Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 19:23

L'Idée Géniale Palestinienne: La Palestine sur les frontières de 1967 Reconnue par l'ONU  

 

Par

 

Thérèse ZRIHEN-DVIR

 

pour : http://lessakele.over-blog.fr et http://www.aschkel.info/

 

 

 

 

Les négociations entre Israel et les palestiniens ayant atteint un point mort, ces derniers, qui d'ailleurs n'ont jamais été à court de ressources, ont déclaré avec fierté avoir découvert la solution idéale à leur problème, en déposant une demande à l'ONU de reconnaître l'état palestinien sur tous les territoires allant jusqu'aux frontières israéliennes antérieures à la guerre des six jours en 1967. Ce qui revient à dire qu'Israel se verrait forcé d'évacuer toutes les villes et les implantations, Jérusalem et sa périphérie comprises.

 

C'est à se demander pourquoi la guerre des six jours a éclaté? Les Arabes, égyptiens et jordaniens, plutôt que palestiniens occupaient ces territoires et auraient pu les conserver s'ils avaient su taire leur ambition de chasser et de massacrer tous les habitants juifs d'Israël, objectif que les palestiniens n'ont d'ailleurs jamais abandonné. Ils auraient pu aussi éviter les pertes en vies humaines, tant palestiniennes qu'israéliennes. Même par cette nouvelle tactique qui n'est malheureusement rien d'autre qu'une manœuvre dilatoire pour faire ployer Israël, en diminuant de façon draconienne sa superficie et en le rapprochant dangereusement des tirs de roquettes qui visent avant tout les civils.

 

Imaginez un peu ce que serait l'état palestinien au lendemain de la déclaration de la légitimation de cet état par l'Onu, et constatez les réactions immédiates des Palestiniens. Pour le clan de Mahmoud Abbas, ce serait indéniablement une victoire. Pour le Hamas de Gaza et toutes les termitières de terroristes florissantes à ses côtés, ce serait également une victoire magistrale qui les rapprocherait de leurs rêves les plus fous. Mais pour cela, ils devraient tous entrer en coalition contre Abbas, à moins qu'ils ne réussissent à le convaincre de réintégrer leurs rangs.

 

Un état palestinien prospère et pacifique ne pourra jamais naître de ces associations terroristes. Si Mahmoud Abbas prend sous sa responsabilité le sort de tous les Palestiniens, cela ne veut absolument pas dire que ces derniers le lui accordent.

 

Or, le monde, les pays arabes inclus, n'ignore pas les positions divergentes qui divisent les Palestiniens. Donc, nous revenons à nos problèmes antérieurs: aucun état palestinien ne peut déclarer unilatéralement sa création sans un accord global de tous les ressortissants palestiniens, chose bien entendu, impossible à réaliser.

 

 

 

 

Thérèse Zrihen-Dvir.

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 19:03

Pirouette ou Suicide Politique proposé par Mofaz ?

 

Par

 

Thérèse Zrihen-Dvir

 

 

 


Devant l'impasse politique où se trouvent aujourd'hui Israël et les palestiniens, Mr. Shaul Mofaz, ex-ministre de la défense israélienne, a trouvé, semble-t-il, la formule magique qui remettrait le processus de paix sur les rails. En fait, Israël se trouve confronté à une situation apparemment sans issue, tant que les Palestiniens ne réussissent pas à définir la voie qu'ils préfèrent adopter, celle de la Paix ou celle de la Terreur!

 

Ils parlent violence à Gaza et s'aventurent dans le labyrinthe de la terreur. Il est impossible, en les voyant parader avec leurs milices de bombes humaines, prêtes à se faire exploser parmi les civils dans les villes israéliennes, de croire qu'une paix quelconque puisse être envisagée.

 

Nous avons aussi entendu les discours enflammés des partisans de Mr. Mahmoud Abbas, qui semble s'être complètement fourvoyé. D'un côté comme de l'autre, il n'y a aucun partenaire digne de ce nom pour mener à bien des négociations et implémenter une paix durable et tangible entre Israël et les Palestiniens.

 

L'offre ridicule, je dirais même pathétique, de Mofaz, n'a aucun sens, sinon qu'elle le mène directement vers un fiasco politique et stratégique. Le Hamas, avec lequel il prétend vouloir négocier, n'est rien d'autre qu'un ramassis de terroristes au milieu d'un grand nombre de groupuscules de terroristes plus ou moins indépendants du Hamas qui gangrènent Gaza.

 

Cette main qu'il tend au Hamas sera ignorée, comme celle de Mahmoud Abbas qui ne cesse d'accepter des compromis afin d'inclure le Hamas dans sa panoplie politique suivant le modèle du Hezbollah au Liban.

Cette déclaration de Mofaz, considérée comme un aveu de faiblesse par le Hamas, creuse davantage le fossé d'incompréhension et d'incompatibilité entre les Palestiniens et Israël, et cause, a mon avis, plus de dommages que de bénéfices.

 

Mais cette situation dans le fond ne fait que perdurer depuis la naissance dudit conflit entre Israël et les Palestiniens. Ces derniers n'arrivent pas à prendre une décision qui mettrait finalement un terme à leur situation et leur offrirait une paix bienfaisante et régénératrice.

 

Les palestiniens avaient compté, dans le passé, sur les armées des pays arabes pour anéantir Israël. Devant leurs défaites successives, ils eurent recours à la terreur avec Arafat à leur tête.

 

Hier c'était le Fatah, aujourd'hui c'est le Hamas, et tant d'autres groupuscules de terroristes que l'on perd pied. La terreur a toujours été leur alternative optimale, à croire qu'ils s'y complaisent, puisque dans le fond elle les place sous les feux des projecteurs et leur garantit le soutien financier du monde arabe et de l'Occident.

 

La montée fulgurante de l'Islam mondial, leur ouvre des espoirs informulés mais patents. En fait, le poids politique que l'Islam impose à l'Occident porte ses fruits et se traduit par un changement unilatéral politique contre Israël, qui se trouve aujourd'hui isolé, dénigré, vilipendé, étant l'unique démocratie entourée par un océan hostile de régimes dictatoriaux et moyenâgeux.

 

Il ne fait plus de doute, aujourd'hui, que le temps ne joue pas en faveur d'Israël étant donnée la démographie galopante des musulmans dans le monde. Il en résulte que les Palestiniens ne sont pas pressés ni motivés à changer d’optique, laissant comprendre que seul Israël aurait, en définitive, quelque intérêt à la paix. Israël est donc continuellement sous une pression qui ne cesse de croître et qui le place dans une situation qui met son avenir en péril.

 

 

 

 

Thérèse Zrihen-Dvir.

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 21:06

(Retour sur : )

La Paix : Cauchemar des Palestiniens

Par

Thérèse Zrihen-Dvir

 


 

Dans un article publié récemment sur :

(http://lessakele.over-blog.fr/article-palestiniens-la-paix-la-securite-des-frontieres-la-stabilite-a-n-est-pas-leur-but-mais-leur-pire-cauchemar--38663357.html) et

http://aschkel.over-blog.com/article-palestiniens-la-paix-la-securite-des-frontieres-la-stabilite-n-est-pas-leur-but-mais-leur-pire-cauchemar--38667322.html

l'auteur parlait des Palestiniens et de leur manie de démanteler toutes les offres de paix qui leur ont été proposées depuis 1947 jusqu'à ce jour, selon l'adage désormais fameux d'Abba Eban. L'article conclut que la paix était leur pire cauchemar. L'auteur avait omis de mentionner certains détails d'une très grande importance qui empêchent les Palestiniens à considérer réellement une paix stable avec l'état d'Israel.


Une paix avec Israël signifierait la création d'un état palestinien, des frontières bien définies, des codes clairs d'entrée et de sortie d'un pays à l'autre et surtout le contrôle et la réglementation du commerce et des activités entre les deux pays. Les Palestiniens de la bande de Gaza employés en Israël et ceux qui gèrent des échanges commerciaux avec les israéliens, vont devoir passer par les autorités officielles palestiniennes pour tout point litigieux et à tout propos.


Actuellement, le flou est dû à l'absence évidente de gouvernement, d'autorité officielle, de douaniers, les Palestiniens ne connaissent ni taxes et ni règlements. Les employés palestiniens, qui viendraient de Gaza sont , jusqu'à présent, restés généralement exempts de taxes dans leurs territoires, puisque aucune autorité n'est actuellement présente pour exiger des dossiers de revenus. Ce qui revient à dire que les Palestiniens vivent dans une quasi anarchie, pour le plus grand bonheur de ceux qui réussissent à s'enrichir.


Devant cette impasse, la plupart d'entre eux se complaisent dans ce conflit qu'ils aggravent et amplifient intentionnellement. Leur ditMalheur, ils en font une propagande qui leur attire l'attention du monde et des médias. C'est aussi un excellent moyen d'extorquer des sommes considérables de l'Occident qui, à la moindre riposte d'Israël, se réunit d'urgence afin de définir les moyens d'aide à ces pauvres Palestiniens. Avez-vous une idée des sommes exorbitantes que le monde a dépensé pour "aider" ces pauvres palestiniens? D'autres peuples, outre les Palestiniens (auDarfour ou ailleurs), auraient utilisé ce flot de dollars pour bâtir tout un pays, éduquer leur population, construire des habitations modernes, des écoles, des hôpitaux etc... Qu'en ont-ils fait, les Palestiniens? Rien. Leurs chefs se sont appropriés ces fonds pour mener une vie de nabab, pendant que le Palestinien simple crève de faim. Arafat, leur leader le plus aimé, le plus adulé, avait amassé dans ses comptes bancaires des sommes prodigieuses (7è fortune mondiale, selon le Forbes) dont sa veuve a hérité.


Mais là n'est pas tout, ils reçoivent aussi de l'aide en aliments, en médicaments, en ambulances, en linge et surtout en armes (depuis l'Iran, par le Soudan et l'Egypte. Par l'Amérique, la Russie, via le plan Dayton).


Ils ont depuis bien longtemps appris a manipuler lesdites victimes des assauts israéliens pour soutirer de l'aide, pour gagner la sympathie de l'Occident et des pays arabes, et surtout pour dénigrer Israël, en faire un monstre, un assassin d'enfants, un démolisseur de maisons, d'hôpitaux, de mosquées.


Cette tactique a jusque là fonctionné parfaitement. Et puisqu'elle est si avantageuse et si rentable pourquoi l'interrompre ou la rayer en faisant une paix avec Israël qui ne servirait à rien, ne rapporterait que si peu, sinon qu'elle leur imposerait un probable dictateur comme chef d'état, mettant fin à leurs jérémiades, à cette compassion hypocrite de leurs frères arabes, tarirait le flot de fonds, d'aide, et éteindrait les projecteurs sur eux?


Un autre élément non négligeable est la seule pensée de devoir accepter un pays juif à leurs côtés qu'ils exècrent, mais dont ils ne peuvent s'en passer. Bien sûr, ils auraient préféré que toutes les terres incluant celles d'Israël leur soient offertes sur un plateau d'argent, mais cela, évidemment, exigerait la disparition des juifs de cette région et transformerait automatiquement ces territoires en un grand désert, envahi de sable, de marécages, ce qu'il était avant le retour des Juifs.


Leur commerce et leurs d'emplois se limiteront à leurs voisins, Egyptiens et Jordaniens. L'effervescence connue jusque là par la présence juive dans ces territoires, s'éteindrait, les forcerait à chercher des opportunités en dehors de leurs frontières.


L'essor qu'ils avaient connu, s'affaisserait, comme dans tous les pays arabes qui avaient auparavant abrité des communautés juives.

 

 

 

 

Thérèse Zrihen-Dvir

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 20:52

 

Par

 

Thérèse Zrihen-Dvir

 

 http://www.ushmm.org/lcmedia/photo/lc/image/06/06147.jpg


"L'étau se  resserre. L'état d'Israel vit ses derniers jours," me disait il y a quelques temps un vieux collègue, écrivain Français.

 

"Je suis désolé de t'annoncer des nouvelles aussi bouleversantes mais ayant étudié à fond les événements qui ont précédé la montée du Nazisme en Europe, je ne peux malheureusement pas m'empêcher de comparer cette période à celle que nous vivons actuellement. Les éléments qui la constituent sont presque analogues. Ils portent parfois des titres différents, mais dans le fond ils s'appliquent parfaitement à tous ceux qui précédèrent l'arrivée d'Hitler et de ses acolytes.

 

http://www.herodote.net/Images/Sudetes.jpg


- "Regarde Thérèse, la solution finale, t'en rappelles-tu?" me dit-il d'une voix lasse. "Ils l'avaient préparée jusqu'au détail le plus infime. Dis-moi en toute franchise ce que tu penses de la politique mondiale présente? Ne vois-tu pas qu'Israel est le bouc émissaire sur qui incombent tous les malheurs du monde? Ne reconnais-tu pas ce doigt pointé vers Israël, comme il l'était vers les Juifs de l'Europe des années 1930. Penche-toi un peu sur l'histoire et cherche les similitudes. Tu seras surprise du nombre de points communs que tu y découvriras"

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.7sur7.be/static/FOTO/pe/9/4/14/large_360914.jpg



Trop de coïncidences pour qu'elles soient accidentelles ou fortuites! Elles sont préméditées : L'Occident a décidé d'immoler Israël, de le placer en offrande au monde arabe afin de le satisfaire, le calmer, l'amadouer, car il  détient l'or noir si vital pour le confort de l'Occident. Le monde qui ne cesse de menacer, de s'insurger pour des causes mises répétitivement sur le compte d'Israël, le blâmant de son occupation des territoires dits palestiniens. Rappelle-toi des accords de Munich, lorsque aucune des grandes puissances alliées à la Tchécoslovaquie (France et Royaume-Uni), ne désirant des conflits en Europe, se réunissait à Munich pour résoudre les revendications territoriales du Reich au détriment de cette dernière.  Les dirigeants de l'Allemagne (Hitler), de l'Italie (Mussolini), de l'Angleterre (Chamberlain) et de la France (Daladier), se réunissaient Les 29 et 30 septembre, 1938 à Munich. Réunion qui culmina avec les accords de Munich signés le 30 Septembre, conformément aux revendications allemandes, qui prévoyaient le rattachement à l'Allemagne des régions habitées majoritairement par les Allemands et la rétrocession d'une partie de la Silésie à la Pologne (906 km² - 258 000 habitants).

 

http://images.chapitre.com/ima2/big1/519/6727519.jpg


"Il ne fait aucun doute que l'Iran manœuvre l'Occident à sa guise et ce dernier lui accorde une indulgence qui nous mène à soupçonner l'existence d'une connivence sous-entendue (Trop d'enquêtes dirigées par des éléments de l’AIEA ont livré des expertises incomplètes voire même douteuses et complaisantes vis-à-vis de l'Iran.)

 

"Au lieu de se mesurer avec une poigne de fer aux menaces de destruction et d'apocalypse que l'Islam radical s'exalte à propager contre le monde entier, c'est une Europe placide, lâche et antisémite qui se tait et se tapit, apeurée et domptée.

 

"Obama, avec sa politique de concessions et de magnanimité, permet aux ennemis d'Israel de pouvoir le menacer de destruction. Quant à l'ONU et "droits de l'homme" (un comble : la Libye connue pour sa "démocratie" vient  de devenir membre de cette commission. Que peut-on attendre d'une telle commission? L'ONU lui-même est devenu le repaire de ces pays radicaux et belliqueux qui ne cachent plus leur ambition de gérer ces dites puissances, qui sans se l'avouer, ont cessé de l'être depuis des décennies.

 

"Hier c'était la Tchécoslovaquie qui avait été forcée de servir de bouc émissaire et donnait le ton aux futures demandes d'Hitler, aujourd'hui c'est Israël qui sera la première victime désignée d'une série qui ne tardera pas à s'amplifier.

 http://hrivnac.free.fr/wordpress/wp-content/uploads/2009/06/iran-fascism.jpg


"L'Iran aura sa bombe et Israël devra se mesurer tout seulcontre un monde hostile, sans espoir de secours. Survivra-t-il?"

 

- "En doutez-vous? Moi pas, mon cher ami. Je conçois que la situation est compliquée, mais elle reste néanmoins beaucoup plus dangereuse pour l'Occident que pour Israël. Que savez-vous exactement des possibilités de ce petit pays, de la nature humaine qui le compose, de ses connaissances en technologie moderne, de ses accomplissements sur tous les domaines, et enfin de ses armes? Ne le sous-estimez pas,  il vous surprendra comme il n'a jamais cessé de surprendre le monde depuis son existence.

 

"Israël ne sera jamais seul, car l'Occident se fie à ses atouts, à ses services secrets, à son intelligence et à ses ressources. Il n'en manque pas. J'admets, que le danger qui guette Israël est patent, il l'a toujours été et il le restera, car c'est dans la nature des choses. Mais ne l'est-il pour le monde libre? Les jours à venir décideront du destin de beaucoup de peuples et s'ils ne se liguent pas contre le mal, ils perdront la bataille.

 

http://www.fmft.net/Israeli%20Air%20Force%20Israeli%20Defence%20Force%20F-16%20Fighter%20Bomber%20Gaza%20Strip%20Middle%20East.jpg


"Écoutez ce que j'ai à vous dire," répondis-je presque amusée. "Je veux me rappeler de cet avion brinquebalant et ancestral sur lequel les réfugiés juifs étaient entassés et que le pilote appréhendait à faire voler. Contre toute attente, l'avion décolla et ramena les enfants perdus d'Israël à leur terre promise. Croyez-vous aux miracles? Oui, celui de Dieu qui a doté le juif d'une ingéniosité sans pareille, d'un courage et d'une confiance sans limites. Le schéma noir que l'histoire ne cesse de dessiner ne s'est pourtant jamais terminé par la victoire du mal, comme Hitler le désirait ou l'anticipait; au contraire, ce fût lui et ses cohortes qui furent réduits en cendres pour retourner à cet enfer d'où ils émergèrent un jour pour traîner dans leur sillon satanique plus de 50 millions d'âmes innocentes, tout comme le feront, sans doute, Ahmadinejad et ses comparses."

 

 

Thérèse Zrihen-Dvir.

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 16:14

Par

Thérèse ZRIHEN-DVIR

 

pour : lessakele.over-blog.fr et aschkel.blog.com

 

 

http://xandernieuws.punt.nl/upload/erdogan_en_ahmadinejad.jpg



Pour tous ceux qui n'ont pas deviné ou même soupçonné la stratégie de la Turquie, cela doit ressembler à une gifle retentissante. Et, de fait, ç’en est une, magistrale.

La Turquie, ennemie jurée de la Syrie, s'allie à Israël, gagne sa confiance pour mieux absorber et s’imprégner de ses connaissances, tant sur le plan militaire, où Israël est indéniablement moderne, qu'industrielle. La Turquie convoitait l'excellence des armes militaires israéliennes auxquelles elle eut libre accès usant d'une diplomatie subtile, mais efficace. Elle obtint d'Israel des armes de défense uniques, l'entraînement de ses pilotes, l'amélioration de son arsenal militaire actuel et enfin l'équipement d'armes plus récentes et plus sophistiquées.

 

Afin d'en obtenir plus, la Turquie s'est plainte auprès du Ministère de la Défense et à L'Otan. Même, les Américains et les alliés les plus proches n'ont pas eu accès aux clés des codes électroniques pour les sr71-b, seulement à des codes allégés. Israel ne pourra jamais vendre aucune technologie avant qu'elle ne possède une autre supérieure, loi connue que tous les vendeurs d'armes appliquent.

 

 

Malgré la coopération évidente et les précautions prises par Israël, afin de consolider leurs relations, tant ce dernier croyait naïvement à leur solidité et perpétuation, elles obliquèrent, du fait du climat pro islamique.


Les élections récentes en Turquie en décidèrent autrement. La montée en flèche de l'influence islamique en Europe et en Turquie joue un rôle décisif dans les relations des deux pays. Déjà en 2008, le gouvernement turc mettait en chantier une vigoureuse réinterprétation de l'Islam qui changerait la face du pays, jusque là présumé, pragmatique et aux mœurs occidentales. Le projet Hadith dans le cadre duquel des dizaines de milliers de Hadiths devaient être révisées, en vue de séparer l'Islam original des adjonctions qui y ont été apportées en 14 siècles. Ce projet pourrait fort bien favoriser l'Islamisme plutôt que de le moderniser et de l'aligner sur des mœurs plus contemporaines.

 

Récemment, l'influence islamique a pris de l'ampleur, menant le gouvernement à réviser sa politique externe et notamment celle de ses relations avec Israël. Les émeutes qui suivirent l'opération israélienne "Plomb durci" confirmaient ce que les israéliens refusaient de reconnaître, un détournement progressif de leur allié. Il se déclencha par une attitude agressive envers le Président Shimon Pérez à Davos, lors d'un débat au forum économique mondial, dans une plaidoirie en faveur de l'offensive menée par son pays dans la bande de Gaza. L'escalade ne faisait à peine que commencer.


Inutile de détailler comment cela s’est traduit par la suite. Récemment, par le rejet de la présence des avions israéliens lors de manœuvres coordonnées avec les USA et l'Europe. L'ouverture des frontières turques à la Syrie (jusque-là considérée ennemi de la Turquie) et finalement, la visite officielle d’Erdogan en Iran, et à son président Ahmadinejad.

 

L'attitude nouvelle et dédaigneuse de la Turquie envers Israël lui a valu des chapelets de louanges et de compliments de la part du Hamas et d'autres éléments antagoniques à Israël.

 

Aujourd'hui, après la visite du président turc Erdogan en Iran, l'ennemi le plus vicieux d'Israël, et la signature d’un contrat de coopération entre les deux pays, la Turquie et l'Iran, il ne reste plus à l'Occident qu'à admettre que la Turquie a finalement choisi son camp, celui de l'Islam, celui de la violence, celui qu'elle croit fermement le meilleur et surtout le vainqueur.

 

Le futur nous en apprendra certainement plus!

 

Thérèse Zrihen-Dvir

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 15:17

Par

 

Thérèse ZRIHEN-DVIR

 

 

L'entrevue avec Bernard Henry Lévy diffusée sur les ondes de la télévision Nationale Israélienne le Samedi soir dernier, a été, pour moi du moins, très choquante et inattendue, et m'a prise de court. Ayant suivi de près les écrits et les entrevues de l’écrivain, je fus surprise de l'entendre réclamer à haute voix qu'il conseille à Israel de mettre le paquet en soumettant une offre de paix irréfutable aux palestiniens (Mahmoud Abbas qu'il considère comme partenaire valable) qui colmaterait toutes les issues.

 

Savez-vous Monsieur B-H Lévy, qu'Israël n'a jamais, à ce jour, cessé d'offrir la paix aux palestiniens même au prix de concessions jusque-là inconcevables? Je n'oublierai jamais le visage atterré et désillusionné de notre ancien président Mr. Ehud Barak, rentrant bredouille du Camp David en Juillet de l'an 2000, après avoir proposé à Arafat des concessions qu'aucun Israélien n'aurait jugées raisonnables.

 

Nous avons laissé sur le champ de bataille pour la paix, Monsieur Bernard-Henri Lévy, un homme et un soldat irremplaçable, feu notre ancien président Itzhak Rabbin, qui pour le miroitement d'une paix illusoire, s'est fait assassiner, sans oublier de mentionner l'immolation sur l'autel de la paix de plus de 1500 soldats et civils (Décrite dans mon prochain livre, dédié aux victimes de la terreur).

 

Essayons donc de compter le nombre de contrats, de traités, d'accords, qui ont été signés à ce jour, depuis l'existence d'Israel et qui ne valaient même pas le papier sur lequel ils ont été rédigés et signés?

 

Combien de fois Israël a relâché la pression, dans une tentative de jauger les intentions véritables des palestiniens pour se retrouver dans une impasse et sous une pluie d'attentats, de meurtres et une invasion de kamikazes?

Je reconnais dans vos mots votre soif évidente d'assurer l'avenir d'Israël, de le voir enfin détendu et paisible. Nous tous savons aussi combien l'avenir de ce pays vous tient à cœur.

 

Bien sûr, Monsieur B.H Lévy, qu'aucun pays ne peut rester indéfiniment un soldat, invincible particulièrement. Il y a un temps où il faudra qu'il dépose ses armes, fasse halte, interrompe cette course consistant à perfectionner ses systèmes d'offensive et de défense, panser ses blessures et proposer à ses citoyens une vie plus paisible, plus saine, je dirais, plus humaine. Tous les grands empires dans les annales du temps ont connu leur fin lorsque la fatigue les avait gagnés, rongés; lorsqu'ils avaient cessé de perpétuer leur course aux armes, d'améliorer leurs systèmes de défense et d'entretenir d'une armée loyale et implacable.

 

Monsieur B.H Lévy, je ne doute pas cependant que, tout comme moi, vous savez que ce serait une erreur tragique de proposer à un partenaire qui n’est pas même reconnu publiquement par ses compatriotes, un contrat de paix, quand le Hamas et d'autres éléments antagoniques minent tous les terrains d'entente possibles entre les Israéliens et les Palestiniens. Une paix avec un homme de paille comme Abbas ne ferait que rendre la situation d'Israël encore plus hasardeuse. Pour Israel, c'est courir vers un suicide avec des frontières plus étouffantes!

 

L'ennemi guette et c'est ce qu'il a de mieux à faire. Il attend cette faiblesse, ce moment de désespoir et le désarroi du civil à qui le fardeau des événements incombe. Il attend qu'Israel trébuche, qu'il balbutie, qu'il dévoile son point faible pour mieux le frapper à mort.

 

Israel a pourtant signé avec l'Égypte et la Jordanie des traités de paix, mais est-ce vraiment une paix? Aucun de nous ne peut se leurrer davantage ou ignorer que l'Égypte a de tous temps fermé les yeux sur les agissements du Hamas à Gaza et sur l'infiltration des armes par des tunnels ou d'autres voies, au vu et au su des soldats égyptiens.

 

Ce n'est que lorsque la terreur provenant de Gaza a commencé à menacer la sécurité de l'Égypte que cette dernière tenta de minimiser les trafics d'armes, sans jamais réussir à les annihiler de façon efficace. Pourtant, elle possède une armée qui sait se rendre utile au besoin! Nous savons aussi combien l'Égypte reste sceptique et récalcitrante envers Israel et qu'elle n'est réellement pas son alliée. La Jordanie aussi détient un record peu banal en ce qui concerne sa paix avec Israël.

 

La Turquie, qui, durant ces dernières années, s'était comportée comme une amie d'Israël, a finalement fait tomber le masque en ouvrant ses frontières à la Syrie et à l'Iran, en un mot, au diable, et en tournant carrément le dos à cet ami qui lui avait prodigué des armes, des connaissances et de l'aide dans ses moments de détresse.

 

Où sont donc d'après vous Monsieur Lévy ces nations, ces pays sur lesquels Israel pourrait compter, s'appuyer, croire en leur soutien au besoin?

 

Il n'y en a aucun! Je vais peut-être vous étonner en vous révélant qu'il n'existe pas sur terre un pays qui peut se fier à l'autre, à moins que, conjointement, ils ne visent un objectif commun. Or, l'objectif commun et avéré d'un grand nombre de pays arabes est l'extermination d'Israël et l'extinction du peuple juif.

 

Et le monde suivra le pas, parce que le petit David d'hier qui attendrissait, touchait les fibres sensibles de l'Occident, est devenu le géant Goliath d'aujourd'hui et les rôles se sont inversés.

 

C'est sur le Palestinien que le monde s'apitoie le plus, qu'il en excuse les crimes les plus abominables, c'est vers lui qu'ils s'attendrissent et justifient ses actions d'horreur. Goliath n'a guère besoin d'aide, il est géant, il est fort, il est donc à détester.

 

J'ai récemment lu un livre qui prédisait avec grands détails, la fin proche d'Israël, s'appuyant sur le régime politique israélien, sur l'érosion du mythe israélien, l'effritement de l'armée et d'autres contingences non négligeables qui y sont reportées. D'autres écrits accordent un sursis maximal d'une dizaine d'années à Israel, pendant que les médias ne cessent de jubiler à ces sombres prémonitions comme si la disparition d'Israel suscitait leur rédemption.

 

Ainsi nous revenons à cette conclusion révoltante qui nous semble absurde par moments et pèse si lourdement sur nos épaules, au point de nous écraser, mais qui malheureusement est celle si bien citée dans la Bible "Lo Yanoum Ve Lo Yishan Shomer Israel."

 

 

Thérèse Zrihen-Dvir

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 21:50

Par

 

Thérèse ZRIHEN-DVIR

 

 

En lisant un article sur le mariage en masse de fillettes âgées de 7 à 9 ans à Gaza à des hommes de 29 ans (environ), http://lessakele.over-blog.fr/article-le-hamas-institutionnalise-le-mariage-pedophile-a-gaza-37841218.html

je dois vous confesser que je suis restée bouche bée. Voir les photos de ces bambines habillées en robe de mariée, le voile blanc couvrant leurs petites têtes d'enfant m'a simplement mis les larmes aux yeux. Seigneur, elles ne sont même pas conscientes de ce qui les attend. Les parents, ainsi que tous ceux qui se trouvent derrière ces atrocités, sont des montres d'une taille colossale, des criminels qu'il faut traîner en justice.

 

Paedo Pals

 

 

Comment osent-ils perpétrer un crime pareil? Pourquoi leurs mères donnent leur assentiment à cette monstruosité.

 

Dans le temps, je me rappelle de ma grand-mère qui me racontait qu'au Maroc, les filles juives étaient promises à des jeunes garçons de leur âge dès leur adolescence afin de préserver un patrimoine dans la majorité des cas. Ce qu'elle m'avoua plus tard quand j'atteignis mes quinze ans était tout différent. "Nous étions obligés de publier les fiançailles de nos filles à leurs cousins ou proches pour éviter des prétendants musulmans potentiels de venir demander nos filles en mariage. Je fus moi-même l'objet d'une demande en mariage en bonne et due forme par le fils d'un Caïd, un nos voisins musulman, et pour ne pas blesser l'orgueil des parents qui s'étaient présentés officiellement pour la demande en mariage, ou les froisser, ma mère (mon aïeule) leur répondit que j'étais promise à mon cousin depuis ma naissance." C'était les vents d'antan qui soufflaient encore au Maroc même à la fin des années 1960.

 

Mais là n'est pas le cas. Ces bambines sont pratiquement propulsées vers le mariage sans qu'elles n'aient une notion quelconque de ce qui les attend. Seigneur nous sommes au début du XXIème siècle et cette monstruosité ne devrait pas exister, ne devrait pas être permise.

Où sont les droits des enfants? Pourquoi le monde entier se tait comme une carpe?

 

La seule réponse logique à ce phénomène doit être soit la folie pure des parents de ces filles, soit un endoctrinement religieux virulent des ces derniers, au point de les rendre complètement amblyopes et insensibles à la délicatesse de l'âge de leurs filles, de leur bien-être, de leur futur, à moins bien sûr, que cette massive ruée de fillettes a une union insensée et aliénée ne soit minutieusement manigancée. Marier des fillettes à cet âge tuerait en elles toute possibilité de futur, d'éducation, d'émancipation, de formation intellectuelle…. C'est en faire des pondeuses en bonne et pure forme sans leur accorder aucune chance de s'en sortir, de se libérer ou de devenir un jour un sujet important dans la société internationale. C'est simplement tuer en elle toute connaissance du monde extérieur et en faire des esclaves déjà dès leur enfance. C'est donc l'objectif réel : tuer toute aspiration,  dans l'œuf, fermer les portes du monde à ces pauvres créatures.

 

Je félicite l'Islam pour sa cruauté, pour son unicité dans la manipulation de ses femmes, pour le lavage de cerveau de ses hommes, et surtout pour le mal qu'il ne cesse de perpétrer à ses fidèles et à tous ceux qui, malheureusement, se voient forcés de les côtoyer.

 

 

Thérèse Zrihen-Dvir

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 18:44


 

2è Partie

 

Par

 

Thérèse ZRIHEN-DVIR


Or, si l'Occident et les États-Unis ont progressé vers la démocratie et les droits de l'homme, le monde arabe/islamique stagne à ce jour  dans la monarchie dictatoriale musulmane ancestrale, ou la dictature pure et simple de chefs d'états, élus soi-disant sous des concepts démocratiques, mais majoritairement corrompus et pro-islamiques.

 

 

Pourquoi l'Islam n'a-t-il pas suivi, à un rythme analogue, le parcours et développements qui se sont effectués dans les autres religions? En suivant le cours de l'histoire de l'Islam on constate certains faits qu'il faut énumérer afin de mieux comprendre les racines de cette religion, et les contingences qui ont fait d'elle ce qu'elle est devenue aujourd'hui. Ne pas oublier aussi que les masses juives, expulsées de la terre d'Israël, avaient trouvé refuge dans les pays arabes avoisinants bien avant que ces derniers ne soient islamisés ou aient été conquis par des musulmans. Or, ces juifs aussi ne connurent aucune réforme dans leur religion et dans leur mode de vie, et cela est dû principalement à  leur isolement de l'Occident. Le niveau de leur vie s'était figé à l’antiquité et le resta jusqu'au début des années 1948 avec la création de l'état d'Israel et le dépistage, par les agents juifs, de ces tribus disséminées parmi les nomades, comme il le fut au Maroc.

 

 

L'Islam fit son apparition au milieu de l'Arabie, à l'époque où l'empire romain sombrait sous les coups des Barbares, lorsqu'un marchand du nom de Mahomet, inspiré sans doute par la légende de Moise et celle de Jésus, fit part à son entourage des paroles que D.ieu lui avait soufflé. Meneur d'hommes invétéré, il incite ses compatriotes à remplacer leurs divinités coutumières par le D.ieu unique (Lien évident avec le Judaïsme et le christianisme). Chronologiquement parlant,  c'est le troisième grand courant monothéiste de la famille des religions descendantes d'Abraham, après le Judaïsme et le Christianisme avec lesquels il possède beaucoup d'éléments communs.

 

 

Mahomet naquit à la fin de VIème siècle- L'histoire retient la date de 570 après JC, à la Mecque, cité caravanière vivant du commerce de marchandises transitant de l'Inde vers l'Occident. La famille de Mahomet est Hachémite par référence à son arrière-grand-père qui appartenait à la tribu Quraych (ou Koreish). Les Quraychites se réclament de la descendance d'Ismaël, fils d'Abraham et ont la garde de la Ka'ba, sanctuaire reconstruit par Abraham et son fils Ismaël, selon la tradition musulmane. Selon ses biographies, Mahomet est d'abord berger, puis caravanier avant d'entrer au service de Khadija, une veuve riche à la tête d'un commerce caravanier. Ils eurent deux ou trois fils qui moururent en bas âge. Il semble qu'il ne savait ni lire, ni écrire. Dans le Coran, il est qualifié de "ummî" (illettré) confirmé par le verset 48 de la sourate 29 : "Avant (la révélation du Coran) tu ne récitais aucun livre, ni n'en écrivais aucun de ta dextre". À 40 ans, Mahomet commence à transmettre des versets qu'il déclare être révélés par Allah et dictés en arabe par l'ange Gabriel. Cette dictée aurait duré vingt-trois ans. Selon le dogme musulman, c'est là l'origine du Coran que Mahomet aurait pris soin d'enseigner oralement dès le début. C'est d'ailleurs ainsi que la religion musulmane est enseignée par des imams qui se chargent de l'éducation orale de tous les croyants.

 

 

Mais Mahomet est aussi et avant tout un soldat, un diplomate et un stratège qui réussit en une dizaine d'années à soumettre à son autorité la péninsule arabe. L'unification de la péninsule arabe sous la  bannière de l'Islam ne laissera pas les puissants voisins indifférents. Mahomet dépêche ses ambassadeurs en Égypte, en Perse et à Byzance. L'ère de la conquête au-delà de la péninsule avait commencé et qui n'est pas exempte de massacres.

 

 

L'Islam compte aujourd'hui plus d'1,57 milliard de fidèles, appelés musulmans, ce qui en fait la seconde du monde par le nombre, après le christianisme et devant l'hindouisme.

 

 

Ces systèmes Islamo-arabes bloqueront méthodiquement tout apport externe de civilisation et de réformes. L'Islam, qui signifie littéralement : « soumission » reste donc, depuis sa création, une religion à l'état élémentaire, réputé ininterprétable, mais divisé en trois groupes distincts : le Sunnisme, le Chiisme et le Kharidjisme. Très peu de réformes ont été instaurées depuis, soit par superstition, par une distorsion volontaire et intentionnelle des imams qui se chargent de la perpétuation orale de la religion, ou simplement par une indolence caractérisant ces populations.  Vivant quasiment écartées et dans l'ignorance d'un monde nouveau, moderne et émancipé, les populations musulmanes de ces pays subissent à ce jour un endoctrinement religieux dès leur enfance, à travers leurs systèmes éducationnels archaïques (comme les Madrasas), leur interdisant tout espace, tout embryon de rébellion, et surtout toute possibilité de liberté de culte (les apostats sont punis de mort).


 

Il faudra attendre qu'un homme courageux comme Calvin ou Luther se lève pour défendre les droits de l'homme, pour se battre pour l'instauration du concept de "Liberté du culte, démocratie en terres Islamiques" pour mettre fin aux guerres de religion et aux guerres saintes, Djihad. En attendant, l'expansion de l'Islam radical menace la stabilité du monde libre, et nous sommes tous aujourd'hui témoins de son influence néfaste sur les pays démocrates qui, craignant des insurrections violentes dans leurs pays, semblent incapables se mesurer efficacement avec ses menaces.

 

 

Beaucoup de sang sera versé et de vies innocentes sacrifiées sur l'autel du « droit à la différence » avant que ses concepts ne soient assimilés par les pays islamiques et que ces derniers ne soient libérés de leur endoctrinement religieux.

 

Il ne fait aucun doute, que cela aura lieu, quand et comment ?, nous ne le savons pas, mais avant que cela ne tienne place, le monde devra se préparer à affronter des lendemains bien obscurs.

 

Country

Population (2005E)

% Jewish

Afghanistan

29 928 987

0.000003307

Algeria

32,531,853

0.0003%

Argentina

39,537,943

1%

Armenia

2,982,904

0.025%

Australia

20,090,437

0.45%

Austria

8,184,691

0.1%

Azerbaijan

7,911,974

0.1%

Belarus

10,300,483

0.7%

Belgium

10,364,388

0.5%

Bolivia

8,857,870

0.006%

Bosnia and Herzegovina

4,025,476

0.025%

Botswana

1,640,115

0.006%

Brazil

186,112,794

0.051%

Bulgaria

7,450,349

0.031%

Canada

32,805,041

1.2%

Chile

15,980,912

0.131%

China

1,306,313,812

0.00008%

Colombia

42,954,279

0.008%

Congo (Kinshasa)

60,085,004

0.0002%

Costa Rica

4,016,173

0.06%

Croatia

4,495,904

0.04%

Cuba

11,346,670

0.013%

Czech Republic

10,241,138

0.03%

Denmark

5,432,335

0.13%

Dominican Republic

8,950,034

0.001%

Ecuador

13,363,593

0.007%

Egypt

77,505,756

0.0001%

El Salvador

6,704,932

0.001%

Estonia

1,332,893

0.136%

Ethiopia

73,053,286

0.027%

Finland

5,223,442

0.021%

France

60,656,178

1%

Georgia

4,677,401

0.17%

Germany

82,431,390

0.13%

Greece

10,668,354

0.05%

Guatemala

14,655,189

0.008%

Hungary

10,006,835

0.6%

India

1,080,264,388

0.0005%

Iran

68,017,860

0.03%

Iraq

26,074,906

0.0004%

Ireland

4,015,676

0.03%

Israel

6,276,883

80%

Italy

58,103,033

0.052%

Jamaica

2,731,832

0.011%

Japan

127,417,244

0.0008%

Kazakhstan

15,185,844

0.027%

Kenya

33,829,590

0.001%

Korea, South

48,422,644

0.0002%

Kyrgyzstan

5,146,281

0.018%

Latvia

2,290,237

0.397%

Lebanon

3,826,018

0.003%

Lithuania

3,596,617

0.1%

Luxembourg

468,571

0.14%

Macedonia

2,045,262

0.005%

Mexico

106,202,903

0.05%

Moldova

4,455,421

0.7%

Morocco

32,725,847

0.016%

Namibia

2,030,692

0.006%

The Netherlands

16,407,491

0.2%

New Zealand

4,035,461

0.135%

Nigeria

128,771,988

0.00008%

Norway

4,593,041

0.027%

Panama

3,039,150

0.33%

Paraguay

6,347,884

0.016%

Peru

27,925,628

0.01%

Philippines

87,857,473

0.0001%

Poland

38,635,144

0.065%

Portugal

10,566,212

0.007%

Puerto Rico

3,916,632

0.038%

Romania

22,329,977

0.027%

Russia

143,420,309

0.5%

Serbia and Montenegro

10,829,175

0.016%

Singapore

4,425,720

0.007%

Slovakia

5,431,363

0.056%

Slovenia

2,011,070

0.005%

South Africa

44,344,136

0.2%

Spain

40,341,462

0.12%

Suriname

438,144

0.046%

Sweden

9,001,774

0.2%

Switzerland

7,489,370

0.2%

Syria

18,448,752

0.0005%

Tajikistan

7,163,506

0.001%

Thailand

65,444,371

0.0003%

Trinidad and Tobago

1,088,644

0.1%

Tunisia

10,074,951

0.018%

Turkey

69,660,559

0.025%

Turkmenistan

4,952,081

0.01%

Ukraine

47,425,336

0.3%

United Kingdom

60,441,457

0.5%

United States

295,734,134

2%

Uruguay

3,415,920

0.9%

Uzbekistan

26,851,195

0.065%

Venezuela

25,375,281

0.1%

Yemen

20,727,063

0.001%

Zimbabwe

12,746,990

0.006%

Total Population

6,430,856,221

0.227%

 

Thérèse Zrihen-Dvir

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 18:36


1ère Partie

 

Par

 

Thérèse ZRIHEN-DVIR

 

 

Une étude même sommaire nous apprend que de tous temps les religions et leurs représentants ont dominé les peuples. Elles ont continuellement été derrière toutes les décisions, les guerres, les haines et les conspirations les plus infâmes.  Elles ont fomenté des guerres saintes, soulevé des nations et créé des haines viscérales entre les différentes factions qui les composaient. Il a fallu plus d'un millénaire pour que les peuples de l'Occident se révoltent et rejettent le joug sacerdotal et monarchique afin d'adhérer à la démocratie. 


 

En conséquence, les religions à travers les âges ont, dans leur grande majorité,  subi des réformes, notamment le catholicisme qui connut des schismes très importants déjà au début de 1054 avec la séparation de l'église catholique de l'église orthodoxe. Le schisme le plus considérable en Europe occidentale et centrale fut à partir de 1517, celui de la scission à la fois doctrinale et politique, initiée par le saxon Martin Luther, père du protestantisme et réformateur de l'église, dont les idées exercèrent une grande influence sur la réforme protestante et changèrent le cours de la civilisation occidentale. Il défia l'autorité papale en tenant la Bible pour unique source légitime d'autorité religieuse. Selon Luther, le salut de l'âme est un libre don de D.ieu, reçu par la repentance sincère et la foi authentique en Jésus Christ comme le messie, sans intercession possible de l'église. Il fut suivit par le français Jean Calvin, l'un des principaux artisans de la réforme protestante, et le suisse Ulrich Zwingli.


 

         La religion en ces temps-là était absolue, autoritaire et sa hiérarchie planait inexorablement sur les monarchies et leurs régimes. Les rois d'Europe d'antan dépendaient des décisions de Rome auxquelles ils se pliaient et n'osaient contester, sous peine d'excommunication.


 

Due à une controverse juridique et théologique relative à la validité de son mariage et surtout à celle interminable de son annulation, Henry VIII, le roi d'Angleterre, passa outre l'autorisation papale en faisant voter l'annulation par une cour ecclésiastique anglaise. Cet acte entraînera des conséquences religieuses, politiques et diplomatiques considérables. La question prit ultérieurement une ampleur européenne majeure à la fin des années 1520 et amena l'Angleterre à l'anglicanisme, à la rupture avec Rome et le catholicisme romain.


 

La poigne de fer de Rome se relâchait imperceptiblement. Les réformes étant amorcées, elles gagnaient en influence dans les croyances et sentiments des peuples. L'idéal d'une église totalement affranchie des responsabilités temporelles sera incarné par la branche pacifique des anabaptistes comme Michel Sattler, une église qui, en conséquence, ne prendrait pas la responsabilité de veiller sur les mœurs d'une cité ou qui ne travaillerait pas dans ce sens de liaison avec les souverains temporels.


 

Avec la chute de la monarchie française, suite à la révolution de 1789, les principes de la démocratie qui existaient déjà au VIème siècle avant JC dans la Grèce antique, (ou plus antérieurement dans la Bible où l'on trouve dans le Deutéronome, livre du Pentateuque, 30:19, "J'ai placé devant vous la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction: ainsi, il est à vous de choisir la vie que vous voulez vivre, vous et vos enfants.") furent adoptés en France, qui vota la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. C'est un moment fondamental dans l'histoire du pays, marquant la fin de l'ancien régime et le passage à une monarchie constitutionnelle puis à la première république. La déclaration des droits de l'homme proclamait l'égalité des citoyens devant la loi, les libertés fondamentales et la souveraineté de la nation, apte à s'autogouverner au travers des représentants élus.


 

Ce sont cependant les États-Unis d'Amérique qui sont considérés comme la première démocratie libérale. Il a été  prouvé que la constitution américaine s'est inspirée de la constitution de la République de Corse de Pascal Paoli, lui-même soutenu par Jean-Jacques Rousseau (1755).


 

Avec la démocratie vint le laïcisme, la liberté d'expression, de culte, les droits de l'homme. On résume souvent ce corpus à la formule d'Abraham Lincoln :"Le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple".


 

Le Judaïsme, qui avait pendant longtemps lutté pour conserver ses doctrines religieuses initiales intactes, fut immensément influencé par la démocratie, d'où l'éclosion d'un grand nombre de mouvements comme : Les ultra-orthodoxes, les orthodoxes, les conservateurs et les réformistes. Tous se basent cependant sur les mêmes concepts religieux, avec quelques transformations, ajustements plus ou moins frappants chez les conservateurs et réformistes qui essaient de cadrer avec les exigences des temps modernes, du progrès et de la démocratie. Le laïcisme, l'assimilation et la conversion au catholicisme toutefois en récoltèrent le plus grand nombre surtout dans l'Europe occidentale. Les juifs sont une minorité et ne comptent qu'une douzaine de millions disséminés sur la face du globe.


 

Voir : La Population juive dans le monde. 2nde Partie

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 11:01

Le Juif et l'Impartialité du Monde

 

Par

 

Thérèse ZRIHEN-DVIR


Nul n'ignore évidemment combien les amis/alliés/partenaires d'Israel sont délicats, réfractaires, susceptibles et j'irai même plus loin en déclarant qu'ils ressemblent presque tous aux moutons de Panurge. Ils ne cessent de danser aux fluctuations des voix palestiniennes. C'est à croire que ces deux millions de personnes, ou peut-être un peu plus, tiennent le tuyau d'alimentation du monde entier entre leurs mains et que sans eux, l'existence deviendrait quasiment impossible sur cette planète. L'Europe entière se met au garde-à-vous au moindre petit battement de paupières. Elle les cajole, les supporte, dépense des milliards pour les aider, les armer (Dernièrement on nous a signalé qu'un bateau allemand, plein à craquer d'armes à destination du Hezbollah au Liban, a été pris dans les filets américains). N'oublions pas toutes les émeutes qui on secoué par leur violence la France, l'Angleterre, la Norvège, la Suède, la Hollande, l'Allemagne sans oublier la Turquie, bien entendu, l'alliée d'Israel qui a bénéficié d'une aide militaire, stratégique et économique de ce dernier.


C'est à croire que c'est grâce aux Palestiniens que l'humanité entière arrive à survivre et à se perpétuer, que grâce à leurs lumières et à leur sagesse, leur compassion, le mode de vie de tous les êtres humains s'est nettement amélioré. Que leurs découvertes exceptionnelles en médecine, en économie, en stratégie, dans l'art, que leurs formules, leur ingéniosité, font que le monde tourne plus rond de nos jours. Ironie, sarcasme?


Du tout! Regardez un peu comment les medias se comportent dès qu'Israel ose se défendre ou protéger ses citoyens contre leurs méfaits. Quelle insurrection, quel affront, comment osent-ils toucher à ces nobles âmes, à ces personnes délicates et bienveillantes, à ces génies, ces bienfaiteurs, ces malheureuses victimes de l'injustice et quel manque d'humanité des israéliens! Surtout, surtout, qu'on ne touche pas à un seul cheveu des Palestiniens! Malheur à tous ceux qui tenteraient, je veux dire à tout juif, à tout israélien… Il sera menacé, mis au ban, puni, boycotté, abandonné, et se verra à la une de tous les journaux, créera des polémiques insolubles, des torrents d'encre seront versés à ce sujet et le monde arabe et l'occident répandront des larmes de crocodile…

 



Il y a quelques jours à peine, à Abou Gosh, (implantation juive et arabe située près de Jérusalem) un enfant musulman Saad Ibrahim, âgé seulement de cinq ans a été négligemment oublié par sa gardienne d'enfants dans sa voiture. Nous vivons tous dans une époque si rocambolesque que ces pauvres créatures sont souvent oubliées dans des véhicules, tant en Israel que dans tous les pays du monde, et le résultat est pareillement désastreux.


Quand finalement elle se rappela de l'enfant au bout de quelques heures, elle se précipita, suivie de son assistante, vers sa voiture pour y découvrir l'enfant comateux. Au lieu d'essayer de le secourir en le dépêchant d'urgence à l'hôpital, la très astucieuse et très compatissante gardienne d'enfants, aidée par son assistante, déposa l'enfant sous un arbre et les deux prirent la poudre d'escampette. L'enfant qui aurait eu quelque chance de survivre s'il avait été secouru à temps, mourut, et son corps fut découvert plus tard par des passants qui alertèrent les autorités. Une enquête menée par la police israélienne révéla toute l'horreur de l’abandon.

 


Tout comme vous, je suppose, je me sentis très mal en écoutant la speakerine débiter ces détails horrifiants. J'étais surtout courroucée et peinée par l'indifférence et l'égocentrisme de la gardienne d'enfant et son assistante. Je sais que j'aurai secoué monts et vaux pour la voir punie, et à juste titre. L'avoir oublié est une chose, mais ne pas le secourir quand l'enfant vivait encore tout simplement par peur d'être appréhendé et punie conformément à loi concernant son évasion de responsabilité, c'est un meurtre par non-assistance à enfant en danger, au sens plein du terme.


La gardienne d'enfant et son assistante furent convoquées par la police, écartées et mises en prison. Mais voilà que le grand-père de l'enfant se poste devant la télévision et demande à la justice et au monde de lui pardonner. C'est la peur d'être appréhendée et punie qui l'a poussée à fuir. Il faut la comprendre, après tout, elle est gardienne d'enfant (institutrice) depuis trente ans et elle excelle dans sa profession. Il faut l'aider, démontrer de la compassion envers elle, elle est malade. Ce n'est qu'une pauvre femme qui a agi sous l'effet de la frayeur… il aurait mis tout un monde en larmes à l'entendre. Je me demandais à ce moment si cet homme possède quelque sens de la réalité : cette femme a délibérément tué son petit fils. Elle l'a fait à deux reprises : la première fois par négligence et oubli, la seconde en l'abandonnant au lieu de le secourir. C'est un monstre, pas une créature humaine.


Devant les yeux larmoyants du grand-père, je me sentis outragée, et l'image d'un monde arabe bien différent s'interposa devant mes yeux. Imaginez seulement si la gardienne d'enfant était juive et israélienne en plus!  Elle aurait été lynchée! Les Palestiniens, l'Occident auraient fait d'elle la une dans tous les journaux, et les médias auraient frétillé de bonheur en pointant le doigt contre Israël, contre les juifs. Le scandale aurait même pu pousser des hordes démentes dehors, brandissant leurs affiches de haine contre les juifs, contre Israel. Oh, non, ils ne rateraient sûrement pas une occasion pareille de verser leur fiel sur les Juifs, les assassins d'enfants palestiniens,  les buveurs de sang et je passe.


C'est cette même haine qui a détourné un pays voisin, qui hier seulement était l'ami, l'allié d'Israel, la Turquie,  l'incitant à joindre les rangs de Satan en ouvrant ses frontières à la Syrie et à l'Iran du même coup. C'est cette même haine aveugle qui obstrue la vue à l'Europe, à l'Occident, à l'ONU, les exhortant à passer au tamis toutes les actions du petit pays. Chose évidemment qu'ils s'abstiendront de faire quand d'autres pays, d'autres peuples sont concernés. Libre à eux de tuer des milliers d'innocents, mais gare à eux si ce sont des juifs…

 

http://coranix.org/201mek/enfant_travail.jpg

 

Thérèse Zrihen-Dvir

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories