar.

 

A noter que les missiles C-704 d'une portée de 35 km, auraient constitué un gain très important pour les capacités d'armement des organisations terroristes de la bande de Gaza.

 

Le document d'identification pour les missiles antinavire était écrit en persan, et était frappé des emblêmes du gouvernement iranien.

Ce document démontre l'implication de l'Iran et de la Syrie dans l'acheminement et le renforcement de l'armement des organisations terroristes de la bande de Gaza ou d'ailleurs.

 

Preuve du bien-fondé du blocus israélien le long de la bande de Gaza

Yéochoua SULTAN

 

L’importante cargaison d’armes et de munitions saisie sur le navire qui travaille pour le géant français du transport maritime, le groupe CMA-CGM, est la preuve du bienfondé du blocus israélien le long de la bande de Gaza. En outre, les accords de Gaza et Jéricho n’ont pas inclus le renoncement israélien sur les eaux territoriales. Selon le Premier ministre, la communauté internationale devrait par conséquent comprendre que ce blocus est primordial pour la sécurité d’Israël. Il a déclaré: «C’est la réponse pour tous ceux qui critiquent la politique du blocus maritime d’Israël sur Gaza.»

Le ministre de la Défense, Ehoud Barak, a ajouté: «Les armes découvertes sur le bateau auraient pu frapper les exploitations du gaz ainsi que le pipeline qui va d’Eilat à Ashkelon. (…) Je félicite le chef d’état major Gantz pour son action. Le missile C-704, que transportait le navire, aurait pu influer sur le caractère de la défense autour de la bande de Gaza. C’est un grave développement qui a été empêché ici.» Barak a également considéré l’atterrissage d’un avion en Turquie, qui était en route depuis l’Iran pour la Syrie. «Il faut espérer qu’ils vérifient là-bas cet avion en profondeur, comme il se doit. La lutte contre le renforcement du terrorisme prendra du temps, il faut donc nous montrer persévérants.» Les autorités turques, de leur côté, ont démenti les informations selon lesquelles l’armée de l’air turque aurait forcé cet avion à atterrir en Turquie.


Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 19:19

 

La marine israélienne intercepte un vaisseau transportant des armes livrées par les navires de guerre iraniens

 

 

DEBKAfile Reportage spécial  15 mars 2011, 4:08 PM (GMT+02:00)

 

Adapté par Marc Brzustowski

 

Pour © 2011 lessakele  

 http://www.debka.com/article/20768/

Tags:  arms shipment     Egypt    Hamas    Iranian warships    Israeli naval commandos 

 

 

Intercepté avec sa cargaison d’armes

 

Alire

 

>Exlusif photos des armes iraniennes saisies par l'armée israélienne sur le Victoria

>Vidéos de la marine israélienne interceptant le navire chargé d'armes à destination des terroristes de Gaza

>La Marine israélienne a intercepté un navire chargé d'armes a destination des terroristes de la Bande de Gaza

 

D'après les premiers éléments fournis par le porte-parole de Tsahal, le cargo "Victoria" transportait entre autres, outre les radars de détection de vedettes lance-missiles, des missiles air-mer de fabrication chinoise d'une portée de 35 kilomètres avec des instructions en langue perse. Tous les ambassadeurs étrangers en poste en Israël sont invités à Ashdod demain mercredi pour une visite du cargo et de sa cargaison.

nous vous en parlions déjà le 22 février

Les navires sont de construction britannique et armés de missiles chinois

 

 

 

 

Les commandos d’élite du Shayeret 13 de la marine israélienne ont intercepté le Victoria, possession d’une compagnie allemande, mardi 15 mars, à environ 320 kms des côtes méditerranéennes d’Israël, sur sa route depuis le port turc de Mercin vers El-Arish en Egypte, et dont la destination finale était Alexandrie.

 

Le vaisseau battant pavillon libérien transportait une vaste cargaison d’armes destinées au Hamas palestinien, dans la bande de Gaza. Debkafile rapporte que la cargaison a été chargée à bord dans le port syrien de Lataqiyeh, après avoir été déposé là par les deux navires de guerre iraniens qui ont transité par le Canal de Suez, le 22 février.

 

Les documents à bord du navire et les interrogatoires de l’équipage ont montré que le vaisseau avait d’abord appareillé depuis le port de Lataqiyeh en Syrie avant de se rendre vers le port de Mercin en Turquie. Au moins trois containers bourrés d’armes ont été découvert à bord. Des centaines d’autres seront inspectés, lorsque le bateau rejoindra le port israélien. L’équipage n’a pas cherché à résister aux commandos de la marine israélienne qui sont montés à l’abordage du vaisseau.

 

Les marines américaine et israélienne n’avaient pas arraisonné le destroyer iranien lance-missiles Alvand et le croiseur logistique Kharg, lorsqu’ils ont traversé le Canal de Suez le mois dernier, arguant qu’ils ne pouvaient pas être interceptés puisqu’ils ne transportaient d’armes de contrebande. Les responsables égyptiens du Canal de Suez ont montré la même détermination après avoir rapporté qu’ils les avaient inspectés. Le Ministre de la Défense d’Israël, Ehud Barak avait déclaré que le voyage ne représentait pas plus de menace qu’un « bizutage de cadets de la marine ».

 

 

Seul Debkafile a dévoilé que les navires de guerre iraniens transportaient des missiles.

 

Il est désormais clair que le bulletin de santé  vierge qu’ils ont tous donné des navires iraniens n’étaient fondé sur aucun fait tangible. A la même période, les sources militaires de Debkafile avaient rapporté que depuis le moment où les navires de la marine iranienne étaient entrés en Méditerranée, les navires de guerre américains et israéliens, ainsi que leurs avions espions ont suivi leurs moindres mouvements sous une surveillance de tous les instants : autour des 25 et 26 février, le Kharg a été aperçu en train de débarquer une grande quantité de containers dans les dépôts de l’ordonnance de la marine syrienne, dans le port de Lataqiyeh.

 

Dans la seconde moitié de la dernière semaine, le Victoria de la compagnie allemande a accosté à cet endroit et a été aperçu en train de charger les mêmes containers livrés par les navires de guerre à Lataqiyeh.

 

Il apparaît maintenant qu’on a donné ordre au navire de faire un détour par le port turc et d’attendre là durant quelques jours pour masquer sa destination réelle.

 

Mais après avoir appris que les armes étaient destinées à El Arish, dans le Nord du Sinaï, Israël a décidé d’appréhender la cargaison avant qu’elle ne puisse être délivrée, soit au Hamas à Gaza, soit aux Musulmans radicaux égyptiens, que l’Iran soutient et finance.

 

Le Hamas se serait alors arrangé pour faire en sorte qu’elle soit prise en charge à El Arish et qu’elle s’évanouisse vers Gaza à travers ses tunnels de contrebande. Mais il est aussi possible que l’Iran, quoi qu’ayant planifié de convoyer les armes vers les extrémistes palestiniens de Gaza, ait, plus tard, modifié leur destination vers l’Egypte.

 

Une bonne partie de cet épisode est encore à éclaircir, excepté tout ce qui concerne les preuves évidentes de coopération du renseignement militaire entre Téhéran, Damas, Ankara, le Hezbollah et le Hamas dans la contrebande d’armes vers les groups radicaux de la région.

 

Le Caire devrait avoir quelque chose à dire concernant la saisie dans les eaux internationales d’un navire destiné aux eaux égyptiennes, alors que, subrepticement, il ait ainsi pu transporter des armes. Ankara, également, n’appréciera pas la mise en lumière de Mercin, un port sous l’étroite supervision de la marine turque, comme s’agissant d’un foyer voué au transfert illégal de matériel de guerre iranien pour le Hamas palestinien et les forces anti-gouvernementales combattant les régimes arabes.

 

Les sources du renseignement de Debkafile mentionnent que plusieurs navires charriant des armes à destination des rebelles libyens ont navigué depuis Mercin Durant les tous derniers jours. Ils étaient destinés au bastion rebelle de Benghazi. On a décidé à Jérusalem que, quelle que soit la destination exacte des cargaisons d’armes des navires iraniens, réduire ce flux des nouveaux axes de contrebande d’armes iraniennes était absolument vital.

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 17:57

 

 

Exlusif photos des armes iraniennes saisies par l'armée israélienne sur le Victoria

Par Aschkel - IDF

 © 2011 www.aschkel.info

>Vidéos de la marine israélienne interceptant le navire chargé d'armes à destination des terroristes de Gaza.


Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a confirmé l’arraisonnement d’un bateau se dirigeant vers Gaza et a déclaré que les armes qui se trouvaient à son bord provenaient d’Iran. Quant au général de brigade Avi Benayahou, porte-parole de Tsahal, il a précisé que d’après l’équipage, le cargo aurait d’abord fait escale dans le port syrien de Lattaquié, sans doute pour récupérer les équipements militaires destinés à des factions terroristes.

C’est dans ce même port, a-t-il souligné, que des navires de guerre iraniens avaient accosté il y a quelques mois à peine.

Le ministre de la Défense Ehoud Barak a félicité les soldats de l’unité d’élite maritime qui ont mené l’opération. Il a ajouté : « Cette nouvelle tentative d’acheminer clandestinement des armes dans la bande de Gaza est une preuve supplémentaire que des éléments radicaux cherchent toujours à porter atteinte à Israël et tentent également de déstabiliser la région ». 

La meilleure prise d’Israël dans ce domaine est sans aucun doute l’arraisonnement du Karine A en janvier 2002 ou du Francop en Novembre 2009. Les forces navales israéliens avaient arrêté ce cargo palestinien dans la Mer Rouge, près de Sharm-el-Sheikh.- Claire Dana-Picard

 

 

photo

 


photo
Weapons Found On-Board the Victoria

 

 

photo

 

 

photo

 

photo
Weapons Found On-Board the Victoria

 

photo
Weapons Found On-Board the Victoria
Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 17:24

 

 

Vidéos de la marine israélienne interceptant  le navire chargé d'armes à destination des terroristes de Gaza

 

>La Marine israélienne a intercepté un navire chargé d'armes a destination des terroristes de la Bande de Gaza 

>Les armes saisies sur le navire arraisonné par Tsahal proviennent-elles des deux navires iraniens passés par Suez ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 12:43

 

צה

La Marine israélienne a intercepté un navire chargé d'armes a destination des terroristes de la Bande de Gaza.

 

Le navire d'armes intercepté au large d'Israël était parti de Syrie
Originellement, le bateau d'armes allemand Victoria, battant pavillon libérien, intercepté ce matin par la marine israélienne en Méditerranée, est parti de Syrie, avant de rejoindre la Turquie d'où il devait finalement se rendre à Alexandrie. Une manoeuvre vraisemblablement destinée à brouiller les pistes, a indiqué le porte-parole de Tsahal.Guysen

Par Aschkel pour  © 2011 www.aschkel.info

IDF

La marine israélienne a intercepté un navire "Le Victoria" avec a bord un chargement d'armes différentes. Selon les premières évaluations ce chargement était destiné aux organisations terroristes de la Bande de Gaza. Le navire battant pavillon libérien a été intercepté à 200 miles à l'ouest des cotes israéliennes..

Cette interception a eu lieu lors d'une opération de routine de la marine israélienne visant à maintenir la sécurité et empêcher la contrebande d'armes.

 

Les forces israéliennes n'ont rencontré aucune résistance de l'équipage à bord du navire qui et actuellement dirigé vers le port israélien d'Ashdod. Pour une inspection plus détaillée du chargement.

 

Le bateau naviguait entre la route de Mersin en Turquie et le port d'Alexandrie en Egypte.

L'armée israélienne tient à souligner que la Turquie n'est pas liée a cet incident.

 

Cette interception a été approuvée conformément aux directives gouvernementales et sur les recommandations du Chef d'Etat-major de l'Armée israélienne.

 

Benny Gantz a fourni un rapport ce matin au Ministre de la Défense Ehud Barak sur les premiers éléments de l'inspection.

 

L'Armée Israélienne et le Ministère des affaires étrangères ont alerté les autorités allemandes de l'interception du navire – Le propriétaire du navire est allemand, le gouvernement du Libéria a aussi été alerté – Le navire navigue sous pavillon libérien, le gouvernement français a aussi été alerté de l'affrètement de ce navire par une compagnie maritime française.

 

Cette opération s'est déroulée sous le commandement du Commandant de la Marine de Tsahal, le général Eliezer Marom, et l'interception sous le commandement du commandant des forces spéciales de la marine

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 11:09

 

 

Tsahal au plus haut niveau d'alerte pour le jour de la "Colère palestinienne qui risque de déborder jusqu'au coeur d'Israël

 

 

DEBKAfile Reportage exclusif 14 mars 2011, 11:15 PM (GMT+02:00)

 

Adapté par Marc Brzustowski

 

Pour © 2011 lessakele  

 

Tags:  RENSEIGNEMENT/DEFENSE EN ISRAELCHANTAGE ET "ETAT PALESTINIEN"Terrorisme

 

 

Soldat israéliens et manifestants palestiniens

 

Les Palestiniens, quoique toujours divisés entre Gaza, dirigé par le Hamas et Ramallah, dirigé par le Fatah, lancent des manifestations dans les deux endroits simultanément contre leurs gouvernements respectifs, mardi 15 mars.

 

Les sources de Debkafile dans l’armée rapportent que l’armée et la police d’Israël sont au plus haut niveau de préparation, dans la crainte que les manifestants ne débordent hors des villes palestiniennes de la Bande Occidentale et de la Bande de Gaza et qu’ils ne se déchaînent contre les communautés et villes juives alentour.

 

Nos sources font part de renseignements selon lesquels les organisateurs du Jour de colère palestinienne seraient en train de planifier comment utiliser au mieux l’occasion afin de pénétrer au cœur du territoire israélien et d’y provoquer les forces israéliennes pour qu’elles ouvrent le feu et ainsi obtenir des images-choc, en direction des médias du monde entier, de la violence israélienne contre les civils palestiniens prenant part à la Révolte arabe.

 

On peut, d’ores et déjà, prévoir que la manifestation appelée à se dérouler sur le square principal de Ramallah pourra escompter drainer des dizaines de milliers de manifestants, avec un fort potentiel pouvant déclencher des troubles dans les villes et villages palestiniens à proximité des localités israéliennes.

 

Comme en Tunisie, Egypte et comme durant les premières phases du soulèvement en Libye, il n’y a pas d’information précise pour savoir qui souffle sur les braises derrière les appels aux manifestations palestiniennes qui apparaissent « spontanément » sur les réseaux internet. Ils sont largement attribués aux étudiants des universités et collèges du la Bande Occidentale et de la Bande de Gaza.

 

L’Autorité Palestinienne à Ramallah et le gouvernement du Hamas à Gaza-City prétendent que ce sont eux qui ont appelé à manifester. Cette revendication est démentie comme erronée par nos sources palestiniennes, puisque le rassemblement est fondamentalement dirigé contre les deux régimes ensemble, qui ne semblent pas avoir le contrôle de ces évènements.

 

Les slogans dominants condamneront le fosse subsistant entre le Fatah de Mahmoud Abbas et le Hamas fondamentaliste, au travers d’un appel à la réunification des Palestiniens. Des bannières dénonceront également la corruption au sein du régime de la Bande Occidentale dirigé par Mahmoud Abbas et le Premier Ministre Salam Fayyad ainsi que dans l gouvernement gazaouï dirigé par le Premier Ministre Ismaïl Haniyeh.

 

Le Hamas a mis sur pied sa première manifestation favorable à l’unité, lundi à Gaza City, de façon à forger le contingent pour une grande marche contre le Fatah. 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 07:10

 

 

 

La capacité des missiles syriens - Missiles russes au 'Hezbollah ? Dossier

 

 

Les États-Unis et Israël craignent que les missiles russes parviennent au Hezbollah

 

Articles du dossier à consulter

Une syrie hostile et résurgente alerte les etats-unis et israël

 

Netanyahu à poutine : stoppez la vente à la syrie d’armes sophistiquées qui menaceront israël

 

La russie arme massivement les pays arabo-musulmans. (suite)

La russie vendra des missiles à la syrie ou petit voyage dans les méandres du double langage russe

 

Les frontières défendables à l’ère des missiles, dore gold

Israël : le hezbollah possède un arsenal "de plus de 40 000 roquettes " vidéo

 

Dans le secret des caches d'armes du hezbollah

Syrie: la base navale russe de tartous prête à accueillir la flotte de la mer noire

La syrie arme le hezbollah avec de missiles longue portée

Syrie : le meilleur atout de la russie au moyen-orient


Iran, corée du nord et les autres : les missiles


Cynisme russe - déploiement de matériel miltaire lourd à tartous en syrie


La syrie économiquement exsangue, se dote de missiles supersoniques russes antinavires

La russie va fournir des missiles à la syrie malgré les protestations d’israël


Israël dévoile les documents secrets de la guerre de 73 pour avertir la syrie et le hezbollah

 

Russie -missiles iakhont pour la syrie: contrat en cours de réalisation


Les capacités des missiles syriens - 

theisraelproject

• Le contrat sur les armes entre la Russie et la Syrie prêt à être conclu 
• Les armes du Hezbollah : 40 000 roquettes, missiles perfectionnées

 

Jérusalem, le 27 février – La Russie est prête à vendre à la Syrie un grand chargement des missiles de croisière perfectionnés. Le bénéficiaire probable des armes est le Hezbollah, soutenu par l'Iran, a déclaré le ministre de la Défense Ehud Barak.

Le ministère russe de la Défense, Anatoly Serdyukov, a dit que le pays est dans la "phase d'éxécution" de son contrat avec la Syrie, selon Ynet News, Israël.

La perspective d'un contrat d'armes entre la Russie et la Syrie n'est toutefois pas nouvelle.

En septembre 2010, les détails du contrat d'armes ont été publiés. L'accord décrivait l'intention de la Russie d'envoyer à la Syrie un grand chargement de " missiles de croisière Yakhont anti-navires " selon Ynet News.

Ehud Barak a tenté d'empêcher la vente lors de sa visite à Moscou  en septembre 2010, mettant en garde la Russie sur le fait que les armes pourraient finalement être utilisées par le Hezbollah, le groupe terroriste libanais.

 


Capacités des missiles syriens

La Syrie a profité d'une longue relation sécuritaire fructueuse avec la Russie. La majorité de ses armes, divers roquettes et missiles, sont d'origine russe. Il y a certains modèles chinois et des rapports non confirmés sur des systèmes produits par l'Iran, bien que les chargements iraniens soient plus probablement destinés au Hezbollah.

Missiles surface-surface (MSS)

· Frog 7: le 9K52 Luna-M est un missile balistique russe à courte portée pouvant lancer une ogive de 545kg sur 65km. Le Frog-7 n'est pas guidé.

· SS-21: l'OTR-21 Tochka russe est un missile balistique guidé tactique à courte portée, pouvant lancer une ogive de 100 kilotonnes, sur 120km.

· SCUD B/C: missile balistique tactique d'origine russe largement exporté, avec une portée de plus de 482km.

· SS-C-1B: missile balistique tactique de fabrication russe, généralement utilisé pour la défense côtière, pouvant envoyer un explosif de 907kg ou une ogive nucléaire de 350 kilotonnes sur 482km.

· P-5: le " Patyorka " est un missile de croisière russe propulsé par un turboréacteur utilisé à des fins surface-surface ou sol-mer. Il possède une ogive de 907km et une portée de 740km.

Lance-roquettes multiples 

· BM-21: véhicule de lancement, système de missile régional non guidé capable de lancer des roquettes de 40 122 millimètres sur 40km.

· Type 63: système de missile régional non guidé remorqué chinois, 12 tubes de 107mm, d'une portée approximative de 8km.

Missiles anti-navires /sol-air

· P-15: le " Termite " de fabrication russe, est un missile anti-navires guidé avec une ogive creuse chargée et a une portée de plus de 65km. Les variantes chinoises incluent les célèbres missiles Seersucker et Silkworm.

· SS-N-3: nom de code " Sepal ", un missile anti-navires guidé capable de transporter une ogive de 998kg sur 274km.

Pour en savoir plus sur le sujet :

Global Security Staff. Syrian Army Equipment. April 27, 2005. http://www.globalsecurity.org/military/world/syria/army-equipment.htm/Syria (accessed February 27, 2011).

NTI Staff. "Missile Overview-Syria." The Nuclear Threat Initiative. October 2010. http://www.nti.org/e_research/profiles/Syria/Missile/index.html (accessed February 27, 2011).

Pike, John. SS-N-3-Sepal. August 15, 2000. http://www.fas.org/nuke/guide/russia/theater/ss-n-3.htm (accessed February 27, 2011).

Proliferation Analysis Staff. "Ballistic Missile Capabilities in the Middle East." The Carnegie Endowment for International Peace. May 2002. http://www.carnegieendowment.org/publications/index.cfm?fa=view&id=11802 (accessed February 27, 2011).

The Claremont Institute. "The Threat from Syria." Missile threat. 2009. http://www.missilethreat.com/thethreat/pageID.252/default.asp (accessed February 27, 2011)

 


Les officiels américains étaient également très préoccupés par la transaction, a rapporté le Jérusalem post. Les armes posent une " menace considérable " sur les civils israéliens et la marine israélienne si elles sont utilisées par le Hezbollah.

Quatre marins israéliens ont été tués au cours de la guerre défensive d'Israël contre le Hezbollah en 2006, lorsqu'ils ont été frappés par " des missiles surface-mer chinois qui avaient été vendus à l'Iran" puis transférés au Hezbollah.

La Russie a également signé un contrat en mai 2010, pour vendre à la Syrie des " avions de guerre, des armes antichars et des systèmes de défense aérienne, " a rapporté  Reuters. Impatient d'obtenir le contrat, le président russe Dmitry Medvedev s'est rendu en Syrie au début du mois de mai et aurait même rencontré le chef exilé du Hamas à Damas,Khaled Meshaal.

En juin 2007, des sources d'actualités russes ont rapporté que la Russie " a commencé à livrer à la Syrie un avion 5 MiG-31E Foxhound, conformément au contrat qui aurait été négocié en automne 2006, "  selon le journal de l'industrie de la défense américaine.

Les avions à réaction vendus à la Syrie ont rapporté 1 milliard de dollars américains au Trésor public russe. L'acquisition aurait été financée par l'Iran, bien que la Russie l'ait nié.

L'Iran a longtemps coopéré avec la Syrie pour financer et armer le Hezbollah.

Des sources des renseignements américains et français ont confirmé en octobre 2010 que la Syrie servait de passage pour transférer des armes au Hezbollah.  

Les rapports ont confirmé que le Hezbollah avait trois unités qui avaient transporté 40 000 roquettes et une technologie de missile confidentielle –  y compris les missiles perfectionnés M-6002 — de la Syrie au Hezbollah avec l'aide de 10 000 agents.

Les cachettes des armes sont parfois divisées en plus petites parties et camouflées dans des résidences civiles pour éviter la saisie au Sud Liban par les forces du maintien de la paix de l'ONU.

Les tunnels souterrains construits par les Gardiens de la Révolution islamique (GRI) et un vaste réseau de télécommunications souterrain permettent au Hezbollah d'empêcher toute infiltration par les soldats israéliens et occidentaux.

Partager cet article
Repost0

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories