Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 17:09

 

 

PARACHA AVEC MANITOU

 

Choftim - en bref

Deutéronome 16, 18 - 21, 9

Moïse enjoint au peuple de nommer des juges et des officiers de police dans chaque cité. « Justice, c’est la justice que tu poursuivras », commande-t-il et elle devra être rendue sans corruption ni favoritisme. Les crimes seront l’objet d’investigations méticuleuses et les preuves soigneusement examinées. Il faut qu’au moins deux témoins crédibles soient entendus pour qu'un suspect soit reconnu coupable et qu’une sanction puisse être prononcée.

Dans chaque génération, dit Moïse, certains se verront confier la charge d’interpréter et d’appliquer les lois de la Torah. « Selon la doctrine qu’ils t’enseigneront, selon la règle qu’ils t’indiqueront tu procéderas ; ne t’écarte de ce qu’ils t’auront dit ni à droite ni à gauche. »

La paracha de Choftim contient aussi les interdits relatifs à l’idolâtrie et à la sorcellerie, les lois régissant la nomination et la conduite d’un roi, les règles présidant à la création des « villes de refuge » destinées au meurtrier involontaire.

Nombre des lois de la guerre sont aussi affirmées : l’exemption du jeune marié, de celui qui vient de construire sa maison, de planter une vigne ou qui est effrayé ; l’obligation de proposer la paix avant d’attaquer une ville ; l'interdiction de détruire arbitrairement quelque chose de valeur, illustrée par la loi interdisant d'abattre un arbre fruitier en faisant le siège d'une ville (dans ce contexte, la Torah énonce la célèbre sentence « Car l'homme est un arbre des champs »).

La paracha s’achève avec la loi de la Eglah Aroufah, la procédure qui doit être suivie lorsqu’un cadavre dont le meurtrier est inconnu, est trouvé dans un champ, soulignant ainsi que la responsabilité de la communauté est engagée non seulement au regard de ce qui est commis, mais aussi pour les actes qu’elle n’a pu empêcher.

 

'HABAD

Repost 0
Published by Aschkel - dans PARACHA
commenter cet article
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 16:28

Reeh - en bref

Deutéronome 11, 26 - 16, 17

« Vois », dit Moïse au peuple, « je présente devant vous aujourd’hui la bénédiction et la malédiction » : la bénédiction qui résultera de l’accomplissement des commandements et son contraire de leur abandon. L'une et l'autre seront proclamés sur le Mont Guerizim et sur le Mont Ebal quand le peuple aura traversé le Jourdain.

Le Temple devra être établi «au lieu que D.ieu choisira pour y faire demeurer Son nom». Le peuple y apportera ses sacrifices ; nulle part ailleurs on ne pourra faire d’offrandes à D.ieu . Il reste permis d’abattre, en dehors de ce lieu, des animaux, simplement pour en manger la viande. Le sang, cependant, (qui est versé sur l'autel dans le Temple) ne doit jamais être consommé.

Un faux prophète ou celui qui entraîne son prochain à servir les idoles doit être condamné à mort; une cité idolâtre doit être détruite. Les signes qui permettent d’identifier les poissons et les animaux cachères, ainsi que la liste des oiseaux non cachères sont répétés. (Il avaient d'abord été mentionnés au chapitre 11 du Lévitique.)

Un dixième de toutes les productions devra être consommé à Jérusalem ou bien être vendu pour de l’argent, lequel servira à acheter des nourritures là-bas et à les y manger. Certaines années, cette dîme est donnée aux pauvres. Les premiers nés du gros et menu bétail doivent être offerts dans le Temple et leur chair est consommée par le Cohen (prêtre).

La Mitsva de charité oblige un Juif à aider son prochain nécessiteux par un don ou un prêt. L'année sabbatique (qui intervient tous les sept ans), toutes les dettes doivent être abandonnées.

La paracha s’achève avec les lois régissant les trois fêtes de pèlerinage, Pessa’h, Chavouot et Souccot, durant lesquelles chacun doit venir « voir et être vu » devant D.ieu au Saint Temple.

 


 

http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/545940/jewish/Reeh-en-bref.htm

Repost 0
Published by Aschkel - dans PARACHA
commenter cet article
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 16:56

 

 



Envoyer un commentaire

Eikev - en bref

Deutéronome 7, 12 - 11, 25

Dans la paracha de Eikev ("Parce que"), Moïse poursuit ses admonestations : il promet aux Enfants d’Israël que, s’ils accomplissent les commandements (Mitsvot) de la Torah, ils connaîtront la prospérité sur la Terre dont ils s’apprêtent à prendre possession, conformément au serment fait par D.ieu à leurs ancêtres.

Il rappelle aussi les manquements commis par la première génération constituée en peuple : le veau d’or, la rébellion de Kora’h, la faute des espions, leurs accès de colère contre D.ieu à Taveirah, Massah et Kivrot Hataavah (« les Sépulcres de la Concupiscence ») : « Vous vous êtes rebellés contre D.ieu depuis le jour où je vous ai connus », leur dit-il . Mais il souligne aussi la bienveillance divine, le pardon des fautes et les Secondes Tables de la Loi données après leur repentance.

Les 40 années passées dans le désert, ajoute-t-il, des années pendant lesquelles chacun fut nourri par la manne venue du ciel, leur ont enseigné que « l’homme ne vit pas seulement de pain, mais l'homme vit par la parole émise de la bouche de D.ieu ».

Moïse décrit la terre d’Israël comme un pays « ruisselant de lait et de miel », béni par les « Sept Espèces » (le blé, l’orge, le raisin, la figue, la grenade, l’huile d’olive et la datte), le lieu où s’exerce, par excellence, la Providence de D.ieu dans Son monde. Il commande au peuple de détruire les idoles des anciens maîtres de la terre et de ne pas se laisser gagner par un sentiment d’arrogance qui lui ferait croire que « ma puissance et la force de mes mains m’ont apporté cette richesse ».

Un passage essentiel de la paracha est constitué par le second paragraphe de la prière fondamentale du Chéma qui reprend les commandements contenus dans le premier en les assortissant des bénédictions liées à leur accomplissement et des conséquences négatives résultant de leur négligence (famine et exil). Ce passage est également la source du commandement de prier et comporte une référence à la résurrection des morts lors de l'ère messianique.

La Haftarah de Eikev - en bref

Isaïe 49,14-51,3

Cette Haftarah est la seconde des Sept Haftaroth de Consolation qui nous lisons entre Tichea beAv et Roch Hachana.

Les Juifs en exil expriment leur inquiétude que D.ieu les ait abandonnés. D.ieu les assure qu’il n’en est rien, comparant Son amour et Sa pitié pour Son peuple à l’amour d’une mère pour ses enfants, et plus encore.

« Et tu sauras que Je suis l'Éternel ; car ceux qui croient en Moi n'auront pas à en rougir. »Le prophète Isaïe décrit ensuite de façon émouvante le rassemblement des exilés qui aura lieu lors de la venue du Machia’h et, revenant au sujet initial de la Haftarah, la plainte des Juifs d’être abandonnés par D.ieu, il leur rappelle leur attitude rebelle qui est à l’origine de leur exil et de leur souffrance. Il termine par des paroles encourageantes, nous rappelant ce qui arriva à nos ancêtres Abraham et Sarah : de même qu’ils furent bénis par la naissance d’un fils alors qu’ils avaient presque perdu espoir, de même D.ieu nous enverra le Machia’h.

Encore une fois la parenté est grande entre la Paracha et la Haftarah. Dans la première, Moïse rappelle les miracles de D.ieu et Son amour pour Son peuple depuis le départ d'Égypte. « N'ayez aucune crainte ! » est la clef de voûte de la Paracha. De même, Isaïe assure le peuple de la fidélité de D.ieu :

« Et tu sauras que Je suis l'Éternel ; car ceux qui croient en Moi n'auront pas à en rougir. »


Repost 0
Published by Aschkel - dans PARACHA
commenter cet article
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 17:59

 

 

 

Vaet'hanane - en bref

Deutéronome 3, 23 - 7, 11

Moïse raconte au peuple comment il a imploré D.ieu afin qu’il lui soit permis d’entrer sur la terre d’Israël. Mais D.ieu lui a opposé un refus, lui commandant de gravir une montagne pour apercevoir, de son sommet, la Terre Promise.

Continuant sa "répétition de la Torah", Moïse fait le rappel de l’Exode d’Égypte et du Don de la Torah : des événements sans aucun précédent dans l’histoire de l’humanité. Car « un peuple a-t-il jamais entendu la voix de D.ieu parlant au milieu du feu, comme toi tu as entendu... et a survécu ?... A toi, il t’a été montré, pour savoir que l’Éternel est D.ieu... Qu’il n’existe rien d’autre que Lui ».

Moïse prédit cependant qu’au cours des générations futures, le peuple s’éloignera de D.ieu, qu’il servira des idoles et sera exilé de sa terre, dispersé parmi les nations. Mais alors, ils chercheront D.ieu et reviendront au respect de Ses commandements.

La paracha Vaet’hanane contient aussi la répétition des Dix Commandements et les versets du Chéma qui expriment le fondement de la foi juive : l’unité de D.ieu (« Écoute Israël, l’Éternel est notre D.ieu, l’Éternel est Un ») avant de commander l’amour de D.ieu, l’étude de Sa Torah, le port des téfilines (les phylactères) et la pose d’une mézouza aux portes de nos habitations.

 

La Haftarah de Vaet'hanane - en bref

Isaïe 40, 1-26 (Chabbat Na'hamou)

Ce Chabbat suit le jour triste de Tichea beAv. Au lieu des blâmes, ce sont maintenant des paroles de consolation. Ainsi, la Haftarah de ce Chabbat est la première des sept « Haftaroth de Consolation » que nous lisons jusqu'à Roch Hachana.

La Haftarah commence avec l’exhortation de D.ieu aux prophètes : « Consolez, consolez Mon peuple... Annoncez à Jérusalem que son temps d’exil a été accompli et que ses péchés ont été pardonnés. »

« Consolez, consolez Mon peuple... Annoncez à Jérusalem que son temps d’exil a été accompli et que ses péchés ont été pardonnés. »La prophétie d’Isaïe décrit certains des événements miraculeux qui surviendront lors de l’avènement de l’ère messianique, tels que le retour des exilés à Jérusalem, la révélation de la gloire de D.ieu, et la récompense et le châtiment qui reviendront alors à qui de droit.

Le prophète adresse ensuite ses paroles de consolation au peuple, décrivant la puissance de D.ieu et l’assurant de Son soutien.

Les paroles de Moïse dans la Paracha rendent un son semblable. Nous y trouvons la promesse de D.ieu de ne jamais anéantir le peuple d'Israël, car il ne sera châtié que tant qu'il ne se sera pas repenti.

C'est pourquoi nous n'avons jamais désespéré, même après que le Temple eut été détruit. Car nous savons qu'après Chabbat 'Hazone vient Chabbat Na'hamou  

après avoir accepté le blâme des Prophètes dans un esprit de repentance, nous pouvons nous attendre à la consolation d'un brillant avenir que D.ieu tient en réserve pour nous.

'HABAD

Repost 0
Published by Aschkel - dans PARACHA
commenter cet article
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 18:08

 

 

Devarim - en bref

Deutéronome 1,1 - 3, 22

Le premier du mois de Chevat (37 jours avant qu'il ne quitte ce monde), Moïse commence sa répétition de la Torah devant les Enfants d'Israël rassemblés, retraçant les événements survenus et évoquant les Lois reçues au cours du voyage de quarante années depuis l'Égypte jusqu'au Sinaï et, de là, vers la Terre Promise. Il réprimande les Enfants d'Israël pour leurs fautes et leurs iniquités et les engage à rester attachés à la Torah et à en observer les commandements sur la terre que D.ieu leur donne en héritage pour l'éternité et dans laquelle ils vont entrer après sa mort.

Moïse rappelle aussi la nomination des hommes chargés d'alléger son propre fardeau en exerçant la magistrature et en enseignant au peuple la parole de D-ieu; le voyage dans le grand et redoutable désert; l'envoi des explorateurs et la réaction du peuple qui, entendant leur récit, crut impossible l'entrée en Terre Promise, ce qui entraîna le décret divin que toute la génération de l'Exode périrait au désert. "Aussi contre moi, dit Moïse, D-ieu fut en colère à votre sujet, me disant: toi non plus tu ne t'y rendras pas."

Moïse fait également le récit d'événements plus récents : le refus des nations de Moab et Ammon d'autoriser les Israélites à traverser leurs territoires; les guerres contre les rois émorites Si'hon et Og et l'installation sur leurs terres des tribus de Réouven, de Gad et d'une partie de la tribu de Manassé; puis il y a le message de Moïse à son successeur, Josué, qui va faire entrer le peuple dans la terre et les mener dans les batailles pour sa conquête:"Ne les craint pas, car l'Éternel votre D.ieu, c'est Lui qui combattra avec vous".

 

La Haftarah de Devarim - en bref

Isaïe 1, 1-27 (Chabbat 'Hazone)

La Paracha Devarim est toujours lue le Chabbat précédant Tichea beAv, le jour où nous observons le jeûne en souvenir de la destruction du Saint Temple. La Haftarah est la troisième des « Haftaroth de Blâme » lues pendant les Trois Semaines de deuil. C'est le chapitre d'ouverture du Livre d'Isaïe, et il commence avec le mot « ‘Hazone »  la vision d'Isaïe. Il contient une réprimande émouvante : le prophète reproche au peuple d'Israël son éloignement de D.ieu :

« Sion sera racheté par la justice, et ceux de son peuple qui se repentent, seront sauvés par la vertu »« Cieux, écoutez ! Terre, prête l'oreille ! Car l'Éternel parle :

« J'ai nourri et élevé des enfants, mais ils se sont révoltés contre Moi. »

Ainsi la Haftarah est un rappel opportun de la raison pour laquelle la terrible calamité de Tichea beAv nous a atteints.

La Haftarah a plus d'un rapport avec la Paracha. Car, dans celle-ci nous lisons la longue admonition de Moïse, qui occupe tout le livre de Devarim. Moïse commence par passer en revue toutes les quarante années d'errance dans le désert. Il rappelle au peuple ses défaillances et l'avertit que le châtiment sera terrible s'il n est pas fidèle à D.ieu. L'admonition s'achève sur une bénédiction adressée au peuple entier. Ainsi le Père des Prophètes donne à ceux-ci qui le suivront, l'exemple.

La Haftarah se termine sur une note heureuse :

« Sion sera racheté par la justice, et ceux de son peuple qui se repentent, seront sauvés par la vertu. »

Repost 0
Published by Aschkel - dans PARACHA
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 17:45

 

 

PARACHAT HA SHAVOUA

 Bénédiction du mois  שבת מברכין

 

PARACHA MATHOT-MA'SSE     מטות-מסעי

NOMBRES CHAP. XXX,Verset 2 au CHAP.XXXVI, Verset 13

 Ecouter la Paracha > MATOT  MA'ASSE

ח ז ק

 

HAPHTARA

Jérémie CHAP.  II Verset 4 > CHAP.IV Verset 2   שמעו דבר

Ecouter la Haphtara >  MATOT  MA'ASSE

 


Entrée Shabbat   JERUSALEM   19H12       PARIS   21H36

Sortie  Shabbat   JERUSALEM   20H29       PARIS    22H54

Rosh 'Hodesch Ména'hém Av est annoncé pour le Lundi (12/07)

              ראש חודש מנחם אב יום שני (12/07)

 

שבת שלום

Israel Boccara

 

 

 

 

 

Paracha avec Manitou

 

MATOT


MA'ASSE

 

 


 

Matot-Massei - en bref

Nombres 30, 2 - 36, 13

Moïse communique les lois régissant l’annulation des vœux aux chefs des Tribus d’Israël.

La guerre est engagée contre Midian pour leur participation au complot pour la destruction morale d’Israël.

La Torah fait un récit détaillé du butin recueilli et de sa distribution entre le peuple, les combattants, les Lévites et le Grand-Prêtre.

Les tribus de Réouven et de Gad (rejointes ensuite par la moitié de la tribu de Ménaché) demandent que leur part de la Terre Promise leur soit attribuée à l’est du Jourdain, s’agissant d’un pâturage de choix pour leurs troupeaux. Moïse, d’abord irrité par cette demande, l’accepte sous la condition que ces tribus participent – et mènent – d’abord à la conquête des terres à l’ouest du Jourdain.

Les quarante-deux étapes des enfants d’Israël depuis la sortie d’Égypte sont énumérées, depuis l’exode d’Égypte jusqu’aux plaines de Moab, sur le versant du fleuve faisant face à la terre de Canaan.

Les frontières de la Terre Promise sont indiquées et les villes de refuge sont désignées, qui serviront de lieu de protection et d’exil aux meurtriers involontaires. Les cinq filles de Tselof’had épousent des hommes de leur propre tribu (celle de Ménaché) afin d’y maintenir le territoire reçu en héritage de leur père.

Avec cette Paracha s’achève le livre de Bamidbar (le livre des Nombres), le quatrième livre de la Torah.



La Haftarah de Matot-Massei - en bref

Jérémie 2, 4-28 ; 4, 1-2

Cette Haftarah est la seconde des trois « Haftaroth de Blâme » qui sont lues au cours des Trois Semaines de deuil pour Jérusalem, entre les jeunes du 17 Tamouz et du 9 Av.

Comme la précédente, son but est de nous rappeler « qu'à cause de nos péchés nous avons été exilés de notre pays. » Le prophète réprimande le peuple pour avoir été ingrat envers D.ieu et s'être tourné vers les idoles. Il reproche aux chefs d'avoir égaré le peuple : les prêtres, les savants, les bergers et les prophètes qui ignorèrent la parole de D.ieu.

« Alors, les nations seront bénies et se glorifieront en D.ieu »« Étonnez-vous, O cieux, de cela, [...] car Mon peuple a commis deux mauvaises actions ; il M'a abandonné, Moi, la fontaine d'eaux vives, et il s'est creusé des citernes (des puits), des citernes fendues qui ne peuvent garder d'eau. Israël est-il un esclave ? Est-il un esclave de naissance ? Pourquoi est-il devenu une proie ? [...] Tout cela ne vient-il pas de ce que tu as abandonné l'Éternel ton D.ieu ? »

Mais le prophète prévoit le temps où Israël reviendra à D.ieu et Lui criera :

« Tu es mon père, Tu es l'ami de ma jeunesse ! »

La loyauté des enfants d'Israël à D.ieu et à Ses enseignements de vérité, de justice et de droiture sera comme un phare pour toutes les nations du monde :

« Alors, les nations seront bénies et se glorifieront en D.ieu »,

car le monde nouveau sera empli de la connaissance de l'Éternel, et elles sauront la vraie signification de la Vérité, de la Justice et de la Droiture.

 
Repost 0
Published by Aschkel - dans PARACHA
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 18:10

 

PARACHAT HA SHAVOUA

 

                  

PARACHA PIN'HAS     פנחס

NOMBRES CHAP. XXV,Verset 10 au CHAP.XXX, Verset 1

Ecouter la Paracha

 

 

HAPHTARA

Ecouter la Haphtara

Jérémie CHAP.  I Verset 1 > CHAP. II Verset 3   דברי ירמיהו

   

Entrée Shabbat   JERUSALEM   19H13       PARIS   21H39

Sortie  Shabbat   JERUSALEM   20H31       PARIS    22H59

 

שבת שלום

Israel Boccara

 

 

 

Pinhas - en bref

Nombres 25, 10 - 30, 1

Le petit-fils d’Aaron, Pin’has, est récompensé du zèle exprimé lorsqu’il tua Zimri, prince de la tribu de Chimone, et la princesse midianite : D.ieu lui accorde une alliance de paix et le sacerdoce pour lui et sa postérité.

Un recensement du peuple aboutit au compte de 601 730 hommes âgés de vingt à soixante ans. Moïse apprend de D.ieu que la terre doit être distribuée par tirage au sort aux tribus et aux familles d’Israël. Les filles de Tselof’had réclament à Moïse de recevoir le territoire revenant à leur père, décédé sans laisser de fils. D.ieu fait droit à cette demande et l’intègre aux lois que la Torah édicte en matière d’héritage.

D.ieu annonce à Moïse qu’il va rejoindre ses pères. Selon les ordres reçus, Moïse prend Josué, le met en présence de toute la communauté, lui impose les mains et lui donne ses instructions.

La paracha se termine par la liste détaillée des offrandes quotidiennes et des offrandes additionnelles du Chabbat, de Roch-Hodech (le début du mois) et des fêtes de Pessa'h, Chavouot, Roch Hachana, Yom Kippour, Souccot et Chemini Atseret.

 


La Haftarah de Pin'has - en bref

Jérémie 1, 1 - 2, 3

Quand toutes les Parachas sont lues séparément, la Haftarah de Pin’has est empruntée au premier livre des Rois. Cette Haftarah parle du prophète Élie qui, comme Pin'has, lutta pour le triomphe de D.ieu et de la Torah avec zèle et un oubli total de soi. Mais quand les Parachas Mattot et Massei sont jointes, la Haftarah de Pin'has est empruntée à Mattot. C'est le premier chapitre de Jérémie.

Pourquoi cette Haftarah ? Parce que ce Chabbat tombe au milieu des « Trois Semaines » (du 17 Tammouz à Tichea beAv). C'est une période triste qui comporte une très sérieuse leçon. Nous avons ici la première des trois « Haftaroth de Blâme » qui sont lues avant le 9 Av, anniversaire de la destruction du Beth-Hamikdache (elles sont suivies de sept « Haftaroth de Consolation » qui closent l'année, la dernière étant lue le Chabbat précédant Roch Hachana).

Jérémie vécut au temps de la Destruction du Temple. Sa première prophétie (dans cette Haftarah) fut effectivement un avertissement : Babylone conquerrait et détruirait le Royaume de Judah parce que celui-ci s'était éloigné de D.ieu.

Après que la terrible prophétie s'est réalisée, Jérémie change de ton et parle dans les termes consolants d'un père, redonne courage, foi et espoir au peuple éprouvé. De cela aussi nous avons un écho dans cette Haftarah : le prophète reçoit l’ordre « d'aller crier aux oreilles de Jérusalem » que D.ieu n'oubliera jamais la foi et la fidélité des enfants d'Israël à leur départ d'Égypte. Le prophète compare cette dévotion à celle d'une épouse aimante, suivant en toute confiance son bien-aimé dans le désert.

« Israël est la part sacrée de D.ieu, les premiers fruits de Sa récolte »

dit le prophète. Car, si la récolte entière est chère au fermier qui a tellement peiné pour la produire, « les premiers fruits » sont ceux qui lui tiennent le plus à cœur ; aussi les consacre-t-il à l'Éternel.

Ainsi est Israël parmi les nations vouées au service de D.ieu. Aussi, malheur à celles qui attaquent Israël, car :

« Tous ceux qui le dévorent seront considérés coupables ; ils auront le mal en partage, dit D.ieu ».

Ce qui est vrai de la nation l'est aussi de l'individu. Aucun mal n'arrivera à celui qui avec sincérité et désintéressement consacre sa vie au service de D.ieu. C'est ainsi que l’Éternel promet paix et protection aussi bien à Pin’has dans la Paracha qu'au prophète Jérémie dans la Haftarah. Il faut y voir le lien spécial qui relie la Paracha et la Haftarah.

 
Repost 0
Published by Aschkel - dans PARACHA
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 17:27

שבת שלום

 

 

 

 

PARACHAT HA SHAVOUA

  Annonce de jeûne  

                  

PARACHA BALAQ     בלק

NOMBRES CHAP. XXII,Verset 2 au CHAP.XXV, Verset 9

Ecouter ICI 

HAPHTARA

Michée CHAP.  V Verset 6 > CHAP. VI Verset 8   והיה שארית

Ecouter ICI

 

Entrée Shabbat   JERUSALEM   19H13    PARIS   21H40

Sortie  Shabbat   JERUSALEM   20H31   PARIS  23 H01

 

Le quatrième jeûne (17 Tamouz) est annoncé pour le Mardi (29/06)

que D'  le transforme en jour de joie et bonheur.

צום הרביעי (17 בתמוז) יהיה ביום שלישי (29/06)

יהפוך אותו הקדוש-ברוך-הוא לששון ולשמחה.

 

שבת שלום

Israel  Boccara

Paracha avec MANITOU

ICI


Balak - en bref

Nombres 22, 1 - 25, 9

Balak, roi de Moab, demande au prophète Bilaam de maudire le peuple d’Israël. En chemin, ce dernier est admonesté par son âne qui voit un ange, envoyé par D.ieu pour les arrêter.

Cependant Bilaam, se postant successivement en trois lieux, tente de lancer ses malédictions. Chaque fois, au lieu de malédictions, c’est une bénédiction qu’il profère. Enfin, il prophétise sur la fin des temps et la venue du Messie.

Le peuple se laisse attirer par les filles de Moab qui les incitent à servir l’idole Peor. Quand un israélite de haut rang s’isole ouvertement avec une princesse midianite dans une tente, Pin’has tue le couple, mettant fin à la plaie qui sévit parmi le peuple.

 

 

La Haftarah de Balak - en bref

Michée : 4, 6 - 6, 8

Le prophète Mikhah (Michée) vécut à la même époque que le prophète Isaïe.

La Haftarah commence avec une prophétie :

« Le reste de Jacob sera [...] comme une rosée qui vient de l'Eternel »

De même que la rosée signifie la vie pour la végétation, ainsi sera pour les nations du monde le peuple d'Israël fidèle à la Torah.

Mais c'est là une prophétie pour la fin des temps. Pour le présent le prophète exhorte Israël à se souvenir de la grande miséricorde de D.ieu et de l'amour qu'Il porte à Son peuple. Il mentionne la merveilleuse libération du joug égyptien, et particulièrement les desseins perfides de Balak et de Balaam, et que D.ieu changea en bénédictions. Que demande D.ieu à son peuple ? Le prophète nous donne la réponse :

« Seulement de pratiquer la justice et la miséricorde et de marcher humblement dans les voies de ton D.ieu. »

Repost 0
Published by Aschkel - dans PARACHA
commenter cet article
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 16:12

PARACHA AVEC MANITOU

ICI

Ecouter la Paracha

Houkat - en bref

Nombres 19, 2 - 22, 1

Les lois de la vache rousse, dont les cendres purifient celui qui s’est trouvé au contact d’un cadavre, sont enseignées à Moïse.

Apres 40 années de voyages dans le désert le peuple arrive dans le désert de Tsin. Myriam décède et les puits miraculeux qui accompagnait les Enfants d'Israël par son mérite disparaît. Le peuple réclame de l’eau. D.ieu indique à Moïse de commander à un rocher d'en donner. Troublé par l’attitude du peuple, Moïse frappe la pierre et l’eau en jaillit. Mais D.ieu lui annonce que ni lui ni Aaron n’entreront en Terre Promise.

Aaron décède à Hor Hahar et son fils Elazar lui succède comme Grand Prêtre.

Des serpents venimeux attaquent le camp après qu’une fois encore le peuple ait « parlé contre D.ieu et contre Moïse ».

D.ieu demande à Moïse de placer un serpent d’airain en haut d’un mat : ceux qui auront été mordus le regarderont et vivront.

Le peuple entonne un chant en l’honneur du miraculeux bienfait de l’eau jaillie au coeur du désert. Moïse conduit le peuple à des batailles contre les rois Emorite, Si’hon et Og (qui veulent interdire la traversée de leur territoire). Leurs terres, situées à l’est du Jourdain sont ainsi conquises.

 

 

Ecouter la Haphtara

La Haftarah de 'Houkat - en bref

Juges 11

La Haftarah de ‘Houkat est extraite du Livre des Juges, chapitre 11. C'est l'histoire de Yifta’h (Jephté), le Guiladite, qui devint chef et Juge du peuple juif à une époque de crise. Il fut le 9ème Juge parmi les treize  d'Otniel à Samson  qui gouvernèrent le peuple d'Israël pendant une période de plus de trois cents ans à la mort de Josué (2516-2830 après la Création). Jephté mourut en l'an 2787.

Il avait été chassé de la maison par ses demi-frères qui voulaient le frustrer de sa part de l'héritage paternel. Quand les Ammonites déclarèrent la guerre aux Israélites, les anciens de Guilad allèrent trouver Jephté qui vivait en exil, le prièrent de se mettre à la tête des combattants et l'élurent chef et Juge des enfants d'Israël. Guilad, sur la rive orientale du Jourdain, se trouvait à la frontière du territoire convoité par les Ammonites.

Jephté, soucieux d'éviter la guerre, envoya des messagers de paix au roi d'Ammon. Ce dernier revendiqua tout le territoire situé de part et d'autre des trois fleuves, l'Arnon, le Yabbok et le Jourdain en Transjordanie, territoire qu'Israël avait conquis dans sa marche vers la Terre Promise.

Jephté répondit que le peuple juif n'avait jamais fait la guerre à Ammon ou à Moab, et ne s'était jamais emparé de terres leur appartenant. Le territoire en question avait été enlevé à Si’hon, le roi Amoréen, quand il refusa aux enfants d'Israël le passage pacifique à travers son pays ; il les avait provoqués au combat et fut mis en déroute. Si le pays de Si’hon comprenait un territoire qui avait appartenu une fois à Ammon et à Moab, c'est à Si’hon même qu'il fallait le réclamer. En fait, il avait été donné par D.ieu aux enfants d'Israël, comme le reste de la Terre Promise. Ces derniers y avaient vécu pendant trois cents ans et n'entendaient nullement le céder aux Ammonites. De plus, Jephté rappela au roi d'Ammon ce qui était arrivé au méchant Balak, roi de Moab, et avertit son ennemi qu'il connaîtrait le même sort.

Le roi d'Ammon resta sourd aux appels de Jephté. La guerre éclata. D.ieu accorda à Jephté la victoire complète sur les Ammonites.

Le rapport entre la Haftarah et la Paracha est évident. C'est dans cette dernière que nous sont contées la rencontre du peuple juif, à sa sortie d'Égypte, avec les peuples d'Edom, de Moab et d'Amor, la guerre contre Si’hon et la conquête de tout son territoire, c’est-à-dire les mêmes événements mentionnés dans la Haftarah quelque trois cents ans plus tard.

Tant la Paracha que la Haftarah nous apprennent beaucoup de choses sur la Providence divine, et sur la manière dont D.ieu prend soin de notre peuple et le protège en cas de danger.

 

 

Repost 0
Published by Aschkel - dans PARACHA
commenter cet article
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 19:48

 

 

Shavouah tov lé koulam

 


Repost 0
Published by Aschkel - dans PARACHA
commenter cet article

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories