Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 06:08

Bon ce sera tout pour ces vermines aujourd'hui je n'ai pas envie d'avoir la nausée !!!

Après avoir aperçu sur les murs de Paris l’œuvre noire des trois Boudus menacés de noyade, nous ne pouvons que penser à l’autre affiche du même courant de haine d’une époque que l’on croyait révolue :

l’affiche Rouge de la honte, l’affiche des collabos des Fachos, des assassins.

 

Cette affiche qui voulait stigmatiser un peuple, est depuis le 21 février 1944 dans le sang du Mont Valérien, l’image de ceux qui ont sauvé l’honneur de la France

Nous rappelons in extenso, le texte accolé à l’époque par l’ennemi, le vrai,à cette affiche pour maintenir le moral des Dupont la joie de Paris :

" Si des Français pillent volent sabotent et tuent, ce sont toujours des étrangers qui les commandent : Des juifs, l’armée du crime qui les inspirent. C’est le complot de l’anti-France. C’est le rêve mondial du sadisme juif. "

Pas un mot à changer de cet encart qu’il faudrait accoler à chacune des affiches de la honte qui assombrissent les murs aujourd’hui !

Si l’affiche Rouge a tracé le chemin de l’héroïsme et de l’honneur dans les livres d’histoire, l’affiche noire de 2009 y trouvera sa place au chapitre de la plus noire infâmie.

Josiane Sberro © Primo, 31 mai 2009.

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 05:42
Partager cet article
Repost0
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 04:50

Boris Cyrulnik. Pionnier de la résilience


Paris, hôtel Lutétia. Sourire bienveillant, regard juvénile, voix posée, Boris Cyrulnik, 71 ans, a quelque chose du dalaï-lama.

Mais le pape français de la résilience, à la figure de sage, a-t-il vraiment atteint cette sérénité toute bouddhique?

L'homme est juif et rescapé. «On ne peut survivre que si on est fou, sinon on meurt», explique-t-il. Placé à l'Assistante publique à 5 ans par sa mère qui voulait lui faire éviter le pire, il est récupéré par une institutrice bordelaise, puis arrêté au cours d'une rafle et regroupé avec 1.700 juifs à la synagogue de Bordeaux.
Il se cache alors dans les toilettes, se fait oublier et parvient à s'échapper grâce à l'aide d'une femme et d'une camionnette. 
C'est le seul survivant. «Il est probable que si j'ai eu le culot de m'évader, c'est parce que ma mère m'a donné confiance en moi». 
Prémices de la fameuse «résilience»? Le mot est emprunté à la physique et désigne l'aptitude d'un corps à reprendre sa structure après un coup. 
Il apparaît, dans les années 60, dans les travaux de psychiatres anglo-saxons. Boris Cyrulnik s'en fera le vulgarisateur en France. 

Après plusieurs ouvrages sur le comportement animal, l'éthologue et neuropsychiatre traite de la notion dans ses cinq derniers essais, expliquant au fil des pages comment, même dans les cas les plus terribles, on peut s'en sortir et reprendre goût à la vie, grâce à des soutiens et des facultés acquises dans l'enfance. 

«Banalité du mal» 

L'homme sait de quoi il parle. Mais reste pudique et pondéré quand il s'agit de parler de soi ou de «ça», l'Holocauste. «Cette folie sociale était une forme de normalité pathologique. 

Les Allemands étaient probablement le peuple le plus cultivé et le plus intelligent. Ils étaient tellement bons élèves qu'ils n'ont pas critiqué le système qui leur était proposé. Ils voulaient obéir au chef (...) Ils n'étaient pas fous. Ils étaient au contraire pathologiquement normaux». 
Cette «normalité pathologique», cette «banalité du mal» comme l'a décrite Hannah Arendt en son temps, Boris Cyrulnik la retrouve à différents degrés dans les génocides rwandais et cambodgien, dans le régime franquiste, dans les discours d'un Ahmadinejad, d'un Le Pen, ou encore dans les appels haineux entendus au Proche-Orient. 
C'est là que le psychiatre s'investit désormais après ses nombreuses missions au Cambodge, en Bosnie, au Brésil et en Russie. 
Et son constat est inquiétant: «Je pense que la cause palestinienne mérite mieux que l'aide des nazis et des antisémites. "Mein Kampf" est un best-seller dans cette région. 
Il y a une propagande nazie dans les écoles. Tout ça fait renaître l'antisémitisme et le racisme». 
Décidément, Boris Cyrulnik aime à résilier... le silence!

http://www.letelegramme.com

  • Propos recueillis par Marie Brette
 
Partager cet article
Repost0
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 06:22

 

 

 


Après la révélation du FBI sur le démantèlement d’une cellule terroriste qui préparait un attentat contre un centre communautaire juif, on apprend que ce phénomène est loin d’être unique: Brésil, Argentine et Maroc rejoignent le club.

La police du Brésil a réussi à contrecarrer les plans de Néo-nazis qui avaient l’intention de placer des bombes dans au moins deux synagogues dans la ville de Porto Alegre dans le sud du pays. Le commissaire Paulo Cesar Jardim a affirmé jeudi qu’un “drame terrible” avait été évité. Le commissaire a affirmé que le groupe néo-nazi comprenait environ 50 criminels bien organisés.

Dans un communiqué, le groupe affirme avoir pour objectif de harceler les Juifs et les homosexuels pour “purifier la race”. Quatorze membres du réseau ont été appréhendés et libérés sous caution. Au cours de ses perquisitions, la police brésilienne a découvert des bombes “artisanales”, des poignards et de la propagande nazie.

La police a affirmé que ces Néo-nazis brésiliens n’avaient aucun rapport avec les quatre hommes arrêtés mercredi pour avoir planifié un attentat à la bombe contre deux synagogues de New YorK.

Henry Chmelnitsky, président de la Fédération juive de Porto Alegre, où vivent 13 000 Juifs, n’a pas fait preuve d’une inquiétude particulière après l’arrestation du gang. “Nous sommes plus préoccupés par les opinions antisémites et négationnistes d’Ahmadinejad que par un groupe d’extrémiste, qui certes aurait pu faire beaucoup de mal à notre communauté”, a confié Chmelnitsky à l’agence de presse Associated Press. Reconnaissant que la communauté brésilienne doit être sur ses gardes, le président de la Fédération juive de Porto Alegre estime qu’il n’y a pas besoin de paniquer.

A la suite de l’arrestation des Néo-nazis, la communauté juive n’a pas pris de mesures de sécurité particulières. Des vigiles surveillent en effet les entrées de la synagogue tous les vendredis soirs et samedis matins.

En Argentine aussi, des synagogues sont cibles d’actes antisémites. Les synagogues d’Amaijai et de la Nouvelle communauté israéliennes, située dans le quartier juif de Belgrano à Buenos Aires ont reçu au début de la semaine des menaces d’attentat à la bombe. Ces fausses alertes surviennent peu après les violentes attaques antisémites qui ont eu lieu au cours d’une célébration publique dans les rues de la ville.

Le président de la Délégation d’associations israélites, Aldo Donzis, a affirmé que le nombre d’incidents antisémites avait augmenté à Buenos Aires depuis l’opération Plomb durci dans la bande de Gaza au début de l’année. Donzis a ajouté que par ailleurs de plus en plus d’incidents “non liés à Gaza, mais essentiellement antijuifs” se produisaient ces derniers temps.

En outre, des Islamistes qui avaient l’intention de perpétrer un attentat contre des cibles juives au Maroc ont récemment été appréhendés. D’après la source, les suspects étaient affiliés à une cellule de l’organisation terroriste islamiste “Salfia Djihadia” et des actes d’accusations ont déjà été déposés contre eux. Les terroristes avaient également l’intention de s’attaquer aux forces de sécurité locales.


source : actu.co.il 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 21:08
Scoop JSS: incroyable mais vrai... Dieudonné et Soral, militants nazi en 1939

http://jss.over-blog.com/
Partager cet article
Repost0
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 04:55
Réécriture de l'histoire révisioniste

Le site de l'Autorité Palestinienne prend beaucoup de soin à réécrire toute l'histoire du Mont du Temple, et de lui substituer une histoire qui serait celle d'une mosquée ayant existé depuis des siècles, bien avant Suleiman le Magnifique, bien avant Israël, et peut être même bien avant l'Islam.

Les Juifs se sont trompés, entend-on répéter dans les médias palestiniens. Le Mont du Temple n'a jamais été le Mont du Temple .

Et puis, les Juifs n'ont jamais sû où était leur temple. Et puis d'ailleurs, les Juifs n'ont jamais été en Israël. De façon significative, le site palestinien accuse les Juifs d'avoir toujours tenté de détruire la mosquée du Mont du Temple.

Mais simultanément, ils ne mentionnent pas le temple qui précédait la construction de la mosquée d'Omar. 2. La destruction des sites archéologiques comme guerre de l'information Il faut concevoir l'importance de la destruction des vestiges archéologiques découverts par les autorités du Waqf sur le mont du temple lorsque les travaux d'élargissement de la mosquée eurent lieu.

Des trains entiers de camions déblayérent de nuit les vestiges, les jetant à la décharge publique en massacrant ainsi les couches archéologiques successives et en rendant le travail des archéologues impossible. Il était vital d'effacer toute trace de présence antécédente à l'Islam en ce lieu, de même que le site de l'Autorité palestinienne réécrit l'histoire, donnant une identité musulmane au roi David et à Salomon.

Le Mont du Temple renommé devint ainsi l'esplanade des mosquées. L'histoire réécrite et le lieu saccagé, la légitimité d'Israël en ce lieu peut être effacée de la mémoire collective.

De même, la tombe de Joseph fut détruite, et reconstruite sous forme de mosquée après qu'un travail de délégitimisation du lieu ait été fait. Alors que les Palestiniens déclaraient que ce lieu était la tombe d'un sheikh, les archéologues israëliens interviewés par les media les secondaient en déclarant qu'il n'y avait aucune preuve archéologique de l'authenticité de ce lieu.

Conclusion Nul doute que certains chercheurs, dans ces groupes repris par les media, ne soient sincères dans leur démarche, et que leurs déclarations soient dépourvues d'intérêt politique. Leur responsabilité scientifique devrait tout de même les amener à s'interroger sur l'utilisation idéologique et politique de leurs déclarations, et à analyser l'utilisation systématique faite par les Palestiniens de ces débats qui devraient ne concerner que le cercle des chercheurs.

Le processus idéologique enclenché par les Palestiniens est si simple, si limpide, qu'il n'est pas très difficile à comprendre : plus un lieu sera juif, hébraïque, plus ils revendiqueront ce lieu et effaceront son passé, matériellement, mais aussi dans la mémoire historique collective.

Tout cela nous rappelle l'importance de notre propre mémoire et de l'étude de notre histoire, qui plus qu'un patrimoine, constitue une part vitale de l'identité d'Israël.


Mahommet est mort en 632

Pour rappel le dôme du Rocher est construit en l'an 72 de l'
hégire, c’est-à-dire 691, ou plutôt 692 de l'ère chrétienne, sous le règne d'Abd al-Malik

Soit 60 après environ

D"après la sourate 17 du Coran, Mahomet y aurait fait un voyage nocture.

Début de la sourate verset 1

1. Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Harâm à la Mosquée Al-Aqsâ dont Nous avons béni l’alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant. (http://sajidine.com)



Donc Mahomet fit un voyage vers une mosquée non encore contruite !!!!! 
Partager cet article
Repost0
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 23:14

Le coran est la justification des actes et l'outil législatif de Mahomet. L'antisémitisme du coran est l'antisémitisme de Mahomet. Il ne s'est manifesté qu'en 622, quand il trouva refuge à Médine.

A Médine, des tribus juives étaient établies depuis la période babylonienne au moins. Leurs rapports avec les tribus arabes étaient complexes, historiquement conflictuels, ceux-ci s'employaient comme travailleurs peu qualifiés, mais les tribus juives étaient aussi leurs clients, avec des rapports de protection, et le judaisme y était influent au point d'entraîner des conversions.

Mahomet descendait par sa grand-mère d'une de ces tribus, avec lesquelles il est resté en contact. Les deux tribus arabes de Médine, les Aus et les Khazrajs, s'étaient engagées dans une guerre pour le contrôle du territoire de Médine. A la fin de cette guerre, un serment d'alliance fut scellé à Acaba, près de La Mecque entre 75 représentants arabes de Médine et le parti de Mahomet. Contre la protection de Mahomet et l'asile offert à Médine, les khazrajites ont probablement négocié la promesse d'une attaque du clan meccan concurrent et l'espoir de devenir les maîtres de Médine sous la conduite d'un homme, un des leurs par la généalogie, qui s'affirme comme le légitime représentant du dieu des juifs.

Les trois tribus juives principales de Médine sont les Banu Qaynuqa, Banu Nadir, Banu Qurayza, et par d'autres groupes moins nombreux.
Mahomet signe la Constitution de Médine: Il s'agit d'un traité de protection mutuelle des habitants. Au départ, les tribus juives sont incluses dans ce traité. Mais les noms des trois principales tribus n'y figurent pas. On pense qu'elles ont été effacées après leur persécutions.
Ce traité, bien qu'il ait été remanié dans un sens favorable à l'islam, est un document fondamental pour comprendre ce qui s'est passé. On peut le lire en français 
ici:

A première vue, il s'agit d'un traité visant à pacifier Medine. Mais Mahomet est rusé: Il a rédigé le traité au nom d'Allah, avec le titre de prophète, et s'y affirme comme juge et arbitre des conflits. Médine est pour lui la nouvelle ville "sacrée", à l'image de la Mecque, dont il se veut le maître, et qui sera le point de départ de son expansion.

Les premiers temps, son groupe s'installe, et Mahomet initie les raids sur les caravanes des meccans, en même temps qu'il négocie sa protection aux villages alentour.
Sur le plan théologique, Mahomet se procure des livres auprès des tribus juives (Coran 
2:79 "Allah" vitupère parce que Mahomet a du acheter ce livre). Cela lui permet d'enrichir sa propre production des sources du judaisme. Quand ces textes contredisent les traditions locales auxquelles il se réfère, il en déduit que les juifs ont corrompu leurs livres, car bien sùr, lui-même est infaillible.

Il se considère comme l'émule de Moïse. Il semble établir un parallèle entre le départ de son groupe de La Mecque et la fuite des Hébreux d'Egypte. L'alliance conclue par Moïse serait dans son esprit renouvelée par la constitution de Médine.
C'est ce qui transparait dans Coran 
2:40-41, assorti de menaces:
"
O Enfants d'Israel! rappelez-vous la faveur que Je vous ai octroyé, et remplissez vos engagements envers Moi comme Je remplis Mes obligations envers vous, et ne craignez personne d'autre que Moi."
"
Et croyez en ce que Je révèle, confirmant la révélation qui est avec vous, et ne soyez pas les premiers à rejeter la Foi qui s'y trouve, ni ne vendez Mes Signes pour un petit prix; et craignez Moi, et Moi seul."

Tout despote aime être craint. La terreur sera la stratégie de choix de Mahomet, pour les extorsions et la conquête. "
Mes Signes" sont une expression qui désigne la révélation du coran lui-même, supposée miraculeuse. Mahomet anticipe déjà un rejet.

Il tente de se présenter aux juifs comme le Messie attendu, et les accuse de corrompre leurs textes, et de cacher des informations.

Coran 
5:13 (parlant des juifs) 
"
Mais à cause des ruptures faites à leur alliance, Nous les avons maudits, et nous avons durci leurs coeurs; ils changent les mots de leur place correcte et oublient une bonne partie du message qui leur a été envoyé, tu ne cessera pas de les trouver -hormis quelques uns- toujours inclinés à des tromperies (nouvelles): mais pardonne les, et néglige: car Allah aime ceux qui font le bien."

Coran 
5:15
"
O Peuple du Livre! Voici venu vers vous votre Messager, vous révélant beaucoup de ce que vous cachiez dans le Livre, et délaissant beaucoup (de ce qui n'est plus nécessaire): Voici venu vers vous d'Allah une lumière(nouvelle) et un Livre évident,"
Et il ajoute de façon menaçante: Mahomet apporte la bonne nouvelle mais aussi la mise en garde (Coran 
5:19).

"
Peuple du Livre" est une expression qui désigne aussi bien les juifs que les chrétiens ou les sabéens et même tout monothéiste. Mahomet désigne comme "le Livre" le regroupement hypothétique des révélations propres à chacune de ces traditions. Selon lui, leurs différences résulteraient de corruptions. C'est la conception d'un homme peu instruit. Il croit par exemple que les évangiles ont été révélées à Jésus (5:46 et 57:27). Mahomet tente de se présenter comme le rassembleur et l'héritier de toutes les traditions monothéistes.

Coran 
2:62 présente cette notion, assortie d'une menace:
"
Ceux qui croient (dans le Coran), et ceux qui suivent les (écritures) Juives, et les Chrétiens et les Sabéens, quiconque croît en Allah et au Jugement Dernier, et s'efforce dans la droiture, auront leur récompense avec leur Seigneur; sur eux ne sera pas de peur, et il n'auront pas de peine."

Mais ses efforts de conversion sont sans effet sur les juifs instruits. Les rabbins juifs osent "poser des questions" et même se moquer finement de lui par des phrases à double sens. Mahomet craint que son imposture ne soit dénoncée.

En 624, il réalisera cet échec:
Bukhari 
58:277 
Abu Huraira a narré:
Le Prophète a dit, "Si dix Juifs m'avaient cru, tous les Juifs m'auraient cru définitivement."

Il va alors définir sa religion en opposition au judaisme. L'anti-judaisme musulman est né.
Puisque les juifs ne reconnaissent pas ses prétentions, il va considèrer:
- que leur non-conversion revient à trahir la constitution de Médine signée au nom d'Allah.
- que les biens des juifs lui reviennent de droit (au nom d'Allah).
Il va mettre en oeuvre un programme systématique de purification ethnique de Médine, pour faire de cette ville un instrument de sa conquête.

Commence alors le procès des juifs:
Coran 
2:83 
"
Et rappelez-vous que Nous avons fait alliance avec les Enfants d'Israel: N'adorez nul autre qu'Allah; traitez avec bonté vos parents et vos proches, et les orphelins et ceux qui sont dans le besoin; parlez honnêtement aux hommes; soyez assidus en prière; et pratiquez charité régulière. Alors vous êtes vous détournés, sauf quelques uns parmi vous, et vous vous détournez (même maintenant)."

Mahomet reprend le thème biblique classique qui attribue tous les malheurs du peuple juif à leurs transgressions.

Mahomet recours à la satire. C'est un procédé antique qui consiste à injurier et à maudire un ennemi avant de l'attaquer.

Coran 2:65 
"
Et vous savez bien ceux d'entre vous qui ont transgressé le Sabbat: Nous leur avons dit: "Soyez des singes, méprisés et rejetés."

J'ignore de quelle fable Mahomet a tiré cette idée, mais les musulmans croient vraiment à cette histoire de transformation en singes. Le même thème est développé en 
5:60, cette fois les juifs sont transformés en singes et en porcs, et en 7:166.

Coran 2:96 (parlant des juifs) 
"
Vous les trouverez, de tous les peuples, les plus avides de la vie, davantage même que les idolâtres: Chacun d'eux souhaite vivre mille ans: mais une telle vie ne le sauvera pas de la punition. Car Allah voit tout. "

Mahomet révèle ici sa morbidité: Puisque seul compte l'au-delà, la vie ne doit pas intéresser ses fidèles. Son culte pousse à mépriser la vie, celle des martyrs, et bien sùr, celle des non-musulmans. La vie de mille ans est sans doute une référence à la Genèse biblique. L'antiquité y est marquée par un effet de style en décuplant toutes les valeurs numériques, dont l'âge des patriarches. Mais Mahomet prend tout au premier degré.

Coran 5:36 
"
Quant à ceux qui rejettent la Foi, - si ils possèdent tout sur terre, et deux fois cela, à donner en rançon pour la peine du Jour du Jugement, ce ne sera pas accepté d'eux, à eux sera une peine douloureuse."

La rançon est une notion bien comprise par tous les bandits du clan Mahomet. Il maudit ceux qui rejettent son appel à la conversion.

Coran 5:56 à 5:70 est une violente charge contre les juifs et les rabbins, qui sont accusés de perversion, de consommer des aliments interdits, mais surtout de rejeter Mahomet. Ils y sont maudits et accusés d'alimenter le feu de la guerre et de semer la discorde sur la terre. Dans Coran 5:33, il est prescrit dans ce cas: décapitation, crucifixion ou amputation controlatérale. Mahomet annonce ainsi ses massacres futurs.

Coran 5:61 
"
Quand ils viennent vers toi, ils disent: "Nous croyons": mais en fait ils entrent avec un esprit tourné contre la Foi, et repartent avec le même mais Allah sait tout ce qu'ils cachent."

Mahomet dans son intransigeance, attaque aussi ceux qu'il appelle les "hypocrites". Le recours à une concession verbale à ses exigences pour préserver la paix n'est plus possible.

Coran 5:82 
"
Les plus fortement hostiles envers les croyants que vous trouverez parmi les hommes sont les Juifs et les Païens; et vous trouverez les plus proches en affection envers les croyants ceux qui disent "Nous sommes chrétiens": car parmi eux sont des prêtres et des moines, et ils ne sont pas arrogants."

Voilà la haine de tout ce qui n'est pas musulman, par ordre d'intensité. Les juifs sont les premiers visés, mais les chrétiens seront persécutés aussi, seulement plus tard. L'islam n'est pas une religion de paix, mais un culte de haine.

Coran 62:5
"
La comparaison de ceux qui furent chargés de la Torah, mais qui échouèrent à l'observer, est celle d'un âne qui transporte des livres. malfaisant est le peuple qui rejette les Signes d'Allah: et Allah ne guide pas un peuple injuste."

On avait le singe et le porc, maintenant c'est l'âne. Le péché est encore de rejeter les "Signes d'Allah", ou le coran, c'est à dire en fait les prétentions de Mahomet.

Coran 62:6-8
"
O vous qui persistez dans le Judaïsme! Si vous pensez que vous êtes favoris d'Allah, à l'exclusion des autres hommes, alors désirez la Mort, si vous êtes sincères!
Mais ils n'exprimeront pas leur désir (pour la Mort), à cause de ce que leurs mains ont envoyé devant eux! et Allah sait bien ceux qui font le mal!
Dis: 'La Mort que vous fuyez va en vérité vous rattraper: alors vous serez renvoyés au Connaisseur du visible et de l'invisible: et Il vous dira vos actions!'"

Ce verset ne peut se comprendre que si l'on se souvient que Mahomet méprise la vie. Son culte est un culte de mort: Seul l'Au-delà importe. Il menace aussi les juifs de les tuer. Le ton de la menace est tout à fait morbide.

La satire s'enrichira encore plus tard, bien après les persécutions des juifs de Médine.

Coran 9:30
"
Les Juifs appellent Uzair un fils d'Allah, et les Chrétiens appellent Christ le fils d'Allah. C'est ce qu'ils disent de leur bouche; (en cela) ils imitent ce que les infidèles disaient. Qu'Allah les maudisse: comme ils sont loin de la Vérité!"

Uzair est Esdras, et l'accusation est absurde en ce qui concerne les juifs. Allah, c'est à dire en fait Mahomet, est mal informé. Cette notion lui vient peut-être d'un texte non canonique, Esdras 4, dit apocalypse juive d'Esdras.
On note aussi qu'Allah s'adresse à lui-même pour maudire sa création. Tout le Coran est supposé être l'expression d'Allah à la première personne. Ici est mise en évidence la confusion que fait Mahomet: Allah n'est rien d'autre que lui-même. D'ailleurs un nombre considérable de versets ne se comprennent qu'en remplaçant "Allah" par "Mahomet", à tel point qu'on peut se demander si le Coran n'a pas subi un remaniement systématique en ce sens a un moment donné de sa production. L'expression du divin à la première personne est davantage susceptible d'impressionner les âmes simples qu'une simple inspiration prophétique sur le modèle biblique. Mais les conséquences d'une telle altération sont très graves pour le monde musulman. Nul ne s'y autorise à relativiser ou à interpréter un texte ainsi sacralisé. C'est comme si tout le texte coranique possédait la même qualité que les dix commandements.

Coran 9:34
"
O vous qui croyez! Nombreux sont parmi les rabbins et les moines, qui dans la Fausseté dévorent la richesse des hommes et les détournent de la voie d'Allah. Et ceux qui enterrent l'or et l'argent et ne le dépensent pas dans la voie d'Allah: annonce leur une punition douloureuse."

C'est un thème classique de l'antisémitisme: le juif dévore l'or et l'argent du peuple. Mais le tyran Mahomet s'estime propriétaire de tout l'or du monde.

Bukhari 53:392
Abu Huraira a narré:
"Quand nous étions à la Mosquée, le Prophète sortit et dit "Allons voir les Juifs". Nous sortîmes jusqu'à atteindre Bait-ul-Midras. Il leur dit "Si vous embrassez l'Islam, vous serez en sureté. Vous devriez savoir que la terre appartient à Allah et à son Apôtre, et je veux vous expulser de cette terre. Alors, si quelqu'un parmi vous possède quelque propriété, il lui est permis de la vendre, sinon vous devriez savoir que la Terre appartient à Allah et à son Prophète."

A Médine, la persécution est préméditée et organisée. Mahomet fait établir des 
listes de rabbins. Il fait assassiner ceux qui le critiquent. Le massacre et la terreur sont planifiés (Coran 8:67 un prophète doit faire un grand massacre avant de faire des prisonniers).

Mahomet interdit l'amitié avec les juifs qu'il accuse de manquer de respect. 
Coran 5:57
"
O vous qui croyez! ne prenez pas pour amis ou protecteurs ceux qui prennent votre religion en moquerie, qu'ils soient de ceux qui ont reçu l'Ecriture avant vous, ou de ceux qui rejettent la Foi; mais craignez Allah, si vous avez foi."

L'amitié est proscrite avec les non musulmans. 
Coran 5:51
"
O vous qui croyez! ne prenez pas les Juifs et les Chrétiens pour amis et protecteurs: Ils sont amis et protecteurs les uns des autres. Et celui parmi vous qui se tourne vers eux (pour amitié) est un des leurs. Vraiment Allah ne guide pas un peuple injuste."

En 624, il dénonce le traité. Il produit l'autorisation d'annuler un traité en cas de soupçon (
Coran 8:58), en créant ainsi un fâcheux précédent qui encourage la déloyauté.
Il somme les Banu Qaynuqa de se convertir et exige une rançon.
Coran 3:181
"
Allah a entendu la moquerie de ceux qui disent: "Vraiment, Allah est pauvre et nous sommes riches!" Nous allons enregistrer leur parole et leur meurtre des prophètes en défi du droit, et Nous dirons: "Goûte la punition du Feu Brûlant!"

La purification ethnique n'est pas seulement une affaire d'intolérance. C'est aussi le financement de l'organisation criminelle qui a façade de religion.
Après un siège, les Banu Qaynuqa sont fait prisonniers. Un chef respecté de Médine, Abd Allah ibn Ubayy, obtient la vie sauve aux prisonniers, qui sont exilés en Syrie.

En 625, Mahomet contraint à l'exil forcé cette fois les Banu Nadir. La 
Sourate 59 décrit l'affaire, le crime des Banu Nadir est d'avoir résisté à Mahomet. Il s'agit d'un acte de terreur (Coran 59:13). Mahomet fait abattre la palmeraie (Coran 59:4).

Le verset 
2:256 issu alors n'est pas un appel à la tolérance mais justifie en fait le nettoyage ethnique.
"
Il n'y a pas de compulsion en religion. La Vérité se sépare de l'erreur: qui rejete le Mal(Tâghût) et croît en Allah a saisi la main qui ne lâche pas. Allah entend et sait."

La 
"Vérité" est le nom utilisé par Mahomet pour présenter l'islam à cette époque. "L'Erreur" est le judaisme. Séparer la Vérité de l'Erreur est réaliser la purification ethnique. Ce verset retourne à leurs parents musulmans Ansars des enfants convertis au judaisme. Voir Abu Dawoud 14:2676.

En 627, des juifs exilés prennent contact avec les meccans en guerre contre Mahomet. Celui-ci produit:
Coran 4:51
"
N'as tu pas tourné Ton regard vers ceux qui ont reçu une partie du Livre? ils croient à la sorcellerie et aux faux dieux, et disent aux idolâtres qu'ils sont mieux guidés que les croyants!"

Chacun pourra apprécier la qualité criminelle de la guidance que propose Mahomet à cette époque.
Après la bataille de Médine contre les meccans, Mahomet assiège les 
Banu Qurayza, et fait décapiter les huit cents adultes et adolescents mâles faits prisonniers. Femmes et enfants sont réduits à l'esclavage.
Coran 33:26-27
"
Et ceux du Peuple du Livre qui les ont aidés -Allah les a jetés a bas de leurs places fortes et a placé la terreur dans leur coeur. Tu as tué certains et tu as fait prisonniers certains."
"
Et Il te fît l'héritier de leur terres, leurs maisons, et leurs biens, et d'une terre que tu n'as pas encore fréquenté. Et Allah a pouvoir sur toutes choses."

On lit dans la 
Sira:
L'apôtre d'Allah emprisonna les Qurayza à Médine pendant que des tranchées étaient creusées place du marché. Ensuite il fit venir les hommes et les fit décapiter de telle sorte qu'il tombaient dans les tranchées. Ils furent amenés en groupes, et parmi eux était Kab, le chef de la tribu. En nombre, ils atteignaient six ou sept cents, bien que certains affirment qu'ils étaient huit ou neuf cents. Tous furent exécutés.

Les hadiths sont également chargés d'antisémitisme. Cet exemple montre le caractère génocidaire des guerres de Mahomet:
Bukhari 56:791
Abdullah bin 'Umar a narré:
J'ai entendu l'Apôtre d'Allah dire, "Les Juifs vont se battre avec vous, et la victoire vous sera donnée sur eux, de telle sorte qu'une pierre dira "O Musulman! Il y a un Juif derrière moi; tue le!"

Quand les persécutions des populations finissent par apporter la ruine à cette économie de prédation, Mahomet décide d'accorder un statut d'infériorité sans engagement de durée contre argent comptant, ce qui est la définition du racket:
Coran 9:29
"
Combattez ceux qui rejettent Allah et le jugement dernier et qui ne respectent pas Ses interdits ni ceux de Son messager, et qui ne suivent pas la vraie Religion quand le Livre leur a été apporté, (Combattez-les) jusqu'à ce qu'ils payent tribut de leurs mains et se considèrent infériorisés."

Ce statut d'infériorité s'appelle "dhimmi". Il est très bien décrit sur ce site (en anglais):
http://dhimmitude.org/

Mais cela ne durera pas. Il demande avant sa mort à ses fidèles d'expulser tous les juifs d'Arabie.
Il se présentera aussi comme le modèle de moralité et de bonne conduite que tout fidèle doit imiter (
Coran 33:21).

Chaque musulman initie la prière par la sourate 1. Au verset 7, le mépris des juifs et des chrétiens est rappelé. 
Coran 1:7
"Le chemin de ceux sur qui tu a placé Tes faveurs, pas celui de ceux qui encourent Ta colère, ni celui de ceux qui s'égarent."

Dans ce verset, "
ceux qui encourent Ta colère" désigne les juifs, "ceux qui s'égarent" désigne les chrétiens.

Le droit constitutionnel européen protège l'enseignement d'une religion dont le texte fondamental représente une incitation à la haine raciale et religieuse. N'y a-t-il pas là une contradiction de fond, quand la diffusion de textes antisémites comparables de l'histoire contemporaine font eux, l'objet de sanctions pénales? N'est-il pas temps de réviser cette immunité, et la société n'a-t-elle pas un droit de regard sur ce qui est prêché et enseigné? De la même façon que les ONG dénoncent les entorses aux droits de l'homme dans les différents pays, n'est-il pas légitime de dénoncer les abus pratiqués par les religions et les sectes?


Notes:
"Allah" est trop pauvre pour s'acheter les livres du judaïsme:
Coran 
2:79
"Alors malheur à ceux qui écrivent le Livre de leurs propres mains, et disent ensuite:"Ceci vient d'Allah", pour en tirer un revenu." 


Mahomet est à ce point ignorant du christianisme qu'il croît que les évangiles ont été "révélées" à Jésus. (Les évangiles ont été rédigées par différents auteurs très longtemps après sa mort).
Coran 
5:46 
"Et dans leurs traces Nous avons envoyé Jésus le fils de Marie, pour confirmer la Loi qui est venue avant lui: Nous lui avons envoyé l'Evangile: là était guidance et lumière, et confirmation de la Loi qui est venue avant lui: une guidance et un avertissement pour ceux qui craignent Allah".

Mahomet ne connaît le christianisme que par des récits anecdotiques et peut-être un évangile apocryphe. Jésus n'était pas strict sur la loi, et son message n'était pas orthodoxe, mais novateur et en rupture avec celui des docteurs de la loi.


Hadith 
Abu Dawoud 14:2676. Le verset "pas de contrainte en religion" est produit dans le contexte de la déportation des juifs de Médine ordonnée par Mahomet:
Abdullah ibn Abbas a narré:
"Quand les enfants d'une femme (en période pré-islamique) ne survivaient pas, elle fit le voeu de convertir l'enfant à la religion juive si elle survit. Quand les Banu an-Nadir furent expulsés (d'Arabie), il y avait des enfants des Ansar (les Auxiliaires) parmi eux. Ils dirent: nous ne laisserons pas nos enfants. Alors Allah l'Exalté révela; "Il n'y a pas de compulsion en religion. La Vérité se sépare de l'erreur."


Coran 8:58 Un traité peut être dénoncé sur un simple soupçon.
"Si vous craignez la trahison d'un groupe, rejettez (le traité) envers eux, à égalité: car Allah n'aime pas le traître."


Coran 33:21 Un génocidaire sans parole considéré comme un modèle de moralité.
"
Vous avez certainement dans le Messager d'Allah un beau modèle (de conduite) pour quiconque dont l'espoir est dans Allah et le Jour Final, et qui engage beaucoup dans l'Adoration d'Allah."

Source : http://taghout.blogspot.com 
Partager cet article
Repost0

Traducteur/translator

 

 

France  ISREAL  English

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Archives

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Catégories