Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 15:56

 

 

Palestine

 

 

La situation au Proche-Orient paraît simple pour tout le monde: les Palestiniens veulent une patrie et les musulmans veulent le contrôle de sites qu'ils considèrent comme étant sacrés. 

Et bien, en tant que journaliste arabe américain qui s'est forgé une connaissance approfondie de la situation au Moyen-Orient, à force de commenter jets de pierre et tirs de mortiers, je peux aujourd'hui vous assurer que la justification de la violence et des émeutes ne trouve pas son origine dans la simple revendication palestinienne à une patrie, ni dans la volonté des musulmans de contrôler des sites qu'ils considèrent sacrés. 

Comment expliquer qu'avant la guerre des Six-Jours en 1967, il n'y eut aucun mouvement sérieux de revendication d'indépendance palestinienne ? Avant 1967 me direz-vous, les Israéliens n'occupaient pas la Cisjordanie et la vieille ville de Jérusalem. C'est vrai. Mais durant la guerre des Six-Jours, ce n'est pas des mains des Palestiniens, ni de Yasser Arafat qu'Israël conquit la Judée, la Samarie et Jérusalem Est. Ces territoires étaient de fait occupés par le Roi Hussein de Jordanie depuis 1948. A-t-on une seule fois demandé au souverain Hachémite de restituer ces territoires aux Palestiniens ? Est-ce qu'une seule résolution de l'ONU a vu le jour à ce sujet? Non et non.

 Ne vous demandez-vous pas alors pourquoi tous ces Palestiniens ont soudainement découvert leur identité nationale après qu'Israël ait gagné cette guerre? 

La vérité est que la Palestine est un mythe.

Le nom Palestine est utilisé pour la première fois en l'an 135 de l'ère actuelle par l'empereur romain Hadrien, qui, non content d'avoir éradiqué la présence juive en Judée (une présence qui durait depuis plus de 1000 ans), non content d'avoir détruit leur Temple à Jérusalem, non content d'avoir interdit l'accès du pays aux derniers Juifs, se persuada qu'il fallait annihiler toute trace de civilisation juive dans le pays en le débaptisant au profit d'un nom dérivé des Philistins. Les Philistins étant ce peuple auquel appartenait Goliath et que les Hébreux parvinrent à vaincre des siècles plus tôt. Ce baptême était pour les Romains une façon d'ajouter l'insulte à la blessure. Ils essayèrent également de changer le nom de Jérusalem en « Alea Capitolina », mais cela ne remporta pas le même succès. 

La Palestine en tant qu'entité autonome n'a jamais existé au cours de l'Histoire.

Le pays fut dominé successivement par les Romains, par les croisés chrétiens, par les musulmans (qui n'ont d'ailleurs jamais fait de Jérusalem une capitale pendant qu'ils occupaient le pays), par les Ottomans et, brièvement, par les Britanniques au lendemain de la Première Guerre mondiale.

Dès 1917, avec la déclaration Balfour, les Britanniques s'étaient montrés favorables à céder au moins une partie du territoire au peuple juif afin qu'ils y établissent un État souverain.

 

Il n'existe pas de langue proprement palestinienne.

Ni même de culture spécifiquement Palestinienne.

Il n'y a jamais eu de Palestine dirigé par des Palestiniens.

Ces derniers sont des Arabes, et sont indissociables des Jordaniens (la Jordanie étant elle aussi une invention récente, créée de toutes pièces en 1922 par les Britanniques).

Le monde Arabe contrôle 99. 9% des terres du Moyen-Orient. Israël ne représente que 0,1% de la superficie régionale. 

Mais cela est déjà trop pour les Arabes.

Ils veulent tout. Et c'est précisément là que se situe le nœud du conflit qui les oppose à Israël. 
Avidité. Fierté. Jalousie. Convoitise.

Toutes les concessions que pourrait faire Israël n'y suffiront pas.

Qu'en est-il des lieux saints de l'Islam ? Il n'y en a tout simplement aucun à Jérusalem. 

Cela vous choque ? Vous pouvez l'être. Je suis persuadé que vous n'entendrez jamais cette vérité brutale de la part d'aucun média international. C'est politiquement incorrect. Je sais que vous me direz: la Mosquée Al Aqsa et le Dôme du Rocher à Jérusalem représentent le troisième lieu saint de l'Islam. 
Faux : en réalité, le Coran ne fait aucune mention de Jérusalem.

La Mecque est citée des centaines de fois.

Médine est mentionnée un nombre incalculable de fois.

Mais Jérusalem, jamais (inversement, Jérusalem est citée 669 fois dans la Torah).

Il n'existe aucune preuve historique que le prophète Mohammed se soit rendu à Jérusalem. 

Alors comment Jérusalem est-il devenu le troisième lieu saint de l'Islam ?

Les musulmans, aujourd'hui, se réfèrent à un vague passage du Coran, la 17e Sourate, intitulé « le Voyage nocturne ». Il y a fait état d'un rêve de Mohammed qui fût transporté de nuit « du temple sacré au temple le plus éloigné dont nous avons béni l'enceinte ». Au septième siècle, des musulmans ont identifié les deux temples mentionnés dans ce verset comme étant La Mecque et Jérusalem. Voilà à quoi tient la connexion si étroite entre l'Islam et Jérusalem - connexion faite de rêve, d'imagination, d'interprétations et de mythe. Parallèlement, le peuple juif voit son enracinement à Jérusalem remonter jusqu'à l'époque du patriarche Abraham. 

La dernière vague de violence qui sévit en Israël a eu comme origine, dit-on, la visite du chef du Parti Likoud Ariel Sharon sur le Mont du Temple, là où se trouvent les fondations du Temple construit par Salomon. C'est le site le plus saint du judaïsme. Sharon et son entourage y furent accueillis à coups de jets de pierre et d'insultes. Je sais à quoi cela ressemble. J'y étais.

Pouvez-vous imaginer ce que ressentent les Juifs lorsqu'ils sont menacés, lapidés et tenus éloignés du lieu le plus saint du judaïsme? Alors, me direz-vous, quelle est la solution pour apporter la paix dans ce Moyen-Orient? 
Franchement, je ne pense pas qu'un homme aujourd'hui puisse se prévaloir de détenir une solution durable. Mais s'il y en a une, elle se doit de commencer par rétablir la Vérité.

La poursuite des mensonges n'apportera que plus de chaos.

Continuer à mépriser un droit légitime vieux de 5,000 ans pour les Juifs, de surcroît renforcé par des preuves historiques et archéologiques éclatantes, en les opposant à de fausses revendications, ne pourra que donner une mauvaise réputation à cette diplomatie de menteurs. 

Joseph Farah

 

Et si je vous dis que la si célèbre Cisjordanie n'existe pas. C'est un terme très récent, inventé après la création de l'État d'Israël afin de masquer l'évidence du lien du peuple juif avec cette terre, dont le nom a toujours été Judée-Samarie. L'appellation Cisjordanie est apparue après 1948 et s'emploie à « gommer » le nom historique de la région. C'est du révisionnisme. Le problème du Moyen-Orient n'est pas un problème de territoires, mais un problème de territoire, de tout le territoire. Depuis 1948, les Arabes ont toujours eu le même but. Ils sont pour le partage : la terre pour les Arabes, la mer pour les Juifs. Point. Tout autre partage accepté par eux ne sera qu'une étape pour se rapprocher du but. Et en réalité, ils se fichent complètement de ces territoires : ils ne veulent cette terre uniquement pour que les Juifs ne l'aient pas. (Alain Legaret)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dominique 20/12/2009 19:36


Tu as surement raison Aschkel mais j`avoue que ce genre d`individu aussi arrogant qu`inculte et en plus moraliste m`enerve au plus au point.
Bravo comme toujours a Gad toujours impeccable dans ses demonstrations.


Aschkel 20/12/2009 18:57


Vois-tu Dom, je ne dirais pas a Anabase de se casser, par contre je lui conseillerai trés trés vivement de comprendre que l'histoire existe et qu'elle s'apprend.

Merci Gad pour toutes ces précisions, en espérant qu'elles seront lues et comprises par notre posteur


Gad 20/12/2009 17:24


"bien antérieurement." Bien postérieurement,cela va de soi...


Gad 20/12/2009 17:23


Inepties en série et contre-vérités historiques :

"1) La Palestine est un mythe : faux . le nom existe dès le moyen -Age pour désigner l'ensemble actuel Liban-Israël-Jordanie et de façon plus symbolique, les lieux saints du christianisme."

L'Etat de Palestine est un mythe, dans la mesure où vous référez bien à une simple région géographique qui n'existe pas depuis le Moyen-âge, mais plus exactement, depuis l'empereur Hadrien qui
débaptisa la région d'Israël en "Palistinae", afin d'effacer toute trace de présence juive et l'attribua au souvenir des anciens "peuples de la Mer", les Philistins, que rien ne racroche
linguistiquement, historiquement ou pré-historiquement aux actuels arabos-musulmans de "Palestine", venus par couches successives, bien antérieurement. Jamais Jérusalem ou cette région ne devint le
centre d'un Etat, mais une zone de villégiature pour des groupes liés àd'autres empires arabo-musulmans de Damas, Bagdad ou Le Caire.
Les Royaumes chrétiensprlaient de "Terre Sainte" à libérer des infidèles, et rarement sinon jamais de "Palestine".
2) Bien : on trouve 1 poète en plusieurs siècles de revendication d'antériorité et il n'écrit qu'après la donfation d'Israël, et après avoir refusé de créer l'état arabe de Palestine suggéré par la
résolution 181 du 29 novembre 1947 et les 3 non de Khartoum après 1967! Probant, la culture!
2) Le "pays basque" est partagé entre la France et l'Espagne, si ça vous défrise, allez planter des bombes avec ETA. La Corse a été cédé par Gènes à la France et a donné un certain Napoleone
Buonaparte à la France. Jusqu'à présent, précisément, la France n'accorde aucune autonomie politique, é&conomique ou particulière à l'île de Beauté et la résolution n'est pas pour demain,
quelle que soit la sympathie qu'on ait pour ce peuple. Ne donnez pas des exemples pour vous faire battre à plate couture.
La Macédoine est au moins le point de départ de l'Empire d'Alexandre le Macédonien, et il regarde, là encore la Grèce n'est pas d'accord sur l'exploitation même du nom de ce pays. Le Kosovo est une
région séparatiste liée à l'idée de Grande Albanie, et en cessation de confédération avec l'ex-Yougoslavie. Il n'est pas dit que l'expérience soit particulièrement réussie, à cette heure. Le
"sentiment d'appartenance" se fait précisément sur des critères ethincistes et souvent religieux, déclenchant des conflits de voisinage récurents (orthodoxes serbes, musulmans ...) et c'est bien
pour cela que cette région est à l'origine d'au moins 1 guerre mondiale. Vos exemples sont tous des détonnateurs de conflits terroristes, ethnicistes ou sectaires.
Il est insultant de se référer plus haut au Chrisitianisme et de prétendre qu'il n'y ait jamais eu "d'Etat Juif", Israël de David et ses suivants ayant constitué le premier Etat-Nation dans
l'histoire de l'Humanité, contrairement aux empires (romains, grecs, assyriens, babyloniens...) ou aux cités-Etats : phéniciens, etc.
A Quds signifie "la lointaine" ce qui est géographiquement un peu court. 3è lieu saint de l'Islam, on peut aussi lui rétorquer qu'il en dispose de déjà deux, le Judaïsme un seul, et le siège de la
Chrétienté se trouve à Rome.

Celui ou celle qui se déshonore c'est le oula révisionniste qui nie 'existence des deux chartes du Hamas et du Fatah sans amélioration substantielle depuis 47. Le jour oùdes esprits aussi sournois
que vous auront été capables d'apporter la moindre modification à ces chartes, ilspourront traiter les autres d'extrémistes. Pour le moment, que tchi!!!

Ce n'e sont pas des oeillères que vous portez, mais bien des produits hallucinatoires dont vous vous intoxiquez en espérant que l'on accorde la moindre importance au néant de vos pseudo-arguments.


dominique 20/12/2009 15:21


non c`est de dominique et non d`anabase le commentaire precedent.


Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories