Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 17:11

Cancer du côlon: révolution « made in Israel »

[Jeudi 21/01/2010 17:05]

 



KOL HA KAVOD !



Des chercheurs du Centre Médical Ichilov de Tel-Aviv ont réussi à isoler une protéine qui permettra désormais de détecter un début de cancer du côlon à l’aide d’une simple prise de sang!
La présence anormale de cette protéine, appelée « CD24″ est le signe pratiquement infaillible de la présence de tumeurs cancéreuses dans le côlon. Selon les chiffres avancés par le Centre Ichilov, près de 500.000 personnes sont décédées en 2009 des suites de ce type de cancer à travers le monde, alors que plus d’un million de cas avaient été déclarés. Et toutes les études ont démontré qu’une détection précoce permet de guérir la majorité des cas de ce cancer. Jusqu’à présent, deux types d’examens existent pour tenter de détecter la maladie: la colonoscopie, dont la fiabilité atteint 90%, et l’examen d’échantillons d’excréments pour voir s’ils contiennent du sang. Mais cette dernière méthode est moins fiable.
La découverte des médecins d’Ichilov permettra non seulement de localiser des tumeurs dans le côlon, mais aussi d’autres tumeurs malignes. Dr. Sarah Kraus, directrice du Laboratoire de Recherches sur le Cancer de l’Hôpital Ichilov a fait savoir que « lors d’une prise de sang, les sujets qui commencent à développer un cancer du côlon avaient une quantité de protéines ‘CD24′ bien plus élevée que chez des sujets en bonne santé ». Pour le Dr. Kraus, « cette nouvelle méthode va permettre de faire de grands progrès dans la prévention du cancer du côlon, car jusqu’à présent, beaucoup de personnes rechignent à se prêter à ces examens du fait de leur aspect inconfortable et gênant. Et souvent, lorsqu’ils commencent à sentir les symptômes de la maladie, il est trop tard ».
Cette étude fait partie des quatre qui ont été choisies – sur 500 à travers le monde – pour être présentées lors du Congrès sur les Tumeurs dans le Système Digestif, qui se tiendra dès samedi à Orlando (USA) sous l’égide de l’ASCO (Société Américaine de l’Oncologie Clinique). Cette découverte médicale israélienne de premier plan sera ainsi présentée devant les plus grands spécialistes mondiaux de la lutte contre le cancer.

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 14:44



POUR DIFFUSION IMMEDIATE: le 19 janvier 2010

Contact:
Jennifer Laszlo Mizrahi: 202-857-6644, jenniferm@theisraelproject.org 
Laura Kam: +972-2-6236427, laurak@theisraelproject.org

Subscribe to The Israel Project's RSS Feed


En temps de crise, les Israéliens offrent un hôpital de campagne en Haïti
*The Israel Project présente ses condoléances aux victimes du tremblement de terre en Haïti.*

Photos des efforts de secours israéliens en Haïti
Cliquez ici pour faire un don pour les efforts humanitaires en Haïti
Vidéo des efforts de secours israéliens en Haïti (Voir "autres vidéos")
Aide humanitaire et internationale : une valeur israélienne fondamentale [Arabe] [Anglais] [Allemand] [Russe] [Espagnol]
La délégation de recherche et de secours israélienne en direction d'Haïti 
Précédentes délégations de recherche et de secours des FDI à l'étranger 
Liste d’experts

Pour organiser des interviews sur place en Haïti, veuillez contacter l'Ambassadeur Amos Radian au 881-631-575508 ; le porte-parole de Tsahal, capitaine Matan Greenstein ou Daniel Saada au 881-651-418199 ; ou le fondateur et coordinateur d'IsraAID, Shachar Zahavi à l'adresse suivante : szahavi@hotmail.com  ou au 972-54-567-9979

Mises à jour sur Twitter de l'équipe médicale et de secours de Tsahal en Haïti :@IDFinHaiti

 

Une mère haïtienne qui a nommé son fils Israël après que des médecins israéliens aient suivi l’accouchement du bébé
Avec l'aimable autorisation du bureau du porte-parole des FDI

Alors que la catastrophe humanitaire en Haïti arrive à son sixième jour, les Israéliens ont sorti des décombres une petite fille de six ans et des groupes juifs continuent leurs efforts pour soulager les habitants d'Haïti. [1] 

Le dimanche 17 janvier, les médecins des Forces de Défense israéliennes (FDI) ont suivi l’accouchement d’un un petit garçon haïtien, que la mère a nommé Israël, au sein de l'hôpital israélien. [2] Le même jour, les docteurs israéliens ont fait naitre une petite fille prématurée dans ce même hôpital après que le Dr. James Besser, principal rédacteur médical et sanitaire d'ABC News, ait emmené d'urgence la mère du bébé à l'hôpital. [3] Le consulat israélien à New York a aidé James Besser à trouver l'hôpital. [4] 

Selon CNN, l'hôpital de campagne israélien est le seul site médical sur l'île tout à fait équipé pour gérer des opérations complexes. Les fournitures pour un hôpital de campagne américain devraient arriver ce soir (18 janvier). [5] 

Le 15 janvier – deux jours après que le massif tremblement de terre ait secoué le peuple de l'île, l'équipe de secours des FDI est arrivée en Haïti, composée d'une mission médicale et d'équipes de recherche et de secours.[6] Le personnel médical a installé l'hôpital de campagne près du stade de football de Port-au-Prince. Il peut soigner jusqu'à 500 patients par jour. [7] L'hôpital de campagne contient:

Des salles d'opération
Un service de soins intensifs 
Un service maternité
Un service pédiatrique
Des incubateurs
Une pharmacie 
Un équipement pour radiographie
10 tonnes d'équipement médical 
90 lits, 66 lits de soins intensifs et deux tables d'accouchement
Un personnel de 250 personnes, dont 40 docteurs et spécialistes, 20 infirmières et plusieurs auxiliaires médicaux. [8] 

Les secouristes israéliens sortant un homme de l'immeuble gouvernemental
Avec l'aimable autorisation du porte-parole des FDI

Les équipes de recherche et de secours des FDI sont composées de près de 30 agents et de douzaines de personnel opérationnel y compris des unités de logistique, d'informatique, de communication et canines. [9] Une autre délégation des FDI devrait partir pour Haïti le 18 janvier. [10] 

Également dimanche, Tsahal a sauvé un homme de 52 ans qui se trouvait sous les débris de l'immeuble des bureaux gouvernementaux. Ce dernier avait communiqué son emplacement par message électronique. [11] L'équipe israélienne a travaillé durant six heures avant de le libérer.

Samedi, les volontaires de ZAKA, service israélien de recherche et de sauvetage, sur place en Haïti, ont sauvé huit étudiants des décombres de l'immeuble universitaire aplati à Port au-Prince.[12] Déployant une équipe de six hommes, ZAKA a travaillé pendant 38 heures avec une équipe militaire mexicaine pour sauver les étudiants. [13] 

L'équipe de ZAKA est composée de Juifs religieux qui ont poursuivi leurs activités de sauvetage pendant le Shabbat parce que la loi juive enseigne que le Shabbat peut être interrompu pour sauver une vie. "Avec toute l'horreur qui se passe à l'extérieur, même lorsque les choses s'aggravent, le Judaïsme dit que nous devons respirer profondément et continuer à sauver plus de vies," a dit le commandant de la mission de ZAKA en Haïti, Mati Goldstein, dans une interview accordée au journal israélien Ynet. [14] 

En outre, une équipe de sauvetage composée de 15 civils déjà sur place, le forum israélien pour l'aide humanitaire internationale (IsraAID), un organisme coordonnateur d'ONG israéliennes et juives, envisage d'envoyer ce week-end une équipe médicale et logistique de 12 personnes.[15]

L'équipe d'IsraAID déjà sur place est formé de docteurs, d'infirmières, d'auxiliaires médicaux et de logisticiens et a commencé à travailler à Port-au-Prince, en fournissant une aide médicale d'urgence et en distribuant des fournitures humanitaires. L'équipe médicale organise des opérations dans le principal hôpital de Port-au-Prince alors que le personnel logistique reste dans la région aéroportuaire pour aider les partenaires des ONG locales avec un soutien logistique pour les secours qui continuent à y arriver. [16] 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dit : "Étant donné les besoins sécuritaires d'Israël, nous avons accumulé une vaste expérience en matière de recherche et de secours au fil des ans. Nous avons appliqué cette expérience par le passé à des catastrophes dans le monde entier – au Mexique, en Argentine, en Arménie, au Kenya, en Turquie et ailleurs. J'espère et je souhaite que la mission israélienne réussisse, cette fois encore, à sauver autant de vies que possible – enfants, parents et familles – à Haïti." [17]


Vous trouverez ci-après une liste partielle des organismes juifs qui ont organisé des caisses de secours et qui collectent des dons à envoyer à Haïti :

Comité juif américain (American Jewish Committee, AJC) en partenariat avec IsraAID
Cliquez ici pour faire un don à la caisse de secours du tremblement de terre en Haïti de l'AJC
Contact : haitifund@ajc.org  
Site web : http://www.ajc.org/site/apps/nlnet/content2.aspx?c=ijITI2PHKoG&b=2818295&content_id={D90DEA69-E8D3-4593-A307-9E838F7F8EDB}¬oc=1 

Comité conjoint de distribution juif américain (American Jewish Joint Distribution Committee, JDC)
Cliquez ici pour faire un don au programme de secours du tremblement de terre en Haïti du JDC
Contact : Beth Weinstein, Tél. : +212-885-0820, E-mail : beth.weinstein@jdcny.org
Site web : http://www.jdc.org/about-jdc/crisis-response.aspx?id=4028  

Service mondial juif américain (American Jewish World Service, AJWS)
Cliquez ici pour faire un don à la caisse de secours du tremblement de terre en Haïti de l'AJWS 
Site web : http://ajws.org/who_we_are/news/haiti_emergency.html  

B’nai B’rith Canada
Cliquez ici pour faire un don à la caisse de secours du tremblement de terre en Haïti de B’nai B’rith Canada
Site web : http://www.bnaibrith.ca/  

B’nai B’rith International
Cliquez ici pour faire un don à la caisse de secours de B'nai B'rith pour aider les victimes du tremblement de terre en Haïti
Site web : http://www.bnaibrith.org/latest_news/Haiti11310.cfm  

Congrès juif canadien (Canadian Jewish Congress)
Pour faire un don, consulter le site web ci-après :
Site web : http://www.cjc.ca/2010/01/15/7160/  

Chabad Lubavitch
Cliquez ici pour faire un don aux efforts de secours en Haïti de Chabad
Site web : http://www.chabadominican.com/templates/articlecco_cdo/aid/1092880/jewish/Chabad-Haiti-Relief-Efforts.htm  

Magen David Adom
Cliquez ici pour faire un don aux amis américains de Magen David Adom
Site web : http://www.afmda.org/content/newsroom/mda%20news.aspx#story2  

MAZON : Une réponse juive à la fin
Cliquez ici pour faire un don au fonds de secours pour Haïti de MAZON
Site web : http://mazon.org/2010/01/13/mazon-launches-emergency-haiti-fund/  

ORT
Cliquez ici pour faire un don à l'appel d'urgence du tremblement de terre en Haïti d'ORT
Site web : http://www.ort.org/asp/article.asp?ID=898  

Union Orthodoxe (Orthodox Union, OU)
Cliquez ici pour faire un don à la collecte en faveur des sinistrés d'Haïti d’OU

United Synagogue of Conservative Judaism (USCJ)
Cliquez ici pour faire un don à la caisse de secours en faveur des sinistrés de l'USCJ

Union for Reform Judaism (URJ)
Cliquez ici pour faire un don à la caisse de secours pour Haïti de l'URJ
Site web : http://urj.org/socialaction/issues/relief/haiti/  

World Jewish Relief (WJR)
Cliquez ici pour faire un don à l'appel d'urgence pour le tremblement de terre en Haïti du WJRSite web : http://www.wjr.org.uk/appeals/646-Haiti-Emergency-Earthquake-appeal 

Liste d'experts (États- Unis et Israël)

En Haïti :

Ambassadeur Amos Radian, Ambassadeur israélien en République Dominicaine
Tél. : +881-631-575508

Capitaine Matan Greenstein, porte-parole de la commande de défense régionale des FDI (Pikud Ha'Oref)
Tél. : +881-651-418199

Mati Goldstein, chef de la délégation de secours international en Haïti de ZAKA
Portable : +972-52-362-8810 et +972-54-220-9878 

Email : mati@isracare.com ; goldmb@gmail.com

Yosi Levy, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, il coordonne les interviews entre les médias et les officiels du Ministère des Affaires étrangères en Haïti
Portable : +972-50-620-3408

Aux États-Unis :

Jennifer Laszlo Mizrahi, fondatrice et présidente, The Israel Project
Tél. : +1 202--857-6644 (Washington, D.C.)
Email : jenniferm@theisraelproject.org

Lurma Rackley, directeur des relations publiques, CARE
Tél. : +1 404-979-9450 (Atlanta)
Email : lrackley@care.org
Site web : http://www.care.org/index.asp

Save Darfur Coalition (Organisation de défense)
Tél. : +1 (800) 917-2034 (Washington, D.C.)
Email : press@savedarfur.org ou info@savedarfur.org
Site web : www.savedarfur.org
Adresse postale : Save Darfur Coalition
2120 L. Street NW, Suite 335
Washington, D.C. 20037

Robert L. Kern, directeur du marketing et de la communication, les Amis américains de Magen David Adom (AFMDA)
Tél. : +1 212-757-1627 (New York)
Courriel : rkern@afmda.org ou info@afmda.org
Fax : +1 212-757-4662
Site web : http://afmda.org/index.aspx

Barry R. Perlis, président et attaché de presse, fondation Save A Child’s Heart (Sauver le Cœur d'un Enfant) (bureau américain)
Tél. : +1 301-618-4588 (Maryland)
Courriel : info@saveachildsheart.org 
Email : http://www.saveachildsheart.com/home1.html

En Israël :

Eran Weintrob, directeur général, Latet ("donner " en hébreu)
Tél. : +972 7 23-683-3388
Email : eran@latet.org.il
Site web : http://www.latet.org.il/english/

MASHAV (Centre pour la coopération internationale)
Email : mashav@haigud.org.il
Fax : +972-2-651-2636
Site web : http://mashav.mfa.gov.il/mfm/web/main/missionhome.asp?MissionID=16210&  

Renée Jacqueline Brown, coordinatrice du bureau des relations publiques,
Magen David Adom Israël
Tel.: +972-73-263-0004
Email : jacquelineb@mdais.co.il
Site web : http://www.mdais.com/

Dr. Efraim Laor, directeur, Fast Israeli Rescue & Search Team (FIRST)
Tél. : +972-4-6709 944
Fax : +972-4-6709 945
Email : laor10@zahav.net.il
Site web : http://www.israaid.org.il/member_page.asp?id=6

Save A Child’s Heart (bureau israélien)
Tél. : +972-3-558-9656
Fax : +972-3-558-9657
E-mail: pr@saveachildsheart.org  
Site web : http://www.saveachildsheart.com/home1.html  

Shachar Zahavi, fondateur et coordinateur, IsraAID – Forum israélien pour l'aide humanitaire internationale
Tél. : +972-54-567-9979
Email : szahavi@hotmail.com ou info@israaid.org.il
Site web : http://www.israaid.org.il

 


Références 

   

[1] Solomont, E.B., “Israelis race to save lives in Haiti,” The Jerusalem Post, Jan. 17, 2010, http://www.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1263147906183&pagename=JPost%2FJPArticle%2FShowFull

[2] “First Man Rescued by Israeli Forces in Haiti,” website of the Israel Defense Forces, Jan. 17, 2010, http://dover.idf.il/IDF/English/News/today/10/01/1701.htm;  Mozgovaya, Natasha, "Life amid death: Baby born in Israeli field hospital in Haiti" Haaretz, Jan. 17, 2010, http://haaretz.com/hasen/spages/1143165.html

[3] Childs, Dan; Schaffhausen, Joanna, “Haiti Earthquake: Mother Gives Birth In a Disaster Zone,” Good Morning America, Jan. 18, 2010, http://abcnews.go.com/GMA/Wellness/haiti-earthquake-mother-delivers-baby-disaster-zone/story?id=9587264&page=1

[4] Benhorin, Yitzhak, “Praise for Israeli mission in Haiti: 'Only ones operating',” YnetNews, Jan. 18, 2010, http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3836254,00.html

[5] Benhorin, Yitzhak, “Praise for Israeli mission in Haiti: 'Only ones operating',” YnetNews, Jan. 18, 2010, http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3836254,00.html

[6] Israel Defense Forces communiqué, Jan. 16, 2010

[7] Israel Defense Forces communiqué, Jan. 16, 2010; “IDF to Establish Field Hospital in Haiti,” IDF Web site, Jan. 13, 2010, http://dover.idf.il/IDF/English/News/today/10/01/1301.htm

[8] Israel Defense Forces communiqué, Jan. 16, 2010; “Israeli aid arrives in Haiti, field hospital set up,” Israel Ministry of Foreign Affairs, Jan. 17, 2010, http://www.mfa.gov.il/MFA/Israel+beyond+politics/Israeli_aid_arrives_Haiti_17-Jan-2010.htm

[9] “IDF to Establish Field Hospital in Haiti,” IDF Web site, Jan. 13, 2010, http://dover.idf.il/IDF/English/News/today/10/01/1301.htm

[10] Siegel-Itzkovitch, Judy, “IDF: Additional aid delegation due to leave for Haiti,” The Jerusalem Post, Jan. 18, 2010, http://www.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1263147921520&pagename=JPost%2FJPArticle%2FShowFull

[11] “First Man Rescued by Israeli Forces in Haiti,” IDF Web site, Jan. 17, 2010, http://dover.idf.il/IDF/English/News/today/10/01/1701.htm

[12] “Shabbat In Hell,” ZAKA Web site, Jan. 16, 2010, http://www.zaka.us/news.asp?AID=138

[13] “Shabbat In Hell,” ZAKA Web site, Jan. 16, 2010, http://www.zaka.us/news.asp?AID=138

[14] Levy, Amit, “ZAKA mission to Haiti 'proudly desecrating Shabbat',” YnetNews, Jan. 17, 2010, http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3835327,00.html

[15] “IsraAID team administers emergency medical aid to 2,000 people in local stadium,” IsraAID communiqué, Jan. 18, 2010

[16] “IsraAID Launches Relief Efforts for Victims of Haiti Earthquake,” IsraAID Web site, Jan. 15, 2010, http://www.IsraAID.org.il/story_page.asp?id=1257; IsraAID communiqué, Jan. 17, 2010

[17] “Israeli search and rescue delegation departs to Haiti,” Israel Ministry of Foreign Affairs, Jan. 14, 2010, http://www.mfa.gov.il/MFA/Government/Communiques/2010/Israeli_rescue_delegation_Haiti_13-Jan-2010.htm 

 


TIP est une organisation internationale à but non lucratif destinée à sensibiliser la presse et le public sur Israël œuvrant ainsi à la sécurité, la liberté et la paix. TIP fournit aux journalistes, aux dirigeants et aux leaders d'opinion des informations exactes concernant Israël.TIP n'est affilié à aucun gouvernement ni aucune agence gouvernementale.    
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 14:37
L’ONU et les Etats-Unis demandent à Israël d’envoyer des policiers en Haïti.

Adaptation : Marc Brzustowski
Pour : http://lessakele.over-blog.fr/ et http://www.aschkel.info/ 

 

Talkbacks for this article: 0

Le Ministère public de la Sécurité a annoncé, mercredi, qu’à la suite d’une requête des Etats-Unis et des Nations-Unies, la Police israélienne enverra des dizaines de policiers armés se joindre aux efforts de maintien de la paix en Haïti

 

In this photo taken Saturday...

Sur cette photo prise samedi et publiée par l’agence de presse chinoise Xinhua, les secouristes israéliens transportent une personne blessée hors des décombres d’un immeuble en ruine, dans la capitale haïtienne de Port-au-Prince.
Photo: AP

 

Le Ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman a demandé au Ministre de la sécurité publique d’autoriser le départ de la délégation policière, et cette requête sera approuvée, selon une source proche du Ministre de la sécurité publique.


La source ajoute que les officiers de police suivront une brève période de préparation physique et mentale avant de s’envoler vers Haïti.


Lieberman a expliqué que la mise sur pied d’une force de maintien de la paix était “l’un des besoins les plus urgents et les plus importants pour faire face au désastre à Haïti, au vu de l’effondrement des règles de gouvernement. Les Etats-Unis ont demandé à Israël d’étudier sérieusement l’envoi d’un contingent d’officiers de police, afin qu’il rejoigne la force internationale, qui sera déployée à Haïti dans un futur proche. Le contingent israélien comprendra 100 officiers de police.


Il a dit que « l’aide israélienne envers Haïti ne se contentait pas seulement d’exprimer des valeurs morales les plus hautes, mais que c’est aussi se conformer à une tradition juive et israélienne que de fournir l’occasion de démontrer l’engagement d’Israël dans les efforts internationaux afin de venir en aide aux victimes du désastre ».


La semaine passée, une première délégation de spécialistes d’investigations sur les scènes de crime la police scientifique s’est envolée avec les équipes de l’armée chargée du front intérieur et les services médicaux pour apporter leur contribution dans l’identification des dommages provoqués par le tremblement de terre.

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 13:30

ISRAËL VIETNAM COOPERATION - Le premier forum de coopération Vietnam-Israël en matière scientifico-technologique a débuté lundi à Hanoï, avec la participation de près de 160 entreprises des deux pays.

Jan 201019

Par IsraelValley Desk
Rubrique: Coopération
Publié le 19 janvier 2010

Vietnam

REVUE DE PRESSE: "Le premier forum de coopération Vietnam-Israël en matière scientifico-technologique a été inauguré lundi à Hanoï, avec la participation de près de 160 entreprises des deux pays

Dans son discours, le vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI), Pham Gia Tuc, a affirmé que le gouvernement vietnamien considérait toujours Israël comme un partenaire important dans sa coopération multiforme avec les pays du Moyen-Orient.

Après avoir souligné qu’Israël est un des leaders mondiaux en matière scientifico-technologique, M. Tuc a estimé qu’il s’agirait là d’une nouvelle destination d’investissement pour nombre d’entreprises vietnamiennes de ce secteur.

Il a souligné que la VCCI est prête à jouer le rôle de passerelle entre les entreprises des deux pays et à créer des conditions optimales pour les entreprises et scientifiques israéliens souhaitant investir ou mener des recherches au Vietnam.

L’ambassadeur d’Israël au Vietnam, Amnon Efrat, a estimé que les relations entre les deux pays ont connu des progrès importants en 2009, favorisés notamment par la signature d’une série d’accords dont un protocole financier, d’un accord de non-double taxation… Les deux parties sont en train de négocier un accord sur le transport fluvial.

Un forum analogue se tiendra le 20 janvier à Ho Chi Minh-Ville.

La délégation de sociétés israéliennes venues sonder le marché vietnamien du 17 au 21 janvier comprend des représentants d’entreprises des secteurs de l’environnement, des technologies de l’information, des télécommunications, de l’électronique, de la santé et de l’élevage".—

Source: http://fr.vietnamplus.vn/

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 15:59

Le ministre Landau à Abu Dhabi

[Lundi 18/01/2010 13:46]

 

Le ministre des Infrastructures nationales, Ouzi Landau (Israel Beteinou), s’est rendu à Abu Dhabi, dans les Émirats arabes unis,  pour participer à un congrès organisé par l’agence internationale des énergies renouvelables IRENA. Israël souhaite en effet coopérer dans ce domaine avec les autres pays présents à cette Conférence et initier de nouveaux efforts, au niveau international, pour promouvoir la technologie utilisant l’énergie solaire.

Même si les questions traitées n’avaient rien à voir avec la politique, il convient de souligner que c’est la première fois qu’un ministre israélien foule le sol de ce pays et que le drapeau d’Israël y est déployé, aux côtés de ceux des autres participants.

Landau, qui a bien sûr souligné l’importance de sa présence à Abu Dhabi d’un point de vue diplomatique, a précisé ensuite qu’Israël pouvait apporter sa contribution à de nombreux Etats, grâce au niveau de son développement technologique.

Dans le discours qu’il a prononcé devant les participants du Congrès, Ouzi Landau a déclaré qu’en tant que ministre israélien des Infrastructures, il était venu dire qu’Israël souhaitait et pouvait prendre une part active dans les actions d’IRENA qui veut favoriser l’utilisation d’énergies propres. A la fin de son allocution, le ministre israélien a invité toute l’assistance à venir assister à la Conférence pour le développement des technologies avancées dans le domaine de l’énergie renouvelable, qui se tiendra à Eilat le 16 février prochain.

Précisons que 150 délégués, venus de 70 Etats, ont participé à ce congrès à Abu Dhabi. Ouzi Landau, pour sa part, était accompagné de Simona Halpérin, du ministère des Affaires étrangères, et du Docteur Avraham Arbib, de son propre ministère.

IRENA, qui a vu le jour l’an dernier à Bonn, a pour objectif de promouvoir les énergies renouvelables à l’échelle de la planète. Israël a tout de suite adhéré à ce programme et est considéré comme l’un des Etats les plus présents dans cette organisation. Ce n’est que dernièrement qu’IRENA a choisi pour siège Abu Dhabi, en raison de ses grandes réserves de pétrole et de ses efforts pour trouver des sources d’énergies alternatives.

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 19:32
Dr. Khalid Said: les Israéliens ont 16.805 brevets les Arabes 836

http://philosemitismeblog.blogspot.com/2010/01/dr-khalid-said-les-israeliens-ont-16805.html
"Rien qu'en 2008, Israël a enregistré 1.166 brevets, plus que tous les pays arabes n'ont enregistré pendant leur histoire. [Las pays arabes on enregistré 71 brevets en 2008. Le Luxembourg plus de brevets enregistrés que tous les pays arabes ensemble.]"

Source: Elder of Ziyon et Firas Press

Le Dr. 
Khalid Said, un chercheur palestinien de Cisjordanie, a publié une étude qui démontre en termes crus le retard technologique que le monde arabe dans sa globalité (environ 350 millions d'individus) a pris par rapport à Israël qui compte à peine plus de 7 millions d'habitants 
________
Firas Press (Arabic) reports that Dr. Khalid Said, a Palestinian researcher from the Center for Informatics Research in Arab-American University in the West Bank, wrote a study comparing the scientific research and patents between Israel and all Arab countries.


Some of his findings:
"[Research has] confirmed beyond reasonable doubt Israeli superiority in the field of science and technology to all Arab countries. Israeli universities have been centers are advanced at the global level by international classifications, especially the Hebrew University, which ranked 64 in the world, while no mention of any of the universities of the Arab League in the first five hundred.

There are nine Israeli scientists that have won Nobel Prizes, while the Arabs won 6 Nobels, three of them for political (not scientific) reasons.

Israel will spend on scientific research twice as much as the entire Arab world. The total amount spent in Israel on non-military scientific research is about 9 billion dollars, according to 2008 data.

Israel is spending 4.7% of its national output on research, and this represents the highest proportion of spending in the world, while Arab countries are spending 0.2% of their national income on research and the Arab States in Asia spend only 0.1% of their GDP on scientific research.

As for patents, the statistics are even more lopsided between the Arabs and Israel. Israel has recorded 16805 patents, while the Arabs as a whole have about 836 patents total, only 5% of the number of patents registered in Israel.

Just in 2008, Israel registered 1166 patents, more than all Arab states have done in history. [Arab nations had 71 patents in 2008. Luxembourg has more patents in history than the combined Arab nations.]"
The article says that the number of research papers published between Israel and Arab nations is roughly equal, about 140,000 papers. However, the Israeli research is of a higher quality as judged by the number of times such research is cited by others, 1.7 million times versus Arab research being quoted 600,000 times.

-  
Israël: une "success story" étonnante écrit le New York Times, journal de gauche
7.652 brevets israéliens enregistrés aux US entre 1980 et 2000 (Anti-Boycott Israël blog, mai 2009)
Start-up Nation: The Story of Israel's Economic Miracle, par Dan Senor et Sol Singer

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 17:15
Israël : haï hier, admiré aujourd'hui

 

article de la semaine


Il doit y avoir une erreur. Vérifiez à nouveau. Etes-vous sûr qu'Israël n'est pas mentionné ? La donne a changé après l'attentat déjoué le jour de Noël sur le vol 253 de la Northwest Airlines entre Amsterdam et Detroit. L'Angleterre, les Etats-Unis et de nombreux autres pays ont reconnu l'escalade de la menace terroriste dans les airs et redoublé d'efforts pour empêcher d'éventuels attentats suicides sur les vols internationaux.

Scanner corporel. 
PHOTO: AP , JPOST

Le Premier ministre britannique, Gordon Brown, milite pour l'installation de scanners corporels intégraux dans les aéroports de l'île. Les Pays-Bas et le Canada suivent la même voie. Et les Etats-Unis ont introduit des procédures d'examen renforcées pour toutes les personnes voyageant d'un ou vers un Etat souteneur du terrorisme ou considéré comme dangereux. Parmi eux : l'Afghanistan, l'Algérie, Cuba, l'Iran, l'Irak, le Liban, la Libye, le Nigéria, le Pakistan, l'Arabie Saoudite, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen qui fait ces derniers temps les titres des journaux. Pour une fois, Israël n'est pas montré du doigt. Tout le monde le sait mais personne n'ose vraiment le dire à haute voix : ce ne sont pas les Israéliens qui parcourent le monde dans l'intention de se faire exploser. L'Etat hébreu lutte sans relâche pour contenir le terrorisme et non pas le diffuser.

Un peuple responsable à qui l'on peut faire confiance, même s'agissant de son arsenal nucléaire. Un peuple qui défend la vie et essaie de préserver les civils. Oh vraiment ? Ce n'est pas ce que nous entendons d'habitude de la part des leaders mondiaux, des diplomates, des journalistes et des activistes humanitaires. L'Union européenne n'a-t-elle pas publié une étude, il y a six ans, montrant qu'Israël représente une plus grande menace pour la paix mondiale que l'Iran ou la Corée du Nord ? Ne sommes-nous pas les méchants qui perturbent l'harmonie mondiale ? Une délégation de Tsahal ne vient-elle pas d'annuler une visite au sein de l'armée britannique parce que sa présence sur le sol anglais aurait pu dégénérer dans des poursuites judiciaires pour crimes de guerre ?

Le méchant d'hier devient le modèle d'aujourd'hui

Attendez, la situation devient encore plus ironique. Non seulement les Israéliens ne sont pas mis de côté dans les files de passagers comme le sont les Iraniens, les Saoudiens, les Pakistanais ou les Syriens mais, en plus, les pays qui nous font si souvent la leçon se tournent dorénavant vers nous pour recevoir nos précieux conseils. Comment cela est-il possible ? L'Occident menacé demande à l'Etat-paria Israël, celui qui a été sali dans le rapport Goldstone, son aide pour mettre fin à la terreur dans les airs. Une nation qui est allée jusqu'à construire une barrière contre le terrorisme en Judée-Samarie. Une nation dont les méthodes aériennes sont habituellement mises au pilori à cause de ses pratiques de profilages jugées racistes.

Virage à 180° : elles sont perçues aujourd'hui comme la dernière barrière contre les actes de terreur. Sur les chaînes de télévision, sur les ondes de la radio ou dans les colonnes des journaux, Israël est maintenant acclamé pour son régime sécuritaire inégalé dans les aéroports. Nos méthodes sont citées en exemples. Et nous entendons aujourd'hui des consultants dans le domaine de la sécurité expliquer avec fermeté que le style israélien n'est pas discriminatoire, simplement réaliste.

Le mirage des dollars

En parallèle, Barack Obama, Gordon Brown et leurs homologues se retrouvent sous le feu des critiques pour ne pas affronter la menace terroriste avec la clairvoyance israélienne. Attaqués pour cacher le problème sous la masse des dollars au lieu de le combattre à la source. Pendant ce temps, les aéroports occidentaux continuent de gaspiller leur temps et leur énergie au lieu de se concentrer sur les passagers qui représentent une réelle menace. Même le scanner soi-disant révolutionnaire commandé par Gordon Brown n'aurait sans doute pas détecté les explosifs qu'Oumar Farouk Abdulmutallab avait cachés dans ses sous-vêtements. L'engin de 150 000 dollars est surtout efficace pour détecter les métaux et non les matières plastiques et chimiques.

Les experts en sécurité aux Etats-Unis tirent la sonnette d'alarme : l'attention accrue sur les passagers originaires de 14 Etats suspects, des enfants libyens aux grands-mères cubaines, est-elle efficace alors qu'Al-Qaïda peut facilement recruter - et l'a d'ailleurs fait dans le passé - ses soldats de la mort dans des Etats dits non-dangereux, même européens. Les experts l'avouent sur le bout des lèvres : il faut adopter la méthode israélienne.

Vous ne pouvez pas inspecter une fois, deux fois, trois fois chaque passager. Le trafic aérien devient un cauchemar avec des files d'attente gigantesques. Avec cette méthode, les terroristes ne peuvent, certes, monter à bord. Mais qu'est-ce qui les empêchent de déclencher une fusillade meurtrière à l'aéroport ? Il faut miser sur le profilage, le recoupement d'informations sur des dangers potentiels. Dans un monde sens dessus-dessous, nous devenons par un coup de baguette magique l'exemple à suivre. Avec un nouveau credo : regardez les Israéliens. Leur aéroport a été attaqué par l'Armée rouge japonaise ; leurs avions ont été détournés par des terroristes palestiniens. Mais ils se sont adaptés. Et les conseils fusent : protégez vos aéroports avec plusieurs filets, comme le fait Israël. Faites voyager des policiers en civil sur les vols ; comme l'Etat hébreu. Profilez vos passagers avec les méthodes israéliennes. Et non, ce n'est pas du racisme mais simplement du pragmatisme.

La preuve par l'exemple

D'ailleurs, l'examen des origines ethniques n'est qu'un versant de l'appareil sécuritaire israélien. Le cas Anne Murphy en est un exemple. Cette Irlandaise enceinte a été interceptée en 1986 à l'aéroport d'Heathrow. Les services israéliens ont décelé avec habileté des éléments suspects. L'Irlandaise ne pouvait décemment imaginer que son fiancé jordanien pouvait l'envoyer, elle et leur bébé, à une mort certaine en cachant dans ses bagages une bouteille remplie d'explosifs. Jusqu'à ce jour de 1986, les services d'El Al non plus. Mais certains éléments semblaient suspects : Murphy voyageait seule et son ticket avait été acheté peu de temps avant le vol. Cet élément a immédiatement éveillé la vigilance. L'interrogatoire basique a prouvé que son petit ami arabe avait prévu de voyager sur un vol séparé avant de la retrouver plus tard en Israël.

A partir de cet instant, plus aucune échappatoire n'était possible : Murphy et son paquet mortel ne pouvaient aller nulle part sans plusieurs examens approfondis. Résultat : des centaines de vies sauvées. Examinons maintenant le cas Abdulmutallab. Il a payé son ticket en liquide, soit 2 831 dollars pour être précis, au comptoir KLM du Ghana, avant de se rendre au Nigéria et aux Pays-Bas. Il n'avait indiqué aucune adresse pour le contacter et voyageait sans bagage. Enfin, il n'avait pris qu'un aller simple. Le système de sécurité israélien l'aurait ainsi intercepté bien avant qu'il puisse approcher un avion.


Quelques jours avant 2010, les nations occidentales ont pris conscience que les mesures prises au lendemain du 11 septembre sont aujourd'hui dépassées. Elles ont réalisé, malgré un miroir déformant, qu'elles doivent désormais marcher sur les pas d'Israël. 
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 14:31


 

      כיפת הברזל       

שיגור הכיפה

Selon un haut responsable sécuritaire, l’armée des Etats-Unis envisagerait d’acquérir le système israélien de défense antiaérienne « Kipat Barzel » (Dôme de Fer). Il a précisé qu’une délégation d’experts américains en visite récemment en Israël a présenté dès son retour un rapport aux commandants des forces américaines qui cherchent des solutions de ce type pour leurs soldats opérant en Irak ou en Afghanistan. Précisons que les premières batteries de ce système de défense devraient être installées d’ici quelques mois dans le Sud d’Israël.

Claire Dana Picard

 

 

Une bonne nouvelle pour les résidents du sud sans arrêt menacés par les roquettes du Hamas : le système de protection anti-roquettes Kipat Barzel (alias Iron Dome ou Dôme de fer) sera très bientôt opérationnel, probablement dès cet été.

Le système a passé avec succès une dernière série de tests de la compagnie d’armement Rafael et du ministère de la Défense. Dans le cadre de ces dernières vérifications, le système a dû se mesurer pour la première fois à plusieurs menaces à la foi, parmi lesquelles des tirs de roquettes Kassam, Grad, Katiouchas à courte portée et obus de mortier de 120 mm de diamètre.

Les tests ont également compris des tirs contres des régions prédéfinies comme « non concernées », c’est-à-dire correspondant aux zones inhabitées, pour vérifier comment le système parvient à distinguer entre les tirs menaçant la population et les tirs sans danger, qui ne seront pas interceptés. Dans tous les cas, le système a fait ce qu’on attendait de lui.

Le ministre de la Défense Ehoud Barak a déclaré qu’il s’agissait d’un important progrès. « La réussite des tests témoigne des capacités de Rafael et des Industries aérospatiales d’Israël », a commenté le leader du parti travailliste.

A l’issue de ces tests, le stade du développement s’achève dans les temps et Kipat Barzel va bientôt être remis à la brigade de défense antiaérienne, créée au sein de l’armée de l’Air pour faire fonctionner le système.

A l’école de la brigade de défense antiaérienne les soldats se préparent à accueillir la batterie anti-roquettes. La première batterie sera opérationnelle en été 2010. Les officiers de commandement de la nouvelle brigade ont récemment été nommés, dont le Lieutenant colonel Shabbtaï Ben Boher commandant de la brigade et le capitaine Maor Gabriel commandant de la 1èrebatterie.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 14:44

Ben Gourion à l’heure du contrôle biométrique

[Mardi 05/01/2010 13:41]

 

L’aéroport Ben Gourion, déjà considéré comme l’un des plus sécurisés du monde, améliore encore ses mesures de protection en appliquant à titre expérimental, à partir de ce mardi, un nouveau système biométrique destiné à contrôler les voyageurs avant qu’ils montent dans l’avion. Il s’agit d’une procédure révolutionnaire qui comportera de nombreux avantages en réduisant par exemple les files d’attente de façon significative et en donnant aux passagers un sentiment de sécurité accru.

Le responsable des contrôles de l’aéroport Zohar Guefen a tenu toutefois à préciser que le nouveau système ne remplacerait pas le précédent mais serait un outil précieux permettant d’augmenter, grâce à de nouveaux moyens technologiques, le niveau de sécurité du Terminal.

Il a aussi l’avantage d’éviter certaines questions, devenues coutumières pour tous ceux qui prennent l’avion régulièrement. Les agents de la sécurité de l’aéroport n’auront plus besoin de leur demander s’ils ont préparé seuls leurs bagages et s’ils n’ont pas accepté de prendre un colis d’un étranger.

En revanche, tous les passagers devront s’inscrire, dès leur arrivée, au nouveau système et cette inscription sera valable tout le temps. Dès cet instant, toutes les données nécessaires les concernant seront enregistrées, comprenant notamment leurs empreintes digitales et les caractéristiques biométriques de leur visage.

Ensuite, plusieurs questions seront posées aux usagers et leurs réponses seront conservées en mémoire dans l’appareil qui les aura enregistrées. Après cette formalité, les passagers devront présenter leur passeport qui sera scanné, ce qui leur évitera par la suite un nouveau contrôle de cette pièce d’identité. Après cela, ils suivront la procédure habituelle. Si l’un d’entre eux n’est pas identifié ou s’il éveille la suspicion des employés, c’est un agent expérimenté de la sécurité qui le prendra en charge et vérifiera qu’il est en règle.

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 11:30
Des diamants en orbite

Des diamants artificiels, produits à l'Institut technologique Technion-Israël et envoyés en décembre dans la station spatiale internationale Atlantis, flottent désormais dans l'espace. A leur retour sur Terre, ils seront examinés par des chercheurs, intéressés de savoir si le matériau aura été détérioré par l'oxygène atomique - l'élément chimique attaque les composés carboniques.

Illustration. 
PHOTO: INSTITUT TECHNION , JPOST

Comme le diamant est généralement "apathique" à de tels effets, sa résistance en laboratoire et dans l'espace pourra éventuellement déterminer s'il est utilisable pour la fabrication de futurs satellites. Les éléments envoyés en orbite ont été créés à partir d'un isotope du Carbone 13 - un moyen d'éviter, lors de leur futur examen, toute perturbation des résultats par l'influence d'un autre carbone présent dans l'espace.

Le matériau du futur

Le Dr. Zeev Spielman mène les recherches sous la supervision du professeur Alon Hoffman, et des docteurs Joan Adler et Irina Nahman du Centre de recherche nucléaire Sorek. Ces scientifiques encouragent l'utilisation future du diamant dans la conception de nombreux objets en vue d'augmenter leur résistance. Hoffman, Nahman et Spielman ont récemment publié un article dans le journal Physics Letters à ce sujet.

Avec la collaboration du professeur Tim Minton de l'Université du Montana, ce sont, plus exactement, deux types de diamants artificiels qui ont été envoyés dans l'espace. L'Administration américaine de l'aéronautique et du spatial se chargera des tests dans les stations orbitales. Le retour sur Terre est prévu dans un an.

Partager cet article
Repost0

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories